Vous aimez Orange County - Anaheim?

Réserver un volRéserver un forfait vacances

Si vous aimez Orange County - Anaheim, vous risquez d’aimer :

Calendar
Notre horaire de vols fiable et convivial vous permet de choisir la durée de vos vacances.

Rendez-vous au Disneyland Resort

Visitez les galeries d’art de Laguna Beach

Promenez-vous parmi les douzaines de galeries d’art originales qui bordent les rues de Laguna Beach ou visitez le coin de la manière dite « officielle », en effectuant le tour de la région en tramway gratuitement le premier jeudi d’avril, de mai et de juin. Le tramway transporte les visiteurs vers environ 40 galeries et constitue un excellent moyen d’explorer la région. Au cours de ces soirées spéciales de promenades d’art, des artistes discutent de leur travail avec les visiteurs et les galeries offrent des démonstrations de peinture, du vin et du fromage gratuits, tout en organisant quelques ventes d’envergure.

Vous découvrirez rapidement que chaque galerie a sa propre personnalité. Ne manquez pas la galerie Fingerhut, où se trouve une étonnante collection d’œuvres d’art en édition limitée de Theodor Geisel (Dr. Seuss). Les chats, les chapeaux, les Sneetchs et les Lorax sont à vendre à des prix qui peuvent atteindre les 30 000 $ US! La bonne nouvelle est que vous pouvez laisser votre carte de crédit dans votre poche et simplement regarder les sculptures, les lithographies et les gravures originales sans dépenser un sou.

À environ cinq minutes à pied de la route Pacific Coast Highway se trouve la célèbre galerie Wyland. Ici, le chant des baleines joue alors que l’énorme murale représentant la vie sous-marine invite les visiteurs à franchir les portes de la galerie.

Une fois à l’intérieur, vous serez peut-être étourdi par l’envergure du travail de Robert Wyland, qui couvre 12 pays sur quatre continents. Qu’il s’agisse de sculptures de requins grandeur nature, de minuscules appuie-livres en forme de tortues ou des centaines de peintures à l’huile, vous comprendrez rapidement pourquoi le quotidien USA Today l’a qualifié de Michel-Ange marin. Son mur monumental illustrant des baleines, le Whaling Wall, a été reconnu par les Nations Unies et par le Sierra Club. Wyland lui-même est inscrit au Diving Hall of Fame.

Partez à la découverte des secrets du musée International Surfing Museum à Huntington Beach

Rempli d’éléments de toutes sortes liés au monde du surf américain, ce véritable joyau est l’endroit parfait pour apprendre comment Huntington Beach a mérité le surnom de Surf City USA. Le musée a été fondé par une courtière immobilière canadienne, Natalie Kotsch, qui a grandi tout près de Toronto avant de déménager dans la région au cours des années 1970. On y parle à quelques reprises de Tofino, C.-B. (la Mecque du surf au Canada), mais la plupart des objets ici sont des plus divers, des croquis de Gidget (la surfeuse adolescente fictive de Malibu) à un buste de Duke Kahanamoku, le légendaire surfeur hawaïen.

De nombreuses planches de surf (certaines datant de quelques décennies et pesant plus de 35 kg) pendent du plafond, tout comme des guitares et des bizarreries comme les mobiles faits de dents de requins. Parmi ces joyaux, des sections du musée sont consacrées à la musique surf (pensez aux Beach Boys et à Dick Dale), aux films (recherchez l’ancienne caméra de fortune utilisée pour tourner Endless Summer), aux légendes du sport et à toute une collection de photos.

Suivez un cours de surf à la plage du comté d’Orange

Attractions and activitiesAvec 68 km de plage, vous ne manquerez pas d’occasions de suivre les traces du surfeur légendaire Kelly Slater. Commencez par une leçon de surf. De nombreux hôtels organisent des cours privés ou en groupe, généralement d’une durée de deux heures. D’autres louent des planches et des combinaisons. Assurez-vous de vous renseigner au sujet des cartes des marées et du courant d’arrachement : ce n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire.

La plupart des instructeurs commencent par une séance sur la terre ferme, où vous vous exercerez à ramer, à tourner sur la planche et à vous lever.

Une fois que vous aurez maîtrisé ces trois étapes essentielles, vous serez guidé dans l’écume. Et c’est parti! Gardez également l’œil ouvert pour apercevoir quelques dauphins, ils aiment bien jouer à cache-cache avec les surfeurs.

Observez les oiseaux dans la région de Back Bay à Newport Beach

Cette réserve naturelle de 1 001 acres d’eau fraîche et salée constitue l’une des plus vastes régions côtières formées de terres inondées du sud de la Californie. Les conditions en font un habitat parfait pour les oiseaux, ce qui explique pourquoi on en voit près de 30 000 qui convergent vers la région de Back Bay chaque hiver, en route vers des climats plus chauds.

Les amateurs d’ornithologie qui souhaitent vraiment observer des espèces rares viennent souvent rechercher les râles gris levipes, les pélicans bruns, les râles noirs et les faucons pèlerins qui passent une partie de l’année ici. Un excellent moyen d’entrer en interaction avec les oiseaux de Back Bay consiste à faire une excursion guidée en kayak (offerte chaque dimanche par le groupe Newport Bay Naturalists & Friends).

Essayez le surf à pagaie ou le kayak

Entourée d’un terrain de caravaning et de chalets à une chambre à louer, la région de Back Bay à Newport Beach est l’endroit idéal pour apprendre un nouveau sport. Il est possible d’y louer des tas de choses : du surf à pagaie au kayak, en passant par les vélos Surrey à six places et les pédalos. Protégées de la houle de l’océan, ces eaux sont toujours calmes et peu profondes, il est donc pratiquement impossible d’y avoir des ennuis.

Regardez les bodysurfeurs à The Wedge

Attractions and activitiesÀ la pointe sud des cinq kilomètres de la péninsule Balboa se trouve l’un des sites de surf les plus délirants du monde : The Wedge. Ce lieu unique a récemment été nommé site de bodysurf le plus difficile des États-Unis par le magazine Sports Illustrated. La légende veut que John Wayne ait tenté de s’attaquer à ces vagues de sept mètres alors qu’il était dans la fleur de l’âge.

Si vous êtes un cowboy du surf, tentez votre chance dans les eaux peu profondes près de la plage. Si vous préférez être spectateur, prenez une serviette et installez-vous sur la plage sablonneuse pour regarder d’immenses vagues spectaculaires.

Partez à la conquête de découvertes d’époque à Fullerton

À cinq minutes en voiture d’Anaheim se trouve la ville historique de Fullerton. Jadis, c’était dans la région de Fullerton qu’on trouvait le plus grand nombre d’orangeraies du comté d’Orange. Il n’en reste plus qu’environ 50 acres aujourd’hui. De nos jours, la ville est célèbre pour ses 70 bâtiments historiques : vous découvrirez notamment que ses monuments charmants ont été convertis en magasins d’antiquités et en cafés. Par contre, ce sont les magasins de vieux vêtements qui ressortent véritablement du lot dans cette ville universitaire.

Arrêtez-vous à la boutique Out of Vogue et vous trouverez peut-être des tapis suspendus à côté d’un baril de bottes disco, des lunettes de soleil Jackie-O, des albums de Jimi Hendrix et des bonnets de bain fleuris. À Road Kill, ce sont plutôt les t-shirts kitsch qui vous attendent, ainsi que les sacs à main recyclés, les jeans d’occasion et les robes soleil à motif de caniche. Plusieurs autres boutiques valent le détour, notamment Stray Cat, American Vintage, Buffalo Vintage et Arc Value Village.

S’il vous reste un peu de temps pour visiter une dernière attraction, faites un tour rapide du musée de Fullerton. Vous y trouverez une collection de guitares Fender et d’autres souvenirs liés à Leo Fender, le père de la guitare électrique à caisse pleine qui a grandi près de Fullerton.

Vivez l’histoire de la Californie à la Mission San Juan Capistrano

Si vous n’avez le temps de visiter qu’un seul de ces avant-postes établis par les franciscains espagnols, choisissez celui-ci. La mission construite en adobe est classée au premier rang des sites historiques du comté d’Orange en raison de l’état de préservation remarquable de ses bâtiments et de ses fontaines élégantes. Il est impossible de ne pas se sentir ému par les changements de puissances qui ont gouverné, puis détruit, cette mission dans les années 1800. La chapelle remonte à 1777 et est le bâtiment le plus ancien toujours utilisé en Californie.

Errez dans ses jardins sereins et vous entendrez une histoire romantique liant la mission au retour annuel des hirondelles qui viennent nicher sous son avant-toit chaque mois de mars. D’ailleurs, si vous prévoyez visiter la région en mars, faites coïncider votre voyage avec le défilé et le festival de fin de semaine célébrant le retour des hirondelles.

Kids

Enfants

Si vous cherchez quelque chose à faire en famille à Orange County, vous n'avez pas à chercher plus loin.

Pour en lire davantage

Calendar of events

Calendrier des événements

Vous vous demandez quels seront les festivals et les activités tenus pendant votre visite?

Pour en lire davantage

Dining

Restaurants

Que vous recherchiez le luxe ou la saveur locale, voici quelques idées d'endroits où manger qui conviendront à tous les budgets.

Pour en lire davantage

Boutiques et magasins

Retourner aux choses à faire

Si vous souhaitez prendre une petite pause du soleil et des parcs d’attractions, allez faire un tour dans les magasins! Pour les surfeurs et les maniaques de soleil, c’est dans les villes donnant sur la plage du comté d’Orange qu’on trouve les meilleurs endroits où dénicher des shorts de surf, des sacs de plage, des colliers en coquillage et plus de tongs que de grains de sable sur la plage. Dirigez-vous à l’intérieur des terres et vous accéderez à des centres commerciaux débordant de magasins d’usine et à certains des commerces de détail les plus exclusifs de l’Amérique du Nord.

Jack’s et le Rock and Roll Emporium (Huntington Beach)

Ouvert depuis 1957, Jack’s est l’ancêtre de toutes les boutiques de surf. Vous y trouverez des chapeaux et t-shirts officiels du US Open, des chapeaux rasta à la Bob Marley, des shorts de surf Quiksilver, des lunettes Paul Frank, des bikinis Ripcurl et toutes les autres marques de surf qui existent. Vous trouverez Jack’s sur Main Street, à environ un coin de rue de la route Pacific Coast Highway.

Pendant que vous êtes dans le quartier, suivez Main Street et vous découvrirez des sites éclectiques comme le Rock and Roll Emporium et American Vintage, qui offrent un trésor de grandes robes hawaïennes à fleurs et de combinaisons datant des années 1970.

A’maree’s (Newport Beach)

Si vous aimez les articles griffés, rendez-vous directement à la boutique A’maree’s. Elle est reconnue comme l’une des boutiques les plus exclusives d’Amérique et offre un inventaire soigneusement sélectionné d’articles haute couture de Comme des Garcons à Current Elliott, Lucien Pellat Finet et Lanvic, tous présentés dans un établissement spectaculaire au bord de l’eau.

Fashion Island (Newport Beach)

Vous êtes amateur de mode? Rendez-vous vite à Fashion Island, un agréable complexe à l’italienne en plein air abritant des douzaines de boutiques construites autour de places circulaires, d’étangs de carpes koï et d’un carrousel vénitien. En plus des grands magasins comme Macy’s, Bloomingdale’s et Neiman Marcus, l’île comprend également des chaînes populaires comme L’Occitane, Kate Spade, The Limited, Kenneth Cole, Lululemon Athletica, Fluxus et American Rag Compagnie.

Avant de vous lancer dans votre marathon d’emplettes, visitez le kiosque d’information pour y prendre une brochure VIP contenant des rabais de 10 à 20 % sur le prix des marchandises de la plupart des magasins.

South Coast Plaza (Costa Mesa)

Si vous pensiez qu’il n’existe pas de meilleur endroit pour parcourir les boutiques que Rodeo Drive, détrompez-vous! Prenez vos cartes et rendez-vous à South Coast Plaza. Pas de voitures, pas de métro, pas de feux de circulation, seulement un vaste stationnement entourant 250 boutiques haut de gamme.

Sous un même toit en verre, vous trouverez Saks Fifth Avenue, Nordstrom, Burberry, Valentino, Chanel, MaxMara, Balenciago, Hermes, Madewell, H&M et bien plus encore. Le centre commercial offre également des services de luxe, des guides et voituriers multilingues aux commis aux commandes personnelles, en passant par la suite privée ultime (l’Access) pour les personnes qui versent un minimum de 500 $ US par jour.

Vous souhaitez en apprendre davantage? L’Access consiste en une série de pièces toutes calmes où vous pouvez déguster des collations et des boissons pétillantes tout en essayant les vêtements qui vous sont apportés et présentés par le personnel. Vous n’aurez jamais à fouler le marbre avec les foules. Construit par Henry Segerstrom, le même homme qui a versé 40 millions de dollars US à la salle Renée and Henry Segerstrom Concert Hall, cet espace pour la vente au détail de 260 128 mètres carrés est le plus grand centre commercial de la côte ouest et sans aucun doute l’un des plus luxueux.

The LAB et The CAMP (Costa Mesa)

The LAB et The CAMP sont face à face sur la rue Bristol, à Costa Mesa. Considérés comme des anti-centres commerciaux par les gens de la région, les complexes abritent plusieurs boutiques offrant à la fois style hippie et trouvailles originales.

The CAMP se concentre sur les boutiques de plein air et de sport. Recherchez des chaussures Toms à rabais à la boutique Active, puis allez goûter les incroyables tacos de Taco Asylum.

The LAB, un acronyme pour « Little American Business », a été construit à partir des restes d’une usine de lunettes. Des canapés ultra-décontractés se trouvent dans le salon situé près des boutiques Urban Outfitters, Blends + Carve (vêtements Streetwear pour hommes) et Commissary.

Des douzaines de boutiques uniques et originales ressortent de petits espaces jardinés dans cette enceinte de joyaux excentriques. Tant mieux si vous avez faim à votre arrivée : les lieux recèlent un bon nombre d’excellents restaurants, de Habana (cuisine cubaine) à Zipangu (excellente cuisine japonaise fusion, avec tapas et sushis), sans oublier Gypsy Den, un succulent bar à cafés et desserts.

The Block at Orange (Orange)

À seulement cinq minutes de route de Disneyland Resort, The Block compte des douzaines de magasins et un cinéma 3D. S’y trouvent également les boutiques Vans Skate Park, Hollister Outlet, Victoria’s Secret, PacSun et Puma. Vous l’aurez déduit, cet endroit est très populaire auprès des adolescents. Par contre, les adultes y trouveront également leur compte (surtout avec les aubaines!). Faites de bonnes affaires dans les présentoirs d’articles en rabais de Neiman Marcus Last Call, Sak’s Fifth Avenue Off 5th, Nike Factory store, Ann Taylor Factory Store, Frederick’s of Hollywood et de douzaines d’autres magasins.

Restaurants

Retourner aux choses à faire

Bruxie (comté d’Orange) (restauration rapide, $)

D’abord les paninis. Puis les petits gâteaux. Plus tard encore, les beignets érable et bacon. La toute nouvelle tendance culinaire du sud de la California est la gaufre-sandwich. On ne parle pas ici de la variété belge, épaisse et servie avec du sirop, mais plutôt de deux gaufres minces et croustillantes qui enserrent toutes sortes de garnitures gastronomiques, du poulet frit au babeurre au prosciutto et au gruyère. Vraiment délicieux! Même chose pour les laits frappés préparés avec les ingrédients de la saison et une crème Wisconsin à l’ancienne congelée.

Café Rialto (Fullerton) (cuisine internationale, $-$$)

« Si c’est la première fois que vous venez, vous devez à tout prix commander la quiche avec les pommes de terre maison. Seulement la demie, les portions sont énormes. » Voilà la recommandation d’une des serveuses sympathiques du Café Rialto... et elle connaît bien le sujet. La part de quiche servie avec de l’aïoli à la tomate séchée au soleil est tout simplement sublime, et une demi-portion s’avère bien suffisante. Même chose pour le pain doré farci d’une compote de baies fraîche, de mascarpone et de crème fouettée.

Et puis le service est très amical dans ce minuscule café à la parisienne. Vous aurez envie de vous y attarder tout l’avant-midi! D’ailleurs, essayez le café biologique servi dans de jolies tasses.

House of Big Fish & Ice Cold Beer (Laguna Beach) (fruits de mer, $-$$)

Il vous faudra environ cinq visites pour faire le tour de l’énorme menu de fruits de mer du restaurant Big Fish, mais bien plus encore pour la carte des bières : on y retrouve plus de 75 variétés en tout, provenant de partout sur la planète. La meilleure aubaine est la vente d’un seau de cinq Corona pour 12 $ US.

Plus décontracté que les autres restaurants des environs, c’est un lieu trépidant et perpétuellement occupé. La plupart des clients viennent pour y déguster les huîtres dodues de la taille d’un poing, les pattes de crabe royal et la fondue au homard. Ce n’est pas tout : la cuisine rapide offre également un menu hawaïen complet.

Ceux qui ont un budget un peu plus modeste aimeront également la carte des Lures, sept repas délicieux allant des bouchées de steak aux boulettes de viande barbecue à la goyave, en passant par les moules au curry rouge. Chacune de ces assiettes est offerte à 6 $ US. Assurez-vous simplement de ne pas avoir les yeux plus gros que la panse, car les portions sont généreuses.

Ruby’s Diner (Huntington Beach) (restauration rapide, $)

DiningVous vous souvenez du quai dans Forrest Gump? C’est celui-là même qui se trouve au bout de Main Street, à Huntington Beach. Et c’est à sa pointe qu’est installé le restaurant Ruby’s Diner. Avec ses banquettes en chrome et vinyle rouge et ses planchers à carreaux noirs et blancs, cet établissement sorti tout droit du passé est l’endroit idéal où déguster un hamburger et un lait frappé. Commandez un hamburger double de luxe et un lait frappé Froot Loopsey. Allez-y un mardi soir pour la soirée en famille : les enfants de moins de 12 ans mangent gratuitement à l’achat d’un repas pour adulte.

Taco Asylum (Costa Mesa) (cuisine mexicaine, $)

Il y a moins de tacos et plus de pain plat dans ces créations parfaitement délicieuses servies par ce restaurant nouvel âge à la mode.Le menu a beau être petit (on y trouve 10 types de tacos, mais des douzaines de sortes de thés, de jus et de bières), il produit tout un effet en enveloppant ses repas, comme le canard braisé, de crème fraîche camembert et dijon. Sinon, essayez les champignons sauvages et enrobez-les d’une salade de purée de pois chiches et de persil. Enfin, étalez le tout sur un pain semblable à du naan. C’est bon à s’en lécher les doigts, comme tous les autres plats servis à Taco Asylum.

The Beachcomber Cafe at Crystal Cove (Newport Beach) (cuisine internationale et fruits de mer, $$-$$$)

À deux pas de la plage sablonneuse du Crystal Cove State Park, ce café charmant au bord de la mer rappelle un vieux bateau abandonné. C’est un endroit historique lié aux années 1920 : à l’époque, plusieurs petites cabines avaient été construites sur la plage afin de servir de loges aux vedettes d’Hollywood. Les cabines subissent présentement des rénovations et entourent ce restaurant chaleureux réputé pour ses beignets de crabe croustillants, son barramundi en croûte de pacanes et son thon jaune velouté.

Napa Rose (Disneyland) (cuisine californienne, $$$)

Depuis qu’il a ouvert ses portes en 2001, ce classique très réputé de Disneyland Resort situé dans l’hôtel Grand Californian Hotel continue à obtenir des notes parfaites de la part des critiques gastronomiques. Et c’est facile de comprendre pourquoi. Grâce à ses magnifiques meubles artisanaux, à sa sélection de plus de 500 vins (dont 80 sont offerts au verre) et à son menu concocté à partir d’aliments locaux, c’est l’endroit par excellence où venir faire des folies.

Commencez par les Seven Sparkling Sins, une combinaison de sept hors-d’œuvre exquis pour deux, et vous n’aurez peut-être pas à passer au plat principal. Par contre, ce serait un peu dommage, surtout si vous n’avez pas goûté au bar noir sauvage sauté servi avec pommes mousseline citronnées ou à la poitrine de canard servie avec un couscous au chou-fleur et aux amandes, ainsi qu’une salade de roquette piquante. Essayez de garder un peu de place pour la crème brûlée à l’orange avec poire d’hiver. Irrésistible.

Beach House Restaurant (Laguna Beach) (cuisine internationale, $$)

Vous avez l’impression de pénétrer dans la maison d’une autre personne? Vous avez raison. Cette maison rénovée au bord de la mer, qui a conservé tout son charme d’antan, a déjà appartenu à l’acteur Slim Summerville dans les années 1920. Elle raconte l’histoire de Summerville, l’une des vedettes des classiques du début des années 1930 comme À l’Ouest, rien de nouveau, par l’intermédiaire de photos et de coupures de journal encadrées et accrochées aux murs en bois.

Essayez d’obtenir une table sur la terrasse et scrutez les eaux à la recherche de dauphins, ils aiment bien se montrer à l’heure du déjeuner, comme les pélicans. Commandez la demi-portion d’œufs bénédictine servis sur un beignet de crabe moelleux avec des asperges tranchées. Pourquoi demie? Parce que les portions sont gigantesques!

K’ya Bistro Bar (Laguna Beach) (cuisine fusion, $$)

Nommé meilleur chef du comté d’Orange en 2010, Craig Connole a transformé un menu californien-asiatique à l’aide d’une cuisine franco-italienne afin de créer un petit bistro trépidant, célèbre pour ses petites assiettes. Un poke à l’hawaïenne subtilement aromatisé, un filet mignon grillé, un risotto aux truffes et un macaroni au fromage et homard qui a du piquant vous convaincront que l’amour se trouve dans les détails.

Golf et spa

Retourner aux choses à faire

Spa

Mandara Spa (Grand Californian Hotel, Disneyland) ($$)

Venez à ce spa et vous y trouverez la sérénité. Essayez l’une des expériences qui y sont offertes : rien de plus divin qu’un massage balinais à quatre mains ou qu’un traitement du visage tri-enzyme après avoir passé la journée à se faire bousculer dans un parc d’attractions. L’établissement, également ouvert aux invités qui ne logent pas à l’hôtel, occupe un espace de 370 mètres carrés éclairé à la chandelle. C’est le seul spa Mandara de la côte ouest de la Californie, mais quatre spas appartenant au même groupe se trouvent sur différentes îles hawaïennes : c’est pour cette raison que le menu du spa est si influencé par la culture insulaire.

Qu’il s’agisse du massage aux algues aromathérapeutique ou du traitement thérapeutique aux pierres chaudes, vous sentirez les mouvements longs et fluides du lomilomi (un massage traditionnel hawaïen) intégrés à de nombreux services offerts par ce centre intime dans neuf salles de traitement.

Montage Hotel ($$$-$$$$)

Le somptueux hôtel Montage à Laguna Beach dispose d’un spa et d’un centre de conditionnement physique de 1 900 mètres carrés donnant sur l’océan. Vous pouvez choisir l’un des exfoliants signatures à base de sel marin, un cours de yoga, un masque pour le corps ou un autre des nombreux traitements succulents. C’est ce spa primé qui a défini la norme des spas du comté d’Orange : après tout, c’est le premier de Californie à obtenir cinq étoiles de Mobil.

Parmi les autres spas cossus, on retrouve le Spa Gaucin de l’hôtel St. Regis Monarch Beach à Dana Point Harbor, ainsi que son voisin tout aussi épatant, à l’hôtel The Ritz-Carlton. Dirigez-vous vers le nord pour découvrir un autre spa élégant situé sur le terrain de 2 millions de mètres carrés donnant sur l’océan de la propriété Pelican Hill, située entre Newport Beach et Crystal Cove.

Golf

Arroyo Trabuco Golf Club

L’ouvrage des joueurs Tom Lehman et Casey O’Callaghan, Arroyo Trabuco, est un parcours aéré et irrégulier, réparti sur 240 acres de réserve naturelle divisées en deux par un corridor riverain qui fait partie intégrante du jeu.

Dans ce parcours, vous devrez préparer vos coups et évaluer la force nécessaire au point de départ, mais aussi penser à la manière dont cette décision affectera vos coups d’approche. Il vous faudra tenir compte du vent, mais aussi des obstacles. En date de mai 2011, les droits de jeu se situaient entre 55 et 95 $ US.

Oak Creek Golf Club

L’urbanisme n’envahit pas Oak Creek et aucune route ne divise le terrain. En bref, c’est un terrain de golf à l’état pur. Sorti tout droit de l’esprit et du portemine de Tom Fazio, le parcours se suit relativement aisément, avec des lignes visuelles ouvertes sur les célèbres collines dorées et vertes du sud de la Californie. Des fosses de sable et des monticules y ajoutent un contraste vertical, de la définition et de la profondeur.

Les départs généreux caractéristiques de Fazio offrent aux joueurs moins expérimentés plusieurs choix pour se rendre sur les allées droites sans se faire prendre dans les pièges. Le chalet Mission Revival est bien à sa place ici, dans le comté d’Orange. En date de mai 2011, les droits de jeu se situaient entre 79 et 165 $ US.

Pelican Hill Golf Club

Au sud de Pebble Beach, vous ne trouverez pas lieu de rencontre plus adéquat entre la côte californienne et le jeu écossais que Pelican Hill. À Ocean South, l’un des deux terrains de Tom Fazio, on joue sur des terres plutôt plates, avec des trous entourés de bosquets d’arbres denses et un passage spectaculaire au bord du Pacifique dans une série de trous courts à normale 3.

Ocean North est plus accidenté : ses trous longent des crêtes péninsulaires, virevoltent et plongent autour des arroyos (ruisseaux), entourés d’une épaisse végétation. La vue sur Newport Bay et sur l’île de Santa Catalina est pratiquement toujours présente. Les services de caddy sont fournis. En date de mai 2011, les droits de jeu se situaient entre 140 et 270 $ US.

Tijeras Creek Golf Club

À l’est de l’aéroport John Wayne, au pied des montagnes de Santa Ana, le terrain de golf Tijeras Creek s’ouvre sur un parcours de neuf trous tracé entre les eucalyptus et les logements, où l’eau est omniprésente. Toutefois, c’est vers la fin que Tijeras prend vraiment tout son sens, avec un espace étroit pour les coups de départ, des platanes et des chênes âgés, mais aussi une importante dénivellation. C’est de la précision qu’il vous faudra avant tout.

Conçu à l’origine par feu Ted Robinson, Tijeras a été remis en état sous l’œil attentif de Dick Bailey en 2002, qui s’est principalement concentré à réviser les nombreuses fosses. En date de mai 2011, les droits de jeu se situaient entre 70 et 120 $ US.

Enfants

Retourner aux choses à faire

Visitez la ferme Knott’s Berry Farm à Buena Park (2 ans et plus)

Tout a commencé avec quelques petits poulets... enfin, c’est ce que veut l’histoire. Vers la fin des années 1920, Walter et Cordelia Knott ont loué une parcelle de terrain de 20 acres où ils ont élevé quelques poulets et fait de l’agriculture.

Quelques années plus tard, ils ont ouvert un restaurant de poulet qui demeure une attraction clé à Knott’s Berry Farm, à seulement 10 minutes de Disneyland. À vrai dire, la première attraction, Ghost Town, avait à l’époque été construite pour les invités affamés qui attendaient de déguster le célèbre poulet frit, les biscuits et la tarte aux mûres de Boysen de Cordelia (toujours très populaires).

De nos jours, les amateurs de sensations fortes se dirigent tout droit vers les 30 étages du Supreme Scream ou vers d’autres montagnes russes effrayantes comme Montezooma’s Revenge et Silver Bullet. Les tout-petits, de leur côté, adorent les attractions Camp Snoopy, le Ghost Town original, Huff and Puff et le Log Peeler. Et puis les gens de tous les âges font encore la file pour déguster le poulet de Cordelia!

Installez-vous confortablement autour d’un feu de camp et faites griller des s’mores (tous les âges)

Vous souhaitez revendiquer l’un des 600 cercles en ciment pour feu de camp gratuits à la plage d’Huntington Beach pour une petite grillade de fin de journée? Installez-vous.

Si vous désirez soudainement faire griller des guimauves à la piscine Slyder’s Pool de l’hôtel Hyatt Hotel Huntington, vous n’avez même pas à quitter les lieux. Commandez simplement une trousse de s’mores au casse-croûte et rassemblez-vous autour d’un feu de camp près de la piscine. Une petite boîte remplie de guimauves, de biscuits graham, de morceaux de chocolat et de bâtons en bois pour les grillades apparaîtra rapidement, comme par magie. Vous trouverez les mêmes petites trousses à s’mores dans de nombreux dépanneurs et chez plusieurs marchands sur la plage, partout sur la côte du comté d’Orange.

Mangez à un restaurant de style buffet avec les personnages de Disney au Storytellers Café (4 ans et plus)

Il y a tant de choses à faire pour votre famille et pour vous au Disneyland Resort qu’il est parfois difficile de savoir par où commencer. Le restaurant Storytellers Café est une bonne première étape pour la journée avec son énorme déjeuner de style buffet. Des gaufres en forme d’oreilles de Mickey aux omelettes personnalisées, en passant par les fruits, les muffins, les gruaux, les céréales, les tartes et les mini-quiches, vous n’aurez certainement pas faim avant le repas du soir.

Vous pouvez du même coup photographier vos tout-petits à volonté avec Tic et Tac, Dingo, Mickey et tous les autres personnages qui visitent chaque matin cet espace charmant au style mission.

Balboa Ice Cream Bar (tous les âges)

Si vous êtes amateur de la série télévisée Arrested Development, vous vous souvenez peut-être que la riche famille Bluth possédait un kiosque de bananes glacées au chocolat à Balboa Island. Il se trouve sur l’avenue Marine, là où une poignée de boutiques vendent des bananes glacées sur un bâton et luttent pour les titres de « première », « originale » et « meilleure » barre Balboa. La barre Balboa, c’est un carré de crème glacée à la vanille sur un bâton roulé dans une gamme d’ingrédients, des noix aux biscuits Oreo broyés, en passant par les Smarties écrasés.

À bord du petit traversier pouvant accueillir trois véhicules qui vous transportera à Balboa Peninsula, vous croirez voyager dans le temps. Il relie l’élégante île Balboa Island (qui fait partie de Newport Beach) à la péninsule en moins de cinq minutes. Promenez-vous autour de Balboa Island avant de vous diriger vers les merveilleuses attractions à l’ancienne qui se trouvent de l’autre côté de la zone de jeu Balboa Fun Zone : une mini-grande roue, des bateaux en forme de canard et un carrousel classique avec des poneys vous y attendent.

Plongez dans les profondeurs au Ocean Institute (4 ans et plus)

Que ce soit dans une brochure ou dans un aquarium portatif rempli d’anémones épineuses installé à la réception de votre hôtel, vous entendrez très certainement parler de cette remarquable organisation du comté d’Orange.

Basé à Dana Point Harbor, l’Ocean Institute offre des salles de classe, des laboratoires, des salles d’exposition, des boutiques et des restaurants près de l’eau, mais aussi du kayak et des bateaux à affréter. En plus d’éduquer des milliers d’enfants d’âge scolaire chaque année, l’institut dispose d’un vaste programme de sensibilisation qui le lie à divers hôtels, parcs et centres communautaires, où il dirige des séances interactives sur les merveilles de la vie sous-marine.

Si votre groupe comporte un apprenti biologiste de la vie marine qui aimerait bien disséquer le tube digestif d’un maquereau ou jouer à cache-cache avec un bernard l’ermite, vous connaissez votre prochaine destination! Essayez de faire coïncider votre visite avec le festival des baleines, en mars. Il a lieu chaque année depuis 1972.

Durant l’été, de nombreux camps de jour sont également offerts, ainsi que plusieurs programmes pour toute la famille comme des soirées pyjamas, des excursions en grand voilier, des tours d’observation des baleines et des croisières d’aventure.

Remontez le temps au Watson’s Drug Store and Soda Fountain (6 ans et plus)

Si vos enfants souhaitent découvrir une véritable confiserie à l’ancienne, visitez ce point d’intérêt du comté d’Orange. C’est dans cette pharmacie centenaire qu’on a tourné de nombreux films, dont That Thing You Do. Six longues rangées de bonbons mettant en vedette des Pixy Stix, des Wonka Sweet Tarts, des Blow Pops, des Dots, des Baby Ruths, de la réglisse, des Sugar Daddy et bien plus encore sont prêtes à être emballées pour vos propres rêves sucrés.

Rien n’a été modernisé ici, ni les tabourets en chrome, ni les nappes épaisses en toile cirée, ni le menu dans lequel on trouve des sandwichs au pain de viande, des spaghettis et des côtelettes de porc servies avec une sauce à base de soupe aux champignons. Mis à part les bonbons, il y a bien d’autres choses qui feront fureur auprès des enfants, des flotteurs à la racinette aux bananes royales. Ils adoreront aussi tout ce qu’ils y apprendront.

Suivez un cours de surf (4 ans et plus)

Bon, n’allez pas commencer à The Wedge, là où les vagues monstres offrent une expérience de surf à vous en couper le souffle. Il existe bien d’autres endroits calmes le long de la côte du comté d’Orange qui sont parfaits pour les débutants. Les hôtels les plus importants disposent de comptoirs des activités où des experts organisent des cours de surf privés, en groupe et en famille. La plupart des cours durent deux heures et vous demanderont à partir de 75 $ US par personne. De nombreuses écoles de surf acceptent même les enfants de quatre ans (ils doivent par contre être de bons nageurs).

Découvrez les flaques de marée au parc Crystal Cove State Park (2 ans et plus)

Isolée de la route Pacific Coast Highway, de l’autre côté de forêts sauvages, de falaises et de canyons, vous trouverez une plage sensationnelle s’étalant sur cinq kilomètres, parfaite pour les familles qui souhaitent profiter du sable, nager, relaxer dans les dunes ou patauger dans des douzaines de flaques de marée. Vous avez beau vous trouver près de l’une des régions les plus densément peuplées des États-Unis, vous aurez l’impression d’être en pleine nature sauvage.

Emballez un pique-nique et partez pour la journée, ou prenez un repas au restaurant Beachcomber Cafe, où les couchers de soleil font toujours s’extasier les spectateurs... même les enfants!

Vie nocturne

Retourner aux choses à faire

La Art Walk de Laguna Beach (gratuit)

Le meilleur moment pour visiter les douzaines de galeries d’art de Laguna a lieu le premier jeudi d’avril, de mai et de juin. Vous pourrez alors côtoyer des artistes, des propriétaires de galeries et d’autres clients tout en dégustant gratuitement des vins californiens et des amuse-gueules.

Feux de joie à Huntington Beach (gratuit)

Apportez une couverture pour la plage, enlevez vos tongs et installez-vous confortablement autour de l’un des 600 cercles pour feu de camp de Huntington Beach pour regarder le soleil glisser doucement sur le Pacifique. Soyez prêts à côtoyer des joueurs de volleyball (la plage compte plus de 24 terrains) et des surfeurs qui voudront peut-être partager votre sac de guimauves.

Battle of the Dance (Anaheim) (restaurant-théâtre, $$$)

Ce restaurant-théâtre de 950 places, l’un des sites les plus récents d’Anaheim, a été modelé sur le Son Amar créé par Gelabert à Majorque, en Espagne. Le spectacle est imposant et haut en couleur, et il présente des duels de flamenco, de danse irlandaise et de danse de Bollywood.

Entre les numéros, des ventriloques, des jongleurs et un incroyable artiste d’ombres chinoises vous épateront à leur tour. La danse a beau être la pièce maîtresse de la soirée, vous ne regretterez pas non plus le délicieux repas à trois services, compris dans le prix du billet.

Si vous voyagez avec un grand groupe, arrivez tôt. Cette ancienne forge datant de 1910 se remplit dès 20 h.

Duke’s (Huntington Beach) (bar sur la plage, $$)

Rendez-vous au bar Duke’s, juste à côté du quai Huntington Pier, où le décor est fait de planches de surf et de photos en noir et blanc prises sur la plage Huntington Beach avant la guerre.

Derrière les volets, sous les ventilateurs de plafond en bois, vous pourrez déguster un mai tai, mais prenez votre temps : les prix ici sont deux fois plus élevés que sur Main Street. Vous payez pour être dans le seul bar sur le sable.

Fred’s Mexican Café (Huntington Beach) (bar sur la plage, $)

Niché à l’étage, au coin principal de Main Street et de la Pacific Coast Highway, ce restaurant mexicain ressemblant à une cabana au toit de chaume offre une magnifique vue sur l’océan avec des carafes de margaritas et des pichets de bière bon marché.

L’intérieur est plutôt bruyant entre le tourbillon constant des mélangeurs et les multiples télévisions. Optez donc pour une table à l’extérieur, si possible, et partagez une assiette de nachos couverts de fèves noires, de fromage dégoulinant et de morceaux de poulet. Cela vous suffira amplement, même longtemps après que la nuit soit tombée.

House of Blues (Downtown Disney) (spectacles musicaux, $$-$$$)

Que ce soit le plat de poisson-chat avec croûte à la semoule de maïs ou le rythme de BB King, il y a quelque chose ici qui vous donnera l’impression d’être en Louisiane, dans un bar de Bourbon Street, à écouter du blues rock velouté.

Commandez une Electric Lemonade ou une bière Fat Tire. Jetez un coup d’œil aux planches irrégulières du plancher, aux portraits antiques et aux chandeliers ébréchés. Et oui, ce sont des répliques remarquables.

Si vous souhaitez vous amuser en tapant du pied et en agitant les mains dans les airs, achetez un billet pour le brunch gospel du dimanche. Réservations obligatoires.

The Cliff (Laguna Beach) (bar sur la plage, $$)

À quelques pas de la Pacific Coast Highway, au cœur de Laguna Beach, vous verrez une cabane sans prétention au bord de la mer. C’est l’un des lieux de prédilection des gens de la région. Allez-y à l’heure de l’apéritif (du lundi au jeudi, de 15 h à 18 h) et vous obtiendrez 2 $ US de rabais sur les boissons.

Les meilleurs sièges de l’établissement se trouvent au deuxième étage, sur des canapés ultra-décontractés qui semblent flotter au-dessus de l’océan. Soyez-y lorsque le soleil donne une teinte de rose cramoisi à l’océan : c’est à ce moment que le personnel installe des foyers extérieurs portables et que tous se blottissent pour porter un toast à ce qui se fait de mieux dans ce petit joyau de bord de mer.

Hearthstone Lounge (Grand Californian Hotel, Disneyland Resort) (café-bar-salon, $$)

Que ce soit pour un café latte et un croissant le matin ou pour une flûte de champagne le soir, ce petit sanctuaire semble se trouver à des années-lumière des portes de Disney qui sont pourtant si près. Caché dans un coin au niveau principal du Grand Californian Hotel de Disney, l’espace peut se mouler à vos désirs. Profitez d’un peu de temps entre adultes tout en dégustant un cocktail dans ce salon rustique mais élégant.

Aventures d’une journée complète

Retourner aux choses à faire

S’il est possible d’avoir trop de plaisir, c’est peut-être au comté d’Orange que ça arrivera. Avec les parcs d’attractions, les personnages de dessin animé et les manèges effrayants, mais aussi les restaurants de haute gastronomie et les boutiques, votre liste des choses à faire devient renversante... épuisante, même. Alors, pourquoi ne pas faire une excursion relaxante d’un jour à l’île décontractée de Santa Catalina pour des mini-vacances durant votre séjour?

Située à 35 km des côtes du sud de la Californie (et techniquement dans le comté de L.A., quoi qu’elle soit plus près de celui d’Orange), l’île est accessible par le bateau Catalina Express à partir des ports de Long Beach, de Newport Beach, de Dana Point et de San Pedro. Le trajet en bateau qui vous fait passer rapidement de la vie trépidante sur la terre ferme au calme insulaire est une aventure en soi. Surveillez les eaux et vous verrez probablement des dauphins et des baleines.

Si une odeur de poisson vous monte au nez et que vous entendez de drôles d’aboiements, c’est que vous arrivez à Catalina : vous découvrirez bientôt plusieurs groupes d’otaries allongées sur les rochers au bord de l’île.

Dès que vous aurez posé le pied sur cette île entourée de plage, vous sentirez le rythme ralentir. Pour vous faire une idée : le principal moyen de transport utilisé à Catalina est la voiturette de golf. Avec quelques taxis et bicyclettes dans ce mélange écologique, vous découvrirez rapidement que Catalina ne s’est pas bâtie en un jour.

Effectivement, la riche histoire de l’île remonte à environ 7 000 ans, alors que les Amérindiens régnaient sur les lieux. Toutefois, ce n’est qu’en 1542, lorsque Don Juan Rodriquez Cabrillo d’Espagne s’est arrêté dans ses eaux, que Catalina a fait son entrée dans les journaux de bord européens. C’est ce que vous apprendrez (et bien davantage!) au Catalina Island Museum nouvellement rénové de la ville d’Avalon.

De petites plaques vous racontent l’histoire de l’intérêt que manifestaient les Européens pour Santa Catalina, un intérêt qui a commencé à croître en 1790 après que l’île soit devenue un havre pour les contrebandiers américains. Peu plus tard, les Américains y ont transporté des moutons et du bétail (puis, plus tard, des bisons, dont il reste d’ailleurs encore plusieurs centaines aujourd’hui), suivis d’une troupe de soldats de l’Union qui a construit des casernes dans la ville de Two Harbors pendant les années 1860.

En 1898, des touristes ont découvert Catalina : c’est à cette époque que l’Avalon Tuna Club a été formé. De nos jours, il est considéré comme le plus vieux club de pêche aux États-Unis et a attiré plusieurs grands noms comme Zane Grey, John Wayne et Winston Churchill.

Si l’île s’est vraiment fait connaître, par contre, c’est grâce à William Wrigley Jr., l’homme derrière la célèbre gomme à mâcher, qui en a fait l’acquisition. Le même M. Wrigley était propriétaire des Cubs de Chicago et il a amené les joueurs à Catalina pendant 30 saisons pour la période d’entraînement du printemps, attirant ainsi l’intérêt de milliers d’amateurs de baseball.

L’île a également servi de site de tournage de nombreux films, ainsi qu’accueilli fréquemment des activités comme le Catalina Grand Prix. Tout ceci a duré jusqu’aux années 1970, quand divers organismes de conservation ont commencé à protester, affirmant que l’île était commercialisée à outrance. Résultat? Les voitures ont été bannies et la plupart des organisateurs de voyages offrent désormais des aventures en plein air à faible empreinte écologique.

Les randonneurs pédestres qui souhaitent relever un défi d’une durée de trois à cinq jours essaieront la piste Trans-Catalina Trail, qui s’étend sur 85 km. Elle débute au sud-est d’Avalon, à une pointe de l’île, et se termine dans le village de Two Harbors, à l’autre pointe. Le sentier sillonne des bocages d’eucalyptus et traverse des allées de cactus raquettes, des champs d’agriculteurs et des clairières. Gardez l’œil ouvert : vous y verrez peut-être des bisons.

On dit que 14 bisons ont été transportés sur l’île dans les années 1920 pour former l’arrière-plan du film muet The Vanishing American. Les bisons n’ont pas été conservés au montage définitif, mais ils sont demeurés sur l’île, où leur nombre a rapidement atteint quelques centaines de bêtes. Ils sont plutôt inoffensifs, mais il y a tout de même eu quelques accidents au fil des ans, il est donc préférable de ne pas rester sur leur chemin.

La plupart des voyageurs optent pour des aventures assez calmes, comme la tyrolienne du Zip Line Eco Tour qui vous mène du sommet de la montagne au rivage. Après une descente de tyrolienne de 183 mètres jusqu’à Descanso Beach, des guides vous équiperont d’un casque spécialement conçu pour la plongée et vous dirigeront le long d’un sentier sous-marin. Vêtu comme un astronaute, vous rebondirez sur le plancher océanique et vous verrez des centaines de poissons nager directement devant vous.

Il existe également de nombreux endroits pour pratiquer la paravoile à l’arrière d’un bateau, le kayak, la plongée en apnée, le vélo et la plongée sous-marine dans des anses cachées.

Avec 80 km de littoral vierge, Catalina offre de nombreuses autres aventures aquatiques : excursions en bateau à fond en verre, pêche en haute mer, location de bateaux à moteur et de motomarines, et kayak de mer dans des grottes. Même le snuba, une combinaison de plongée en apnée et de plongée sous-marine, est offert à Descanso Beach.

Si vous aimez bien combiner des activités, vous aimerez passer du temps à l’intérieur des terres. Parmi les aventures les plus différentes offertes aux terriens, mentionnons les tours de gyropode dans Avalon, le vélo de montagne, le vélo électrique ainsi que le tandem. Les golfeurs, de leur côté, peuvent essayer l’un des parcours où Tiger Woods a joué alors qu’il était enfant.

Passer une journée à Catalina, c’est se rappeler de l’existence du grand monde de la nature à seulement 35 km de la terre ferme.

Caractéristiques locales

Retourner aux choses à faire

Grâce au plus long front de mer continu de la côte ouest (mais aussi à l’une des meilleures météos), Huntington Beach est vraiment devenue la norme du sud de la Californie depuis les années 1950.

À seulement 60 km au sud-est de Los Angeles, vous trouverez un paradis du surfeur. Surfez comme les gens de la région le font depuis 1905. Par contre, vous aurez tout d’abord besoin d’une planche et d’une formation adéquate. Oui, bien sûr, n’importe qui peut déposer une planche de surf dans l’eau, ramer et sauter sur une vague, mais l’expérience ne sera qu’embellie si vous comprenez la culture entourant le surf. Et puis ça peut aider aussi de savoir comment se mettre debout sur la planche.

Huntington Beach, c’est Surf City, la ville du surf. Ici, la Dawn Patrol se lève tôt, glisse sur quelques rouleaux, se douche, puis entre au boulot à contre-cœur.

Durant les heures de pointe à Huntington Beach, vous verrez des surfeurs trouver un point où les vagues se brisent et faire la file pour prendre le rouleau. Si vous prenez une vague et coupez un autre surfeur, et surtout si vous le faites intentionnellement (ce qu’ils appellent « to snake »), vous vous attirerez des ennuis. N’oubliez pas d’être courtois envers les autres surfeurs lorsque vous glissez sur les vagues!

À Huntington, la rue principale, Main Street, se transforme en zone de fête durant les mois chauds grâce à ses restaurants trépidants, à ses pubs bondés et à ses quelques boutiques de surf qui obtiennent beaucoup de succès au coin de Main et de la Pacific Coast Highway. Hors de la grande rue, vous pourrez tout de même trouver des boutiques classiques comme le 5th Street Surf Shop où vous observerez des planchers en bois éraflés, des murs blanchis à la chaux et des douzaines de planches de surf alignées.

Les préposés à la vente des boutiques de surf de longue date connaissent bien leur domaine et ont plein d’excellentes histoires à raconter. N’hésitez pas à leur poser des questions au sujet du sport ou de l’équipement nécessaire pour le pratiquer.

Local featureHuntington possède également plusieurs musées et tableaux d’honneur comme le Surfing Walk of Fame, le Bob Bolen’s Surf Museum, l’International Surf Museum et le Surfers Hall of Fame. Ce n’est pas tout : elle accueille aussi annuellement le U.S. Open of Surfing, qui attire un demi-million de spectateurs chaque été.

Dans les années 1960, le surf représentait le mouvement hippie de contre-culture qui prônait la défiance face au système ainsi qu’un mode de vie sans souci et antimatérialiste, même pour les personnes qui n’avaient jamais mis les pieds sur une planche de surf.

C’est pendant cette période que le groupe des Beach Boys a enregistré Surfin’ USA, un peu avant Surf City par Jan and Dean et plusieurs autres succès, y compris Surfer Girl et Help Me, Rhonda, toujours populaires de nos jours. Il y avait des chansons magiques sur les filles, les voitures et le surf, en d’autres mots sur la vie à Huntington Beach.

Dans le sud de la Californie, c’était à Huntington que tout avait lieu. De nos jours, on peut en dire autant, mais le coin a quand même changé. Les surfeurs transportaient auparavant leurs planches jusqu’ici dans des woodies, des véhicules avec panneaux latéraux en bois qui semblaient conçus expressément pour effectuer cette tâche. Ils se stationnaient près des chevalets de pompage de pétrole qu’on peut encore voir de nos jours, vestiges toujours fonctionnels de la période de boom pétrolier. De nos jours, les woodies sont des répliques coulées sous pression et fabriquées en Chine, mais ils font toujours tout un tabac dans les boutiques de souvenirs.

Les plages sont désormais bordées d’une large promenade et offrent des salles de bain propres pour se changer et enfiler une combinaison en néoprène, mais aussi pour rincer le sable et la crème sous la douche quand vous en avez fini avec la plage. Le long de la route nationale, des parcomètres et des paysages de palmiers ont pris la place du site où on se stationnait jadis un peu n’importe comment.

Par contre, la plage reste la plage : une vaste étendue de sable bien conservée qui s’étale sur près de 14 km jusqu’à ce qu’elle se fissure au sud vers Newport Beach. Les postes de secours reçoivent occasionnellement une nouvelle couche de peinture, mais demeurent tout de même identiques à ce qu’ils ont toujours été, caractérisés par les sauveteurs bronzés qui portent toujours des maillots de bain rouges (bien que les shorts se prolongent maintenant jusque sous les genoux). Encore aujourd’hui, à la tombée de la nuit, des centaines de feux de camp sont allumés.

À Huntington, l’hébergement est plutôt luxueux, y compris les hôtels Hyatt, Hilton, Shorebreak et W Huntington Beach situés sur le bord de l’eau. Face au restaurant Duke’s Restaurant and Bar, au pied du célèbre quai, le centre-ville déborde d’endroits où manger quand les vagues se sont calmées. Vous y verrez entre autres Aloha Grill, Crabby’s Boat House, Luggatti’s Italian Grill, Sushi on Fire et Silvera’s Steak House. Peu plus loin, la boutique Jack’s Surfboards offre la plus grande sélection de shorts de surf du monde et, dans le loft aménagé à l’étage, vous observerez une collection époustouflante de planches de surf.

Si vous souhaitez faire d’autres emplettes, passez à l’un des magasins, au prestigieux centre commercial, à une boutique de bijoux ou à l’établissement Helme Antiques. Vous trouverez également le Rocky Mountain Chocolate Factory ainsi que Pristine Motorsports, où des Porsches d’époque sont restaurées.

C’est tout de même sur l’eau que vous trouverez les meilleures affaires : une abondance de soleil, de surf et de sérénité.

Calendrier des événements

Retourner aux choses à faire

Christmas Boat Parade (décembre)

Cette parade, c’est un peu la carte de Noël qu’offre Newport Beach au monde entier. Pendant cinq soirs consécutifs, plus de 250 bateaux, des kayaks aux yachts valant plusieurs millions de dollars, éclairent le port avant de quitter Collins Island pour un défilé de 23 km et d’une durée de deux heures et demie le long de la rive.

Tall Ships Festival (Dana Point) (septembre)

Voici votre chance de visiter pas un, mais plusieurs grands voiliers au plus grand rassemblement annuel d’embarcations sur la côte ouest. Vous aurez l’occasion de discuter avec des forgerons, des artistes qui sculptent et gravent l’ivoire et des membres du Port Royal Privateers pleins d’entrain. Les enfants aimeront également y apprendre l’histoire.

Sawdust Art Festival, Art-A-Fair, Pageant of the Masters (été)

Ce trio de festivals artistiques attire des visiteurs du monde entier. Comme son nom l’indique, le Sawdust Festival se déroule dans un lieu couvert de sciure de bois. Toujours fidèle à ses racines de nos jours, ce festival en plein air a été tenu pour la première fois en 1966 sur un terrain de terre battue. Afin de protéger les œuvres d’art de la poussière et de la terre, de la sciure de bois était étalée sur le sol. Les organisateurs ont depuis conservé le rituel. Les artistes et les marchands se rassemblent tous sous un seul toit avec des musiciens sur place pour ce salon d’arts carnavalesque.

À distance de marche du Sawdust Festival, Art-A-Fair se concentre sur les artistes internationaux dans le cadre d’une exposition-concours de leurs créations. Un autre grand festival d’arts est le Pageant of Masters, une célébration unique où les artistes se déguisent et recréent des éléments complets d’œuvres d’art classiques et contemporaines. Imaginez un énorme cadre doré accueillant une œuvre d’art grandeur nature : c’est exactement ce qui se produit ici. Et en plus les participants gardent souvent la pose pendant plusieurs heures.

Swallows Day Parade & Mercado (mars)

Prenez place sur le muret et contemplez le plus grand défilé non-motorisé du pays saluant le retour des hirondelles à front blanc à la mission San Juan Capistrano. Ces oiseaux bien-aimés qui arrivent de l’Argentine construisent encore leurs nids faits de boue dans l’avant-toit de la mission la plus célèbre de Californie, comme ils le font depuis des siècles.

Festival of Whales (mars)

Ce n’est pas pour rien qu’on appelle la région capitale de l’Ouest de la baleine! Venez participer à ce festival pour vous joindre à la migration annuelle des baleines grises de Californie grâce à des excursions spéciales en autobus et à des tours guidés de bateau à Dana Point. Une foire et une énorme exposition d’artisanat sont les principales attractions de ce festival qui se déroule pendant deux fins de semaine.

Le défilé du quatre juillet (la fin de semaine du 4 juillet)

Rendez-vous à une plage, n’importe laquelle, dans le comté d’Orange pour des fêtes du 4 juillet et des feux d’artifice incroyables. Huntington Beach frappe fort avec un maximum de déjeuners bon marché, une parade, un tournoi de volleyball et, bien entendu, du surf.

A Taste of Greece (juin)

Venez découvrir le goût de la Grèce! Vous deviendrez fou à coup de souvlakis épicés et de tranches juteuses de spanakopita achetés dans les rues de Irvine, près du quartier général du festival, l’église orthodoxe grecque St. Paul’s. Des démonstrations de cuisine, des cours de danse gratuits, des visites de l’église et des marchandises tirées de la culture grecque font partie intégrante de cette fête qui dure toute une fin de semaine.

U.S. Open of Surfing (juille)

Calendar of eventsLes vedettes mondiales du surf démontrent leur savoir-faire dans les vagues sacrées de Huntington Beach en juillet. C’est l’un des tournois de surf les plus populaires du monde : au cours de ses neuf jours, il attire souvent un demi-million de spectateurs qui visitent les vastes plages sablonneuses.