WestJet renforce son engagement envers la sécurité en adoptant une politique de tolérance zéro relative au port du masque

WestJet
Par WestJet | | 6 minute de lecture

Le groupe WestJet a annoncé aujourd'hui de nombreuses mises à jour sur la sécurité, y compris la possibilité de se voir refuser un voyage et une interdiction de voyager d'un an du groupe WestJet pour les personnes qui ne se conforment pas à la réglementation sur les masques des compagnies aériennes. Le groupe WestJet a également annoncé l'obligation pour tous les invités de fournir leurs coordonnées lors de l'enregistrement en ligne et aux bornes libre-service pour aider l'Agence de la santé publique du Canada et les organismes de santé publique provinciaux du Canada à rechercher les contacts des invités infectés à bord. Le groupe WestJet comprend WestJet, WestJet Encore, WestJet Link et Swoop.

Politique de tolérance zéro relative au port du masque

À compter du 1er septembre 2020, le groupe WestJet mettra en œuvre une politique de tolérance zéro à l'égard de l'obligation pour tous les invités de plus de deux ans de porter un masque ou un couvre-visage. Les invités non conformes s'exposeront à des pénalités, notamment le refus d'embarquement, le retour de l'appareil à la porte pour faire sortir le passager et la suspension des déplacements au moyen de tout appareil du groupe WestJet pendant une période maximale d'un an.

"Les voyageurs canadiens et tous nos employés du groupe WestJet comptent sur nous pour assurer leur sécurité, et c'est là notre priorité absolue, a déclaré Ed Sims, président et chef de la direction du groupe WestJet. Les masques sont prescrits par notre organisme de réglementation, et la grande majorité de nos invités sont heureux de se protéger et de protéger les autres en se conformant aux directives. Cette politique améliorée précise comment nous ferons appliquer le règlement auprès de ceux qui ne respectent pas les directives. Les voyageurs doivent comprendre que s'ils choisissent de ne pas porter de masque, ils prennent conséquemment la décision de ne pas voler avec nous."

Le non-respect des directives à bord de l'appareil sera géré au moyen d'un processus en trois étapes :

  1. On demandera d'abord aux passagers de mettre un masque lors d'une discussion avec le personnel des cabines.
  2. Les passagers seront avertis que des masques sont requis et que la conformité est nécessaire.
  3. Les passagers seront avisés que le non-respect des directives entraînera un avis de suivi indiquant qu'ils seront inscrits sur une liste d'interdiction de vol pendant 12 mois.

Depuis le 20 avril 2020, les voyageurs ont l'obligation de porter un couvre-visage protecteur pour toute la durée de leur déplacement, y compris à leur arrivée à l'aéroport, en vol et à l'aéroport de destination. Comme l'a indiqué Transports Canada, les voyageurs qui demandent une exemption au règlement pour des raisons de santé doivent produire un billet médical certifié. Autrement, ils seront assujettis aux mesures décrites. Les lignes directrices complètes sur les masques non médicaux sont disponibles ici.

Avant de prendre l'avion, il est important que les voyageurs comprennent la réglementation actuelle et les modifications apportées aux services en réponse à la COVID-19. Les voyageurs qui souhaitent manger ou boire à bord peuvent le faire tant et aussi longtemps qu'ils replacent leur masque après avoir terminé.

Améliorations à la recherche des contacts
À compter du 1er septembre 2020, l'entrée des coordonnées des personnes qui voyagent à bord de WestJet, de WestJet Encore, de WestJet Link et de Swoop sera obligatoire au moment de l'enregistrement 24 heures avant le départ en ligne et aux bornes d'enregistrement libre-service. Les renseignements obligatoires aux bornes d'enregistrement libre-service de WestJet seront progressivement intégrés à la nouvelle politique d'ici la fin du mois de septembre.

Une fois celle-ci mise en œuvre, les invités ne pourront plus ignorer l'écran d'information et devront entrer des renseignements à jour avant de recevoir leur carte d'embarquement. Il incombe au voyageur de fournir des renseignements exacts.

"Nous continuons de travailler en collaboration avec nos partenaires du secteur de la santé pour adapter nos procédures, a ajouté M. Sims. Une approche coordonnée est essentielle, et nous préconisons des améliorations à la recherche des contacts et la mise en place de tests."

Depuis mars, le groupe WestJet est la seule compagnie aérienne canadienne à faire preuve d'une transparence totale en informant le public des vols touchés par la COVID-19. Entre le 23 mars et le 25 août, WestJet a transporté plus de 725 000 invités sur 19 370 vols. De ce nombre, WestJet a été avisée qu'un peu plus de 230 vols comptaient des personnes infectées à bord, ce qui représente moins de 1 % des vols de la compagnie aérienne. Swoop a exploité 1 070 vols avec 103 000 voyageurs et a été avisé que huit vols comptaient des personnes infectées à bord, ce qui représente moins de 1 % des vols. Aucun cas de transmission n'a été signalé à bord d'un appareil du groupe WestJet.

WestJet (y compris WestJet Encore et WestJet Link) et Swoop demeurent les seuls opérateurs au Canada à prendre des mesures supplémentaires pour afficher les vols touchés dans les canaux externes afin d'informer le grand public et d'aider les médias à aider les responsables de la santé publique à diffuser l'information le plus rapidement et le plus largement possible.

WestJet a établi un cadre permettant aux Canadiens de continuer de voyager en toute sécurité et de façon responsable. Dès le début de la pandémie de COVID-19, la compagnie aérienne a rapidement investi dans des mesures d'hygiène et de sécurité pour atténuer les risques tout au long du voyage, en investissant des millions de dollars en équipement, en nettoyage et en mesures supplémentaires pour protéger les voyageurs. La compagnie aérienne continue d'investir dans de nombreuses mesures de sécurité supplémentaires et de les mettre à l'essai pour assurer la sécurité avant tout.

Autres citations sur les masques :

"Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) se réjouit de constater les mesures supplémentaires mises en place par WestJet pour garantir la sécurité de ses membres et leur donner les moyens d'agir. Nous nous montrons solidaires envers la compagnie aérienne pour rassurer tous les invités quant au caractère très sécuritaire des voyages en avion."
- Chris Rauenbusch, président de la section locale 4070 du SCFP.