WestJet prolonge les réductions d’horaire jusqu’au 28 février 2022

WestJet
Par WestJet | | 1 minute de lecture

En raison des effets du variant Omicron sur les effectifs et des répercussions prolongées des restrictions gouvernementales sur nos activités, WestJet a pris la difficile décision de consolider 20 % de ses vols réguliers du 1er au 28 février 2022. Ces réductions s’ajoutent à la consolidation des vols annoncée par WestJet en janvier. 

« Alors que nous continuons à faire face à l’imprévisibilité du variant Omicron sur nos effectifs, ainsi qu’aux obstacles continus aux voyages internationaux, nous faisons tout notre possible pour gérer de manière proactive notre horaire afin de minimiser les perturbations des plans de voyage de nos invités », a déclaré Harry Taylor, président et chef de la direction par intérim de Groupe WestJet. « À nos invités touchés par ces consolidations supplémentaires, nous nous excusons sincèrement pour la perturbation et nous vous remercions de votre compréhension et de votre patience. »

Au cours des prochains jours, les voyageurs concernés seront informés de manière proactive des changements apportés à leurs itinéraires par courriel. Les invités sont invités à utiliser les options de libre-service avant d’appeler pour obtenir de l’aide. Les directives flexibles de modification et d’annulation et les politiques de remboursement pour les changements d’horaire restent en place.

 « Nous continuons à plaider pour l’élimination des règles de voyage contraignantes qui affectent inutilement les Canadiens et prolongent la reprise du secteur du voyage et du tourisme », a poursuivi M. Taylor. « Le Canada reste l’un des seuls pays au monde à exiger des tests moléculaires multiples pour les voyageurs entièrement vaccinés. Ces ressources de test devraient être redéployées dans nos collectivités. »

Le Canada occupe une position enviable de chef de file mondial en matière de taux de vaccination et l’aviation reste le seul secteur de transport entièrement vacciné et l’activité où les utilisateurs subissent le plus de tests au Canada. Il demeure urgent d’aligner et de normaliser le secteur à l’échelle nationale.