Article

WestJet a émis aujourd’hui un préavis de lock-out à l’ALPA, le syndicat des pilotes de WestJet Encore

Par WestJet | |
Un arrêt de travail pourrait avoir lieu dès le samedi 1er juin 2024 à 18 h (HR), à moins qu’une entente soit conclue.

WestJet a émis aujourd’hui un préavis de 72 heures à l’ALPA (Air Line Pilots Association International), le syndicat qui représente les pilotes de WestJet Encore. Avec ce préavis de lock-out aujourd’hui, un arrêt de travail pourrait avoir lieu dès samedi 1er juin 2024 à 18 h (HR), à moins qu’une entente soit conclue. Cette annonce fait suite à l’échec de la ratification de l’accord de principe entre les deux parties du vendredi 10 mai 2024.   

« La décision d’émettre un avis de lock-out n’a pas été prise à la légère et nous regrettons sincèrement les inconvénients et l’incertitude que cela cause à nos invités, aux communautés et aux régions de l’Ouest canadien qui comptent sur le service de WestJet Encore; nous croyons toujours qu’une perturbation pour nos invités peut être évitée, » a déclaré Diederik Pen, Président de WestJet Airlines et chef de l’exploitation du groupe. Notre entente de principe est le fruit d’un processus de négociation solide qui nous a permis d’aboutir à notre offre finale. C’est pourquoi, au cours des deux dernières semaines, nous avons travaillé assidûment pour comprendre où nous pourrions mieux aligner nos priorités dans le cadre financier présenté. Malheureusement, compte tenu de la lenteur des avancées et de notre priorité absolue de protéger les projets de voyage d’été des Canadiens, un avis de lock-out était nécessaire afin de rassurer nos invités et nos employés et de s’assurer d’aboutir à une résolution finale. »    

Le groupe WestJet est en négociations de travail avec l’ALPA depuis septembre 2023. L’offre rejetée d’entente de principe aurait fait des pilotes de WestJet Encore les pilotes régionaux ceux ayant le salaire le plus élevé au Canada. Cette offre aurait aussi créé la meilleure conciliation vie-travail de l’industrie en plus d’un solide engagement envers la sécurité d’emploi.  

« Nous estimons sincèrement nos pilotes de WestJet Encore et les services qu'ils offrent, lesquels nous permettent de créer une connectivité aérienne critique aux communautés régionales de l’Ouest canadien. Nous sommes pleinement engagés à conclure une entente qui permettra d’éviter un arrêt des voyages. Cependant, nous sommes aussi engagés à tenir fermement nos positions sur ce qui est raisonnable, puisque nous ne pouvons pas sacrifier notre pouvoir d’offrir des vols abordables à des millions d’invités dans plusieurs communautés que nous desservons ou de sacrifier l’offre d’une sécurité d’emploi à nos employés du groupe WestJet, » a conclu Pen.

Détails sur le lock-out de WestJet Encore

Le préavis de lock-out de 72 heures ne signifie pas qu’il y aura des voyages perturbés. Cependant, dans les jours à venir, le groupe WestJet prendra toutes les mesures nécessaires pour gérer les conséquences autant que possible, y compris :

  • débuter la préparation en vue d’opérer avec un horaire réduit de WestJet Encore;
  • gérer de manière proactive les modifications et les annulations, afin de pouvoir communiquer avec les invités avant leur vol; 
  • offrir des options flexibles de modification et d’annulation pour ceux souhaitant trouver une solution de rechange. 

Veuillez visiter la page sur les Mises à jour aux invités pour plus de renseignements au sujet de l’état des vols, des modifications des voyages ainsi que des dates en vigueur pour les options flexibles en matière de modifications et d’annulations.  

Article Média

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?
Nous pouvons vous aider >