Antigua

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel
4.5

Cote de nos invités basée sur 5 avis

Aperçu

Êtes-vous prêt à visiter l'île du soleil des Caraïbes?

Antigua, forte de 365 plages, donc une pour chaque jour de l'année, est l'île la plus ensoleillée des Caraïbes. Découvrez le luxe de cette île des Caraïbes orientales renommée pour la voile, la plongée avec tuba et masque, et où l'exploration et les aventures vont bon train.

Les rivages étendus et sinueux d'Antigua qui rendaient autrefois la navigation difficile pour les marins attirent aujourd'hui les voyageurs en quête de plages isolées de sable doux. Les récifs de corail, autrefois le fléau des bateaux ennemis en maraudage, attirent de nos jours des amateurs de plongée sous-marine et de nage avec masque et tuba du monde entier. Séparée de seulement quelque mille marins de la côte, la fascinante petite île de Barbuda est l'une des réserves d'oiseaux les plus importantes de la région.

Les alizés qui autrefois guidaient les explorateurs marins vers English Harbour alimentent maintenant un des événements maritimes les plus importants au monde, notamment la semaine de la voile. Les côtes d'Antigua sont parfaites pour la voile et les régates grâce à la présence constante des alizés et du nombre apparemment infini de ports à explorer. Il est facile de passer une semaine dans cette île pittoresque des Caraïbes orientales. Barbuda, l'île sœur, a des plages de coquillages qui s'étendent à perte de vue.

Antigua et Barbuda sont presque entièrement entourées de murs et récifs coralliens et d'épaves bien conservés. Les côtes septentrionale et orientale d'Antigua représentent quasiment toute la côte de Barbuda et sont entourées de parois coralliennes créant d'excellentes conditions pour la plongée sous-marine et la nage avec tuba et masque en eau peu profonde. Il n'y a pas ou très peu de courant dans la plupart de ces endroits et la température de l'eau se maintient autour de 25 oC (80 oF); les conditions ne pourraient être plus parfaites. Sous l'eau, la visibilité peut atteindre 140 pieds; il est donc facile de voir les plantes et les animaux marins.

Il n'y a pas de meilleur endroit que Harmony Hall pour vous donner un goût des arts et de la culture de la région. Situé à Brown's Bay dans Nonsuch Bay, Harmony Hall est le cœur de la communauté artistique et culturelle de l'île. Les expositions et les spectacles changent dans le courant de l'année, mais les grands événements annuels sont l'exposition des artistes d'Antigua et la foire d'artisanat qui se tiennent tous les deux en novembre. À l'origine, Harmony Hall a été construit autour d'une tour de broyage de sucre qui depuis a été transformée en une attraction à la fois pour les habitants et les visiteurs. De plus, c'est une des plus belles vues panoramiques de l'île. Toutes ces découvertes ouvrent l'appétit. Ne manquez pas de profiter des nombreux restaurants en bord de mer de l'île, c'est l'endroit idéal pour tout repas.

Aéroport desservi : Antigua, Antigua-et-Barbuda (ANU)

Info-destination

Les températures varient habituellement du milieu des 70 oF l'hiver au milieu des 80 oF l'été. Les précipitations annuelles n'atteignent normalement que 45 pouces ce qui en fait l'une des îles les plus ensoleillées des Caraïbes; les alizés du nord-est y sont presque constants et ne faiblissent qu'en septembre. Les visiteurs peuvent s'attendre à très peu d'humidité toute l'année.

Sur la plupart des îles, ce sont les hôtels qui s'occupent principalement des divertissements en soirée. À Antigua, les choses sont quelque peu différentes. Les Antiguayens sont eux-mêmes adeptes de la vie nocturne, ce qui explique pourquoi l'on retrouve de véritables boîtes de nuit sur l'île. Par contre, ne sortez pas tout de suite après le souper dans l'espoir de revenir avant le milieu de la nuit. Faites plutôt une petite sieste après avoir mangé; ici, pour les véritables feux de l'action, c'est bien plus tard qu'il faut sortir!

Si vous passez la soirée près de Saint John's, essayez Julians et vous ne le regretterez pas. Restez-y après y avoir mangé pour bien profiter des spectacles et des boissons, mais aussi pour danser. Les jeunes et les touristes (et résidents) branchés vont souvent à Ribbit, une discothèque immense où l'on retrouve plusieurs pistes de danse et bars. À l'entrée, on vous tamponnera la main pour vous permettre d'entrer et de sortir à votre guise, puis on vous fera passer par un détecteur de métal. Portez votre tenue la plus branchée et joignez-vous aux fêtards! Sachez par contre que les proprios ne sont pas fans de jeans, de dos nus, de shorts et d'autres vêtements particulièrement décontractés la fin de semaine. À noter, si vous avez plus de trente ans, vous en prendrez peut-être un coup de vieux!

Un autre nom à retenir : Cats, une discothèque tape-à-l'œil comme on pourrait en retrouver à Manhattan. Dansez-y pendant toute la nuit dans le confort de la climatisation! Faites également un tour au Web, une boîte de nuit locale peu connue des touristes.

Les bars sont loin d'être rares sur l'île. Il y a par exemple Big Banana à Redcliffe Quay, au centre-ville de Saint John's, où des groupes viennent jouer quelques soirs par semaine. Au restaurant TiTis du Galleon Beach Club, à English Harbour, les passionnés de la voile viennent écouter du reggae une fois par semaine, avec notamment l'artiste Laurie Stevens, dont raffolent les résidents du coin. Ses talents de chanteur, de musicien et d'animateur vous garderont jusqu'aux petites heures du matin! Il ne faudrait surtout pas manquer non plus Shirley Heights, une fortification du XVIII<sup>e</sup> siècle aux abords d'English Harbour où l'on a droit à de sacrés concerts les jeudis soirs et les dimanches après-midi. Pour un barbecue, un verre et de la musique, vous ne trouverez pas mieux.

Mais l'établissement le plus branché de l'île demeure Abracadabra, à English Harbour. On y a droit à un repas à l'italienne bien original, puis à de l'action qui ne laissera personne indifférent. C'est après 23 h qu'arrive la foule pour danser et boire au son de la musique Euro sur la terrasse. Les gens de tous âges sont les bienvenus... tant qu'ils sont cools! Il y a aussi le Dry Dock, à l'intersection de Falmouth Harbour et de la route principale qui entre à Nelson's Dockyard, à English Harbour. C'est un restaurant-boîte de nuit qui n'a pas encore tout à fait pu trouver son identité, mais il faut admettre qu'il sait attirer pas mal de gens de temps à autre! Et si vous êtes dans le coin de Falmouth Harbour, sachez que les vendredis soirs sont toujours bien chauds au Mad Mongoose et au Last Lemming, situés à quelques mètres l'un de l'autre. Au Mongoose, les gens ont trente ans et moins, tandis qu'au Lemming, il y a de tout. Essayez d'y arriver vers 22 h.

Si l'on met de côté les grands buffets, Spinnikers et Millers by the Sea sont tous deux des bars bien populaires auxquels des musiciens viennent jouer tous les soirs. Southern Cross, à English Harbour, attire de son côté les plaisanciers. On y sert des tas de boissons ainsi que de la cuisine du nord de l'Italie. Ne venez pas ici pour y faire la fête : ici, l'atmosphère est plutôt romantique et discrète.

Pour ceux qui cherchent une autre sorte de divertissement, sachez que l'on retrouve à Antigua deux casinos principaux avec tables de jeu, ainsi que plusieurs autres où l'on a seulement droit à des machines à sous. Cherchez-les dans le salon des départs de l'aéroport international V.C. Byrd. En ville, il y a le Kings Casino, qui se vente d'avoir la plus grande machine à sous du monde. Sinon, il y a aussi l'élégant St. James Club, d'inspiration européenne. Le casino du Royal Antiguan Resort a beaucoup de machines à sous, mais pas de tables de jeu.

Tout au long de l'année, vous aurez droit à des spectacles bien spéciaux. Au printemps, l'île accueille la semaine de la voile d'Antigua (Antigua Sailing Week) : des milliers de marins du monde entier y convergent pour une immense régate d'une semaine. Marins et spectateurs l'adorent! Si vous avez l'intention d'y assister, assurez-vous de réserver votre hôtel avec beaucoup d'avance. Vous n'aurez jamais vécu des fêtes aussi intenses que cette semaine à Antigua! D'ailleurs, quand on parle de voile, songez à passer au Antigua Yacht Club un jeudi : les membres et les visiteurs font des courses de yacht et se rejoignent ensuite pour prendre un verre. Passez tout de même un coup de fil au club avant pour confirmer; les horaires dépendent à la fois de la météo et de l'affluence.

Il y a aussi la semaine du tennis d'Antigua, organisée chaque année par le Curtain Bluff Resort. Elle attire plusieurs grands noms et des tas de grands passionnés.

Et puis il y a le cricket. Pour certains, c'est l'ennui total. Pour d'autres, c'est plus important que la politique. Quoi qu'il en soit, à Antigua, c'est un sport dont on ne peut se passer! Si vous souhaitez trouver un match, vous n'avez qu'à vous renseigner auprès de n'importe quel Antiguayen, ou alors à regarder dans les journaux.

Les vendredis soirs, les passionnés de sport se rejoignent à Temo's pour s'éclater; c'est à la fois un bar et un club de tennis et de squash. Le vendredi, tous sont invités à participer à un grand tournoi de tennis à la ronde. Vous trouverez l'expérience à la fois agréable et décontractée. La plupart des joueurs, qui sont de tous les niveaux, prennent quelques bières avant et après le match. Temo's se trouve à English Harbour, à Falmouth Harbour, entre le Last Lemming et le Mad Mongoose.

Pour ceux qui aiment les activités les plus raffinées, allez voir Antigua Community Players, un organisme qui commandite des programmes musicaux ainsi que des pièces de théâtre et des productions originales. Il y a aussi une troupe de danse locale, l'Antigua Dance Theatre, qui offre parfois au public des spectacles des plus impressionnants.

Allez faire un tour près des hôtels de Dickenson Bay en soirée pendant que vous faites vos plans; il y a des tas de salons où passer du temps, et pas besoin d'y être particulièrement bien habillé. Et puis pendant que vous êtes dans le coin, allez jeter un coup d'œil à Putters, un établissement de plus en plus populaire pour les célibataires de tous âges.

Antigua
Pays : Antigua-et-Barbuda
Antigua en chiffres :

Population : 68 000 habitants

Superficie : 108 milles carrés (280 km²)

Précipitations annuelles moyennes : 45 pouces

Température moyenne en janvier : 76 °F

Température moyenne en juillet 87 °F

Quelques faits en bref :

Industries principales : tourisme, construction, industrie légère

Électricité : 230 volts, 60 Hz; autour de l'aéroport : 110 volts, 60 Hz, prises à deux broches standard

Fuseau horaire : GMT -4

Indicatif du pays : +1-268

Indicatif régional : 268

Le saviez-vous?

Antigua fait 2,5 fois la taille de Washington, DC

Orientation :

Les îles d'Antigua-et-Barbuda se trouvent au sud-est de Porto Rico, dans l'est des Caraïbes, à l'extrémité sud des Îles du Vent.

Découvrir notre capitale, c'est faire un voyage dans le temps sans pour autant se priver des commodités que vous aimez. Plongez dans tout un dédale de rues et d'allées qui s'entrecroisent, absorbez la couleur locale, faites un peu de magasinage (hors taxes!) à Heritage Quay et jetez un coup d'œil aux vêtements en coton de Sea Island à Redcliffe Quay. Ensuite, partez tenter votre chance au King's Casino ou déguster un repas antillais typique à la véranda de Hemingway's, dans le bas de St. Mary's Street, en contemplant la vue sur le port. Enfin, il ne vous reste plus qu'à sauter à bord d'un taxi, voiture, bateau, autobus (attention, tenez-vous bien!) ou vélo pour aller passer le reste de la journée à la plage. Laquelle? N'importe laquelle! Comme les Antiguayens pourront tous vous le dire, l'île propose 365 plages immaculées, toutes situées à quelques minutes à peine de l'animation de Saint John's, sa capitale et son centre financier.

Saint John's, c'est à de nombreux égards la ville de commerce typique des îles. Des bâtiments en bois de toutes les couleurs, blanchis par le soleil, abritent boutiques et autres commerces dans d'étroites rues bien propres. Quelques-uns des bâtiments ont été retapés et bien entretenus, mais la plupart demeurent plutôt anciens. Les nouvelles constructions, faites en grande partie de ciment résistant aux ouragans (et donc plus fonctionnelles qu'élégantes), se retrouvent parsemées entre d'autres commerces qui ont, eux, connu de meilleurs jours. À quelques exceptions près, aucun bâtiment ne dépasse les palmiers royaux.

Si vous arrivez sur l'île en bateau, vous débarquerez au pied même de la ville, sans qu'aucune formalité ne vienne entraver votre passage. Des bateaux de croisière entrent tous les jours au port, surtout les jeudis et vendredis; ces jours-là, la ville est on ne peut plus bondée. Mais que serait une ville tropicale sans ses marchands? Il ne faudrait surtout pas manquer le grand bazar où ils se regroupent : ils sont tous très amicaux et (presque) aucun ne devrait vous faire de la pression pour acheter! Le stationnement, ce n'est pas le fort d'Antigua depuis que le premier ministre Lester Bird a offert à chaque Antiguayen la possibilité de se procurer une voiture hors taxes. Cela dit, les taxis pullulent et leurs chauffeurs ne se cachent pas. Vous n'aurez pas à les chercher : ils vous trouveront sans difficulté. Saint John's a beau être la capitale, vous pouvez la traverser à pied de part en part, du bord de l'eau jusqu'au stade national de cricket situé juste au-delà des limites de la ville, en une dizaine de minutes. Quand vous vous trouvez au centre-ville, vous n'êtes en fait qu'à une quinzaine de minutes de l'aéroport international V. C. Bird.

Contrairement à d'autres îles voisines reconnues pour leur luxe, il n'y a rien d'incroyablement faste à Antigua. Pourtant, l'île possède une sorte de magie intangible qui pousse les visiteurs à y venir et à y revenir.

Quand on sort de Saint John's, c'est un monde tropical bien différent qui se dévoile dans ce petit bijou de 108 milles carrés des Caraïbes, plus précisément dans les régions de Falmouth Harbour et d'English Harbour. Pour vous y rendre, vous devez quitter Saint John's et vous diriger directement vers le sud-est, vers la côte, pendant une quarantaine de minutes. Il n'y a jamais trop d'embouteillages, mais les routes sont étroites et les nids de poule ne manquent pas. Vous passerez fort probablement à côté d'ouvriers et d'ouvrières qui travaillent à refaire les routes. S'il y a un détour sur les routes, ne vous en faites pas : cherchez simplement un panneau qui annonce un restaurant dans le quartier portuaire. Ces panneaux vous guideront, car rares sont les routes qui ont un nom à Antigua. Pendant que vous conduisez, vous verrez des tas de bêtes en liberté : bétail, chèvres, poulets et même un âne ou un cheval. N'oubliez pas de conduire sur la voie de gauche!

Vous saurez que vous approchez de votre destination une fois que les routes seront en meilleure condition et que vous commencerez à gravir une côte plutôt escarpée. Arrivé sur le plateau, vous serez récompensé par une vue qui vous coupera le souffle. Votre destination : les ports que vous voyez, où sont amarrées plusieurs douzaines d'embarcations. C'est à Falmouth Harbour et à English Harbour que l'on retrouve certains des navires et des yachts à moteur les plus célèbres du monde. Après tout, cette scène qui se dresse devant vous, c'est le cadre où se tiendra l'un des événements de navigation de plaisance les plus prestigieux et les plus animés du monde, la semaine de la voile d'Antigua. Chaque année, c'est vers la fin mai que commencent les activités. Vous ne pourrez définitivement pas vous perdre ici : il n'y a qu'une seule rue principale qui relie les deux ports.

Faites une pause à Falmouth et dégourdissez-vous les jambes en marchant le long des quais pour admirer les immenses navires, mais aussi pour jeter un coup d'œil au club de yacht d'Antigua. Vous pourriez aussi y prendre une bouchée. Une fois que vous sortirez de Falmouth, la route s'arrête sans crier gare à Nelson's Dockyard, un lieu historique aux abords d'English Harbour. Véritable morceau d'histoire vivante, il s'agit là du seul chantier naval de style géorgien à avoir été entièrement conservé dans le monde. Le site remonte en fait au XVIII<sup>e</sup> siècle. Ici, de nombreux bâtiments sont ouverts au public (en visite libre ou guidée), y compris deux petites auberges, un musée, le Galley Bar et la Galley Boutique, des restaurants, une petite boulangerie (derrière le musée), un bureau de poste et plus encore. Faites un tour à la voilerie A and F Sails pour voir Franklin et son équipe en plein travail. Vous vous trouvez maintenant tout près de la base antiguayenne de Sun Yacht Charters. Ne soyez pas étonné de voir de plus en plus d'entreprises touchant de près ou de loin à la navigation de plaisance et à la communauté maritime. Parmi les yachts que vous verrez, plusieurs ont élu domicile sur l'île, mais la plupart ne font vraiment que passer.

Demandez à quelqu'un comment se rendre à Shirley Heights, ce coin surélevé à gauche (à l'est) du port : c'est là que vous aurez droit à l'une des plus belles vues panoramiques de l'île. Voyez-vous les ruines d'une ancienne forteresse anglaise? Montserrat? Le volcan de la Soufrière, à 30 milles au sud? Faites un tour au petit restaurant qui s'y trouve et vous pourrez déguster la vue en même temps qu'un repas ou qu'une boisson bien rafraîchissante. Si vous avez la chance de passer au coucher de soleil un jeudi ou un dimanche soir, restez un peu faire la fête! Les Antiguayens ont la tradition de célébrer le coucher du soleil avec reggae et barbecue au rhum. Bon, effectivement, ceux qui participent à ces fêtes bihebdomadaires sont en immense majorité des touristes, mais il ne faudrait quand même pas les manquer! Il ne faut pas plus de quelques verres de punch au rhum pour transformer cette foule plutôt discrète en maniaques de la danse.

Il y a un autre coin qu'il ne faudrait surtout pas manquer : la baie de Dickenson, tout juste au nord de la ville. Ici, la mer est d'huile et bordée de plages de fin sable blanc. Ce paysage paradisiaque sert de cadre à plusieurs grands hôtels qui s'étalent le long de la côte, comme le Sandals. Les résidents d'Antigua évitent ce quartier, en général : c'est plutôt la Mecque des touristes. Cela dit, il faut admettre que les plages y sont fabuleuses, et qu'avec une myriade de sports nautiques possibles, on ne risque pas de s'y ennuyer. Un petit restaurant romantique en plein air baptisé Coconut Grove a élu domicile sur la plage. Vous devez vous y arrêter, même si ce n'est que pour une (ou plusieurs) gorgée.

À Antigua, vous aurez l'impression que le temps s'est arrêté. Vous retournerez à la maison avec cette nouvelle appréciation d'une vie toute simple, éclaboussée de beauté. Ici, on ne manque jamais de temps pour profiter de la beauté.

Quand les Anglais ont débarqué à Antigua, vous pouvez être certain qu'il n'y avait ni boutiques de bijoux exotiques à Heritage Quay et à Redcliffe Quay, ni banque d'Antigua vantant ses planchers de marbre scintillants. Il n'y avait pas même de rues!

La véritable colonisation a eu lieu vers l'an 1632, quand un groupe d'Anglais dirigés par Edward Warner sont partis de l'île voisine de Saint-Christophe. Ils ont dressé une petite colonie sur le côté sud de l'île, mais n'ont pas eu la vie bien facile, attaqués qu'ils étaient par les îles voisines des Caraïbes et les Français. En 1667, la petite ville a commencé à prospérer.

Comme ailleurs dans les Caraïbes, la canne à sucre était jadis ici une importante source d'argent, mais aussi une industrie en pleine croissance. Elle a culminé de la moitié du XVII<sup>e</sup> siècle à la moitié du XVIII<sup>e</sup> siècle, époque à laquelle l'esclavage était la norme. Ce n'est qu'en 1972 que la production de canne à sucre a entièrement pris fin à Antigua.

En septembre 1672, l'assemblée qui gouvernait le pays a statué que pour chaque huit esclaves que possédaient les propriétaires de plantation, un devait être fourni pour travailler sur l'érection de forts à Falmouth et à Saint John's. Un fort a également été construit sur Rat Island, dans le port de Saint John's, pour se protéger en cas d'attaque des autres îles des Caraïbes ou des Français. En 1680, le colonel Vaughn a donné St. John's Point au roi pour y bâtir Fort James. Le fort a été terminé en 1704.

En 1689, la ville de Saint John's avait tant crû qu'elle était devenue d'une taille semblable à Falmouth. Les villes principales d'Antigua étaient à l'époque Falmouth et Parham. Comble de malheur, l'année suivante, l'île de Saint John's a été dévastée presque entièrement par un ouragan. Dix-huit vaisseaux y ont échoué; les autres ont tout simplement disparu. Et c'est ainsi qu'il a fallu recommencer à la case départ pour reconstruire l'île. Antigua a été à plusieurs reprises victime de désastres d'un type ou d'un autre.

Il faudra attendre 1702 pour que l'armée crée des rues transversales, qu'un marché soit érigé et que la ville de Saint John's voie vraiment le jour. Le marché était pris en charge par une personne nommée à cet effet, personne qui était également le crieur public. Les directeurs de la ville, de leur côté, avaient la responsabilité d'évaluer les maisons et les terres, et ils obtenaient leur poste par élection. Enfin, une cage, un pilori, un poteau de flagellation et un tabouret pour punir les criminels ont été installés, aux frais du grand public, à l'intersection de ce que l'on connaît aujourd'hui comme les rues Market et Church. Des patrouilles de nuit étaient également nommées; celles-ci avaient les mêmes pouvoirs que les hommes du guet (« watchmen ») de Londres et leur poste a été bâti sur ce même site des plus commodes.

Les quatre années suivantes de l'administration coloniale ont été particulièrement marquantes, car c'est alors qu'a régné l'un des gouverneurs les plus controversés de l'île, Daniel Parke. C'était un homme dont le comportement, et la vie privée d'ailleurs, était on ne peut plus arbitraire, souvent extrême. Avant même qu'il n'ait le temps d'occuper ce poste gouvernemental douze mois, des articles pour sa destitution avaient été rédigés et envoyés en Angleterre. Mais Parke n'est jamais retourné en Angleterre, même quand la reine Anne l'y a rappelé. Sa vie a connu une fin abrupte lors d'une confrontation entre les soldats qu'il avait postés à la résidence du gouverneur et les propriétaires de plantations. Il a reçu une balle dans la jambe et est décédé peu après.

La deuxième église de Saint John's a été érigée sur le site où Parke a été assassiné.

En 1747, Peter Harrison, un architecte du Yorkshire, a commencé les travaux d'érection du palais de justice de Saint John's qu'il avait lui-même conçu. C'est également à lui que l'on doit la conception et la construction de nombreux bâtiments importants de Jamaïque et de la côte est américaine. Le palais de justice allait plus tard devenir le siège du conseil législatif, mais aussi une salle de danse et de réceptions – quand il n'était pas utilisé à des fins officielles, bien entendu. Plusieurs célébrités, dont le prince William IV et Horatio Nelson, y ont assisté à des spectacles. Aujourd'hui, le bâtiment est devenu le musée de la société historique et archéologique d'Antigua.

L'année 1769 a été marquée par un terrible incendie, quand un petit four à charbon laissé sans surveillance a mis le feu à un bâtiment. En tout, deux cent soixante demeures ont été rasées et les deux tiers de Saint John's ont été détruits.

En 1801, une proposition visant la construction d'une résidence pour le gouverneur a été adoptée. Avant cette date, le gouverneur résidait simplement dans des demeures qu'il louait. Il y a plusieurs années de cela, l'imposante demeure était délabrée, mais aujourd'hui, une société privée est parvenue avec l'aide du gouvernement à amasser les fonds nécessaires pour restaurer le bâtiment.

La caserne à l'est de la ville a été transformée en prison. Au-dessus de ses portes, on peut toujours voir gravée l'année 1735. Le développement s'est poursuivi en 1830, quand la première bibliothèque des Antilles britanniques a été établie à Saint John's. Il s'agissait à l'époque d'une entreprise privée. Plus tard, le gouvernement en a fait l'acquisition et l'a fait gérer par un conseil d'administration. De nos jours encore, une partie de la prison est utilisée, mais elle a subi de graves dégâts en 1999.

En août 1834, une proclamation lue en ville donna à tous les esclaves d'Antigua leur liberté. Huit ans plus tard, Saint John's allait enfin obtenir le titre de ville quand un diocèse y fut établi. Chaque année, un carnaval d'une semaine a lieu pour célébrer l'émancipation des esclaves. Les Antiguayens, toujours prêts à faire la fête, ne s'en plaignent pas! L'esprit que l'on retrouve à Antigua aujourd'hui en est un de bonheur et de satisfaction.

Pendant que la ville était toujours en croissance, un premier groupe de travailleurs liés par contrat est arrivé à Saint John's en provenance de Madère. Le bureau de poste général de Londres a ouvert sa succursale à Saint John's en 1850. L'un des plus grands progrès qu'a connus la ville a été la construction d'un réservoir à Gray's Hill, tout juste en dehors des limites de Saint John's, en 1867 : la ville allait pouvoir être approvisionnée en eau par des tuyaux. Le réservoir, pour sa part, était approvisionné par l'entremise d'un barrage à Wallings.

Enfin, en 1981, Antigua a reçu son indépendance complète de l'Angleterre, mais a tout de même conservé son statut de membre du Commonwealth.

Malgré nombre d'incendies, d'émeutes et d'ouragans, la ville de Saint John's aura su rester maître de son histoire. Certes, la plupart des bâtiments originaux de la ville ont bel et bien disparu, mais on retrouve encore ça et là quelques demeures et quelques établissements historiques de la ville. La cathédrale de Saint John's et le palais de justice représentent la quintessence de cette époque.

Pour le meilleur condensé de l'architecture et de l'histoire d'Antigua, il faut se tourner vers ce que l'on connaît aujourd'hui comme Redcliffe Quay. Ancien site où étaient logés les esclaves avant d'être vendus, c'est un lieu qui démontre bien l'évolution qu'a connue le pays.

À Antigua, c'est toujours la fête! Que ce soit pour manger ou pour boire, il y a des tas d'endroits à essayer. La douzaine d'hôtels de l'île offre déjà un bon nombre de choix intéressants. Et puis pensez aussi aux 365 plages... et aux bars qui s'y trouvent. Vous planifiez une journée à la plage? Dirigez-vous vers Pigeon Beach, à English Harbour. À Bumpkins, vous pourrez prendre une bouchée tropicale dans un cadre coloré et décontracté en plein air, aux airs balnéaires. La proprio, Carol, ouvre les portes du resto quand le cœur lui en dit, mais si vous visez de 13 h à 17 h en semaine, vous ne devriez pas avoir de mauvaise surprise.

Il y a des plats pour tous les goûts, mais les spécialités des Caraïbes et des Antilles sont particulièrement nombreuses. Les fruits de mer frais, y compris les poissons de haute mer, se trouvent sur presque tous les menus.

Vous n'aurez pas grande difficulté à trouver où souper au centre-ville de Saint John's, la capitale de l'île! Il y a plusieurs établissements intéressants dans le quartier historique de Redcliffe Quay, dans d'anciens entrepôts transformés en boutiques et en restaurants. La taverne Redcliffe, faite de brique et de pierre, et décorée d'ancien matériel de pompage, propose un super menu continental. C'est vraiment un excellent endroit où venir passer un peu de temps, un verre à la main. À la porte d'à côté, c'est Big Banana. On y sert de la pizza et d'autres plats à prendre sur place ou à emporter, et on peut aussi y magasiner un peu. C'est peut-être un peu étrange, mais Big Banana détient aussi le prix de la meilleure collection de CD de l'île.

Vous aimez regarder les passants? Rendez-vous à Hemingway's, un resto du centre-ville situé dans un magnifique bâtiment antillais à l'ancienne couvert de jolis détails. Prenez une boisson ou un repas sur le balcon et regardez le monde défiler devant vos yeux. Songez à y essayer les plats de cari!

Les nombreux restaurants de la ville savent bien garder les visiteurs occupés pendant de nombreuses soirées. L'un d'eux, Home, se trouve dans une maison antillaise et est réputé pour son poisson, son homard et son canard. Notez toutefois qu'il n'est pas gratuit. Harbour Lights, un élégant restaurant sur l'eau, offre des repas spéciaux aux végétariens et aux personnes atteintes de diabète. Deux autres établissements à retenir dans le quartier historique : le Commissioner Grill, qui offre des fruits de mer et des plats antillais, et le Archway Cafe (ouvert seulement pour le dîner), qui sert des pâtes et d'autres repas plutôt décontractés. O'Grady's Pub (non, vous n'êtes pas à Philadelphie) est l'un des établissements préférés des résidents; on y sert de la bouffe de pub et de la bière verte en mars.

Mais c'est au centre-ville que l'on trouve l'un des meilleurs restaurants de l'île, Julian's. Son cadre est élégant, ses plats aussi, et sa carte des vins est bien garnie, avec notamment plusieurs choix offerts au verre. On peut y manger soit dans un jardin extérieur, soit dans le confort de la climatisation.

Sur l'île, la plupart des restaurants appartiennent à des hôtels, mais il y en a également quelques-uns qui sont indépendants. Miller's by the Sea est l'un de ceux-là. Avec ses spectacles et son grand buffet antillais abordable, il est vraiment très populaire auprès des résidents de la région. Vous cherchez de la cuisine antillaise authentique? Voilà un endroit à ne pas manquer! Le restaurant Coconut Grove n'est rien de moins qu'épatant. Vous le trouverez sur la plage à Dickenson Bay. La paisible mer viendra presque vous caresser les pieds tandis que les étoiles chatoieront au-dessus de vous. Vous ne trouverez pas plus romantique!

Un autre incontournable à Antigua : la fête du coucher de soleil à Shirley Heights, un fort du XVIII<sup>e</sup> siècle situé dans le coin de Nelson's Dockyard. Il y a là une vue à couper le souffle et de splendides bâtiments anciens, bref, tout ce qu'on pourrait désirer. Là, vous trouverez une sorte de pub-restaurant ouvert tous les jours. Venez-y le dimanche ou le jeudi soir pour un barbecue gargantuesque auquel assistent des centaines de gens, résidents comme touristes et plaisanciers. Si vous vouliez de la bonne chère et une super fête avec de la musique jusqu'en plein milieu de la nuit, vous serez servi!

Chez Pascal est l'un des restaurants français que l'on trouve sur l'île; on y a aussi droit à une vue sur l'océan pendant que l'on écoute jouer des musiciens.

La plupart des hôtels ont des restaurants, mais celui du Tradewinds à Dickenson Bay, le Bay House Restaurant, ressort vraiment du lot. Coco's, qui se trouve sur la côte ouest (parfait pour le coucher de soleil), offre lui aussi de bons plats et une très jolie vue. Pour l'une des meilleures sélections de vins que vous aurez vues dans votre vie (à tout le moins dans les Caraïbes), essayez Curtain Bluffs, un charmant hôtel bâti sur une falaise. Son propriétaire, Howard Hulford, est un fin connaisseur de vin. Notez qu'il vous faudra réservation et veste pour souper à cet élégant restaurant.

À English Harbour, on trouve un bon restaurant italien, Abracadabra, où la musique est très vivante et les plats, plus encore! L'Admiral's Inn, restaurant en plein air, sert pour sa part des plats qui vous mettront tous l'eau à la bouche, surtout ses fruits de mer frais. Vous pourriez simplement passer prendre un verre au bar maritime qui se trouve dans l'hôtel. Un peu plus loin, Catherine's Cafe est riche en personnalité et sert de bons plats et d'encore meilleurs expressos. Pour d'autres plats français encore, rendez-vous à LeBistro, à Hodge's Bay. Cet établissement ne cesse d'être nommé parmi les meilleurs restaurants des Caraïbes.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances

Logo: Antigua