Santa Clara, Cayo Santa Maria

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel
5.0

Cote de nos invités basée sur 2 avis

Aperçu

Cayo Santa Maria offre le décor idéal à ceux qui rêvent d'îles et de désert. Cette île est située dans la portion ouest de Camagüey Archipelago, dans la province de Villa Clara à Cuba. Cette zone d'hôtels est la plus récente de Cuba et l'un des secrets les mieux gardés du pays; elle se trouve sur une caye de 13 kilomètres carrés reliée à la partie continentale par un pont-jetée.

Avec seulement sept hôtels tout inclus et aucune ville, on peut dire que l'endroit est peu développé. Ce lieu isolé est le choix parfait si vous préférez vous reposer et relaxer dans un hamac ou sur une chaise longue.

Une fois votre bronzage parfait, explorez les eaux entourant les cayes, remplies de poissons de sport tels que les pompanos, tarpons et albulas. Les récifs immaculés de la région contiennent aussi des coraux sains et d'impressionnants bancs de poissons colorés. La région côtière entière de cayes et de baies forme une partie de la réserve de la biosphère Buenavista.

Vues d'en-haut, les cayes du nord de Sabana-Camagüey Archipelago ressemblent à une chaîne d'émeraude bordée de blanc. Les petites cayes plates sont appelées localement La Rosa Blanca de Jardines del Rey (la rose blanche du jardin du roi).

Avec plus de 50 km de plages spectaculaires, les cayes sont à la base de gros monticules de sable blanc et doux couverts de palmiers et de marais. Vous pouvez y trouver près de 200 espèces d'oiseaux ainsi que des hérons, des ibis, des pélicans, des cormorans et des huîtriers.

Près de Santa Clara se trouve la capitale provinciale et la ville révolutionnaire considérée comme étant la plus populaire de Cuba. On l'appelle affectueusement La Ciudad del Che (la ville de Che) en l'honneur de l'icône nationale Ernesto « Che » Guevara. Les monuments et immeubles historiques en lien avec la révolution sont dispersés dans la ville. Vous y découvrirez des architectures coloniale, néoclassique et post-moderne qui dominent le centre-ville autour de la place publique, Parque Vidal.

Si vous aimez la nature, les couchers de soleil romantiques, l'histoire coloniale et les moments agréables passés en famille, Cayo Santa Maria a un large éventail d'options à vous offrir pour de merveilleuses vacances familiales.

Cayo Santa Maria est une destination fantastique pour :

  • plage
  • vacances romantiques
  • Plongée en apnée et plongée sous-marine

Aéroport desservi : Santa Clara, Cuba (SNU)

Info-destination

À Cuba, le courant électrique est de 220 V, mais la plupart des hôtels sont dotés de prises de 110 et de 220 V. Si vous apportez un appareil électrique, vous devriez faire les vérifications nécessaires avant de partir pour savoir si vous aurez besoin d’un convertisseur ou d’un adaptateur, ou les deux.

Grâce aux vents alizés modérés et à sa proximité par rapport au tropique du Cancer, cette région offre un climat tropical idéal. Autour de Cayo Santa Maria, la température moyenne de la mer est de 27 degrés Celsius toute l’année durant, avec des pics de chaleur plus élevés atteignant 29 degrés Celsius pendant les mois d’hiver (novembre à avril) et 33 degrés Celsius en été (mai à octobre).

Comme Cuba est une grande île montagneuse, il faut s’attendre à des températures légèrement plus fraîches dans les hautes terres de Santa Clara et l’Escambray au sud. Même s’il arrive parfois qu’une brève averse tropicale survienne, la majeure partie des précipitations annuelles à Cayo Santa Maria et Santa Clara tombe pendant la saison des pluies, des mois de mai à octobre. Les tempêtes tropicales chevauchent aussi la saison des pluies.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Santa Clara, Cayo Santa Maria

Cayo Santa Maria charme les voyageurs par ses plages magnifiques, son soleil tropical et ses boissons très peu coûteuses. On y trouve également des cultures qui sont parmi les plus uniques et les plus enivrantes des Caraïbes. Il s’agit d’une fusion des cultures africaine, espagnole, française, haïtienne, russe, chinoise et américaine.

La révolution cubaine a eu une influence importante sur la culture diversifiée de Cuba et se trouve encore aujourd’hui dans chaque aspect de la société cubaine. L’esprit révolutionnaire est bien ancré dans la culture cubaine et on le retrouve partout, du visage d’Ernesto « Che » Guevara placardé sur les murs, babillards et t-shirts aux noms des rues et des édifices. Ceci est particulièrement vrai à Santa Clara, le dernier endroit où plusieurs des plus importants camarades de Cuba, incluant Che, ont trouvé le gîte.

Vous trouverez les habitants de Santa Clara imaginatifs, curieux, humbles et très tolérants vis-à-vis des touristes. Leur comportement charmant et amical est contagieux et leur habileté ingénieuse à garder les voitures américaines classiques vielles de 60 ans ainsi que les tracteurs russes en opération, étant donné l’embargo commercial actuel, est réellement étonnante.

La culture cubaine s’est développée au cours des 50 dernières années. Après la révolution, le gouvernement cubain a lancé un programme visant à revitaliser les arts, particulièrement ceux qui sont associés à la musique et à la danse. Les gens disent souvent : « Les Cubains chantent en parlant, dansent en marchant et courtisent avec des chansons d’amour ».

Fernando Ortiz Fernández, musicien érudit et célèbre de Cuba a un jour décrit la musique cubaine comme « une histoire d’amour entre un tambour africain et une guitare espagnole ». La musique, comme la révolution, est intégrée à chaque aspect de la vie cubaine. Il est difficile de se rendre quelque part sans entendre taper un pied, un rythme de salsa qui fait se déhancher, une rumba, un mambo, un cha-cha-cha ou du jazz latin. La salsa et le cha-cha-cha tirent leur origine de Cuba, tout comme la conga.

Assurez-vous d’assister à l’une des plus populaires extravagances culturelles de Cuba près de Remedios. La fête de rue annuelle du mois de décembre appelée Las Parrandas de Remedies prend la même forme que le Carnaval de Rio et met en vedette de grandes remorques décoratives transportant des artistes costumés exécutant des danses élaborées. Écoutez les rythmes de Cuba et observez les danseurs combinant la salsa, le mambo et le cha-cha-cha. Les irrésistibles aromes des plats criollo traditionnels comme le moros y cristianos (fêves noires et riz) et le picadillo (boeuf émincé et riz) remplissent l’air.

Le festival rassemble plusieurs aspects de la culture cubaine. Les chinois procurent les feux d’artifice, les africains la musique et les espagnols la nourriture. Le festival prend fin avec une spectaculaire compétition de feux d’artifice à minuit le 24 décembre.

Une fois arrivé à Cuba, vous pourrez facilement échanger vos dollars canadiens en pesos cubains convertibles (CUC), aussi bien à l’aéroport qu’à votre hôtel. Notez bien que les changeurs préfèrent les petits billets et que le taux de change varie tous les jours. Aussi, sachez que les guichets à cartes de débit (comme Interac) n’existent pas à Cuba : les guichets automatiques n’acceptent que les cartes de crédit.

La plupart des lieux touristiques, des hôtels et des restaurants acceptent les paiements par cartes Visa et MasterCard, ainsi que les chèques de voyage des institutions financières canadiennes. Par contre, sachez que l’utilisation de chèques implique des frais supplémentaires. Il est donc recommandé de les convertir en pesos à votre hôtel.

Les dollars américains, les cartes American Express et les autres cartes de crédit de banques américaines ne sont pas acceptés à Cuba. Avant votre départ de Santa Clara, changez les pesos cubains convertibles (CUC) qu’il vous reste en dollars canadiens. S’il vous faudra en général payer des frais supplémentaires correspondant à environ 10 pour cent, ce n’est qu’à Cuba même que vous pourrez échanger ces pesos en dollars canadiens. De plus, hors de Cuba, le CUC n’a aucune valeur. Cela dit, rien ne vous empêche de garder ces pesos en prévision de votre prochaine visite!

Véritable sanctuaire d'artistes et d'innovateurs, Santa Clara offre un aperçu absolument fascinant de la culture cubaine. Pleine de vénérables attractions mais pas dépourvue de modernité, c'est un riche paysage dans lequel il se fait bon plonger.

Arts et culture
À l'intérieur d'un manoir du XVIII<sup>e</sup> siècle, à quelques pas du Marque Vidal, le Museo de Artes Decorativas expose des meubles de divers styles et de différentes époques. Le bâtiment lui-même est un merveilleux exemple d'architecture coloniale espagnole et les objets qu'il renferme vont de la simple pièce de porcelaine aux antiquités baroques. Une visite guidée vous prendra une trentaine de minutes et vous donnera la chance d'explorer différentes pièces ainsi que la cour de cette attraction à ne pas manquer.

Le quartier Osvaldo Herrera abrite pour sa part le Museo Provincial Abel Santamaria ainsi que NaturArte. Au sommet d'une colline, le Museo Provincial Abel Santamaria traite d'histoire naturelle et culturelle sur le site même où le président Batista s'est rendu à Che Guevara pendant la révolution cubaine. Peu plus loin, le projet communautaire NaturArte transforme de vieux déchets en merveilleuses œuvres qu'il expose dans son jardin. Promenez-vous un peu pour admirer ces objets qui ont trouvé une nouvelle vie, prenez une bouchée au café et achetez une œuvre que vous pourrez ramener chez vous!

Pour des activités originales et prenantes, faites un tour au Club Mejunje, une plaque tournante culturelle qui organise un peu de tout, du concert aux spectacles de drags hebdomadaires. Le Club a connu des débuts bien modestes, depuis son établissement dans un vieil hôtel en 1985; il se voulait à la base un lieu de rassemblement pour les esprits libres. Aujourd'hui, sa mission n'est pas exclusivement artistique : c'est un centre culturel LGBT qui encourage l'intégration sociale. Avec une grande diversité de spectacles et d'activités, et son ouverture aux gens de tous âges, de tous horizons et de tous les goûts, le Club Mejunje est une attraction à tout le moins phénoménale. Assurez-vous de jeter un œil à son programme pendant que vous visiterez Santa Clara!

Monuments et sites historiques
Le mausolée de Che Guevara est le site où ont été enterrés le révolutionnaire légendaire ainsi que plusieurs de ses combattants. Ensemble, ils sont célébrés par une immense statue en bronze de Guevara (6,7 mètres, ou 22 pieds) ainsi que par un musée qui raconte l'histoire des révolutionnaires de Cuba par l'entremise de photos et d'objets d'époque. Un autre site commémore cette période de l'histoire du pays : le Monumento a la Toma del Tren Blindado, où Guevara a capturé un train qu'avait envoyé Batista avec des troupes. C'était l'une des dernières étapes de la révolution cubaine. Promenez-vous un peu sur le site, explorez le petit musée des wagons et vous vous ferez une meilleure idée de sa véritable importance.

On retrouve aussi à Santa Clara deux chefs-d'œuvre architecturaux, la Catedral de Santa Clara de Asís et le Teatro La Caridad. La cathédrale de style néogothique a de merveilleux vitraux ainsi qu'une célèbre statue de la Vierge Marie. Le Teatro La Caridad a été nommé monument national en 1999, car il s'agit d'un des rares théâtres de l'époque coloniale qui existent encore à Cuba. Ce théâtre a été financé par la philanthrope de Santa Clara Marta Abreu de Estevez, qui en a également supervisé la conception et la construction, terminée en 1885. Aujourd'hui, le Teatro La Caridad est l'un des théâtres les plus importants du pays.

Arrivée

 

À votre arrivée à l’aéroport de Santa Clara, rendez-vous au comptoir de l’immigration. Ayez votre passeport et votre carte de touriste remplie en main. Les agents d’immigration cubains étamperont votre carte de touriste et vous la remettront.

Exigences en matière de voyage (suite)

Puis, dirigez-vous vers la zone de récupération des bagages pour y reprendre les vôtres. Une fois que vous aurez récupéré vos bagages, quittez l’aérogare pour rencontrer votre représentant de Vacances WestJet. WestJet est représentée à Santa Clara par Gaviota. Vous pourrez repérer les représentants de Gaviota par leur habillement : chemise polo vert et bleu et pantalon, short ou jupe de couleur foncée. Les représentants de Gaviota vous dirigeront vers l’autobus qui vous amènera à l’hôtel.

Départ

Si vous avez réservé une visite ou des transferts par l’entremise de Vacances WestJet, un autobus vous amènera de l’hôtel à l’aéroport le jour de votre départ. Deux jours avant la date de votre départ, veuillez consulter la reliure des destinations de Vacances WestJet à la réception de votre hôtel. L’heure à laquelle votre autobus vous prendra à l’hôtel y sera indiquée. Puisque l’autobus fait souvent de multiples arrêts, les heures de départ peuvent varier de 15 minutes environ. À votre arrivée à l'aéroport, rendez-vous au comptoir WestJet afin de vous enregistrer pour votre vol. Votre prochaine étape : passer à l'immigration et au contrôle de sécurité. Cela fait, vous n'aurez plus qu'à attendre dans le hall des vols internationaux avant de prendre votre avion WestJet pour vous envoler vers le Canada.

Assurance

Depuis le 1er mai 2010, tous les clients doivent avoir une preuve d’assurance-maladie pour être autorisés à entrer à Cuba. À l’arrivée, il est possible que vous ayez à présenter cette preuve.

Bien que votre carte d’assurance-maladie provinciale soit acceptée comme documentation suffisante, il est possible que votre régime d’assurance provincial ne couvre qu’une partie des coûts. Par conséquent, soyez averti que, comme dans bien d’autres endroits du monde, les coûts des services de santé aux étrangers doivent être réglés à l’avance.

Il est donc recommandé de prévoir une assurance-maladie complémentaire afin d’être pleinement protégé en cas de maladie ou d’urgence. Pour ce, vous êtes libre de vous adresser à l’assureur de votre choix, mais n’oubliez pas que les polices délivrées par les compagnies d’assurance américaines ne sont pas reconnues à Cuba.

Vaccins

Assurez-vous que votre vaccination systématique est à jour. En général, il est recommandé de se faire vacciner contre l’hépatite A, l’hépatite B, la malaria, la typhoïde et le tétanos. Rendez-vous à votre clinique de santé pour de plus amples renseignements. Il est aussi recommandé d’utiliser du chasse-moustiques afin de vous protéger contre les maladies transmises par les moustiques.

Santa Clara

Province : Villa Clara

Pays : Cuba

Santa Clara en chiffres
Population : 242 402
Altitude : 125 mètres / 410 pieds
Précipitations annuelles moyennes : 107 centimètres / 42 pouces
Température moyenne en janvier : 22 °C / 72 °F
Température moyenne en juillet : 27 °C / 81 °F

Quelques faits en bref
Électricité : 110 volts, 60 cycles, CA

Fuseau horaire : UTC-5; heure de Cuba

Indicatif du pays : 53

Indicatif régional : 42

Le saviez-vous?
La ville de Santa Clara a été jumelée à Cali, en Colombie, à Oviedo, en Espagne, à Bloomington, en Indiana, à Cheboksary, en Russie, et à Sao Carlos, au Brésil.

Situation géographique
Santa Clara se trouve au centre de Cuba. Elle est à environ 50 kilomètres (30 milles) au nord-ouest de Sancti Spiritus et à 281 kilomètres (175 milles) de La Havane.

La province Villa Clara de Cuba est située entre l’Escambray au sud et l’Océan Atlantique au nord. Cette province est une riche mosaïque composée de longues plages de sable blanc, de plaines vertes accueillant des champs de tabac et de canne à sucre, et de lacs bleu-vert.

Le capitale provinciale trépidante de Santa Clara a été fondée en 1689 et se situe dans la portion la plus au nord des hautes terres de la région, à 280 km environ au sud-est de la Havane. Depuis les côtes luxuriantes d’une hauteur de 960 mètres de Pico San Juan au sud, les hautes terres descendent tout doucement vers le nord jusqu’au littoral. Des centaines de cayes de mangrove sont situées à la limite de Sabana-Camagüey Archipelago.

Cayo Santa Maria est une île plate de 13 km de long par 2 km de large en forme d’hameçon située à la limite occidentale de Camagüey Archipelago, à environ 30 km au large des côtes. L’impressionnant pont-jetée El Pedraplen relie l’île et ses 10 km de plages de sable blanc poudreux au port de Caibarién.

Ce pont-jetée de 48 km s’étend jusqu’à Buena Vista Bay et compte 46 ponts qui permettent la circulation des marées qui alimentent l’écosystème de la baie. En 2000, l’UNESCO a donné aux archipels et aux eaux environnantes le nom de Buenavista Biosphere Reserve (réserve de la biosphère de Buenavista).

Site du dernier affrontement de la révolution cubaine, Santa Clara est désormais connue pour sa présence culturelle qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Aujourd'hui, on la considère comme l'une des villes les plus progressistes de Cuba et son ambiance animée est particulièrement prisée. Avec ses bâtiments à l'architecture éclectique et sa flore tropicale, le centre-ville propose des tas d'endroits où se divertir, tandis que plusieurs quartiers voisins regorgent de sites historiques et de charmes qui leur sont propres.

Centre-ville
Le Parque Vidal est le square principal de Santa Clara; il est situé en plein cœur du centre-ville. À ses côtés se dresse le Monumento a Marta Abreu de Estevez, philanthrope à qui l'on doit le Teatro La Caridad que l'on peut voir en face de la statue. Il y a également plusieurs autres attractions à proximité, y compris le Museo de Artes Decorativos, collé au Parque Vidal, qu'il ne faudrait surtout pas manquer.

Parmi les autres points d'intérêts du centre-ville, mentionnons la Galleria de Arte, la Fabrica de Tabaco et le Palacio Provincial. Pour manger, vous trouverez dans le coin un peu de tout, du charmant petit café au chic restaurant. C'est ici que vous trouverez les meilleurs établissements de la scène culinaire de la ville. Avec tous les touristes et les établissements branchés, il ne manque jamais d'activité au centre de Santa Clara!

Capiro
Plus on s'éloigne du centre-ville, plus la ville devient verte. À Capiro, le Loma del Capiro consiste en une série de trois petits sommets où l'on a droit à superbe point de vue sur l'agglomération. C'est également un site historique important, car Che Guevara y avait jadis établi son repaire. D'ailleurs, on retrouve dans le quartier une statue du célèbre révolutionnaire qui tient un petit enfant; regardez-la de près, l'artiste portait une grande attention au détail.

Brisas del Capiro
Il n'y a pas autant de sites intéressants à Brisas del Capiro, mais c'est tout de même là qu'on retrouve l'Estadio Augusto Cesar Sandino. Ce stade multi-usage est celui des Naranjas de Villa Clara; passez y voir un match pendant la saison du baseball! Vous y trouverez aussi une poignée de restos où prendre une bouchée une fois votre exploration terminée.

Raul Sancho
C'est dans le quartier Raul Sancho qu'on retrouve ce qui pourrait bien être l'attraction la plus intéressante de Santa Clara : le mausolée et musée de Che Guevara. L'impressionnant site commémoratif arbore une statue de bronze qui domine la ville et propose toute une collection d'objets anciens, de photographies et de plaques d'information.

Osvaldo Herrera
Comme dans bien d'autres endroits de la ville, à Osvaldo Herrera se dressent des structures bien colorées, des arches jaune banane aux bâtiments rose gomme balloune. Les attractions les plus réputées du quartier sont le Parque Zoologico de Santa Clara, le Museo Provincial Abel Santamaria et NaturArte, un projet communautaire qui crée des œuvres d'art à partir de matériaux recyclés.

Avant de devenir célèbre comme site du dernier affrontement de la révolution cubaine, Santa Clara est le lieu où s'étaient sauvés les résidents de Remedios, une ville voisine qui était constamment menacée par les pirates. À l'été de 1689, près de deux cents personnes avaient fui les attaques sur Remedios et s'étaient rendues à la nouvelle colonie au sud. On dit qu'une messe a été célébrée sous le tamarinier le 15 juillet : c'est ainsi qu'aurait été fondée Santa Clara.

Le développement a commencé près du site historique connu aujourd'hui sous le nom de Loma Del Carmen : une poignée de bâtiments a alors été érigée autour d'un square central. Aujourd'hui encore, ce square, le Parque Vidal, est un site important qui continue d'attirer les visiteurs. Santa Clara a poursuivi sa croissance au fil des XVII<sup>e</sup> et XVIII<sup>e</sup> siècles : une chambre de commerce, un théâtre, des bibliothèques publiques et des salles de danse ont vu le jour, et l'église qui avait été bâtie longtemps auparavant a été rénovée. La ville devint rapidement prospère et dépassa même Remedios tant en superficie qu'en population.

Santa Clara a connu sa prochaine vague d'expansion au début du XX<sup>e</sup> siècle, entre autres grâce aux fonds fournis par sa résidente Marta Abreu de Estevez. On se souvient surtout d'Estevez comme de la bienfaitrice du Teatro La Caridad, une attraction encore importante aujourd'hui, mais elle avait également financé plusieurs autres grandes institutions. Grâce à une telle croissance et à sa situation géographique clé, entre La Havane et la côte est de l'île, Santa Clara a été nommée capitale de la province de Villa Clara.

Ce n'est que plusieurs décennies plus tard que la ville a connu son événement historique le plus important : la bataille entre les partisans de Castro et les troupes du président Batista, qui a marqué le dénouement de la révolution cubaine. En 1958, les guérilléros de Che Guevara et de Camilo Cienfuegos ont attaqué Santa Clara et sont parvenus à prendre possession de la ville, alors contrôlée par Batista. La bataille ne fut pas jolie, mais en la remportant, la révolution prit fin : Batista prit la fuite de Cuba presque tout de suite après l'avoir perdue.

Santa Clara est une ville pleine d'un dynamisme et d'une énergie jeunes et modernes, mais sa scène culinaire est restée fidèle aux traditions. Nos papilles ne peuvent en être que reconnaissantes!

Centre-ville
Le centre-ville regorge vraiment d'endroits où manger. De tous bords tous côtés, de paisibles établissements familiaux proposent leur cuisine maison. El Alba sert des plats cubains authentiques à un pâté de maisons du Parque Vidal, tandis que le Cafe-Museo Revolucion offre à la fois boissons fraîches et collations sucrées dans un cadre des plus instructifs suivant le thème de la révolution cubaine. Sinon, le restaurant du Hostal Florida Center permet de s'asseoir dehors pour déguster des assiettes bien remplies dans un cadre vert invitant. Promenez-vous un peu dans le quartier et vous trouverez à coup sûr un endroit où combler votre envie de délicieux plats cubains!

Hors du centre-ville
La plupart des restos se trouvent à proximité du Parque Vidal, mais il existe tout de même plusieurs bons petits coins un peu plus loin. Ainsi, après avoir visité le mausolée et musée de Che Guevara, arrêtez-vous au Santa Rosalia Complejo Gastronomico Cultural pour prendre un repas bien paisible dans une charmante cour. Si les buffets (et les bonnes boissons) vous intéressent, dirigez-vous au restaurant de l'Hotel Los Caneyes, aux abords du quartier Villa Josefa.

Cayo Santa Maria est le type de destination où vous pourrez vous étendre sur une chaise longue, lire un bon livre, boisson froide à la main, vous reposer et reprendre des forces. Un pont-jetée de 48 km de long relie la région de cet hôtel de choix à la partie continentale. Et avec seulement quelques hôtels et aucune ville environnante, l’endroit demeure peu développé et naturel.

Cayo Santa Maria se trouve hors de la côte centre-nord de Cuba. Cet endroit isolé, mais accessible offre une occasion parfaite de s’évader à ceux qui désirent se reposer, chercher des coquillages ou simplement s’émerveiller devant de spectaculaires couchers de soleil. Cette retraite reposante, avec ses plages de sable blanc immaculées, ses eaux cristallines et ses récifs de coraux sains est la destination idéale pour les familles ou les couples.

Les mangroves et lagons côtiers de la région font partie de la réserve de la biosphère Buenavista. Ils sont le domicile de centaines d’espèces d’oiseaux indigènes et migratoires, y compris le trogon de Cuba, l’anhinga et le flamant rose.

Les petits fonds sablonneux entre les mangroves procurent un habitat idéal au pompano et à l’albula. Vous pouvez aussi trouver des bancs de tarpons et d’autres poissons de sport dans les chenaux intersulaires plus profonds. Les plongeurs et les plongeurs avec tuba peuvent admirer les récifs de coraux colorés qui abritent des poissons, des tortues et, occasionnellement, des dauphins qui passent par là, à quelques battements de jambes de la côte.

Si vous avez réservé une visite ou des transferts par l’entremise de Vacances WestJet, un autobus vous amènera de l’hôtel à l’aéroport le jour de votre départ. Deux jours avant la date de votre départ, veuillez consulter la reliure des destinations de Vacances WestJet à la réception de votre hôtel. L’heure à laquelle votre autobus vous prendra à l’hôtel y sera indiquée. Puisque l’autobus fait souvent de multiples arrêts, les heures de départ peuvent varier de 15 minutes environ. À votre arrivée à l'aéroport, rendez-vous au comptoir WestJet afin de vous enregistrer pour votre vol. Votre prochaine étape : passer à l'immigration et au contrôle de sécurité. Cela fait, vous n'aurez plus qu'à attendre dans le hall des vols internationaux avant de prendre votre avion WestJet pour vous envoler vers le Canada.

Il est facile de se déplacer aux alentours de Santa Clara – Cayo Santa Maria. Il est possible de prendre un taxi ou de louer un scooter ou un vélo à votre hôtel. Toutefois, puisque l’île de Cayo Santa Maria est plutôt une nouvelle et petite destination, il y a peu d’endroits à visiter à proximité. Si vous désirez explorer, faites une visite hors de l’île vers Santa Clara ou Trinidad, dans la partie continentale.

Une fois arrivé à Cuba, vous pourrez facilement échanger vos dollars canadiens en pesos cubains convertibles (CUC), aussi bien à l’aéroport qu’à votre hôtel.

Puis, dirigez-vous vers la zone de récupération des bagages pour y reprendre les vôtres. Une fois que vous aurez récupéré vos bagages, quittez l’aérogare pour rencontrer votre représentant de Vacances WestJet.

Il est facile de se déplacer aux alentours de Santa Clara – Cayo Santa Maria.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances