Denver, CO

Lieu de destination

map
Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Nichée au pied des Rocheuses, la ville de Denver attire les foules avec son style de vie décontracté et son incomparable beauté. Mélangez une pincée d'héritage cowboy à un soupçon de chic cosmopolite, et vous vous retrouverez en train de fredonner le classique Rocky Mountain High de John Denver tout en déambulant dans les rues de cette ville de l'Ouest.

Surnommée la Mile-High City, Denver s'élève à exactement un mille au-dessus du niveau de la mer, mais ce n'est pas seulement son altitude qui la rend si époustouflante – Denver compte le plus important réseau de parcs urbains des États-Unis, soit 205 parcs à l'intérieur de la ville et 20 000 acres de parcs de montagne à proximité.

Vous voulez vous amuser tout en travaillant? La 17e rue est surnommée la Wall Street des Rocheuses en raison de ses nombreuses institutions financières, et Denver a été classée comme l'une des meilleures villes pour les affaires par le magazine Forbes. Étant donné son emplacement central, Denver est un pôle de distribution pour l'Ouest américain et un terrain fertile pour les jeunes entreprises de technologies et communications. Très riches en minéraux, les Rocheuses ont également encouragé des sociétés d'exploitation minière et d'énergie à s'installer à Denver.

L'expression « trop de travail et peu de loisirs » ne s'applique vraiment pas à Denver. Denver est l'une des douze villes américaines à avoir des équipes dans quatre sports majeurs et est la ville qui compte le plus de microbrasseries par habitant aux États-Unis.

Vous êtes plutôt de type golf? En raison du climat tempéré, les terrains de golf de Denver sont ouverts à l'année, et l'altitude à laquelle se trouve la ville aide même les balles à voler plus loin.

Si vous êtes amateur d'art, Denver compte le dixième plus grand centre-ville des États-Unis, qui héberge des allées piétonnes d'un mille de long bordées de cafés-terrasses, de restaurants gastronomiques, de boutiques et de sites culturels. Le Denver Performing Arts Complex est le deuxième plus grand centre des arts de la scène après le Lincoln Center de New York et présente des spectacles de Broadway, de danse et de ballet, de musique d'orchestre, d'opéra et plus encore.

Et impossible de visiter Denver sans prendre le temps d'aller voir un spectacle à l'amphithéâtre Red Rocks. Seul amphithéâtre naturel à l'acoustique parfaite du monde, Red Rocks a accueilli les Beatles, U2, de grands chanteurs d'opéra et bien d'autres vedettes. Red Rocks propose également une foule d'activités récréatives, des visites guidées en passant par la randonnée pédestre, le vélo, le magasinage et les repas au restaurant.

Denver : avec une omelette qui porte son nom et ses nombreux fossiles de dinosaures, cette ville n'en est que plus incroyable!

Aéroport desservi : Denver, CO (DEN)

Info-destination

L'une des villes les plus ensoleillées des États-Unis, Denver compte en moyenne 300 jours d'ensoleillement par année toutes saisons confondues et reçoit très peu de précipitations.

Les hivers sont doux avec une température de jour moyenne de 7 °C (45 °F) et les étés sont peu humides avec une température de jour moyenne de 30 °C (86 °F). Juillet est le mois le plus chaud de l'année et décembre le plus froid.

Comme toutes les villes des Rocheuses, Denver subit parfois de brusques variations de température, mais son climat revient généralement très vite à la normale.

Weather chart

Les habitants de Denver aiment le plein air. Ici, le soleil brille plus de 300 jours par an et le climat sec et les conditions météorologiques imprévisibles permettent de faire du VTT un jour et du ski le lendemain. Une bonne partie de la ville se dirige vers les montagnes en fin de semaine, laissant le reste de la population profiter du choix culturel étoffé de Denver. Même si la plupart des divertissements ont lieu sous la chaleur, les habitants résidents se débrouillent toujours pour passer une belle journée sur les pistes, suivies d’une partie de hockey et d’une soirée symphonique. La plupart des restaurants, des boîtes de nuit et des théâtres grouillent d’activités tous les soirs de la semaine.

Sport
Denver est considérée comme la ville du sport et des loisirs. Les Broncos, les Rockies, l’Avalanche et les Nuggets attirent des foules d’admirateurs dans la région, et les touristes viennent de partout pour assister à une partie de baseball au Coors Field. Les skieurs et les surfeurs des neiges envahissent les pistes de novembre à début juillet, et les touristes viennent des quatre coins du pays en été pour la qualité de ses aires de camping, de sa pêche et de ses sentiers de randonnée dans les Rocheuses. Lorsqu’il fait bon le soir, les pistes grouillent de cyclistes et de randonneurs venus se détendre dans le Front Range après le travail. En fin de semaine, les gens se rassemblent sur les pelouses pour se reposer et faire de l’exercice.

Musées
Le Denver Museum of Nature and Science, situé dans le City Park, est la plus grande attraction culturelle de la ville, attirant près de deux millions de visiteurs chaque année. Construit en 1900, il abrite l’IMAX Theater et le Prehistoric Journey, une plongée interactive au temps des dinosaures. Le musée a également accueilli de célèbres expositions, comme celles sur les Aztèques et les tombes impériales de Chine. Le Denver Art Museum présente deux étages d’objets amérindiens et offre également un savant mélange d’art asiatique et de design contemporain. Le bâtiment lui-même, une interprétation moderne d’un château fortifié, est étonnant. Récemment, le musée s’est doté d’un restaurant et s’est agrandi pour accueillir des installations plus importantes. Les amateurs d’histoire apprécieront le History Colorado Center, qui retrace l’époque où les cow-boys et les Indiens gouvernaient les plaines et où la ruée vers l’or inspirait à la nation un avenir prometteur.

Denver possède également une multitude de musées intéressants. La Molly Brown House relate les exploits légendaires de Molly Brown, survivante du Titanic et grande figure de Denver. Dans le quartier de Five Points, arrêtez-vous au Black American West Museum pour en savoir plus sur l’insertion des Afro-Américains dans l’Ouest. Le musée se situe dans l’ancienne maison du premier médecin afro-américain du Colorado. C’est à Golden que se trouvent le Colorado Rail Museum, un lieu de 12 acres en extérieur avec plus de 50 locomotives anciennes exposées, ainsi que le Buffalo Bill Museum, au sommet de Lookout Mountain, qui retrace la vie du légendaire William Cody tout en offrant une vue extraordinaire sur la ville.

Cinéma
Le Denver International Film Festival se tient en ville chaque année avec des courts métrages, des documentaires et des longs métrages. On trouve dans toute la ville à la fois des cinémas d’art et d’essai et d’immenses complexes. Pour des films récents et avant-gardistes, allez au Mayan Theater sur Broadway ou à l’Esquire, qui projette des films indépendants sur grand écran. Si vous voulez voir les derniers films commerciaux, les United Artists Theaters, dans les Denver Pavilions, sont confortables avec leurs sièges en gradins.

Musique
C’est à Denver que se sont formés des groupes mythiques, comme les Big Head Todd and the Monsters, les 16 Horsepower et les Apples in Stereo. Une multitude de salles intimes attirent les plus grands groupes nationaux et indépendants. Les plus grands noms remplissent le Fillmore Auditorium, doté de la meilleure acoustique de Denver. Autrement, allez à l’Ogden Theatre sur Colfax. En été, les amateurs de musique se rassemblent au Red Rocks Amphitheater pour assister à des concerts avec les montagnes en arrière-plan. Le Bluebird Theatre est une ancienne salle de cinéma restaurée qui accueille des chanteurs émergents. Les groupes locaux s’emparent de la scène du Herman’s Hideaway et du Brendan’s Pub. Le Soiled Dove, dans le LoDo, est l’endroit idéal pour écouter Hazel Miller chanter du blues ou Sally Taylor chanter son répertoire. Denver possède également des lieux de salsa populaires. Après avoir suivi quelques cours gratuits, emparez-vous de la piste de la boîte de nuit La Rumba. Si vous avez envie d’écouter du classique, assistez à un concert du Colorado Symphony. Sous la direction de Marin Alsop, l’orchestre a acquis une notoriété nationale et joue constamment avec des célébrités comme Yo Yo Ma et les Anonymous 4.

Danse
Le Colorado Ballet propose des spectacles de danse internationale et du ballet classique depuis 1961. La Colorado Academy of Ballet forme les futurs danseurs à des techniques russes avancées. Le David Taylor Theater propose du ballet contemporain et produit le fameux Casse-Noisette pendant les Fêtes. Si vous préférez la danse moderne, allez voir la troupe Cleo Parker Robinson Dance pour ses spectacles magnifiquement chorégraphiés. Si vous préférez danser plutôt que de regarder des danseurs, allez à The Church, la boîte de nuit la plus populaire de la ville, pour une nuit de folie au son de la techno. Il s’agit de la boîte de nuit du LoDo où les gens aiment se faire voir. La musique attire surtout les femmes le mardi soir, à l’occasion de la soirée des dames. Quant au Lucky Star, il fait revivre les années 80. Si vous avez envie de swing, poussez les portes du Mercury Café pour danser comme dans le temps.

Théâtre
Le Denver Performing Arts Complex est le deuxième plus grand théâtre des États-Unis après le Kennedy Center à Washington D.C. C’est ici que se jouent généralement les dernières comédies musicales et pièces de théâtre de Broadway. Surmonté d’un plafond de verre arqué, le complexe possède huit salles, dont le Temple Buell Theater avec ses 2 800 places. Des spectacles populaires comme Rent, Chicago et Le Fantôme de l’opéra ont attiré de nombreux spectateurs. L’Auditorium Theater, de style néoclassique, propose une programmation remarquable de drames et de comédies avec, notamment, la pièce Last Night At Ballyhoo, fortement saluée par la critique. Le Denver Center Theater Group, qui se situe à l’intérieur du complexe, a récemment remporté un Tony Award dans la catégorie Meilleur théâtre régional.

Pour des pièces locales, consultez la programmation de l’Avenue Theater pour y voir les comédies les plus populaires du moment et l’indétrônable pièce Lady détective entre en scène. Le Theater on Broadway propose des pièces expérimentales ayant souvent pour sujet l’homosexualité. Quant au Bug Theatre, il propose des spectacles et de la création parlée. Depuis 1983, l’Opera Colorado propose trois grands spectacles par an au Boettcher Concert Hall et au Buell Theater.

Autres évènements culturels
Le Colorado’s Ocean Journey est la seule attraction sous-marine de la ville. Très prisé des visiteurs, il permet d’explorer les fonds marins exotiques et de découvrir ce qui se cache dans les eaux du Colorado. Le Denver Zoo est l’attraction phare de Denver, attirant plus d’un million de visiteurs chaque année, avec des expositions populaires sur les primates et l’environnement tropical. Dans le magnifique Cheesman Park, les Denver Botanic Gardens rassemblent des plantes variées du monde entier et des plantes aquatiques. Enfin, si vous souhaitez savoir comment fonctionne une brasserie, la Coors Brewing Company organise des visites quotidiennes et propose des dégustations gratuites.

Denver

État : Colorado

Pays : États-Unis

Denver en chiffres
Population : 682 545 (ville); 2 814 330 (région métropolitaine)
Altitude : 5 280 pieds / 1 609 mètres
Précipitations annuelles moyennes : 15,5 pouces / 38 centimètres
Chutes annuelles moyennes de neige : 55,4 pouces / 104 centimètres
Température moyenne en janvier : 30,5 °F / -0,83 °C
Température moyenne en juillet : 73,5 °F / 23 °C

Quelques faits en bref
Électricité : 110-120 V CA, 60 Hz; prises plates standard à deux broches.

Fuseau horaire : Heure des Rocheuses, GMT - 7

Indicatif du pays : +1

Indicatifs régionaux : 303, 720 

Le saviez-vous?
En raison de l’altitude élevée de Denver, l’air est plus léger et les balles de golf vont 10 % plus loin qu’elles iraient au niveau de la mer.

Colfax Avenue à Denver est la plus longue rue continue au pays, mesurant plus de 26 miles (42 kilomètres).

Situation géographique
Denver est au centre de Colorado, dans la vallée de la rivière South Platte, à quelques kilomètres des montagnes Rocheuses. Elle se trouve à environ 95 milles (153 kilomètres) au sud de Cheyenne, au Wyoming.

Denver est une ville isolée qui se trouve à un mille au-dessus du niveau de la mer et à plus de 600 milles de la prochaine grande ville. Entourée à l’ouest par des contreforts et des pics s’élevant à plus de 14 000 pieds et à l’ouest par un immense désert, c’est une ville où tout le monde semble venir d’ailleurs. Aujourd’hui, les gens affluent à Denver pour ses pistes de ski, ses pistes cyclables, ses sentiers de randonnée et ses parois d’escalades. Ils viennent de loin pour essayer ses célèbres microbrasseries, contempler ses majestueuses montagnes ou décrocher un emploi dans l’industrie en plein essor de l’informatique et des télécommunications. Le résultat : des quartiers mélangés et soudés, avec des cultures diverses et variées, du caractère et du charme.

Centre-ville / Auraria

Entre le Civic Center Park et le 16th Street Mall se trouve une promenade piétonne d’un mille bordée d’arbres. Le centre-ville est le lieu idéal pour commencer à explorer la ville dont l’altitude est précisément d’un mille. Le quartier des affaires de Denver regroupe des bâtiments gouvernementaux, des lieux de divertissement, des entreprises et des enceintes sportives enviés dans tout l’ouest des États-Unis. Grimpez au 18<sup>e</sup> étage du Colorado State Capitol Building pour vous situer exactement à un mille au-dessus du niveau de la mer, ou visitez le Denver Art Museum pour admirer la plus belle collection d’art amérindien du pays. Magasinez dans les Denver Pavilions et le Tabor Center ou assistez à un spectacle de Broadway dans l’un des huit théâtres, comme le Denver Performing Arts Complex. Passez une journée à vous promener dans le Downtown Aquarium ou partez à l’aventure dans les Elitch Gardens. Après une longue journée de visites, savourez une bière dans une microbrasserie ou régalez-vous autour d’un bon repas gastronomique dans l’un des excellents restaurants du centre-ville.

Historic Lower Downtown (LoDo)
Il se peut que les fantômes de ce quartier de débauche à l’époque de la ruée vers l’or hantent encore les rues du centre-ville, mais ils ne sont plus seuls. Ce quartier, surnommé LoDo par ses habitants, était presque désert il y a une dizaine d’années. Mais depuis l’ouverture du Coors Field, qui accueille l’équipe de baseball des Rockies du Colorado, ce quartier d’une vingtaine de rues jalonnées de bâtiments en briques du XIX<sup>e</sup> siècle est devenu un secteur animé et festif. L’ancien centre commercial de Denver a subi une importante rénovation et possède maintenant une grande variété de pubs à la mode, de restaurants, de boîtes de nuit, de magasins et de luxueux appartements. Larimer Square, dans la partie sud du LoDo, se situe sur l’une des plus anciennes rues de Denver. Aujourd’hui, ce quartier rayonne de charme victorien et possède l’une des meilleures boîtes de nuit passant de la musique des années 80, le Lucky Star. Les bâtiments, maintenant occupés par des chaînes haut de gamme, comme le Morton’s of Chicago, et des institutions, comme le Wynkoop Brewing Company, étaient autrefois des maisons closes, des saloons et des magasins généraux.

Uptown / City Park
Ce quartier résidentiel éclectique allant de l’est du centre-ville à City Park abrite le célèbre Restaurant Row de Denver, un alignement de restaurants gastronomiques, de boîtes de nuit et de bars. C’est aussi un endroit idéal pour découvrir l’architecture victorienne de Denver et l’impressionnante Cathedral of Immaculate Conception, un chef-d’œuvre roman doté d’imposantes flèches d’inspiration Gaudi. Une grande partie de Colfax, l’avenue la plus longue et la plus originale de Denver, traverse l’Uptown. Dans ce secteur, on trouve des bars de caractère, une excellente cuisine ethnique et les meilleures comédies musicales du pays à l’Ogden Theatre et au Fillmore Auditorium. Le City Park, magnifique témoignage de la période City Beautiful, abrite le Denver Zoo et le Denver Museum of Nature and Science.

Five Points / Curtis Park
Tout au long de l’illustre histoire de Denver, les quartiers de Five Points et de Curtis Park, au nord-est du centre-ville, ont constitué des refuges pour la communauté afro-américaine. Depuis que Benny Hooper a ouvert son établissement – à la fois club, centre de loisirs et hôtel – dans les années 1920 pour les militaires noirs, les rues de Five Points se sont imprégnées de jazz. Le club de Hooper a été rénové il y a quelques années et a rouvert sous le nom de Casino Cabaret. Les meilleurs groupes de jazz du pays se produisent sur sa scène. Grâce à cela, tout le quartier a connu une renaissance urbaine, avec l’établissement de petites entreprises qui stimulent l’économie. Le Juneteenth est l’un des festivals les plus animés de Denver, qui inonde les rues de joie et de frénésie le soir en été.

Capitol Hill
En vous promenant dans les rues de Capitol Hill, vous ressentirez peut-être le pouls de la ville battre sous vos pieds. Autrefois considéré comme le quartier le plus huppé de Denver, ce secteur, qui assume son image bohème avec honneur, mélange le passé et le présent avec ses anciennes demeures victoriennes et ses appartements contemporains. Bien que les rues soient toujours remplies à toute heure de la nuit, le quartier est sûr et convivial. De jeunes branchés se prosternent sur les mêmes trottoirs que Neal Cassidy et Jack Kerouac ont foulés, à la recherche d’un club, d’un café, d’une galerie d’art ou d’un bar pour passer un bon moment. Ce quartier est un excellent endroit pour observer la façon dont les gens vivent à Denver. Parmi les visites intéressantes à faire, on peut citer la Molly Brown House et la Governor’s Mansion, qui se situe dans la partie sud de Capitol Hill, près du Govnr’s Park.

Congress Park / Cheesman Park
Une population diversifiée en matière d’ethnie, d’âge et de revenu habite ces vieux quartiers bordant Capitol Hill, à un mille à peine du centre-ville. C’est ici que se concentrent la communauté gaie de Denver et les trentenaires branchés. Cheesman Park, l’ancien cimetière de la ville, est maintenant le joyau de Denver. C’est depuis l’acropole centrale du parc que vous aurez la meilleure vue sur les montagnes. Les Denver Botanic Gardens occupent le côté est du parc et constituent une magnifique promenade romantique. Le quartier de Congress Park comprend le secteur de Greek Town, une section qui s’étend sur six rues et qui déborde de festivités en tout genre et de restaurants animés.

Cherry Creek
Cet élégant quartier regroupe certaines des attractions les plus populaires de Denver, comme la Tattered Cover Bookstore et le Cherry Creek Mall. Le centre commercial en plein air qui se trouve en face du Cherry Creek North regroupe des boutiques de luxe, des galeries d’art, des restaurants raffinés et des bars de caractère. Ce secteur est très prisé en fin de semaine.  

Washington Park
Les résidents de Denver prennent soin d’eux; ils sont sans cesse en train de courir ou de pédaler dans le paysage verdoyant de Washington Park. Les parties de volleyball et de soccer sont légion sur les pelouses du parc et la piste cyclable est toujours pleine de cyclistes chevronnés. Les nombreux bancs et les immenses arbres du parc invitent à se mélanger aux gens du coin pour discuter avec eux, par un bel après-midi. Le quartier qui entoure le parc est l’un des plus riches de Denver. Il possède pourtant de fabuleux restaurants sans prétention, comme le Carmine’s On Penn.

University Park
Au sud de Washington Park, University Park accueille l’Université de Denver. C’est dans cet endroit bouillonnant de culture que l’on peut apercevoir les plus beaux bâtiments architecturaux du sud de Denver, comme le Ritchie Center, un imposant bâtiment de cuivre et de grès surmonté d’un clocher doré. Entre ses concerts à Magness Arena, ses lieux de rassemblement à Swallow Hill et ses restaurants, comme la pizzeria Anthony’s Pizza and Pasta, ce quartier a tout pour plaire. South Pearl Street est une charmante rue commerçante sur laquelle se trouve Sushi Den, un restaurant japonais très populaire à Denver.

Golden
Situé à l’ouest de Denver, entre une crête dentelée et des buttes verdoyantes, Golden est une petite ville charmante (ne dites jamais qu’il s’agit d’une banlieue) qui rappelle la ruée vers l’or du Colorado. Accueillant la Coors Brewing Company et le Buffalo Bill Museum, Golden est un merveilleux endroit pour découvrir une partie de l’Ouest américain. Les habitants ont troqué leurs chevaux pour des VTT et la ville possède certains des meilleurs sentiers de randonnée du pays dans les célèbres parcs Apex et White Ranch.

L’histoire de Denver, avec ses hauts et ses bas, commença avec le désir de trouver de l’or. En 1858, un groupe de prospecteurs partit explorer le Kansas – qui englobait alors l’actuel Colorado – et découvrit de grandes quantités d’or au confluent de la Platte River et de Cherry Creek. L’un des prospecteurs, William Larimer, fonda Denver City dans une région alors peuplée par la tribu Arapaho, installée sur les rives de Cherry Creek et vivant de chasse et de cueillette. Au cours des deux années suivantes, une nouvelle fièvre aurifère s’empara des états de l’Est. Cent mille pionniers pleins d’espoir bravèrent la rudesse du territoire, à la recherche d’une prospérité instantanée. Cet afflux de migrants déracina les Amérindiens et les força à quitter l’endroit à mesure que la population de colons explosait, ce qui amena le gouvernement fédéral à créer le territoire du Colorado. C’est ainsi que Denver fut fondée et véhicula cette image de ville de l’Ouest régie par l’obsession matérielle.

En 1859, au summum de la ruée, la première figure notable de Denver arriva en ville avec une vision allant bien au-delà de l’or. William N. Byers quitta l’Ohio pour Denver, via Omaha, et fonda le journal Rocky Mountain News. Grâce à son journal, il tenta de calmer l’hystérie et l’instabilité associées à la ruée vers l’or en incitant les colons à s’installer à la frontière du désert. Byers entreprit de créer une grande ville, proclamant celle-ci la « Ville des Grandes Plaines » et décidant qu’elle serait la nouvelle grande ville industrielle de l’Ouest. Malheureusement, la petite Platte River ne fut pas à la hauteur des espérances de Byers. Les projets de construction de ports ne se concrétisèrent jamais et la rivière Cherry Creek devint bientôt trop polluée par les mines. Malgré cet échec, Byers, qui fonda également la Chambre de commerce de la ville, décida de se lancer en politique. Mais ses espoirs furent anéantis en raison d’un scandale adultère qui se régla au pistolet en plein centre-ville.

En 1865, Denver City fut considérée comme la capitale du nouveau territoire. En 1881, cinq ans après la création du Colorado, la ville fut désignée capitale officielle de l’État au détriment de Golden, Colorado Springs et Boulder. Pendant cette période, Denver connut une croissance rapide. Les activités ferroviaires transformèrent cette région exclusivement minière en une ville à présent tournée vers l’industrie et l’agriculture. Toutefois, la ville connut sa première crise en 1893, lorsque le Silver Crash paralysa la production d’argent du Colorado. Une dépression s’ensuivit pendant 10 ans. Malgré les difficultés de l’époque, les dirigeants de la ville réussirent à construire le magnifique bâtiment néoclassique du Colorado State Capitol Building et le Denver Museum of Nature and Science. Entre 1904 et 1918, à l’époque où tout le pays était en plein redressement, le maire de Denver, Robert Speer, souhaita faire de la ville un « Paris à l’américaine ». À cette époque, connue sous le nom de City Beautiful, Denver résorba sa croissance incontrôlable par un solide plan urbain. Certains des monuments les plus symboliques de la ville datent de cette époque, comme le City and County Building et les parcs Washington et City. Speer mit en place un plan d’aménagement de la ville en quatre parties, en commençant par le Civic Center Park. Il voulait que Denver soit dotée d’un beau centre-ville avec des allées luxuriantes et une architecture hors du commun. C’est ainsi que le Civic Center Park, entre le Colorado State Capitol Building et l’entrée du centre-ville, fut agrémenté de jardins impressionnants, d’une promenade reposante et d’un amphithéâtre extérieur de style grec. Speer chercha également à apporter de l’ombre à cette zone désertique. Il fit planter plus de 100 000 arbres, créant de nombreux boulevards bordés de chênes et d’ormes. Grâce à sa vision durable des choses, même le Cherry Creek pollué fut transformé en voie verte, et de nouveaux parcs de montagne et de ville ajoutèrent du charme à la région.

Speer dut affronter de sévères critiques pour certains de ces projets, notamment au sujet du boulevard qui portait son nom et qui allait du centre-ville au district du country club. Mais ce n’était rien comparé à la colère que dut affronter son successeur, Benjamin F. Stapleton, lors de la construction du premier aéroport de Denver. Stapleton, célèbre pour son attachement au Ku Klux Klan, était captivé par l’aviation. Il décida de mettre un terme à l’isolement que connaissait la ville en entamant la construction de l’aéroport municipal de Denver en 1929. Les critiques fusèrent de toutes parts, disant qu’il s’agissait d’un projet stupide et que l’emplacement était si loin de la ville qu’il aurait pu se trouver au Kansas. En fin de compte, l’aéroport fut un succès. Après la Grande Dépression des années 1930, la ville et Stapleton se tournèrent vers les parcs des Rocheuses, souhaitant la création d’un jardin rocailleux dans les collines voisines. Après des années de planification et de construction minutieuse, un stade naturel, connu sous le nom de Red Rocks Amphitheatre, fut inauguré. Il est encore aujourd’hui l’un des plus grands lieux de concert en plein air au monde.

Les années 1930 et 1940 apportèrent également une présence militaire et fédérale à Denver, avec l’ouverture de la Lowry Air Force Base et du Denver Federal Center. Au cours des 40 années suivantes, le Fitzsimmon’s Army Hospital, l’Air Force Academy et la base Buckley Air Field furent créés. Aujourd’hui, Denver accueille la plus grande population de salariés fédéraux après Washington D.C. Pendant la guerre froide, Denver se dota de l’usine d’armes chimiques Rocky Mountain Arsenal et de l’usine d’armes nucléaires Rocky Mountain Flats. Bien que ces sites stimulèrent l’économie et la population de Denver, ils causèrent également une énorme controverse. Depuis la fin de la guerre froide, la plupart des principaux sites militaires du Colorado furent fermés en raison de réductions dans le budget de la défense.

Au cours des années 1950, « l’or noir » transforma l’économie de Denver, faisant des millionnaires du jour au lendemain. Les compagnies pétrolières du monde entier s’établirent à Denver, incitant le maire Quigg Newton à réévaluer le côté agricole de la ville. L’essor du pétrole fut suffisamment long pour réinvestir les revenus pétroliers dans les écoles, les équipements culturels et le quartier central des affaires. En 1969, dans le cadre du programme de revitalisation de la ville, le quartier le plus ancien et le plus pauvre de Denver, Auraria, fut rasé. Autrefois canton à part entière, Auraria était le rival de la ville de Denver pendant la ruée vers l’or. Les deux municipalités fusionnèrent et Auraria fut intégrée à Denver. Un beau centre éducatif urbain fut alors créé, connu sous le nom d’Auraria Campus. La zone regroupe maintenant trois collèges et des bâtiments singuliers, comme la Tivoli Brewing Company, la St. Elizabeth’s Church et la St. Cajetan’s Church.

La ville s’attela ensuite au nettoyage des zones délabrées du centre-ville. Mais l’argent commençait à manquer et les zones démolies restèrent à l’état de friches jusqu’au début des années 1980.

Un autre essor s’ensuivit et permit de construire des gratte-ciel pour les entreprises. Le nouveau boom du pétrole transforma enfin la ville en métropole moderne dotée d’immenses tours jalonnant le Front Range, qui obligea la population à se déplacer presque exclusivement en voiture. Malheureusement, comme toujours, le boom fut passager et Denver connut une nouvelle crise.

Au milieu des années 1980, le prix du pétrole chuta de 39 USD le baril à 9 USD, causant une récession dévastatrice pour la ville. Les gratte-ciel du centre-ville se vidèrent et les rues du centre-ville furent désertes. Une grande partie de la population décida de fuir, à la recherche de nouvelles opportunités ailleurs.

Federico Pena, premier maire hispanique de Denver, lutta sans relâche pour transformer l’identité de la ville à la fin des années 1980. Pena rétablit la Chambre de commerce et débloqua des fonds pour les institutions culturelles de Denver, comme le Denver Zoo et le Denver Art Museum. Pour rejoindre les pistes de ski, les touristes passaient par Denver, alors Pena décida de lancer un plan pour leur donner envie de s’arrêter en ville. C’est ainsi que Denver commença doucement à se défaire de son passé industriel disgracieux au profit d’une ville attrayante tournée vers le tourisme et les services.

Peut-être que le plus grand projet associé au maire Pena restera les prémices de la construction de l’aéroport international de Denver. Son successeur, Wellington Webb, premier maire afro-américain de Denver, fit l’objet d’une surveillance étroite quant à l’emplacement site de l’aéroport. Situé au milieu de nulle part, l’aéroport est aujourd’hui l’un des plus grands et des plus achalandés du monde.

Le nouveau paysage de Denver entraîna un nouveau boom économique, qui déclencha une renaissance urbaine, sous l’œil attentif de Webb. Ce boom se produisit notamment lorsque la ville reçut une franchise de ligue majeure de baseball, au début des années 1990. Il fut décidé qu’un nouveau stade serait construit au cœur d’un ancien quartier d’entrepôt. À l’époque, on se disait « Si on le construit, ils viendront ». Des entreprises, des restaurants et des magasins s’installèrent bientôt dans les bâtiments historiques environnants ayant survécu aux boules de démolition et aux années d’inoccupation. Le résultat : un quartier de divertissement haut de gamme appelé LoDo, avec ses vieux bâtiments en briques rénovés et son charmant stade Coors Field à l’ancienne. Beaucoup de gens s’installèrent également ici. Ils furent si nombreux que les promoteurs infiltrèrent le quartier et transformèrent les anciens bâtiments en élégants lofts. Le succès de LoDo se répandit dans le centre-ville et les environs, stimulant la croissance intra-muros. La promotion d’une vie urbaine luxueuse permit de freiner l’expansion urbaine incontrôlable des banlieues. La population de Denver grimpa à un rythme comparable à celui des autres villes de banlieue.

Denver devint rapidement une ville du bien-être et du divertissement, attirant des hordes de touristes qui tombèrent sous le charme du dynamisme et du paysage montagneux de la ville et décidèrent de s’y installer. En 1993, plus de 30 000 Californiens s’installèrent à Denver, faisant grimper la population à plus de deux millions. Mais ce développement si rapide condamna d’anciens espaces verts afin d’accueillir les nouveaux arrivants. Les nouvelles entreprises de haute technologie informatique et des télécommunications s’installèrent également à Denver.

Au cours des années 1990, la ville continua son développement interne, en transférant le parc d’attractions historique d’Elitch Gardens, dans la Platte Valley, au sud du LoDo. En 1999, le Colorado’s Ocean Journey, un aquarium interactif, ouvrit ses portes dans la Platte Valley. La même année fut inauguré le Pepsi Center, une nouvelle structure de briques et de verre dans laquelle jouent les Nuggets de Denver et l’Avalanche du Colorado.

Les hauts et les bas que connut Denver lui permirent de se réinventer constamment, passant d’une ville aurifère à une ville agricole, puis d’une ville pétrolière à une ville touristique. À chaque changement, l’histoire de la ville devint à la fois plus complexe et plus dynamique. Personne ne peut prédire quand le prochain déclin surviendra, mais Denver saura probablement rebondir avec brio.

Mélangez une tradition hispanique profonde et une migration asiatique avec un grand enthousiasme pour la diététique et le Wild West, et vous comprendrez un peu mieux la gastronomie de Denver. Sans oublier la bière! Connu pour son ambiance conviviale, ses brasseries et ses bars sportifs, Denver a toujours été célèbre pour sa bonne nourriture, mais l’arrivée de chefs, attirés par le splendide cadre des montagnes, a élevé le niveau culinaire de la ville. Bien que les habitants de Denver apprécient ces restaurants plus chic, ils restent attachés à leur bière.

Centre-ville / Auraria
Depuis des décennies, le centre-ville possède de nombreux restaurants conviviaux destinés aux travailleurs. Mais pour prendre un repas dans un endroit plus raffiné, les endroits ne manquent pas. Le Palm sert aussi bien du poisson que de la viande. Avec son immense verre de martini sur sa façade, le Marlowe’s domine le 16th Street Mall et attire les visiteurs avec sa cuisine continentale. Faites une pause chez Domo’s pour savourer de l’excellente cuisine japonaise ou descendez la rue jusqu’à Buckhorn Exchange, le premier restaurant de Denver, véritable paradis pour les amoureux de la viande. Sous les yeux vigilants de bustes d’animaux empaillés, goûtez à l’alligator, à l’élan et au serpent à sonnette. Mangez avec l’élite de Denver dans le cadre napoléonien du Palace Arms, situé dans l’hôtel Brown Palace.

Historic Lower Downtown (LoDo)
Ce quartier de seulement 20 rues rassemble plus de restaurants, de bars, de boulangeries et de cafés que n’importe quel autre endroit de Denver. Il y en a tellement qu’il est difficile de faire son choix. Le LoDo regroupe un grand nombre de brasseries servant de la bière maison et des plats revisités. Le Wynkoop, qui porte le nom du premier shérif de Denver, est la brasserie la plus ancienne de la ville et sert un poisson-frites absolument délicieux. Sa Railyard Ale est l’une des meilleures bières du coin. Pour un restaurant un peu plus raffiné, essayez la viande tendre et juteuse du Denver Chophouse. Pour un grand choix de bières pression, poussez la porte du Falling Rock Tap House, qui propose pas moins de 69 bières pression ainsi qu’une grande sélection des bières locales. Morton’s est le spécialiste des biftecks et des pommes de terre. Jax Fish House est l’un des restaurants bien connus pour ses fruits de mer dans la région. P.F. Chang’s satisfera vos papilles si vous recherchez un bon restaurant chinois. Après un grand évènement sportif, les rues du LoDo se remplissent de gens affamés et les restaurants se remplissent à toute vitesse. Réserver une table est une nécessité.

Uptown / City Park
Restaurant Row est un lieu incontournable pour les amateurs de bonne chère. Ici, les chefs laissent parler leur talent, comme à l’Avenue Grill, un établissement prisé par les couples, qui propose un menu varié aux saveurs de l’Ouest. Pour un cadre plus intimiste, allez au Dario’s Restaurant, un charmant bistrot familial plein de bibelots et de trésors, à l’ouest du City Park. Laissez-vous tenter par un bon repas italo-suisse. Pour une bonne pizza, rendez-vous chez Pasquini’s, qui se situe dans une ancienne demeure de la 17<sup>e</sup> avenue. Après avoir pris un bon repas dans un cadre branché, rejoignez le Rhino Room, situé à deux pas, pour boire une bière du Colorado et jouer au billard dans une ambiance des années 1970. Lorsque la soirée devient plus calme, prenez une tasse de café et un muffin tout chaud au St. Mark’s.

Capitol Hill
Les rues de Capitol Hill fourmillent de restaurants familiaux, de pubs conviviaux et de sympathiques cafés. La plupart sont là depuis toujours et ont su garder leur âme d’antan. Arrêtez-vous au Benny’s Cantina pour un repas mexicain extraordinaire. Spécialisé dans la cuisine américaine, le restaurant Dazzle fait partie des nouveaux venus. Allez chanter de vieilles chansons au Charlie Brown’s, un piano-bar dont le menu est le plus complexe du quartier, ou faites une pause au Watson’s Pharmacy pour goûter à leurs délicieuses crèmes glacées.

Cheesman Park / Congress Park
Avec ses cafés pittoresques et ses élégants restaurants, ce quartier vous plaira à coup sûr. Coûteux mais délicieux, le Barolo Grill propose de la fine cuisine italienne et la carte des vins la plus étoffée de Denver. Le Satire Lounge sert des plats mexicains aux quantités généreuses, et le Grand China est un incontournable si vous aimez l’authentique cuisine chinoise.

Cherry Creek
C’est ici que les chefs laissent parler leur créativité, en créant de véritables œuvres d’art culinaires. Vous trouvez que c’est exagéré? Peut-être, mais beaucoup de restaurants raffinés de Cherry Creek permettent avant tout de passer un bon moment. Attendez-vous cependant à une note salée. Essayez la délicieuse cuisine indienne du Bombay Clay Oven et la cuisine chinoise saine (pas de friture ici) du Little Ollie’s. Pour un cadre un peu plus original, rendez-vous au RooBar pour manger de la nourriture de pub avec un bon martini. Le Cherry Cricket est un pittoresque restaurant de ce quartier chic dont la spécialité est le chili vert maison.

Washington Park
Old South Gaylord Street fourmille de restaurants intemporels. Visitez le Washington Park Grille, un bistrot très fréquenté à l’élégance italienne, ou poussez la porte du Max Gill and Grill pour de délicieux fruits de mer.

University Park
University Park possède de nombreux petits restaurants de hamburgers et de pizzas. Fagan’s Restaurant and Bar est l’endroit idéal pour déguster un authentique pâté chinois et des plats irlandais. The Jerusalem Restaurant propose des textures exotiques et une fine cuisine du Moyen-Orient. Mustard’s Last Stand se spécialise dans les hot-dogs et le saucisson polonais.

Northwest Denver / Highland
Nouvel endroit branché, le quartier de Highland, dans le nord-ouest de Denver, propose une excellente sélection de restaurants mexicains et de bistrots inventifs et familiaux. Bang! propose une carte restreinte de 10 plats dans une ambiance animée et sert le meilleur hamburger de la région, ainsi qu’une cuisine cajun épicée.

Golden / West Denver
Pour savourer un bon repas, prenez la direction des contreforts et allez au Fort. Construit sur un sommet offrant des vues pittoresques, cet établissement est un restaurant de montagne résolument romantique. Au menu, on trouve surtout des plats à base de viande. Ici, les cuisiniers préparent le chevreuil et l’élan de manière très créative.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances