Denver, CO

Lieu de destination

  • 39.739236, -104.990251:primary
  • 42.212444, -83.353388:secondary
Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Nichée au pied des Rocheuses, la ville de Denver attire les foules avec son style de vie décontracté et son incomparable beauté. Mélangez une pincée d'héritage cowboy à un soupçon de chic cosmopolite, et vous vous retrouverez en train de fredonner le classique Rocky Mountain High de John Denver tout en déambulant dans les rues de cette ville de l'Ouest.

Surnommée la Mile-High City, Denver s'élève à exactement un mille au-dessus du niveau de la mer, mais ce n'est pas seulement son altitude qui la rend si époustouflante – Denver compte le plus important réseau de parcs urbains des États-Unis, soit 205 parcs à l'intérieur de la ville et 20 000 acres de parcs de montagne à proximité.

Vous voulez vous amuser tout en travaillant? La 17e rue est surnommée la Wall Street des Rocheuses en raison de ses nombreuses institutions financières, et Denver a été classée comme l'une des meilleures villes pour les affaires par le magazine Forbes. Étant donné son emplacement central, Denver est un pôle de distribution pour l'Ouest américain et un terrain fertile pour les jeunes entreprises de technologies et communications. Très riches en minéraux, les Rocheuses ont également encouragé des sociétés d'exploitation minière et d'énergie à s'installer à Denver.

L'expression « trop de travail et peu de loisirs » ne s'applique vraiment pas à Denver. Denver est l'une des douze villes américaines à avoir des équipes dans quatre sports majeurs et est la ville qui compte le plus de microbrasseries par habitant aux États-Unis.

Vous êtes plutôt de type golf? En raison du climat tempéré, les terrains de golf de Denver sont ouverts à l'année, et l'altitude à laquelle se trouve la ville aide même les balles à voler plus loin.

Si vous êtes amateur d'art, Denver compte le dixième plus grand centre-ville des États-Unis, qui héberge des allées piétonnes d'un mille de long bordées de cafés-terrasses, de restaurants gastronomiques, de boutiques et de sites culturels. Le Denver Performing Arts Complex est le deuxième plus grand centre des arts de la scène après le Lincoln Center de New York et présente des spectacles de Broadway, de danse et de ballet, de musique d'orchestre, d'opéra et plus encore.

Et impossible de visiter Denver sans prendre le temps d'aller voir un spectacle à l'amphithéâtre Red Rocks. Seul amphithéâtre naturel à l'acoustique parfaite du monde, Red Rocks a accueilli les Beatles, U2, de grands chanteurs d'opéra et bien d'autres vedettes. Red Rocks propose également une foule d'activités récréatives, des visites guidées en passant par la randonnée pédestre, le vélo, le magasinage et les repas au restaurant.

Denver : avec une omelette qui porte son nom et ses nombreux fossiles de dinosaures, cette ville n'en est que plus incroyable!

Info-destination

L'une des villes les plus ensoleillées des États-Unis, Denver compte en moyenne 300 jours d'ensoleillement par année toutes saisons confondues et reçoit très peu de précipitations.

Les hivers sont doux avec une température de jour moyenne de 7 °C (45 °F) et les étés sont peu humides avec une température de jour moyenne de 30 °C (86 °F). Juillet est le mois le plus chaud de l'année et décembre le plus froid.

Comme toutes les villes des Rocheuses, Denver subit parfois de brusques variations de température, mais son climat revient généralement très vite à la normale.

Weather chart

Mélangez une profonde tradition hispanique avec une migration asiatique, mixez-le avec une pincée de délire sportif et un peu d'ouest sauvage, et la scène gastronomique de Denver commencera à prendre forme. Et n'oubliez pas la bière. Connu pour sa tranquille atmosphère, ses pubs et sport bars, le Mile High City a toujours été connu pour sa bonne bouffe, mais les maîtres culinaires récemment arrivés, attirés par son panorama ont propulsé Denver vers une fine cuisine d'avant-garde. Bien qu'aujourd'hui les habitants de Denver aiment la gastronomie fine, ils profitent toujours de leurs bières.

Centre ville/Auraria
Pendant des décennies, le centre ville a satisfait l'appétit de la classe d'affaires avec un choix d'établissements tranquilles, tout en offrant une atmosphère confortable pour se relaxer et pour travailler. Encore, si vous cherchez un endroit pour un dîner formel, vous aurez plein de possibilités. Le Palm prend soin de sa clientèle, pendant que le Bravo! Ristorante joue de la musique quand ils livrent leurs créations. Le néon géant du Martini chez Marlowe donne sur le 16th Street Mall et il attire les clients avec sa cuisine continentale. Si vous êtes affamés, allez au Rocky Mountain Diner pour ses énormes repas et ses célèbres truites arc-en-ciel. Relaxez-vous chez Domo, une authentique maison de campagne idéale pour une inoubliable expérience japonaise ou descendez la rue jusqu'au Buckhorn Exchange, le premier restaurant de Denver, un paradis pour les amants de la viande. Sous les yeux attentifs des animaux embaumés vous pouvez essayer tous les types des gibiers sauvages y compris l'alligator, le cerf ou le serpent à sonnettes. Dînez avec l'élite de Denver dans le cadre napoléonien du Palace Arms, situé dans l'historique Brown Palace.

Historic Lower Downtown (LoDo)
Vous trouverez encore plus de restaurants, bars, boulangeries et cafés dans ces 20 blocs que dans n'importe quel autre quartier de Denver. Au fait, il y tellement de choix ici qu'il est difficile d'en choisir un. LoDo accueille une multitude de pubs (brewpubs) où ils servent des préparations faites maison et des créatives alternatives à la traditionnelle cuisine des pubs. Le Wynkoop, ainsi nommé d'après le premier shérif de Denver, se vante d'être la plus ancienne « brewery », et propose un menu de poisson frit et frites. Sa Railyard Ale est une des bières brassées plus bonnes du quartier. Sinon, pour la plus élégante option dînatoire qu'un « brewpub » peut offrir, essayez d'avoir une table au Denver Chophouse, qui propose un menu à base de viande. Si vous voulez profiter d'une ample variété d'ales, la Falling Rock Tap House propose 69 différentes bières à pression, y compris une grande sélection de bières brassées locales. Steak et pommes de terre sont le plat typique au Morton et au Ruth's Chris Steakhouse. McCormick's Fish House, située à l'intérieur de l'Hôtel Oxford, propose une sélection de plats de fruits de mer, tout comme la Del Mar Crab House et la Jax Fish House. Lim's Chinese Kitchen et P.F. Chang sont des restaurants chinois. Les gens à la mode traînent au Purple Martini, qui offre une ambiance romantique, des pizzas et des cocktails. A¬près des principaux événements sportifs, les rues de LoDo se remplissent de fans affamés et les restaurants sont toujours bondés. Réserver est nécessaire partout.

Uptown/City Park
La « Restaurant Row » est le sanctuaire des artistes culinaires. Les chefs montrent leur magie toutes les nuits au Strings et à l'Avenue Grill, la destination préférée de couples, qui propose un menu varié avec des favoris occidentaux. Si vous cherchez un endroit tranquille, arrêtez vous au restaurant Dario, un paisible bistrot à conduction familiale, plein de bibelots et de souvenirs, à l'ouest de City Park. Ici vous pourrez expérimenter la décadence du Vieux Monde, vu qu'ils servent un tas de spécialités suisses-italienne. Sinon, à côté entrez dans le minuscule Café Berlin pour éprouver des goûteuses saucisses et bières allemandes. La pizza et la foule sont au jour chez Pasquini, situé dans une vieille maison su la 17th Avenue, il s'agit de l'endroit où aller. Après avoir profité de son ambiance à la mode, essayez la Rhino Room pour une bière brassée du Colorado et pour jouer au billard dans un lieu sorti des années 1970. À la tombé de la nuit, relaxez vous au St. Mark pour une dernière tasse de café et un muffin fraîchement cuit.

Capitol Hill
Des restaurants tranquilles et à conduction familiale, des pubs locaux et amicaux et des cafés peuplent les rues de Capitol Hill. La plupart se trouve ici depuis toujours et elle a développé une clientèle fidèle. Arrêtez vous à la Benny's Cantina pour une fiesta mexicaine. Le Central est l'endroit où aller pour les délices françaises.Dazzle, une nouvelle adresse est spécialisé en cuisine américaine. Chantez aux temps passés au piano bar Charlie Brown, et déchiffrez le menu plus complexe du quartier, sinon allez à la Watson's Pharmacy pour un bonne glace. Gabor rend heureux ses clients locaux, avec sa bière et ses burgers.

Chessman Park/Congress Park
Ce quartier va sûrement vous plaire avec ses cafés tranquilles et l'extravagance de sa gastronomie. Le Barolo Grill fera plaisir à vos palais avec une cuisine italienne chère et la carte des vins plus ample de Denver. Le Satire Lounge sert des plats mexicains dans une ambiance dark, et le Grand China est le lieu pour un repas chinois authentique.

Cherry Creek
Il est le lieu où manger dans le Mile High City où les spécialistes vont normalement et où une simple assiette de céramique devient une toile. Vous le croyez dramatique ? Peut-être mais plusieurs entre les plus élégants restaurants de Cherry Creek peuvent transformer votre expérience dînatoire en une beauté. Soyez prêts à payer cher. Vous trouverez des délices indiennes au Bombay Clay Oven, et des sains plats chinois au Little Ollie, (rien est frit ici). Si vous cherchez une ambiance plus obscure, jetez un oeil au RooBar parfait pour ses martinis et ses drinks classiques. Le Cherry Cricket, une ancienne adresse dans ce quartier haut de gamme, pimente l'ambiance avec ses « green chili » faits maison.

Washington Park
Old South Gaylord Street donne à manger au quartier avec une myriade des classiques sans temps. Visitez le Washington Park Grille, un fréquenté bistrot en style italien, ou essayez le Max Gill and Grill connu pour ses fruits de mer. Les amants du sushi seront ravis avec la savoureuse variété du Japon pendant que les amants du vélo profitent au HandleBar and Grill.

University Park
University Park est plein de sport bars populaires ou des bouis-bouis qui servent burgers et pizza. Chez Fagan's Restaurant and Bar, vous pourrez commander une authentique Shepherd's Pie et éprouver le goût d'Irlande. Le Jerusalem Restaurant creuse dans les textures exotiques et élégantes de la cuisine medio-rientale. Le Treehouse Café prend soin de la foule qui veut manger sain et le Mustard's Last Stand est spécialisé en hot-dogs et saucisses polonaises. Le Pearl Street Grill est un des favoris des locaux ; le patio derrière le restaurant est un des destinations plus relaxantes et intimes de Denver.

Northwest Denver/Highland
Highland, dans la partie nord occidentale de Denver, offre une ample sélection de restaurants mexicains et une gamme de bistrots inventifs et à conduction familiale. Pagliacci prépare des plats italiens préparés à l'ancienne dans un simple cadre toscan. Bang! propose un menu réduit à 10 plats dans une atmosphère vivante ; le meilleur burger du quartier est préparé ici, tout comme quelques pimentés plats cajun. Common Grounds organise des lectures de poésie hebdomadaires, des improvisations acoustiques pour les amants de la musique et des mokas de qualité supérieure.

Golden/West Denver
Pour un vrai régal, de la tête aux pieds, longez les contreforts et jetez un oeil à l'historique Fort. Construit au sommet d'une peinte élevée, cet établissement, avec sa vue pittoresque sur les montagnes, est la destination ultime pour un dîner romantique. Le menu est axé sur la viande et les chefs cuisinent du chevreuil et du cerf dans une façon incroyablement créative.

Géographiquement, Denver est une ville isolée puisqu’elle se trouve juste à 1.6 mètre sur le niveau de la mer et à plus de 1000 kilomètres de terres désertiques de la première grande ville. Caché à l’ouest par des collines et de piques de 4,000 mètres de haut et protégé à l’est par un vaste et impitoyable désert, il s’agit d’un endroit où tout le monde semble être d’ailleurs. Aujourd’hui, des pionniers modernes se rassemblent à Denver pour faire du ski et du vélo, des calmes randonnées et des sérieuses escalades. Ils voyagent ici de loin pour boire ses célèbres bières brassées, et pour se trouver sous ses piques ou juste pour faire fortune dans la croissante industrie électronique et des communications. Le résultat est : des quartiers mélangés, mais unis qui débordent d’une variée collection de cultures et qui transpirent caractère et charme.

Downtown/Auraria

Ancré au Parc Civic Center et au 16th Street Mall, le centre ville, une promenade piétonne de presque deux kilomètres, est l’endroit parfait pour commencer à explorer le Mile High City. L’intéressant mélange de gouvernement, divertissement, business et sport du centre ville rend le quartier du business de Denver l’envie de l’Ouest. Faites un tour à l’édifice Capitole de l'État de Colorado , où, arrivés à la 18ème marche vous serez parfaitement à 1.6 mètre au niveau de la mer, ou allez voir la meilleure collection d’art native américaine au Musée d'Art de Denver Art. Faites du shopping aux Pavillons Denver et au Centre Tabor ou allez voir un spectacle de Broadway dans un de huit théâtres de la ville, comme par exemple le Centre des Arts du Spectacle de Denver. Passez un jour à flâner à l'Aquarium de Downtown ou cherchez l’aventure aux Jardins Elitch. Après une longue journée de visites, détendez vous dans une brasserie et goûtez aux bières brassées ou offrez-vous une fine expérience gastronomique dans un des excellents restaurants du centre ville.

Historic Lower Downtown (LoDo)
Les fantômes du quartier rouge des anciennes jours dorés de Denver hantent les rues de la partie sud du centre ville, mais ils ne se sentent plus seuls. La zone, appelée LoDo par les locaux, était virtuellement vide il y a 10 ans. Mais depuis l’ouverture du Coors Field, foyer des Colorado Rockies, ce quartier des bâtiments en pierre est devenu vivant, plein d’énergie et d’endroits où s’amuser. L’ancien cœur commercial de Denver a subi un renouvellement intégral et maintenant il propose une variété infinie de pubs, restaurants, boites de nuit, boutiques à la mode et lofts luxueux. Larimer Square, dans la partie méridionale du LoDo occupe la zone des plus anciennes rues de Denver. Aujourd’hui, elle rayonne du charme Victorien et elle est animée par le Lucky Star, un voyage dans les années 80. Les édifices, maintenant occupés par des chaînes hautes de gamme, telles que Morton's of Chicago, et l’historique Wynkoop Brewing Company, étaient anciennement des bordels, des saloons et des vieux magasins généraux.

Uptown/City Park
Ce quartier éclectique et résidentiel s’étend vers l’est du centre ville vers le City Park qui héberge la célèbre Restaurant Row de Denver, une collection d’élégants établissements pour dîner, de boîtes de nuit et de bars. Il s’agit d’un lieu idéal pour admirer quelques pièces d’architecture Victorienne ou l’impressionnante Cathedral de Conception Immaculée, un chef-d’œuvre Roman avec des cloches en style Gaudi. L’animée partie de Colfax, la plus longue et excentrique avenue de Denver, serpente le centre ville. Le quartier offre des loufoques bars de quartier, une excellente gastronomie ethnique et les meilleurs spectacles musicaux du pays au renouvelé Théâtre Ogden et au Fillmore Auditorium. Le Parc City, un magnifique héritage des beaux jours de Denver, accueille le Zoo de Denver et le populaire Musée de la Nature et de la Science.

Five Points/Curtis Park
Tout au long de l’illustre histoire de Denver, le quartier des Five Points et de Curtis Park district, dans la partie nord-occidentale du centre ville, a été le sanctuaire de la communauté afro-américaine. Depuis que Benny Hooper se baladait en ville dans les années 1920 et il ouvrit son club/centre de recréation/hôtel pour les militaires blacks, les rues des Five Points ont chouchouté au son du jazz. Le club de Hooper subit une rénovation, il y a quelques années et il a rouvert comme Casino Cabaret; il accueille quelques-uns des meilleurs musiciens de jazz du pays. Tout le quartier a expérimenté une certaine renaissance urbaine quand des petits business ont commencé à infiltrer ce quartier historique et ils ont propulsé l’économie. Un des plus vivants festivals de Denver, Juneteenth, remplit les rues avec ses rires et sa fureur au début d’été.

Capitol Hill
En marchant le long des différentes rues de Capitol Hill, vous pourrez sentir la vibration de la ville sous vos pieds. Cet ancien quartier des riches de Denver, qui porte avec honneur son image décadente, mêle le passé avec le présent avec ses anciennes demeures victoriennes et ses complexes d’appartement contemporaines. Bien que les rues soient pleines des gens à toutes les heures de la nuit, le quartier est sur et amical. Des jeunes branchés arpentent le même trottoir sur lequel Neal Cassidy et Jack Kerouac marchaient à la recherche d’une dose de divertissement nocturne dans un des divers clubs, cafés, maison d’art, galeries et bars. C’est l’endroit idéal pour observer la façon dans laquelle Denver se bouge à travers la vie de tous les jours. Une visite complète aux principaux lieux historiques inclut un arrêt à la Maison Molly Brown, à la Governor's Mansion, qui se trouve au sud de Capitol Hill à côté du très branché Governor's Park.

Congress Park/Cheesman Park
Un différent mélange ethnique, d’ages, et des revenues peuple les vieux quartiers qui longent Capitol Hill, à peine deux kilomètres du centre ville. Cette area est le foyer de la communauté gay de Denver et des trentenaires à la mode. Parc Cheesman, l’ancien cimetière de la ville, est maintenant l’émeraude urbaine de la ville. Vous trouverez la meilleure vue sur les montagnes en ville depuis l’acropole au centre du parc. Les Jardins Botaniques occupent la partie orientale du parc et ils sont l’idéal pour une magnifique balade romantique. Congress Park se trouve à côté de Greek Town, un quartier de 6 blocs toujours animé et plein de restaurants.

Cherry Creek
Cet élégant quartier propose quelques-unes des plus connues attractions de Denver, y compris le bien-aimé Tattered Cover Bookstore, et la principale attraction de la ville, le Cherry Creek Mall. La place en pleine aire du centre commercial, Cherry Creek North, est un zoo de boutiques de grande classe, galeries d’art, restaurants élégants et bars uniques. Elle est un endroit de réunion idéal pour les locaux, pendant le week-end. Le Cherry Creek Bike Trail court derrière le centre commercial et il est un bon endroit pour commencer une visite du centre ville.

Washington Park
Les habitants de Denver sont les plus maigres du pays, comme l’atteste l’active et saine foule qui est toujours en train de courir ou faire du vélo à Washington Park. Les joueurs de volley ou de foot remplissent le parc et les pistes cyclables sont toujours remplies. Ses nombreux bancs et l’ombre de ses arbres géants rendent ce lieu un super endroit pour discuter avec les locaux et se relaxer pendant les après-midi de la semaine. Le quartier à côté est une de plus fréquentés de Denver et il est encore modeste et rempli de perles rares comme le copieux restaurant italien Carmine's On Penn.

University Park
University Park est la sauvage partie méridionale de Washington Park, foyer de l’Université de Denver. Cette area est l’endroit idéal pour les activités culturelles et elle vante une des plus élégantes architectures de la partie sud de Denver, y compris le Ritchie Center, une structure gigantesque en cuivre et grès avec un clocher orné d’or. Dès puissants concerts à la Magness Arena aux tranquilles rencontres de Swallow Hill,en passant pour la pizza et les billards de Anthony's Pizza and Pasta, ce quartier propose tout. South Pearl Street est un petit et intime endroit pour faire du shopping et il est le foyer du Japonais, Sushi Den.

Golden
Situé dans la partie occidentale de Denver, entouré d’une pléthore de petites collines, Golden est une charmante et petite ville (ne l’appelez jamais banlieue) qui résonne de l’héritage de la ruée vers l’or du Colorado. Maison de la Coors Brewing Company et du Musée Buffalo Bill, Golden est l’endroit idéal pour connaître l’Ouest américain. Les locaux ont échangé leurs chevaux pour les vélos et la ville abrite certains des meilleurs sentiers d’équitation du pays dans les célèbres parcs d’Apex et du White Ranch.

Les habitants de Denver aiment bien les activités en pleine aire. Le soleil resplendit plus de 300 jours par ans, et un climat sec et une météo imprévisible permettent de faire des randonnées à vélo ou du ski à jours alternés. La majeure partie des gens qui vont en montagne vient le week-end, en laissant la possibilité au reste de la population de profiter des délices culturelles de Denver. Même si une bonne partie des activités de la ville implique la sueur, les résidents s’organisent facilement pour passer une journée sympathique sur les pentes, aller à un match de hockey l’après-midi et pour passer la soirée à la symphonie. Les restaurants, les boîtes de nuit ou les théâtres débordent d’activités toutes les nuits de la semaine.

Sports
Denver est considéré le paradis des sports et des loisirs. Les Broncos, les Rockies, Avalanche et les Nuggets attirent toute sorte de fans, et les touristes viennent de partout pour voir un match de baseball au Coors Field. La saison du ski et du snow-board va de Novembre à Juillet, et, pendant l’été les gens viennent au Colorado de partout pour camper, pêcher et faire des randonnés sur les Montagnes Rocheuses. Pendant les chaudes soirées d’été, les sentiers du Front Range sont pleins des cyclistes et des randonneurs. Durant les week-ends, des milliers de personnes viennent pour se relaxer et faire des exercices sur les nombreux espaces verts de cette area.

Musées
Le Musée de la Nature et de la Science de Denver , situé dans le City Park, est l’attraction culturelle plus grande de la ville, attirant presque deux millions de visiteurs tous les ans. Construit en 1900, il héberge le Théâtre IMAX et le Préhistorique Journey, un voyage interactif aux temps des dinosaures. Le musée a aussi accueilli des célèbres exhibitions comme Les Aztèques et Le Tombeaux Imperiaux de Chine. Le Musée d’Art de Denver expose d’objets des Natifs Américains sur deux étages, et il propose aussi un intéressant mélange d’art asiatique et de design contemporain. Le bâtiment en soi, une interprétation moderne d’un château fortifié, est une impressionnante pièce d’architecture. Des récentes rénovations ont ajouté un restaurant et une salle pour des installations plus grandes. Les amants de l’histoire vont apprécier le Musée Historique du Colorado , puisqu’il raconte les jours perdus quand les cow-boys et les Indiens régnaient sur les plaines et la ruée à l’or inspirait les rêves de richesse de la nation.

Denver accueille aussi une multitude de musées fascinants. La maison de Molly Brown raconte le légendaire exploit de l’ « insubmersible Molly Brown », une survivante du Titanic et une éminente citadine de Denver. Dans le quartier de Five Points, arrêtez vous au Musée afro-américaine. Justement, le musée est situé dans l’ancienne maison de la première physicienne afro-américaine du Colorado. Golden accueille le Musée ferroviaire de Colorado, un endroit en pleine aire de 12 hectares avec plus de 50 anciens locomoteurs exposés et le Musée de Buffalo Bill , au sommet de Lookout Mountain, qui rend honneur à la vie mouvementée du légendaire William Cody tout en offrant une vue étonnante de la ville.

Films
Le Festival International du Film de Denver est organisé chaque année en octobre avec une programmation de courts-métrages, documentaires et long-métrages. Une variété de petites maisons d’art est disséminée dans toute l’area centrale à côté des tentaculaires complexes de cinéma. Pour le dernier film d’avant-garde, arrêtez vous au Théâtre Mayan sur Broadway, ou à l’Esquire qui programme les films indépendants plus populaires sur un écran géant. Pour voir les derniers films commerciaux, le United Artists Theaters au Denver Pavilions est confortable.

Musique
La musique locale de Denver a produit un mélange créatif qui va des Big Head Todd and the Monsters, aux fiévreux 16 Horsepower et les Apples in Stereo. Une multitude des petites salles de concert attire les groupes nationaux plus à la mode ou ceux de la scène indépendante. La Salle Fillmore a été récemment renouvelé et il possède le meilleur équipement de son de toute Denver. Essayez le Théâtre Ogden sur Colfax. En été, les fans se retrouvent à l'Amphithéâtre Red Rocks pour des concerts en pleine aire et pour son incroyable position. Le Théâtre Bluebird , une ancienne salle de cinéma renouvelée, accueille les pièces plus à la mode. Les groupes locaux s’exhibent au Herman's Hideaway et au Brendan's Pub. Le Soiled Dove à LoDo est l’endroit parfait pour écouter Hazel Miller jouer le blues ou Sally Taylor faire apparaître les fantômes des légendes folk. Le Mile High City se déchaîne au rythme de salsa ; après quelques cours gratuits, remplissez la piste à La Rumba. Si vous êtes attirés par une expérience musicale plus raffinée, assistez aux performances de la Symphonie de Colorado. Sous la direction de la Maestra Marin Alsop, les vertueux classiques obtiennent l’acclamation du publique et ils performent surtout avec des personnages comme Yo Yo Ma et les Anonymous 4.

Danse
Le Ballet de Colorado se reproduit sur la scène de Denver depuis 1961 avec une danse de qualité internationale et le ballet classique. L’académie du Ballet de Colorado entraîne les aspirants danseurs avec les techniques russes. Le Théâtre David Taylor porta le ballet contemporain à Denver et il produit le populaire Casse Noisette pendant la saison des vacances. Si vous préférez la danse moderne, jetez un œil à la célèbre compagnie de danse Cleo Parker Robinson . Si vous dansez, dirigez vous à The Church, la plus populaire boîte de nuit, pour une nuit de folie techno. Bash est l’endroit pour danser où « voir et être vus » à LoDo. Le Lucky Star maintient en vie les années 1980 et les bogies de Polly Esther font le même avec les années 1970. Si le sons des « big bandes » fait vibrer vos pieds, allez au Mercury Café pour danser du swing ancien.

Théâtre
Le Centre des Arts du Spectacle de Denver est le deuxième théâtre du pays après le Centre Kennedy à Washington DC, et il programme les dernières comédies et pièces musicales de Broadway. Le complexe, construit au-dessous d’une vitrière voûtée est composé de huit espaces, inclus les 2,800 sièges du Théâtre Temple Buell. Rent, Chicago et le Fantôme de l’Opéra ont attiré des foules immenses. L’auditorium Théâtre, décoré en style neo-classique, présente les derniers drames et comédies de off-Broadway et il vient de terminer la programmation de Last Night At Ballyhoo. Le Denver Center Theater Group, accueilli dans ce complexe, a récemment remporté un Tony Award comme meilleur théâtre régional.

Entre les offres locales, essayez le Théâtre Avenue pour les comédies plus à la mode et les spectacles qui sont à l’affiche depuis longtemps, comme Murder Most Foul. Le Theater on Broadway est un théâtre expérimental qui parfois programme des œuvres sur le thème gay, et le Bug Theater un lieu de performances artistiques. L’Opéra Colorado nourrit l’esprit artistique depuis 1983, et elle programme trois épopées chaque année au Boettcher Concert Hall et au Buell Théâtre.

Autres choses à faire Le Ocean Journey de Colorado est la partie sous-marine de la scène culturelle. Il a toujours était en vogue et il donne la possibilité aux visiteurs d’explorer un exotique environnement tropical et de découvrir ce qui se cache dans les rivières du Colorado. Le Zoo de Denver est l’attraction plus aimée en ville, attirant chaque année plus d’1 million de visiteurs avec des exhibitions populaires comme le Primate Panorama et le Tropical Discovery. Dans le magnifique Parc Cheesman, le Jardin Botanique de Denver étale une pittoresque variété de plantes originaires de tout le monde et une spéciale exhibition de plantes aquatiques. Enfin, si vous voulez découvrir comment fonctionne une « brewery », allez à la Coors Brewing Company qui organise des visites tous les jours et qui offre des échantillons gratuits. 

Denver

État : Colorado

Pays : États-Unis

Denver en chiffres :
Population: 554,636 (ville); 2.4 million (région métropolitaine)
Superficie : 399 kilomètres carrés
Altitude : 1,609 mètres
Précipitations - pluie: 38 centimètres
Précipitations - neige: 104 centimètres
Température moyenne en février: 1 degré C
Température moyenne en août : 22 degrés C
Moyenne de jours ensoleillés : 300+

Quelques données :
Industries principales : Communications, Services publiques, Transports, Aérospatiale.
Électricité: 110-120 volts AC, 60Hz; prises à deux broches plates parallèles.
Fuseau horaire : GMT - 7
Code téléphonique: 1
Code de la zone téléphonique : 303 ou 720 (il faut l'inclure pour les appels locaux)

Le saviez-vous ? Denver est classé comme la ville plus « mince » des États-Unis par la Société Américaine du Cancer.

Colorado brasse plus de bière que n'importe quel autre état.

L'histoire d'expansions et récessions de la ville de Denver commença avec le désir d'un simple et précieux métal : l'or. En 1858, un groupe de prospecteurs explorait le territoire du Kansas, qui après engloba ce qui maintenant est devenu le Colorado et il découvra de tas de ce métal à la confluence des rivières Platte et Cherry Creek. Un des prospecteurs, William Larimer, fonda Denver City dans la zone habitée par la tribu Arapaho, qui campa le long du Cherry Creek. Au cours des deux années suivantes, une nouvelle fièvre de l'or pulsa dans les états de l'Ouest. 100,000 pionniers pleins d'espoirs cherchaient une prospérité instantanée. Cet afflux déracina les Natifs américains et les força à déménager, pendant que les colonies s'agrandissaient, en poussant le gouvernement fédéral à créer le Territoire du Colorado. Ainsi commença la première expansion de Denver, en inspirant l'image mythique de ville du « Wild West », gouvernée pas cette obsession matérielle.

En 1859, au point plus haut de la ruée, la première remarquable personne de Denver se baladait en ville avec une vision bien au-dessous du prix de l'or. William N. Byers déménagea à Denver depuis l'Ohio, en passant par Omaha et il fonda le Rocky Mountain News. Aves son journal, il essaya de calmer l'hystérie et l'instabilité associées à la ruée de l'or, en promouvant des colonies à la frontière du désert. Byers continua à créer l'illusion de Denver, en proclamant la ville la « Reine des plaines » et le bateau à vapeur de l'Ouest, prête à se lancer dans la rivière industrielle. Malheureusement, le petit et peu profond fleuve Platte n'était pas à l'hauteur des expectations de Byers. Le transport de cette richesse ne se concrétisa jamais et le Cherry Creek, encore plus petit, se déclina en une fosse des déchets miniers. Malgré cet échec, Byers, qui avait fondé aussi la Chambre de Commerce de la ville, commença sa grande carrière en politique. Pourtant, ses chances se dispersèrent ensuite d'un scandale d'adultère qui culmina en une fusillade typique du Wild West au milieu d'une rue du centre ville.

En 1865, la ville de Denver City devint la capitale du nouveau Territoire. En 1881, cinq années après que Colorado devint un état, elle fut choisie entre Golden, Colorado Springs, et Boulder comme la capitale officielle. Pendant cette période, Denver fleurit rapidement. La charge d'affaires sur voie ferrée transforma cette Mecque minière dans une plus équilibrée ville industrielle et agricole. Malgré tout, la ville expérimenta sa première récession en 1893, après que krach de l'argent. Une dépression de 10 ans commença en ce moment. Malgré la dureté de la période, les dirigeant de la ville s'organisèrent pour construire le magnifique édifice du Capitole neo-classique de l'état du Colorado et le Musée de la Nature et de la Science de Denver. Entre 1904 et 1918, quand la nation entière était dans le procès de se revitaliser, l'énergétique dirigeant municipale Robert Speer devint le maire de la ville et il jura de créer une « Paris américaine ». Pendant cette époque, connue comme la période « Beautiful », Denver mit un frein à la croissance non contrôlée avec un solide plan d'urbanisation. Quelques-uns des plus reconnaissables monuments de la ville datent de cette période, inclus le City and County Building et les parcs Washington et City. Speer conçut un plan en quatre parties pour améliorer la ville, en commençant par le parc Civic Center. Il voulait que Denver se vante d'un magnifique centre ville avec des élégantes passerelles et des extravagants monuments. Ainsi, le parc Civic Center entre le bâtiment du Capitole de l'état du Colorado et l'entrée du centre ville, fut embelli avec des jardins impressionnants, une tranquille rue et un amphithéâtre en pleine aire en style grecque. Speer cherchait l'ombre dans le désert. Il commença à planter 100,000 arbres, en créant nombreux boulevards bordés avec des chaînes et des ormes. grâce à un effort prolongé, même le pollué Cherry Creek fut transformé en un espace vert, des nouvelles montagnes et parcs citadins renforcèrent la beauté de l'area.

Speer rencontra des violentes critiques pour certains de ces projets, spécialement pour celui du boulevard qui portait son nom et qui serpentait entre le centre ville et le quartier du country club. Mais cela n'était rien confronté à la colère que son successeur Benjamin F. Stapleton, du supporter pour la construction du premier aéroport de Denver. Stapleton, connu pour son adhésion au Ku Klux Klan, était séduit par les avions. Il s'efforça de mettre fin à l'isolement de la ville, en commençant la construction de l'aéroport municipale de Denver en 1929. Les critiques devinrent violentes, projet parut stupide, son emplacement trop lointain de la ville. Au final, l'aéroport fut un succès. Après la Grande Dépression des années 1930, la ville et Stapleton se concentrèrent sur les parcs de montagne, pour la création d'un « jardin de pierres » dans les collines avoisinantes. Des années de planification diligente et de patiente construction modelèrent ces pierres rouges et dentelés en un amphithéâtre intime et naturel connu comme l'Amphithéâtre Red Rocks , qui est encore aujourd'hui mondialement reconnu comme une des plus grandes salles de concert en pleine aire du monde.

Les années 1930 et 1940 portèrent à Denver la présence du gouvernement militaire et fédéral, avec l'ouverture de la base aéronautique de Lowry et du Centre Fédéral de Denver. Cela commença une tendance qui continua pour les 40 ans suivants : Denver et le Front Range devint le foyer de l'hôpital militaire Fitzsimmon, de l'Académie de l'aéronautique et du Buckley Air Field. Maintenant, Denver accueille la plus large population des employés fédéraux au-dehors de Washington DC. Avec le progrès de la Guerre Froide, Denver obtint l'installation d'une base militaire ultramoderne dans l'Arsenal des Montagnes Rocheuses, ainsi que le Rocky Mountain Flats, tristement célèbre pour la production de plutonium. Bien que ces sites revigorèrent l'économie et la population de Denver, ils causèrent aussi beaucoup de polémiques. Depuis la fin de la Guerre Froide, les principaux sites militaires du Colorado ont fermé à la suite de la réduction de la défense.

Pendant les années 1950, l' « or noir » a frappé les habitants de Denver, produisant une autre expansion économique, et créant des millionnaires du jour au lendemain. Les compagnies du pétrole du monde entier ouvrirent des filiales à Denver, en poussant le maire Quigg Newton à réévaluer la ville de vaches. La ville chevaucha le boom du pétrole assez longtemps pour utiliser le flux régulier des revenues fiscales pour revitaliser les écoles, les équipements des instituts culturels et pour réinventer le district des affaires. En 1969, la campagne de revitalisation conduit à la décision controversée de détruire Auraria, le quartier plus vieux et pauvre de Denver. Originairement une ville à part, Auraria rivalisait avec Denver City dans les jours de la ruée à l'or. Les deux entités à la fin réglèrent leurs différences et se transformèrent en une, avec le nom de Denver. De la poussière des ruines surgit un magnifique centre éducationnel urbain, connu comme le Campus d'Auraria. L'area aujourd'hui accueille trois universités citadines à côté d'une collection d'originaux points de repère du quartier,y compris la Tivoli Brewing Company, l'église de Sainte Elizabeth et l'église de Saint Cajetan.

La ville s'est alors tournée vers le nettoyage des zones dégradées du centre ville. À cette époque, cependant, il n'y avait pas beaucoup d'argent. Par conséquent, les lots démantelés restèrent vacants et envahis jusqu'aux années 1980.

Un autre boom s'ensuivit, mais cette fois il conduit à la construction des icônes de la richesse d'entreprise : les grattes ciel. Le nouveau boom du pétrole transforma la ville en une métropole moderne, avec des immenses grattes ciel qui s'étendaient le long du Front Range et il créa une population presque complètement dépendante de l'automobile. Malheureusement, comme tout ce qui est associé à l'histoire bipolaire du Mile High City, ce boom était destiné à terminer.

Au milieu des années 1980, le prix du pétrole chuta de USD39 au baril à USD9, pussant la ville vers une récession ravageante. Les grattes ciel du centre ville restèrent vides, et les rues centrales commencèrent à rassembler rapidement à une ville fantôme. La plupart de la population se fuit autre part à la recherche des meilleures opportunités

Federico Pena, le premier dirigeant hispanique de Denver, lutta avec les ongles pour changer l'identité de la ville à la fin des année 1980. Pena réintégra la Chambre de Commerce et il orienta les nouveaux financements dans les institutions culturelles, y compris le Zoo et le Musée d'Art de Denver. A ce moment-là, les touristes passaient par Denver en route vers des plus connues destinations de ski, donc Pena commença un plan pour leur donner une raison de s'arrêter. Ainsi, le Mile High City commença un lent procès de transformation de ville industrielle en une ville associée aux touristes et aux services.

Peut-être que le plus gros exploit de Pena fut des préparer la route pour la construction de l'Aéroport International de Denver. Son successeur, Wellington Webb, le premier maire afro-américain de Denver, fit face à un intense examen sur l'emplacement de l'aéroport. Situé au « milieu de nulle part », l'aéroport est un des plus grand du monde et il est sûrement un de plus trafiqués.

Le scintillant nouveau look de Denver alimenta un autre boom économique qui a déclenchée une véritable renaissance urbaine sous les yeux attentifs du maire Webb. L'étincelle qui a mis le feu à ce nouveau boom fut l'obtention d'une franchise de la Ligue Majeure de Baseball dans les années 1990. Les urbanistes optèrent pour la construction d'un nouveau stade au cœur d'un ancien quartier industriel, en comptant sur la philosophie que « Si on le construit, ils viendront ». Des nouvelles entreprises, des restaurants et des boutiques reconnurent le génie de cette théorie et ils déménagèrent rapidement dans les structures historiques qui entouraient le quartier qui avait survécu aux années de vacance. Au final, le résultat fut un quartier des divertissements de haute gamme appelé LoDo, coincé entre des anciens mais revitalisés bâtiments en briques, et ancré au Coors Field, un parc en vieux style et magnifiquement dessiné. Les gens arrivèrent aussi. Ils étaient tellement nombreux que les constructeurs s'infiltrèrent et transformèrent des vieux édifices en des lofts élégants. Le succès de LoDo se rependit sur le centre ville et les areas avoisinantes, en créant une infusion de croissance. La promotion d'une vie urbaine de luxe servit comme antidote à l'étalement de la violence de la banlieue. La population de Denver monta en flèche.

Denver émergea rapidement comme une vivante ville sportive et une métropole du divertissement, qui attire des foules des touristes qui tombèrent amoureux de l'énergie de la ville et de ses montagnes, et qui déménagèrent ici. En 1993, plus de 30,000 habitants de Californie submergèrent le Front Range, en faisant augmenter la population à plus de 2 millions, en créant aussi des problèmes. Les nouveaux business de l'informatique et des télécommunications ont trouvé refuge à Denver.

Avec l'arrivée des années 1990, la ville continua à se concentrer sur elle-même, en déménageant l'historique et bien-aimé parc de divertissements de Jardins Elitch, vers la centrale Platte Valley au sud de LoDo. En 1999, Colorado's Ocean Journey, un aquarium interactif, ouvrit dans la centrale Platte Valley. La même année ouvrit le Centre Pepsi , une nouvelle structure en briques et vitre qui devint le siège des Denver Nuggets et de Colorado Avalanche.

Le cycle d'expansions et récessions de Denver a permis à la ville de se réinventer, fluctuant entre ville dorée en ville des vaches, de ville du pétrole en ville touristique. Avec chaque changement, l'histoire de la ville devint plus complexe et vibrante. Personne peut prédire quand une nouvelle récession va arriver, mais Denver continuera à trouver une nouvelle et unique façon de se propulser en avant.

Points d'intérêt in Denver, CO

Voir tous les points d'intérêt Denver, CO

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances