Los Angeles

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel
4.0

Cote de nos invités basée sur 1 avis

Aperçu

Arriver à Los Angeles, c'est un peu comme descendre dans un rêve. De votre hublot, vous verrez aussi bien des montagnes poussiéreuses que des parcs verdoyants, mais aussi des plages, de longues plages idéales pour le surf avec un flot sans fin de vagues baignées de soleil. Tout cela sans oublier, bien entendu, les grandes lettres de Hollywood.

Los Angeles, ou L.A., c'est une destination où les rêves deviennent vraiment réalité. Les artistes les plus talentueux du monde entier se retrouvent ici pour faire de la musique, des films, des pièces de théâtre et des émissions télévisées qui inspirent des millions de gens des quatre coins du monde. Les acteurs, écrivains, réalisateurs, producteurs et tous les autres se retrouvent dans 80 quartiers : rassemblez chacun de ces districts bien différents et vous obtiendrez la gigantesque métropole de Los Angeles.

Vous voulez vous faire une idée de la taille de la ville? Imaginez une gigantesque agglomération commençant à Montréal, puis partant vers l'est jusqu'à Sherbrooke et remontant jusqu'au parc de la Mauricie.

Oui, l'aire urbaine de L.A. s'étale, c'est le moins qu'on puisse dire! Pas étonnant qu'on y retrouve plus de 17 millions d'habitants. Dans tous les cas, les visiteurs n'ont pas à s'inquiéter : Los Angeles est une ville étonnamment sympathique et décontractée. Ce n'est pas pour rien qu'on dit que personne n'est étranger à L.A. Dites-vous simplement que vous y rencontrerez pour la première fois des millions d'amis bronzés.

Los Angeles est une destination fantastique pour :

  • aventures en plein air
  • magasins et restaurants
  • plage

Aéroport desservi : Los Angeles, CA (LAX)

Info-destination

Si les gens rêvent de Los Angeles, c'est bien pour une raison. La tranquille métropole est au bord de la plage et possède une très jolie vue sur les monts Santa Monica. Son climat est doux et ensoleillé avec une température allant jusqu'à environ 25 °C pendant la majeure partie de l'année.

Par contre, puisqu'il s'agit d'une ville balnéaire gigantesque et de la deuxième ville la plus peuplée des États-Unis, ne vous attendez pas à être le seul à vous amuser dans le soleil pendant les plus de 329 journées ensoleillées qu'on compte chaque année!

Les étés de Los Angeles sont secs et radieux, et justifient le code vestimentaire typique des établissements de la ville : vêtements d'affaires décontractés avec un grand accent sur « décontracté ». En juillet et en août, rendez-vous à la plage avec une grande bouteille d'eau et votre maillot de bain pour fuir la chaleur. N’oubliez tout de même pas de prendre une petite veste ou un chandail pour les nuits, quand il fait plus frais.

En hiver, la température peut descendre jusqu'à 8 ou 9 °C. C'est également pendant cette période qu'on retrouve le plus de pluie. Vers la fin de l'automne et l'hiver, la ville est aussi traversée par les courants d'air des vents de Santa Ana qui proviennent des montagnes.

De manière générale, le climat de L.A. est agréable. Avec ses sept heures de soleil par jour en décembre, c'est un endroit idéal où se réfugier pendant le glacial hiver canadien. Dans tous les cas, quel que soit le moment de l'année où vous y allez, vous adorerez Los Angeles!

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Los Angeles

Los Angeles est en plein cœur de l'industrie du cinéma et de la télévision des États-Unis : c'est ici que la plupart des sièges sociaux des grands studios, des réseaux télévisés et des chaînes par câble ont élu domicile. On ne s'étonnera pas que les décisions créatives et commerciales qui sont prises à Hollywood touchent des millions de gens dans le monde entier. Par conséquent, on peut bien dire que la culture de L.A. est l'une des plus grandes exportations internationales du pays. C'est peut-être pour cela que la Californie se retrouve toujours au sommet de la liste des endroits où les Américains disent vouloir vivre!

L.A. est un endroit vraiment très particulier, tout comme son histoire. Au fil des siècles, des nations entières ont lutté pour se l'approprier. Le Pueblo of Los Angeles a été officiellement fondé le 4 septembre 1781, tandis qu'avait lieu la colonisation de la Californie par l'Espagne (autour des années 1800). Quand le Mexique a déclaré son indépendance de l'Espagne au cours du XIXe siècle, Los Angeles a été intégrée à son territoire.

Quelques années plus tard, en 1845, les États-Unis ont annexé le Texas du Mexique, déclenchant par le fait même la Guerre américano-mexicaine. La même année, l'armée américaine envahissait la Californie et, en 1848, les Mexicains ont dû abandonner plusieurs États au gouvernement des États-Unis, y compris la Californie et la ville de Los Angeles.

L.A. est devenue le centre de la production cinématographique américaine au début des années 1900, quand les sociétés de production ont commencé à déménager leurs studios de la côte est à Hollywood dans l'espoir de profiter du climat ensoleillé et sec de la ville. Effectivement, à l'époque, les plateaux de tournage étaient bâtis à l'extérieur. Depuis le début du XXe siècle, les studios comme Universal, Warner Bros, Fox, Disney, Paramount, Columbia, MGM et Dreamworks ont produit des milliers de films. Ces imposantes sociétés ont par le fait même transformé des acteurs inconnus en célébrités et formé une industrie ayant une influence titanesque et valant plusieurs milliards de dollars.

Déambulez dans les rues de Los Angeles et vous verrez rapidement que la ville est une véritable plaque tournante des arts du spectacle. Les cafés et les restaurants de la ville sont remplis d'acteurs, de scénaristes, de compositeurs, de producteurs et de directeurs de studio qui ont fait fortune (ainsi que plusieurs à l'avenir prometteur). Les Canadiens ne sont pas rares non plus, comme le réalisateur oscarisé James Cameron. Ajoutez à tous ces grands noms l'image du surfeur bronzé de Los Angeles, rendue populaire par plusieurs groupes pop des années 1960 comme les Beach Boys, et vous comprendrez bien vite comment la métropole s'est taillé une réputation de paradis trépidant pour tous.

Malgré toute l'ampleur du cinéma, l'industrie la plus importante de Los Angeles demeure en fait le secteur de la fabrication. Plus de 500 000 travailleurs fabriquent des vêtements, des ordinateurs, des articles électroniques, de la nourriture, des meubles, des voitures et des produits de métal. Detroit est la seule ville à fabriquer plus d’automobiles que la région de Los Angeles.

Vous voulez sauter la circulation et vous déplacer rapidement? Prenez le métro! Le système de transports en commun de L.A. est bon marché et comprend deux lignes de métro. La ligne rouge permet de partir du centre-ville de Los Angeles au quartier North Hollywood, tandis que la ligne violette relie le centre financier du centre-ville et le quartier coréen, Koreatown, sur le boulevard Wilshire.

La ville possède également trois lignes de métro léger qui relient le centre-ville et Long Beach (la ligne bleue), Los Angeles et Pasadena (la ligne dorée) et Redondo Beach et Norwalk (la ligne verte). C'est cette dernière qui vous permettra de vous rendre à l'aéroport international de Los Angeles (LAX). Prenez simplement la navette LAX qui part de la station Aviation/LAX après avoir pris la ligne verte.

Par contre, ce n'est jamais évident de se départir de ses anciennes habitudes. Le transport en commun à Los Angeles n'est pas au même niveau que dans les autres grandes villes d'Amérique du Nord comme Toronto, Montréal et New York. Et puis le métro ne vous permet pas de vous rendre partout. Question transport, la culture de L.A. tourne surtout autour de l'automobile et d'un énorme réseau d'autoroutes. Heureusement pour les résidants et les voyageurs, le temps passé dans les déplacements n'est pas aussi long ici que dans les autres régions métropolitaines.

Pour vous rendre rapidement à Hollywood, suivez les conseils de l'actrice Bette Davis et prenez l'avenue Fountain. Contrairement aux boulevards Sunset et Santa Monica, souvent congestionnés, Fountain n'est jamais trop bondée.

Il est recommandé d'avoir sur soi des dollars américains pour les dépenses générales. Pour les divertissements comme pour les achats, votre carte de crédit fera bien l'affaire et vous donnera le taux de change en vigueur au moment de l'achat. Si vous désirez retirer de l'argent, cherchez simplement l'un des nombreux guichets automatiques installés dans les banques et les endroits publics. Sachez par contre que les frais de transaction varient d'un guichet à l'autre.

Capitale du divertissement du monde, Los Angeles regorge de lieux où se vivent et se pratiquent le théâtre, l’art, la danse, le cinéma et la télévision. Cette ville offre une variété de choix pour chaque type de distraction.

Théâtres
Il existe une quantité absolument phénoménale de théâtres à Los Angeles. Le centre-ville de celle-ci abrite la plupart des plus importants théâtres de la ville, y compris le pavillon Dorothy Chandler, le Mark Taper Forum, le théâtre Pantages et le théâtre Ahmanson.

Musées
Los Angeles possède en effet de multiples-facettes : avec de belles plages d’un côté, des clubs à la mode de l’autre, et des musées étonnants répartis partout, il n'est pas surprenant que les gens viennent ici pour avoir un avant-goût de tout ce que L.A. peut offrir. La Getty Villa est une œuvre d'architecture à couper le souffle, et qui impressionne avant même que vous voyiez les collections qu’elle contient. Une étonnante collection permanente se retrouve au Los Angeles County Museum of Art, de même que les spectacles les plus en vogue. Si vous avez plutôt un coup de cœur pour l'art contemporain, alors visitez le Museum of Contemporary Art (MOCA) et ses expositions d'art extrêmement innovantes. L.A. abrite également de nombreuses petites galeries privées, particulièrement dans les quartiers de Venice et de Melrose. Si découvrir la nature et la science vous rendent plus heureux qu’un tableau rare de Van Gogh, le California Science Center est un centre d'enseignement axé sur le côté pratique qui insuffle de l’audace à la science, tandis que le Natural History Museum comprend 35 galeries d'expositions scientifiques sur l'environnement à explorer. Pour une visite plus sérieuse, le Museum of Tolerance de Los Angeles est une excellente suggestion pour les touristes humanitaires. Ce musée propose des cours sur la diversité raciale et l'acceptation, ainsi que des visites guidées pour les écoliers et les adultes qui sont intéressés. C’est un organisme à la fois émouvant et éducatif.

Cinéma
Le TLC Chinese Theater qui se trouve sur Hollywood Boulevard représente les plus célèbres salles de cinéma jamais construites. Les foules prennent d’assaut le théâtre faussement asiatique tous les jours afin de mesurer les empreintes de pieds et de mains illustres sur le trottoir à l'extérieur. Sur la rue en face, l’Egyptian Theater s’élève dans le plus pur style de Las Vegas.

Comédie
Il existe d'innombrables petits clubs à Los Angeles qui ont des soirées de type « micro ouvert », fréquentées par les comédiens. Pour un spectacle plus professionnel, le réputé Groundlings reste un endroit idéal. Ce « camp d'entraînement » bien connu prépare les acteurs et les actrices pour des émissions télévisées comme Saturday Night Live. Il propose une série de nouveaux comédiens toujours en évolution, et parfois, une vedette. L’Improv et le Comedy Store présentent constamment des célébrités du monde du spectacle tout autant que de talents inédits.

Musique
Quand ils ne sont pas en train de faire la fête sur Sunset Strip, les icônes du rock-and-roll donnent des spectacles un peu partout à Los Angeles. Le El Rey Theatre et le Palladium sont de bons coins pour voir des représentations lorsque vous êtes en ville. Le Forum et le Staples Center sont deux endroits où il est particulièrement agréable d’assister à des concerts rocks. Des spectacles de musique classique et jazz sont souvent présentés au Hollywood Bowl et à The Greek Theatre.

Évènements sportifs
Les amateurs de clubs sportifs de L.A. auront un agenda chargé avec les Lakers de Los Angeles, les Clippers, les Sparks de la WNBA, les Dodgers et les Kings. 

Divertissement et parcs thématiques
Los Angeles et les régions environnantes sont parsemés de plusieurs parcs thématiques célèbres dans le monde entier. Le plus connu est certainement Disneyland, dont le surnom est « l’endroit le plus agréable sur Terre ». Vivez la magie du cinéma aux Universal Studios et découvrez des attractions pour toute la famille à la Knott's Berry Farm. Vous aurez des sensations fortes en essayant l’un des manèges du Six Flags Magic Mountain. Lors des journées de canicule, rafraîchissez-vous au Raging Waters.

Magasinage et bon temps

Observer les foules à Los Angeles peut vraiment être considéré comme un sport de spectateur. Même s’il est difficile de faire le rapprochement avec l’ancienne série télé à grand succès, Melrose demeure le meilleur divertissement en direct des trottoirs. Entourée de cafés, de bars et de boutiques, la rue est invariablement pleine d'activité et de personnages insolites.

Si les vraies légendes d'Hollywood et les boutiques ultra-sophistiquées représentent tout ce que vous avez toujours désiré, Rodeo Drive est la destination ultime. La rue connue mondialement est toujours follement animée et elle regorge de célébrités du cinéma portant des casquettes de baseball qui essaient de se fondre dans la foule et de riches épouses d'Hollywood croulant sous les diamants qui tentent de se faire voir. Vous y trouverez aussi Gucci, Prada, Tiffany & Co., et d'autres boutiques d’un luxe consommé.

Un autre endroit parfait pour ceux et celles qui adorent magasiner est la Third Street Promenade de Santa Monica. Cet endroit a une grande variété de commerces haut de gamme et de chaînes bien connues, tout cela sous le soleil éblouissant de cette ville balnéaire. La Universal City Walk est la réponse de la Valley en ce qui concerne les boutiques originales et le divertissement, le tout bien aligné sur des passages piétonniers.

Arrivée

L'aéroport international de Los Angeles (LAX) est un grand aéroport desservant des millions de voyageurs chaque année. Pour faciliter la vie des passagers qui y viennent ou qui y prennent une correspondance, les installations offrent un service de navette entre les terminaux ainsi qu'un accès facile aux transports en commun et à la location de voitures.

Les visiteurs canadiens qui se rendent aux États-Unis doivent passer par le contrôle de sécurité et les douanes au Canada, avant de partir. À votre arrivée, vous n'aurez qu'à ramasser vos bagages avant de quitter l'aéroport. Histoire de vous simplifier la vie, les taxis, navettes, voitures de location, autobus et trains vous attendent juste à l'extérieur des portes de l'aéroport.

Départ

Rendez-vous aux comptoirs de départ de WestJet et vous serez accueilli par de sympathiques WestJetters qui seront ravis de vous aider à vous enregistrer pour retourner chez vous. Si vous préférez vous débrouiller vous-même, enregistrez-vous et choisissez vos sièges à l'avance avec le service en ligne tout simple sur Internet de WestJet.

Vous avez un peu de temps devant vous avant de vous envoler? L'aéroport ne manque pas de boutiques et de restaurants pour vous occuper. Fouinez dans les 10 boutiques hors taxes pour faire d'excellentes affaires ou dans les magasins de cadeaux pour des souvenirs de dernière minute.

Los Angeles

État : Californie

Pays : États-Unis

Los Angeles en chiffres :
Population : 4 031 000 (ville); 13 131 000 (aire urbaine)

Élévation : 256 pi/78 m

Précipitations annuelles moyennes : 15 po/38 cm

Température moyenne en janvier : 59 °F/15° C

Température moyenne en juillet : 72° F/22 °C

Quelques faits en bref :
Activités économiques : tourisme, divertissement, communication, transport maritime, fabrication, finance

Électricité : 110 volts, 60 Hz, prises standard à deux broches

Fuseau horaire : GMT−8 (GMT−7 lors du passage à l'heure d'été); Heure normale du Pacifique (HNP)

Indicatif du pays : 1 Indicatifs régionaux : 213, 310, 323, 626, 818 (1 et l'indicatif régional doivent être composés même pour les appels locaux)

Le saviez-vous?
Los Angeles permet à ses visiteurs de jeter un œil sur des artefacts géologiques datant de millions d'années. Au site de gisement de fossiles La Brea Tar Pits, vous pouvez voir ce qu’il reste des jours où les dinosaures marchaient sur la Terre, et observer du goudron encore suintant à certains endroits.

Los Angeles est une ville portuaire dans le désert ensoleillé du sud de la Californie où les occasions de surfer, les plages (plus de 20!), les canyons et les montagnes ne manquent pas.

La métropole est bordée par l'océan Pacifique, au sud-ouest, et par les monts Santa Monica, au nord. Le Grand Los Angeles contient des douzaines de villes et de villages indépendants, y compris Beverly Hills, Anaheim, Santa Ana, Burbank, Pasadena et Huntington Beach. La région héberge plus de 17 millions de résidants, ce qui en fait la deuxième zone urbaine la plus importante du pays, après celle de New York. Pourtant, les deux villes ne se ressemblent pas du tout : Manhattan a plutôt été bâtie à la verticale (pensez aux gratte-ciel et aux grands immeubles résidentiels), tandis que L.A. est plutôt plate et étalée.

La zone métropolitaine est érigée sur le bassin de Los Angeles, une plaine sédimentaire située entre les chaînes de montagne Transverse Range et Peninsular Range. Si vous vous demandiez pourquoi L.A. est si sèche, c'est en partie parce que les sédiments sont poreux et forment une couche allant jusqu'à 10 km de profondeur : ce sont eux qui absorbent des tonnes d'humidité.

Que les gens l’adorent ou la détestent, Los Angeles est une ville qui s’assume pleinement et qui reste fidèle à elle-même. Et vous devez l'admirer pour ça. Constituée d’une douzaine de communautés, il faut absolument plus d’une visite pour vraiment comprendre ce que sont l’âme et le rythme de cette ville. Ce qui est facilement remarquable à propos de Los Angeles, que ce soit par les touristes ou les locaux, ce qui la distingue de toute autre ville, c’est son animation, son mode de vie bouillonnant, ses quartiers enfiévrés à la personnalité affirmée, et son extrême diversité. La Cité des anges incarne différentes choses pour différentes personnes grâce à son soleil éternel, son extravagance toute hollywoodienne et l’ensemble des petites communautés possédant chacune sa propre culture.

Centre-ville
Bien qu’il ne soit pas exactement situé dans le centre géographique de la ville en raison de l’étalement urbain de celle-ci, le centre-ville de Los Angeles déborde encore d’énergie. Certains endroits font rayonner la culture, comme Olvera Street et Chinatown, situés à un jet de pierre d'attractions phare de Los Angeles, comme le Walt Disney Concert Hall. Et si pendant votre séjour au centre-ville vous avez soif de plus d’art et de plus de culture, le Museum of Contemporary Art (MOCA) saura étancher celle-ci.

Hollywood
Le grand panneau l’exprime parfaitement : Hollywood, c’est la séduction, l’enchantement et l'incontournable. Le centre de toute l'action est, sans aucun doute, Hollywood Boulevard et ses multiples sites touristiques mondialement célèbres, y compris le TCL Chinese Theater, le Hollywood Walk of Fame, et le Dolby Theatre.

Les secteurs de Miracle Mile et de Hancock Park sont deux autres quartiers historiques de L.A. Ici, sur le Wilshire Boulevard, vous pourrez rendre visite au Museum Row (la rangée de musées). Le bâtiment est planté au milieu du Hancock Park, une petite oasis remplie de calme et un vrai trésor au centre de toute cette activité urbaine frénétique. Pour une visite d’un intérêt tout historique, arrêtez-vous un moment au La Brea Tar Pits; pour véritablement avoir la chance de voir un musée réputé, allez au LACMA : le Los Angeles County Museum of Art, qui attire les foules sur Miracle Mile.

Le chic quartier de West Hollywood est l’endroit où vous pourrez poser les pieds sur la plus célèbre (ou la plus infâme) des attractions de la ville : le Sunset Strip. C’est sur cette portion du Sunset Boulevard que la plupart des bars branchés peuplés de vedettes et de mondains sont situés, tout comme les hôtels et les boutiques les plus courus, y compris le fameux et haut de gamme Melrose Avenue Shopping District. West Hollywood est également l’épicentre de la communauté gaie et lesbienne de la ville, et c'est là où vous pourrez vous ébahir devant la plus extravagante et la plus excitante des parades annuelles d’Halloween de l'état.

Beverly Hills et Westside
Cette ville notoire et son code postal mondialement connu sont synonymes de richesse, de prestige et de célébrité. La sobriété élégante et la grâce des quartiers résidentiels sont équilibrées par Rodeo Drive, où il est possible de déambuler dans certaines des boutiques les plus distinguées (et les plus chères) du monde.

Santa Monica et Bay Cities
Santa Monica marquait symboliquement la fin de la route 66, lors des jours glorieux de cette dernière. Mais aujourd’hui, cette communauté en bord de mer offre ce qu’il y a de mieux comme divertissement pour tous les âges sur son fameux Santa Monica Pier. Vous pourrez y déguster de la nourriture typique des carnavals, y jouer à des jeux ou y faire un tour de grande roue afin de vous émerveiller devant la vue à couper le souffle de la ville et de la rive de sa côte. Et lorsque l’envie de dépenser vos billets verts vous tenaillera, l’animée Third Street Promenade possède une belle variété de boutiques et de restaurants.

Le mot d’ordre de la communauté côtière de Malibu est « 27 milles de beauté pittoresque », et c’est probablement ce qui la décrit la mieux. La principale attraction ici est la promenade le long de la Pacific Coast Highway, qui vous emmène de plage en plage, d’un côté de la route, et en direction de propriétés valant chacune plusieurs millions de dollars, de l'autre. Assurez-vous d’apporter votre écran solaire et votre appareil photo. Pendant la nuit, les étoiles semblent briller encore plus fort.

Venice, juste au sud de Santa Monica, est la ville où l’on retrouve toutes sortes de choses éclectiques, certaines même un peu bizarres. Cette petite ville balnéaire artistique propose un bel éventail de cafés, de bars, de galeries d'art, de boutiques d'antiquités et d’autres boutiques uniques. Des après-midis de la fin de semaine passés sur la promenade resteront certainement gravés dans la mémoire de n’importe qui visitera la ville.

Vallée de San Fernando
De l'autre côté de Hollywood Hills se trouve « The Valley », comme l’appelle les locaux. Cette vallée comporte une suite apparemment infinie de culs-de-sac banlieusards, de centres commerciaux en plein air, de boutiques branchées et de restaurants. Hollywood est très présente dans les villes de Burbank et Universal City, qui abritent Warner Bros. Studio et Universal Studios.

South Central et Compton
Bien que le quartier sud-central de Crenshaw se soit gagné une renommée mondiale comme centre des émeutes atroces de 1992, cette région est riche à la fois en histoire et en culture. On peut retrouver plusieurs sites d’intérêts de Los Angeles dans South Central, comme les Watts Towers, le Shrine Auditorium, riche en histoires, et Exposition Park. À l’intérieur de ce dernier se trouve le Los Angeles Memorial Coliseum, le Natural History Museum of Los Angeles County, le California Science Center, ainsi que le IMAX California Science Center. Cet endroit est depuis longtemps un lieu de culture et de diversité, comme on peut le constater à l’African American Cultural Center.

Long Beach et la South Bay
Long Beach est une ville d’importance moyenne et a comme voisine le comté bien connu, Orange County. Outre un éventail de boutiques et de restaurants, cette communauté balnéaire est probablement mieux connue pour le Queen Mary, un paquebot de proportion titanesque maintenant amarré en permanence là et ouvert pour des visites. Il y a également pour les touristes de nombreuses activités de plein air dont ils peuvent profiter, ainsi que des musées et des plages magnifiques.

La South Bay est constituée de plusieurs petites villes balnéaires et de quartiers tranquilles, comme Hermosa Beach, Redondo Beach, et Manhattan Beach.

Pasadena et Points East
Pasadena est l’une des communautés les plus célèbres de tout l’état de Californie. Old Town Pasadena offre l'un des plus formidables rassemblements de bars, de boutiques, de cafés et de restaurants dans toute la région de Los Angeles. La ville est aussi reconnue pour le Norton Simon Museum, où se trouve la plus vaste collection d'œuvres d’art possédée par une seule personne, ainsi que le Rose Bowl. Et chaque Nouvel An, cette ville, qui n’est finalement pas si endormie que cela, devient le centre du monde entier pour le Tournoi de la parade des roses.

East L.A., comme son nom l’explique, constitue la frange est de la ville et est un excellent exemple d’un quartier riche de son expression culturelle.

LAX et Inglewood
LAX est l’un des plus grands aéroports des États-Unis, si l’on considère le trafic de ses passagers. L'aéroport est la principale caractéristique d’un quartier sinon plutôt très paisible, celui de Westchester. Cet îlot de rues calmes, bordées d'arbres, d'écoles et d'églises de quartier est un lieu apaisant dans une ville autrement frénétique.

Inglewood offre une grande variété de restaurants, de salles de spectacle et d’installations sportives. Vous y trouverez The Forum, un endroit névralgique du divertissement.

Les premiers habitants de la Californie furent les Amérindiens. Avant le milieu du XVIIIe siècle, plusieurs peuples autochtones occupaient la région, notamment ceux de la nation Tongva.

La première date importante du développement de la ville de Los Angeles est le 2 août 1769. Cet après-midi-là, on vit un groupe d'explorateurs espagnols, venus de l'est et menés par Juan Crespi et le capitaine Gaspar de Portola, qui pénétra dans ce qui allait être bientôt connu sous le nom de Los Angeles, dans la région autour du Elysian Park. Ce fut à ce moment-là que Crespi réalisa tout le potentiel que recelait cette région, qui fut bien vite transformé en un établissement d’importance. Puis en 1771, Junipero Serra créa la Mission San Gabriel Archangel, dans ce qui est maintenant la Vallée de San Gabriel. Ce n'est qu'en 1781 que la ville a été fondée, puis nommée « El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Ángeles del Río de Porciúncula ». Ce nom un peu long a été par la suite raccourci en Los Angeles.

Tout au long de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe, Los Angeles ne fut qu’une petite ville agricole faisant partie du Mexique. Cette situation dura jusqu'à la guerre américano-mexicaine. Le 9 mars 1842, Francisco Lopez fit une découverte incroyable : de l'or dans la vallée de Santa Clarita! Puis, vers 1845, les troupes américaines commencèrent à se battre pour le contrôle de la Californie. Le 9 janvier 1847, le commodore Stockton reprit possession de Los Angeles pour la troisième et dernière fois. Enfin, quelques jours plus tard, le général mexicain Andres Pico rendit la Californie au général américain John Fremont. Un différend éclata par la suite à propos de l'emplacement des frontières de la ville et du pays. Mais le 4 avril 1850, la ville de Los Angeles fut constituée, et la Californie devient définitivement un état de l’union cinq mois plus tard.

La fin du XIXe siècle et le début du siècle suivant virent Los Angeles croître de façon exponentielle. L’une des causes de cette augmentation effrénée fut les chemins de fer, qui finirent par atteindre Los Angeles depuis l’est. Ces derniers stimulèrent grandement l'économie et entraînèrent un développement phénoménal de la population, comme en témoigne le fait que celle-ci doubla au cours des dernières années du XIXe siècle et tripla lors de la première décennie du XXe siècle. En 1913, William Mulholland construisit un aqueduc, permettant à l'eau qui était distante de 200 milles au nord de la ville de parvenir à Los Angeles. Cet évènement d’importance, jumelé à l'essor ferroviaire, est en grande partie responsable de la croissance de la Cité des anges en un centre de population majeur.

Dans les années 1920, de nombreuses industries de la ville commencèrent à revendiquer leurs besoins. La plus importante de ces industries était bien sûr la toute débutante industrie cinématographique. Les cinéastes arrivés de la partie est du pays étaient venus s’établir en Californie du Sud, attirés par son soleil éternel et ses paysages éclectiques. À quel autre endroit en Amérique est-il possible de dénicher une température idéale et de larges portions de terrains environnants déserts, ou bien encore de pouvoir fixer son regard sur des montagnes, des lacs, des forêts et des plages, après une petite promenade d'une heure seulement? À mesure que les films et l'industrie du cinéma devinrent plus ancrés dans la culture américaine, lors des années 1940 et 50, des millions de personnes ont commencé à affluer vers L.A. dans l'espoir avoué de devenir une vedette richissime. Vers le milieu et la fin des années 1950, L.A. avait une population de deux millions et celle-ci ne semblait pas vouloir s’arrêter de grandir.

Plus il y avait de gens qui habitaient la ville, plus il y avait de problèmes qui émergeaient. En 1943, un affrontement entre des matelots, des militaires des Marines et des gangs hispaniques locaux éclata, qui fut connu par la suite sous le nom des « Zoot Suit Riots » (les émeutes zazous). Pendant plusieurs jours et nuits, le centre-ville de Los Angeles se fit zone de combat. Bien que les émeutes aient finalement été étouffées par la police, cet évènement ne fut pas le dernier trouble à grande échelle que la ville connut. Des émeutes raciales dévastatrices ont éclaté en 1965 et de nouveau en 1992, après que le verdict sur l'affaire Rodney King soit rendu, donnant à la ville sa réputation d'être un foyer de tensions raciales. Les émeutes, cependant, ne sont pas les seuls problèmes qui ont affecté l'histoire de Los Angeles. La pollution atmosphérique et les dommages causés par plusieurs tremblements de terre, dont le tremblement de terre de Northridge en 1994 d'une magnitude totale de 6,7 a été le plus important et le plus mémorable, ont également obligé la ville à gérer plusieurs crises d’envergure au fil des ans. Le XXIe siècle a vu arriver l’embourgeoisement de nombreuses parties de la ville, ainsi qu’une nette amélioration de ces dernières.

Il y a certaines choses qui sont prévisibles à Los Angeles : une diversité culturelle étonnante, du beau temps, du trafic (bien connu sur l'autoroute 405), et la rencontre d’âmes impatientes arrivant chaque jour à la Cité des anges à la recherche de leur petit morceau personnel de ciel.

Quand il s'agit de se restaurer et de boire, on peut trouver tout ce qu’on peut imaginer à Los Angeles. Des restaurants qui ne laissent entrer que des célébrités dans Westside sont contrebalancés par des endroits accueillant toute la famille dans Silver Lake, tandis que les cuisines aux inspirations éthiopiennes ou polonaises peuvent être appréciées partout en ville. Avec un si grand choix et si peu de temps, voici quelques lieux notables à ne pas manquer.

Downtown
Après une période difficile sur le plan économique, Downtown L.A. s’est vue totalement transformée, et ses vieux bâtiments brinquebalants échangés par des entreprises et des centres de loisirs. Un endroit incontournable du centre-ville est le Water Grill, spécialisé dans les fruits de mer apprêtés de façon gastronomique et servis à une foule internationale. Si vous êtes à la recherche d’une expérience plutôt que d’un simple repas, mais que vous vous devez de respecter un budget, dégustez un moment au Shabu Shabu House Restaurant, spécialisé dans la variante japonaise de la fondue. Des serveurs apportent des plats de viande dans lesquels les clients puisent des morceaux. Ces derniers les cuisinent ensuite dans des bols emplis de bouillon très chaud.

La Cienega et Beverly Hills
Lorsque vous grignoterez un bout dans cet endroit, qui est un véritable aimant à célébrités, assurez-vous d’apporter une carte de crédit avec une limite très élevée et votre meilleur habit de soirée. D’autres options remarquables comportent le renommé Spago Beverly Hills, tenu par Wolfgang Puck. Sur La Cienega Boulevard se trouve le fameux « Restaurant Row » (la rangée de restaurants), parmi lesquels l’aromatique The Stinking Rose pour toutes vos envies de plats à l’ail, et le très exotique Fogo de Chao Churrascaria, si vous salivez d’avance à l’idée de déguster une multitude de plats brésiliens. Et ces deux endroits ne sont que quelques-uns des favoris locaux.

Hollywood et Melrose
À une courte distance des fortunes de Beverly Hills, les endroits branchés sont proposés dans des versions plus chaleureuses et plus originales d'elles-mêmes. Musso & Frank Grill est un établissement proposant des plats américains rehaussés d’une touche rétro hollywoodienne. Joachim Splichal sert les mets les plus raffinés au Patina. Si vous vous trouvez dans la région de Griffiths Park, près de Glendale, restez-y pour dîner au Trails Cafe, qui sert des plats végétariens et des pâtisseries absolument délicieuses. Et puis, pour manger un petit quelque chose de simple, mais qui vaut quand même le détour, faites la queue pour un classique hollywoodien : un hot-dog au chili et fromage fondu de chez Pink's.

Santa Monica, Venice et Malibu
Les quartiers de bord de mer de Santa Monica, de Venice et de Malibu proposent tous une vaste gamme de restaurants, depuis la cuisine santé un peu hippie de Venice jusqu’à celle empreinte de luxe au parfum de célébrités de Malibu. Lorsque votre regard n’est pas noyé dans l’immensité bleue du Pacifique, assurez-vous de le diriger vers le Geoffrey's : vous y verrez une cuisine pleine de fraîcheur doublée d’un panorama incroyable de la côte californienne. Sur Montana Avenue, vous trouverez un des cafés les plus savoureux de la région au Cafe Luxxe. Wolfgang Puck's Chinois On Main est un restaurant merveilleux, tout comme The Lobster, qui propose des mets artistiquement élaborés de fruits de mer.

Elle a beau avoir de nombreux concurrents, Los Angeles porte encore et toujours le titre de capitale mondiale des divertissements. Après tout, c’est ici qu’on trouve Hollywood, une multitude de productions radiophoniques, télévisées et musicales, ainsi que certains des meilleurs spectacles d'humour de la planète.

Qu'est-ce qui fait la différence? conitnuer

Et puis il y a des canyons où faire de l'escalade, comme le Runyon Canyon, l'un des préférés des gens de la région avec ses 160 acres situées à deux coins de rue à peine du boulevard Hollywood. Il y a des promenades où faire du vélo, de la course à pied, du gyropode (véhicule électrique monoplace) et du patin à roues alignées (celle de Malibu Beach est vraiment géniale).

Suivez le sable pendant un peu plus de 13 km de Venice Beach à Santa Monica et vous arriverez à Muscle Beach, un gymnase extérieur employé par des entraîneurs, des gymnastes et des culturistes célèbres où l'on retrouve aussi une cage à grimper pour les enfants. Le port de Santa Monica, un peu plus loin, est un autre endroit qu'il faut voir à tout prix. Faites le plein de tacos au poisson et de bretzels géants tout en regardant les gens apprendre à faire des acrobaties sur un trapèze. Ensuite, quand vient le coucher de soleil, partez faire un tour de grande roue pour vous extasier devant la magnifique vue du port et de la plage.

Allez à Long Beach, puis montez à bord d'un traversier qui vous fera franchir les 35 km qui vous séparent de la splendide île Santa Catalina. Connue à Los Angeles sous le simple nom de « Catalina », c'est une destination classique et romantique où les couples pourront faire de la plongée en apnée, explorer les profondeurs dans un minisous-marin, s'enfoncer dans la nature sauvage et danser dans la fameuse salle de balle connue sous le nom d'Avalon Ballroom, à proximité du charmant village côtier d'Avalon.

Vos enfants vous accompagnent? Ils adoreront Universal Studios et la bataille épique sur 360° en 3-D entre King Kong et un Tyrannosaurus rex. Bien entendu, vous ne sauriez pas venir en famille à L.A. sans faire le détour à Disneyland, à Anaheim! Entre toutes les attractions qui vous attendent, vous aurez droit à la montagne-russe-bobsleigh Matterhorn, au manège des Pirates des Caraïbes (où vous pourrez désormais voir à quelques reprises le capitaine Jack Sparrow) et à la classique montagne russe Space Mountain.

Sortez ensuite assister à un concert à l'amphithéâtre Hollywood Bowl où joue la société philharmonique de Los Angeles ainsi que bien d'autres numéros de calibre international. Mieux encore : cet amphithéâtre est installé devant les collines de Hollywood et vous donnera une vue sur les célèbres grandes lettres.

Les voyages à Los Angeles débordent toujours de plaisir. Qu'attendez-vous pour prendre l'avion et vous y envoler?

Les visiteurs de Los Angeles ne manquent jamais de façons de se rendre d'un point A à un point B, que ce soit en transport en commun, en taxi ou en voiture louée.

Sachez par contre que, compte tenu du nombre d'automobiles qu'on retrouve dans les rues, il est bien possible que le transport public vous permette d'arriver à destination plus vite que si vous conduisiez. Le métro coûte moins de 2 $ US par adulte et les billets peuvent être achetés en toute simplicité dans les machines à cet effet et dans les stations (il y a aussi des cartes pour la journée et la semaine).

Les départs du métro et du métro léger sont fréquents et permettent aux gens d'explorer rapidement les communautés de la ville pour se faire une idée de leur diversité : Koreatown, Little Tokyo, Rancho Los Feliz, Hollywood, Chinatown, Long Beach et bien plus encore.

La société Metro de Los Angeles offre également des services d'autobus 24 heures sur 24. Essayez de coordonner vos plans de manière à voyager avec les autobus Rapid, ils vous permettront de vous déplacer un peu plus rapidement que les autobus Metro ordinaires.

Si vous souhaitez passer la journée hors de la ville, sautez dans un train Metrolink, le service ferroviaire de navette de L.A. Vous pourrez vous rendre rapidement et facilement aux villes voisines de Ventura, Lancaster, Oceanside et bien d'autres encore.

Si c'est décidément la voiture qui vous plaît le plus, louez la vôtre ou alors prenez le taxi. Essayez tout de même de ne pas sortir à l'heure de pointe, car les embouteillages sont fréquents. Si vous êtes intéressé par la location, faites des réservations à l'une des sociétés qui se trouve à l'aéroport.

L'aéroport international de Los Angeles (LAX) est un grand aéroport desservant des millions de voyageurs chaque année.

Il est recommandé d'avoir sur soi des dollars américains pour les dépenses générales.

Les visiteurs de Los Angeles ne manquent jamais de façons de se rendre d’un point A à un point B, que ce soit en transport en commun, en taxi ou en voiture louée.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances