New York, NY

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

De l'Empire State Building à Times Square et de Central Park à Broadway et tout ce qui se trouve entre ces endroits, la ville de New York ressemble à des centaines d'univers réunis en un seul. Cette ville qui ne dort jamais a tellement à offrir. Chaque visite peut être différente et faire de votre voyage une expérience unique. Après tout, une part de la magie de New York réside dans toutes les possibilités que promettent la diversité et le rythme accéléré de la ville.

Juste en arpentant les rues animées de cette majestueuse jungle de béton, vous découvrirez et ferez l'expérience de « votre propre » New York. Vous pouvez faire du magasinage dans les boutiques de renommée internationale, explorer l'architecture splendide de la ville, manger dans l'un des meilleurs restaurants au monde et participer à des événements artistiques, culturels ou sportifs.

Il n'est pas étonnant que les célèbres New-Yorkais comme Frank Sinatra, Jay-Z, Patti Smith et Woody Allen, pour n'en nommer que quelques-uns, aient tous chanté les louanges de New York. Somme toute, des gens de tous les horizons et de tous les secteurs d'activités viennent à New York pour réaliser leurs rêves. Dès l'instant où vous atterrirez ici, vous ressentirez l'énergie qui vous entoure.

Voilà certainement pourquoi New York est considérée comme une Mecque artistique. Qu'il s'agisse de théâtre, d'arts visuels, de danse et de musique de tous les styles, la culture est si présente, qu'elle peut vous occuper toute une vie. Vous pouvez assister à un concert d'opéra au Metropolitan Opera, découvrir un groupe de jazz au Harlem club ou voir un des meilleurs spectacles de Broadway au centre-ville.

Comment faire le bon choix? Si vous avez des talents d'organisateur, procurez-vous un exemplaire des magazines New York et Time Out pour connaître les événements de la semaine et les endroits incontournables. (Consultez aussi le New York Times pour connaître les critiques.)

Ou, si vous êtes du genre plus spontané, il vous suffit de trouver vos repères, d'arpenter les rues et de faire confiance à New York pour vous montrer les aventures qu’elle a à offrir. De bons souliers de marche et une carte suffisent.

New York est une destination fantastique pour :

  • culture et histoire
  • magasins et restaurants
  • vie nocturne

Aéroport desservi : New York (LaGuardia), NY (LGA), New York (John F Kennedy), NY (JFK)

Info-destination

Le climat de New York comporte quatre saisons distinctes, avec des températures chaudes et humides en été et des températures froides et humides en hiver. Le printemps et l'automne sont les saisons les plus agréables pour visiter la ville. Les températures printanières (avril et mai) varient entre 6 et 20 C, tandis que celles d'automne (septembre et octobre) se situent entre 10 et 25 C.

Les étés peuvent être écrasants et l'humidité et l'air de la ville peuvent faire ressentir encore plus de chaleur. Assurez-vous d’apporter des vêtements légers et les articles solaires essentiels.

Les hivers sont froids et il y a de la neige, mais les températures durant la journée chutent rarement sous le point de congélation. Vous devez cependant prendre avec vous des vêtements d’hiver - un manteau chaud, des gants, un chapeau et une écharpe.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour New York, NY

Ce sont vraiment les habitants de New York qui en font sa culture avec une population de 8,3 millions de personnes parlant 800 langues et dont bon nombre viennent de partout au monde. Les résidants sont fiers d'être New-Yorkais. Pourtant, qu'ils soient nés ici ou ailleurs, la plupart conservent un sens aigu de leurs antécédents ethniques. Dans bien des cas, ce sont leurs parents ou leurs grands-parents qui ont immigré il y a une ou deux générations. La qualité multiethnique de la ville est évidente, non seulement pour sa nourriture, sa musique et son style, mais aussi pour l'attitude de ses résidants et son ambiance.

Voilà pourquoi la plupart d’entre vous aurez un goût de cet excitant multiculturalisme simplement en regardant les gens vivre leur vie quotidienne. Vous risquez de voir des breakdancers faisant des mouvements de hip-hop au Herald Square. Vous pouvez partager un moment sympathique avec un chauffeur de taxi ou entendre parler différentes langues tout en assistant à un match des Knicks, des Yankees ou des Mets.

Par contre, New York est l'apothéose du rêve américain. Aussi, les symboles de cet espoir et le patriotisme se retrouvent partout où vous regardez – sur les uniformes des agents de police, des pompiers et des membres des forces armées. On le retrouve dans les anciens immeubles du Lower East Side, la grande et imposante architecture de Wall Street et du Financial District du Lower Manhattan. Et on le retrouve aussi dans le nouveau bâtiment Freedom Tower de Ground Zero commémorant les événements du 11 septembre.

Évidemment, la statue de la Liberté représente la promesse ultime du rêve américain. Située à proximité de Liberty Island, la statue est visible depuis de nombreuses parties de la ville et du New Jersey.

Dire que Manhattan bouge à un rythme accéléré est une litote. Les sons, les odeurs et les vues de la ville ne s'arrêtent pour ainsi dire jamais. Jour et nuit, le rythme du commerce, des médias, de l'industrie du spectacle et les rêves des huit millions de personnes continuent.

L'énergie qu'il y a dans l'air peut être aussi intoxicante que l'adrénaline, mais vous pourriez aussi vous sentir dépassé au départ. Voilà pourquoi la meilleure façon d'apprécier New York est d'opter pour la simplicité. Une fois que vous aurez accepté qu'il soit absolument impossible de tout faire, vous pourrez profiter à plein de toutes les activités que vous aurez choisies.

En raison de la taille relativement petite de la ville et de sa population dense, on a l'impression d'être la plupart du temps les uns sur les autres. Lorsque l'on est entouré de personnes toute la journée, l'espace personnel devient précieux. C'est la raison pour laquelle les New-Yorkais sont des gens très aimables et sympathiques, bien que souvent pressés. Alors, si vous avez besoin de directions ou d'aide, n'hésitez pas à demander, mais suivez la tendance locale et arrivez rapidement au fait. Si vous agissez ainsi, les New-Yorkais seront heureux de vous aider.

New York a sans contredit fait l'objet d'un « nettoyage » au cours des dernières années et est une ville assez sécuritaire dans l'ensemble. Cependant, comme dans toute grande ville, la sécurité est de mise. Il faut faire preuve de bon sens et être prudent.

Il est toujours recommandé d’avoir des dollars américains sur vous pour les tarifs d'autobus ou de métro, ainsi que pour les achats chez les marchands ambulants locaux. Pour les divertissements comme pour les achats, votre carte de crédit fera bien l'affaire et vous donnera le taux de change en vigueur au moment de l'achat. Il y a de nombreux guichets automatiques installés dans les banques et les endroits publics où vous pouvez retirer de l'argent à votre convenance. Sachez par contre que les frais de transaction varient d’un guichet à l'autre.

New York offre une multitude d’options pour se divertir. Il y en a tellement que le grand choix d’attractions fait souvent peur au New Yorkais le plus chevronné.

Cinéma
Pour les New Yorkais, marcher sur Fifth Avenue ou St. Marks Place (deux rues très différentes) est plus divertissant que la plupart des films d’Hollywood. Si les attractions extérieures ne suffisent pas, allez voir un film au AMC Loews Lincoln Square 13 with IMAX. Des films d’art venant des quatre coins du monde jouent au Film Forum et le théâtre historique Ziegfeld Theater hypnotise les cinéphiles peu importe la représentation. 

Galeries et musées
Peu importe le mois de l’année, les musées et les galeries d’art présentent des expositions et les artistes de rue divertissent les gens dans les parcs. Toute l’année, la plupart des musées offrent l’entrée gratuite une journée par semaine. Plusieurs autres galeries et musées sont gratuits en tout temps. Le Metropolitan Museum of Art est techniquement gratuit, bien qu’un don volontaire soit fortement encouragé. D’autres musées à proximité sont, entre autres, le Guggenheim Museum et le Museum of Modern Art (MOMA). On trouve d’autres musées intéressants dans la ville, comme le American Folk Art Museum, le très populaire American Museum of Natural History et le Lower East Side Tenement Museum.

Musique
Ceux dont le budget est plus serré découvriront que l’été ne manque pas d’options divertissantes. Des concerts par le New York Philharmonic à Shakespeare dans Central Park, la culture gratuite est partout. Voyez toutes sortes de spectacles au Symphony Space.

Le centre-ville, avec son côté jeune et branché, offre de nombreuses activités gratuites. The Sidewalk Cafe est un endroit où on peut voir toutes sortes de groupes qui tentent de se faire un nom dans la ville. Certains sont meilleurs que d’autres. Voyez des groupes connus de près au Bowery Ballroom.

Frank Sinatra chantait de sages paroles, «If I can make it there, I'll make it anywhere... ‘’ (« Si je peux réussir ici, je peux réussir n’importe où... ») Tous les grands interprètes de ce monde savent que s’ils ne rencontrent aucun succès à New York, ils n’ont pas vraiment réussi. Une bonne manière de mesurer ce succès est de donner un spectacle au Madison Square Garden. De la dernière diva en vogue au Metropolitan Opera House jusqu’au groupe de l’heure au Irving Plaza, les meilleurs ont tous un talent qui semble naturel.

Boîtes de nuit
En matière de culture de clubs, New York est l’endroit où aller. On y trouve des clubs dans tous les coins de la ville, faisant entendre leur musique jusqu’aux petites heures. S.O.B.’s fait entendre de la musique du monde, tandis que la Knitting Factory présente de la musique, de la création parlée et de l’art. Pour les hipsters, il y a Niagara.

Attractions
Même sans un concert, du Belvedere Castle à Sheep’s Meadow, Central Park lui-même offre de nombreux points d’intérêt pour les visiteurs.

Passer une journée au Bronx Zoo est un passe-temps bien connu à New York.

Pour un peu d’histoire nationale et locale, faites une excursion au Circle Line et visitez la Statue of Liberty et Ellis Island et son immigration museum, des monuments importants du regroupement culturel qu’est l’Amérique.

Théâtre
La plupart du temps, les visiteurs peuvent choisir entre une sortie extravagante coûteuse sur Broadway ou un des nombreux spectacles gratuits de la ville. Les amateurs de théâtre aventuriers délaissent Broadway pour « off- » et « off-off-Broadway » et ceux cherchant à s’exprimer hantent les nombreuses boîtes de nuit de la ville. Pendant ce temps, les divas et les drag queens prouvent chaque nuit que les spectacles de style cabaret n’appartiennent pas au passé.

De La Guarda et Blue Man Group sont des spectacles divertissants et accessibles hors de Broadway.

En plus d’être un musée, le MoMA (Museum of Modern Art) est un sanctuaire du cinéma et de l’art du spectacle.

Voyez des acteurs de calibre mondial à l’œuvre au Dangerfield’s et au Carolines on Broadway. Le Metropolitan Opera et le The New York City Ballet enchantent au Lincoln Center.

Sports
Le patinage sur glace au Wollman Rink est une bonne façon de voir Central Park. Voyez les Rangers et les Knicks écraser leurs rivaux au Madison Square Garden.

New York

État : New York

Pays: États-Unis

New York City en nombres:
Population: 8.3 million (ville); 19.8 million (région métropolitaine)
Temperature moyenne en Janvier: 0°C / 32°F
Temperature moyenne en Juillet: 25°C / 77°F
Niveau de précipitation annuel: 1200mm / 47in
Précipitation de neige annuelle : 620mm / 24in

Informations pratiques:
Fuseau oraire: GMT - 5 (GMT - 4 du premier dimanche d’Avril au dernier samedi d’Octobre Eastern Standard Time (EST)
Électricité: 110/120 volts, 60Hz; des prises à deux broches plates parallèles sont le standard.
Code téléphonique : 1
Location shoots: 40,000 par an
Nombres des îles qui composent NYC: 50

Savez-vous que ? Le surnom de la « Grand Pomme» vient de John Fitzgerald, chroniqueur des courses de chevaux qui entendit à la Nouvelle Orléans des valets d’écurie noirs-américains appeler les champs de courses de New York, « The Big Apple ». Macy est le magasin plus grand du monde.

Babe Ruth a réalisé son premier coup de circuit (home-run) dans son premier match au Yankee Stadium.

New York est située dans la partie nord-est des É.-U, au cœur d'une zone urbaine colossale qui passe dans le New Jersey avoisinant (notamment Newark), jusqu'à Long Island et vers le nord, au Connecticut. L'île de Manhattan est l'un des cinq arrondissements qui composent la grande région métropolitaine de la ville de New York – les autres sont Brooklyn, le Bronx, Queens et Staten Island.

Manhattan est aussi le plus petit arrondissement et mesure 21,6 kilomètres de long par 3,7 kilomètres de large. Toutefois, bien que les autres arrondissements aient beaucoup à offrir, Manhattan est aux yeux des gens « New York. »

Pour trouver vos repères à Manhattan, il faut garder à l'esprit que la ville est une île longue et étroite. La Hudson River se trouve à l'ouest et l’East River à l'est.

La ville est construite comme une grille – Les avenues de Manhattan vont du nord au sud. Les premières avenues, jusqu'à la Fifth Avenue sont considérées comme l'East Side de la ville (East Side) et la Sixth Avenue jusqu'à la 12th Avenue constituent le West Side de Manhattan. Certaines rues, comme Broadway, ont une intersection en angle. Dans le Lower Manhattan, à l'est de la First Avenue se trouve la « Alphabet City » où les avenues sont nommées par des lettres (Avenues A, B, C, etc.).

Les rues de Manhattan vont d'est en ouest et le Lower Manhattan, ou le centre-ville, est généralement tout ce qui se trouve en bas de la 14th Street. Les numéros des rues montent vers le nord – Le Midtown se trouve environ entre les 34th et 59th Streets, jusqu'à ce que vous atteigniez l'Upper East et le West Side. Les parties de l'Uptown et d’Harlem se trouvent au-delà des 90th et 100th Streets.

Dans le West Side, le Meatpacking District fait référence au district à l'ouest de la 8th Avenue, entre la 14th et la 23th Street, lorsqu'elle bifurque vers le quartier de Chelsea, puis vers Hell's Kitchen dans la 40th Street. Dans l'East Side, Gramercy fait généralement référence à la zone entre les 18th et les 28th Streets.

Au centre-ville, la grille disparaît et il peut être un peu plus difficile de s'y retrouver. Les rues numérotées commencent au nord de Houston Street. (Prononcez How-ston, et non pas comme la ville du Texas!) Cette rue du Lower Manhattan se distingue également de plusieurs quartiers du centre-ville. Par exemple, le nom SoHo vient de son emplacement. South of Houston (Sud de Houston). Au sud de la rue Houston, vous trouverez également Little Italy, Nolita (North of Little Italy), le Lower East Side, Greenwich Village, le West Village, le Chinatown, Tribeca, Wall Street et le Financial District.

New York City est la métropole plus vivante et tentaculaire du monde avec ses cinq « boroughs » (districts), chacun avec sa différente identité. Après tout, avant l'historique consolidation de 1898, Manhattan, Brooklyn, le Bronx, Queens et Staten Island étaient des municipalités indépendantes.

Manhattan
Manhattan est le lieu des sites les plus connus et domine la perception populaire de New York City. Ses quartiers plus connus sont énumérés ci-dessous :

Wall Street & the Financial District
Le premier quartier de New York reste le plus historique. Les banques de Wall Street coexistent avec des monuments tels que la Trinity Church. Harlem a été le berceau de la Harlem Renaissance, sans doute le mouvement artistique, littéraire et culturel plus influent de ce pays. Harlem est connu pour ses clubs de jazz et pour les restaurants du Sud.

Greenwich Village
À la tournure du XXe siècle, Greenwich Village attirait les esprits libres de tout le pays, y compris la poétesse Edna St. Vincent Millay et le dramaturge Eugene O'Neill. Au fils des ans, les loyers ont inévitablement augmenté. Maintenant ces maisons sont entre les plus chères de la ville. Les étudiants de la New York University se retrouvent à Washington Square Park. Vous trouverez ici, en Bleecker Street, une vaste gamme de magasins, bars et clubs.

East Village
Artistes, étudiants et jeunes cadres dynamiques ont embourgeoisé le quartier, une fois pauvre et multiethnique. L’esprit artistique qu’avait initialement engendré le changement se manifeste encore dans des établissements culturels plein de vie, comme l’église de St. Mark's-in-the-Bowery. Ici, parcs publics comme Tompkins Square Park et expositions d'art cohabitent avec les cafés, les magasins d'artisanat et les restaurants végétariens.

Soho & Tribeca
Les artistes ont colonisé ce quartier, autre fois plein d’usines et ils l'ont transformé en une « Mecqa » urbaine très animée. Les galeries, les magasins de design, les restaurants sophistiqués et les bars à la mode sont arrivés juste après. Aujourd'hui, les touristes affluent ici et les loyers ont augmenté considérablement.

Lower East Side

Ce quartier abritait autre fois quelques-uns de pires bidonvilles de la ville, comme il est bien chroniqué par le Lower East Side Conservancy. Aujourd'hui seulement des jeunes cadres dynamiques peuvent se permettre d'habiter ici. Le district de Orchard Street Shopping est le foyer de plusieurs bars branchés et de night-clubs.

Chinatown
Les restaurants asiatiques, les épiceries et les magasins de bibelot s'enchaînent long les rues toujours surpeuplées de Chinatown. Il ne faut pas aller jusqu’à Hong Kong pour trouver une montre Rolex à EUR10 : ici il y en a plein. Dim Sum et d’autres typiques bistrots sont pratiquement dans tous les coins, en particulier sur la célèbre Mott Street.

Little Italy

Frank Sinatra, les restaurants italiens et le goût pour le kitsch attirent plein de touristes dans le vivant quartier de Little Italy environnant Mulberry Street. La Fête de Saint Gennaro accueille toujours des foules, mais le quartier est de plus en plus encerclé par le proche Chinatown.

Gramercy & Flatiron
Le majestueux Flatiron Building regarde de haut ce superbe et éclectique quartier caractérisé par des lofts dans le côté ouest et par des résidences d'avant-guerre sur le côté est. Plus d'un siècle après leur construction, les immeubles d'habitation et les maisons de ville autour de Gramercy Park restent résidences convoitées.

Chelsea

Anciennement quartier ouvrier, Chelsea est devenu aujourd'hui un vrai adresse chic. Avec l'augmentation des loyers à Greenwich Village, la dynamique communauté gaye a déménagé plus haut pour occuper les nombreuses maisons en pierre et les lofts de Chelsea. D'autres ont suivi et aujourd'hui il reflète toute la diversité ethnique et culturelle de New York. Cependant, Chelsea conserve encore les vestiges de son passé plus conservateur, comme en témoigne l'estimable General Theological Seminaryet la Guardian Angel Church.

Midtown
Comme son nom l'indique, Midtown est au beau milieu de tout. Personne ne saurait pas dire où Midtown commence, mais la plupart conviennent qu'il s'arrête autour de Central Park. Maisons d'édition, sociétés financières, sociétés d'import - export et maisons de mode font toutes leurs affaires ici. La Trump Tower attire les acheteurs, avec tous les glorieuses magasins qui longent la Cinquième Avenue. Les patineurs sur glace voltigent au Rockefeller Center et la spectaculaire St. Patrick's Cathedral offre sérénité et spiritualité.


Times Square & Hell's Kitchen

À certains new-yorkais manque le délabrement de l'ancien Times Square, maintenant que le monde de Disney a remplacé les anciennes librairies et les salles de spectacle. Toutefois, la plupart des gens admettent à contrecœur que c'est mieux ainsi. Les visiteurs adorent tout, des boutiques de souvenirs à énormes panneaux aux comédies musicales de Broadway. Quelques rues plus à l'ouest se trouve Hell's Kitchen, quartier plein de restaurants éclectiques, comme le Five Napkin Burger, de bars, de boutiques, et, bien sûr, ici se trouve le Actors Temple.

Upper East Side

Park, la Cinquième et Madison ont toujours été Avenues chics. Qu’on parle de manoirs d'hier, comme Gracie Mansion à Schurz Park, ou de la zone d’appartements modernes, le vieil argent et la haute société ont pendent longtemps habité ici. Par conséquent, des magasins à leur service longent la Madison Avenue. Baby Gap coexiste avec les galeries d'art et les antiquaires

Upper West Side
Quand les coopératives de l'East Side étaient plus libres pour contrôler les résidents, l'Upper West Side est devenu le site de nouveaux fonds. Puis, au contraire de plus modernes Eastsiders qui ont détruit leurs bâtiments d’avant-guerre, les habitant de l'Upper West Side ont gardé leurs vieilles résidences, comme le célèbres Ansonia et le Dakota; maintenant les propriétaires misent sur la valeur immobilière du quartier. Pendant ce temps, des bars et des restaurants pour les gens de Long Island et de New Jersey (les fameux peuple du « Pont et du Tunnel ») continuent à pousser comme des mauvaises herbes tout au long des Avenues Columbus et Amsterdam.

Brooklyn

Cet énorme quartier s'étend du festif Coney Island à l'élégant Brooklyn Heights. Les habitants de Brooklyn peuvent se vanter du Brooklyn Botanic Garden, du superbe pont que donne le nom au quartier, du Brooklyn Museum, et d’un choix de plus en plus grand de restaurants.

Queens

De Flushing à Astoria, Queens est en train de vivre une tranquille renaissance, depuis que de plus en plus de gens trouvent refuge ici de très chers loyers de Manhattan et que découvrent ce que ce quartier populaire peut offrir a ses habitants. Queens abrite également le Musée de l’Image Animée et le Flushing Meadows Corona Park.

Le Bronx

Les Yankees, un des meilleurs zoos du pays et son extraordinaire Jardin Botaniquesont l'orgueil de ce quartier. Zones comme le sud Bronx ont bénéficié du boom économique.

New York, ville stupéfiante de contrastes, de différences et de culture est reconnue a la fois de par son importance dans l’histoire du commerce mondial et en tant que centre culturel. De Wall Street aux Nations Unies, les hommes et les femmes les plus puissants et les plus influents du monde ont trouve le succès à New York. Sa population, issue de tous les pays du globe, apporte une unique variété de culture et de points de vue. Cependant, New York est indissociable de la notion d’argent et d’ambition.

C’est lorsque l’explorateur italien Giovanni de Verrazano a aperçu la partie sud de Manhattan que le tout premier contact de cette région avec l’Europe a été établi. Un an plus tard, l’explorateur portugais Esteban Gomez arrivait sur le fleuve Hudson. Les Néerlandais ont été les premiers à s’installer à New York, après qu’Henry Hudson ait donne son nom à l’estuaire marin le plus large du monde. En 1625, six fermes (""boweries"") ont été bâties sur Manhattan.

Puis l’année suivante le gouverneur Peter Minuet « achète » Manhattan à une tribu de passage, pour 24 $ de pacotilles. Dès 1640, la ville de New Amsterdam (de son nom d’alors) à prédominance néerlandaise s’ouvre au monde et commence à faire face à la diversité du Nouveau Monde.

L’expansion rapide de la colonie provoque une fracture entre la population néerlandaise et les Puritains anglais. Ces derniers bannissent le jeu de bowling et même la célébration de Noël. D’abord perçus comme des outsiders, les puritains prospèrent et font bientôt main basse sur la domination politique de la ville. L’invasion des troupes britanniques en 1664 et la signature du traité anglo-néerlandais viennent confirmer que les commandes de la ville sont passées aux Anglais.

Sous domination anglaise, New York City voit sa population augmenter de 6,000 à 20,000 à la fin du XVIIe siècle. Les événements politiques en Europe causent par ailleurs une certaine agitation. La piraterie organisée, qui permettra à certains personnages comme William Kidd de capturer des bateaux ennemis le long des cotes de New York, commence en même temps que les guerres entre l’Angleterre et la France. A cette époque, la traite des esclaves était tolérée et même encouragée, et Wall Street abritait un prospère marché aux esclaves.

Pendant le XVIIIe siècle, avec de nouvelles lois sur le commerce et la mise en place de tarifs imposes aux colonies américaines, des réactions de protestation se multiplièrent. Puis ce fut le début de la révolution américaine au cours de laquelle New York City occupa un point stratégique : l’armée du général George Washington collectionna une série d’échecs de Brooklyn à Harlem et échappa de justesse à la capture. Les Britanniques prirent la ville et s’y installèrent. À la fin de la guerre, le général George Washington prêta serment comme premier président américain, sur les marches du Federal Hall de New York.

New York a été la capitale des Etats-Unis pour une courte période. Le nouveau District de Columbia devint la nouvelle capitale. Cependant l’ouverture du nouvel New York Stock Exchangelança la ville comme nouvel centre financier.

L’incroyable expansion de la ville et les révolutionnaires inventions du XIXe siècle transformèrent New York City pour toujours. Le Canal Erie, une de plus grandes prouesses technologiques du monde, terminait dans le port de New York et contribua à mettre NYC au centre de l’économie mondiale. Plus tard, la ville commissiona Central Park, projeté avec l’objectif de réserver un espace vert dans la ville.

La Guerre Civile Américaine, avec son charge de chagrin et de misère apporta d’autre part beaucoup de prospérité à la ville, puisque les profits de guerre montèrent en flèche. Pourtant, le status de New York comme forteresse de l’Union était menacé par le passage du premier acte de conscription de la nation. Les riches pouvaient s’échapper du service militaire et cette situation mit en colère les immigrants pauvres que commencèrent à se révolter.

Au passage du siècle, New York pouvait se vanter de nombreuses merveilles technologiques. Une imposante main d’œuvre construisit le Pont de Brooklyn qui deviendra le pont plus haut et long du monde. Thomas Edison inventa l’ampoule électrique, et bientôt la partie sud de Manhattan fut illuminé par des lumières. La Statue de la Liberté, un cadeau de Français, fut construite à coté de la Batterie (The Battery). La cathédrale de St. Patrick fut construite à ce moment là. À la fin du XIXème siècle, une rangé d’énormes mansions fut construite le long de la 5ème Avenue

En cette période, les conditions économiques de l’Europe ont été la cause d’une immigration massive d’irlandais, d’allemands, d’italiens et d’européens de l’est. Les conditions de travail et de logement des immigrants étaient très sévères. Les réformistes, stimulés par le succès du mouvement abolitionniste, des suffragistes et du mouvement des modérés adhéraient à la lutte pour soutenir les pauvres immigrés.

Dans les années 1920, toute Manhattan était peuplée. Harlem, née comme ferme néerlandaise, attirait la population des afro – américains et des gens du sud. Le jazz, le blues et les bars clandestins transformaient le quartier en la Mecque du divertissement pour toutes les races. Les musiciens afro – américains, les artistes et les écrivains formèrent ensemble le mouvement connu sous le nom de Harlem Renaissance. À Broadway, Richard Rodgers, Oscar Hammerstein avec George et Ira Gershwin conduisaient l’industrie de la musique populaire. L’effondrement de la Bourse de Wall Street plongea le pays dans la « Grande Dépression » et mit le mot « fin » à cette époque dorée.

Les violentes révoltes contre la classe politique corrompue conduirent à l’élection du maire LaGuardia et la ville commença à travailler pour sortir de la Dépression. Robert Moses construit des parcs et Rockefellers érigea le Radio City Music Hall et le Rockefeller Center.

New York sortit de la Dépression avec la ferveur de l’industrie et des constructions de la Seconde Guerre Mondiale. La construction du complexe des Nations Unies commença pendant le boom d’après-guerre et fut complétée dans les années 1950.

En 1972, la construction du World Trade Center, connu principalement pour ses « Twin Towers » termina et changea pour toujours le « skyline » de Manhattan. Le 11 septembre 2001, une attaque terroriste a détruit les « tours jumelles ».

Depuis, le site est en reconstruction. Les new-yorkais travaillent ensemble pour reconstruire une ville meilleure. La Cinquième Avenue est toujours le bastion de la richesse et les autres quartiers connaissent une nouvelle vague d’immigration d’Amérique du Sud, du lointain Est et d’Europe de l’Est. New York attire toujours des hordes des gens ambitieux. L’historien Peter Quinn a écrit que la nature de la ville de New York est toujours la même, de quand Peter Minuet l’avait achetée pour 24 $ de pacotilles et que « Donanld Trum aurait essayé de l’acheter par USD22 »

Pour connaître mieux l’histoire de la ville, vous trouverez ici quelques endroits que vous pourrez avoir envie de voir :

Hotel, Musée et Jardin de Mount Vernon

Musée de l’Immigration de Ellis Island

Musée National de Les Indiens Americains

L’Historical Society de New York

Même avec toute la diversité qu’on y trouve, la vie sociale de New York tourne autour d’un seul rituel : aller au restaurant. Qu’il s’agisse d’un grand courtier dépensant des centaines de dollars pour un repas dans un des restaurants de fine cuisine de la ville ou un chômeur s’offrant une pointe de pizza pour quelques dollars au Lombardi’s, chacun expérimente l’unique fusion culinaire de la ville. Ajoutez une conversation animée avec des amis, et voilà! –vous venez de découvrir le vrai New York. Avec son nombre important d’influences ethniques, de grands chefs qui se font un nom, d’endroits branchés, de trésors cachés, de delis et de restos de quartier, New York saura satisfaire tous les palais.

Les gourmands pourront se régaler dans les cinq arrondissements, mais les quartiers suivants sont particulièrement réputés :

Midtown
Les gens fortunés vont manger dans des endroits classiques, élégants et raffinés comme le 21 Club. Pendant ce temps, armés de leur téléphone cellulaire, les jeunes locaux se négocient une bouchée dans de petits endroits branchés comme le China Grill. La superstar Jean-Georges Vongerichten réinvente la fine cuisine dans son restaurant éponyme, le Jean-Georges

Hell’s Kitchen
À quelques pas des attrape-touristes de Times Square, se trouve cet ancien taudis, maintenant transformé en enclave de restaurants éclectiques, parfaits pour prendre une bouchée avant ou après le théâtre. Du romantique Cassellula au plus familial Chez Napoleon, il y a quelque chose pour tout le monde. Vous pouvez aussi attraper une bouchée au Five Napkin Burger.  

Gramercy & Union Square
Cette célèbre aire de fine cuisine peut se targuer d’abriter des perles méconnues, comme le Gramercy Tavern. Dans ce quartier riche en histoire, le très connu Pete’s Tavern continue de servir de la bière bien fraîche et de la nourriture de bar après plus d’un siècle dans le milieu.

West Village
Des restaurants de renommée mondiale comme le Gotham Bar & Grill et le très romantique One if by Land, Two if by Sea apportent une touche magique dans les pierres brunes de ce quartier historique. Si vous cherchez de la délicieuse nourriture italienne, essayez le restaurant et enoteca du célèbre chef Mario Batali, le Babbo. D’autres options dans ce quartier incluent certains des meilleurs falafels du quartier au Taim et un bon brunch accompagné de café au petit café français Tartine

East Village
Des restaurants ethniques originaux et abordables et des bars hip attirent les gens venant de toute la ville. Les restos abordables connus sont habituellement remplis de hipsters et d’étudiants locaux et de visiteurs.

Soho
Où le monde de l’art converge, les restaurants branchés convergent aussi. Le Mercer Kitchen sert l’une des cuisines les plus novatrices de la ville et les personnalités les plus célèbres au monde font la file pour y avoir une réservation (et que dire du Balthazar, quelques rues plus loin). Plus loin, parmi les galeries et les boutiques de luxe, les talons aiguille et complets noirs socialisent dans des endroits très Soho comme le Raoul’s.

Tribeca
Au milieu des spectaculaires lofts de Tribeca, le maître restaurateur Drew Nieporent s’est créé son propre petit royaume avec son ami et investisseur Robert DeNiro. Le restaurateur Nieporent offre aux convives de la succulente cuisine japonaise au Nobu et de la nouvelle cuisine américaine au Tribeca Grill. Pour quelque chose à l’extérieur de l’empire de Nieporent, essayez l’extravagant Odeon ou sirotez du champagne au Bubble Lounge.

Little Italy
C’est l’amore! Le long de la rue Mulberry, de petits restaurants du vieux pays font jouer du Frank Sinatra è plein volume tandis que les bonimenteurs tentent d’attirer les foules. Pour ceux qui aiment voir de la sauce rouge accompagner leur veau ou leurs pâtes, il y a du choix. Du Pellegrino’s au Casa Bella, difficile de se tromper. Pour de la pizza, Lombardi’s sert certaines des meilleures en ville.

Chinatown
Comme un voyage en Asie sans quitter Manhattan, la flopée de restaurants dans les rues dynamiques du Chinatown offre toutes les variétés de cuisines asiatiques inimaginables (souvent à de très bons prix). Pour ceux en quête de dumplings de qualité, le Joe’s Shanghai Restaurant est l’endroit où aller. Vous cherchez du barbecue de style chinois? Big Wong King est l’endroit où aller; et si quelqu’un a une folle envie de nouilles à trois heures du matin, le New York Noodle Town saura vous satisfaire.

Ailleurs
Quoi? Où est mon Peter Luger vous dites? Et qu’en est-il du River Cafe et de son panorama fabuleux? L’importante sélection d’endroits où manger et boire à New York est toujours grandissante, changeante et excitante.

New York est une ville que l’on parcourt à pied, mais il existe diverses façons de s'y déplacer. Les taxis sont certainement une bonne option. Vous pouvez héler des taxis dans la rue et les cartes de crédit sont acceptées. Toutefois, durant les heures de pointe et lorsque la circulation est dense, le métro est souvent la manière la plus rapide et la plus efficace de vous rendre à destination.

Le système du Metropolitan Transit Authority (MTA) est assez simple à comprendre et son site Web est convivial. Il arrive à tout le monde de se confondre à l'occasion à la sortie du métro, mais il est relativement simple de se réorienter. (Sinon, il vous suffit de demander à quelqu'un.)

Bien qu'aucune visite à New York ne soit complète sans avoir vu l'Empire State Building, Times Square ou le Rockefeller Center (où vous risquez de voir certaines de vos vedettes de télévision préférées en chemin pour le travail), les nombreux parcs publics et espaces verts de New York méritent d'être visités.

En plus du magnifique Central Park, parmi les jolis petits parcs de Manhattan on retrouve le Washington Square, le Madison Square Park, le Tompkins Square Park, le Battery Park, l'Hudson River Park et encore bien d'autres. Tous ces espaces verts proposent des activités comme des expositions, du théâtre et des prestations musicales avec accès public gratuit, ainsi que des marchés.

Les lundis, mercredis, vendredis et samedis, l'Union Square est l'hôte d'un marché de fruits et légumes où les agriculteurs de partout dans l'État viennent vendre des denrées fraîches et des produits alimentaires maison. Durant l'été, la City Parks Foundation est l'hôte du festival SummerStage qui présente des prestations musicales, du théâtre et d'autres prestations extérieures dans de nombreux parcs de la ville.

New York est un endroit qui accorde de la valeur aux arts et à la culture. Les plus belles œuvres d’art sont accessibles à tous pour le prix d'un billet d'un musée du Midtown ou du centre-ville (et de nombreuses expositions sont gratuites). Même la New York Public Library de la Fifth Avenue, bordée de lions en pierre, est une merveille architecturale.

La commodité est aussi de mise et voilà pourquoi les chariots à aliments gastronomiques sont un trésor de Manhattan. Vous pouvez vous procurer de délicieux aliments internationaux et américains des chariots à aliments stationnés partout dans la ville.

Ces restaurants ambulants se spécialisent généralement dans des versions de qualité d'un ou de deux aliments, de dumplings et de petits gâteaux ou diverses spécialités ethniques. Durant les mois d'été, on retrouve un bazar de chariots à aliments gastronomiques au marché aux puces Hell's Kitchen. Il vaut également le coup de faire un saut dans les stands sur la rue où on vend des fruits et légumes frais.

Se déplacer en taxi jaune dans New York

Malgré son rythme effréné, la ville de New York est une destination où il est facile de se déplacer – une fois que vous aurez décidé ce que vous voulez voir en premier. Que vous preniez le métro, les trains de banlieue ou les fameux taxis jaunes, vous pourrez facilement vous déplacer entre votre hôtel et les meilleures attractions de New York.

Les taxis sont nombreux dans la zone de New York, mais il est possible que vous ayez à tendre le bras pour en héler un dans les rues achalandées. Si le dôme au centre du toit de la voiture taxi est allumé et que les panneaux latéraux sont sombres, c'est que le taxi est disponible. À partir de votre hôtel, un portier vous dirigera vers un taxi en attente, sur la base du premier arrivé, premier servi.

Au New Jersey et à New York, le prix des taxis est réglementé et les chauffeurs doivent être titulaires d'un permis. Vous verrez leur permis affiché à l'intérieur du véhicule ainsi qu'un autocollant en plastique comportant un numéro sur le capot. Méfiez-vous des taxis qui ne sont pas jaunes et qui n'ont pas d'autocollant.

Pour éviter de vous perdre, il est habituellement préférable de connaître les rues transversales de votre destination (plutôt que seulement l'adresse). Cela vous aidera à arriver au bon endroit à temps.

Les prix des taxis à New York sont établis en fonction du millage et du temps passé en marche au ralenti; donc, essayez d'éviter les routes suburbaines durant les heures de pointe. Bien que les tarifs au mille et par minute soient faibles, sachez que les taxis ici demandent une prime supplémentaire de 5 $ US pour les courses effectuées durant les heures de pointe (de 6 h à 9 h et de 16 h à 19 h les jours de semaine et de 12 h (midi) à 20 h le samedi et le dimanche). Il vous faudra également payer pour les frais de péage qui incombent au taxi sur les routes à péage.

Si vous voyagez par affaires, n'oubliez pas de demander un reçu. Contrairement à la plupart des villes, les chauffeurs de taxi de New York ont l’habitude de remettre des reçus. En dernier lieu et non le moindre, n'oubliez pas de laisser un pourboire au chauffeur (15 % du prix de la course est recommandé).

Est-ce une bonne idée de louer un véhicule à New York?

Il n'est pas recommandé de louer une voiture à New York. Les routes sont extrêmement achalandées et le prix des stationnements est très élevé. Dans la plupart des cas, il est plus rapide et moins cher d'utiliser le transport public.

Prendre le métro

Pour la modique somme de 2,25 $ US, le métro de New York est l'option la plus économique. Le métro est habituellement aussi le moyen de transport le plus rapide. Soyez cependant préparé à la foule. Tous les jours, des milliers de résidants et de visiteurs prennent le métro pour se rendre au travail et pour visiter la ville. Pour obtenir de plus amples renseignements concernant les lignes et les arrêts de métro, procurez-vous une carte offerte dans la plupart des stations.

Se déplacer à proximité et à distance en autobus

Que vous songiez à vous déplacer dans New York ou à l'extérieur vers d'autres villes populaires comme Boston et Washington D.C., toute une gamme d'options de transport en autobus s'offre à vous.

Pour les déplacements dans la ville, empruntez le MTA (le système de transport public de New York). Les routes vont généralement du nord au sud et d'est en ouest et les horaires sont affichés à la plupart des arrêts. Les tarifs sont les même que celui du métro (2,25 $ US par personne – la monnaie exacte est requise).

Ou encore, si vous songez à vous déplacer vers d'autres villes, vous pouvez prendre un autobus au terminus Port Authority. New York offre également de nombreuses lignes d'autobus à rabais (vérifiez auprès de Bolt Bus) avec des tarifs autour de 20 $ US.

Que vous vous déplaciez en avion, en train ou en voiture, vous êtes assuré d'adorer explorer New York.

T Il est toujours recommandé d’avoir des dollars américains sur vous pour les tarifs d’autobus ou de métro, ainsi que pour les achats chez les marchands ambulants locaux.

Malgré son rythme effréné, la ville de New York est une destination où il est facile de se déplacer – une fois que vous aurez décidé ce que vous voulez voir en premier.

New York, NY hôtels

Voir tout New York, NY hôtels

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances