Oklahoma City, OK

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Littéralement construite en un jour, dans le cadre de la légendaire course à la terre qui s'est déroulée en 1889, Oklahoma City est restée une ville frontalière où règne une culture cow-boy.

Oklahoma City possède une riche histoire et présente l'héritage de l'Ouest américain dans ses musées, ses festivals et ses expositions. Oklahoma City accueille chaque année plus de spectacles hippiques qu'aucune autre ville des États-Unis et parmi les plus grandes ventes aux enchères de bétail au pays. Les tribus amérindiennes locales participent au festival de la terre rouge (Red Earth Festival) qui comprend des pow-wow, des activités culturelles, un défilé et un marché d'artisanat. L'Oklahoma International Finals Rodeo et le State Fair Park (rénové en 2011) complètent les activités de l'Ouest.

Les autres attractions culturelles comprennent le National Cowboy & Western Heritage Museum, l'American Banjo Museum, le Myriad Botanical Gardens et le Crystal Bridge Tropical Conservatory. Des activités agricoles et présentant du bétail sont organisées toute l'année au State Fair Park, notamment la foire de l'État d'Oklahoma (State Fair) en septembre.

Le caractère contemporain d'Oklahoma City s'exprime dans le quartier Bricktown. Des installations et des entrepôts vacants ont été repris, puis transformés dans le cadre des projets de revitalisation de la région métropolitaine qui ont été menés au début des années 1990. Avec ses bâtiments en brique rouge, le quartier Bricktown est devenu une formidable plaque tournante du divertissement où règne une ambiance unique. Le quartier regorge de restaurants, d'hôtels, de boutiques et de magasins et sa vie nocturne est foisonnante. Explorez sous un nouvel angle les canaux du quartier Bricktown à bord d'un bateau-taxi.

Les amateurs de sports ont le choix entre différents sites dispersés à l'intérieur et autour du quartier Bricktown, à quelques minutes à pied l'un de l'autre. Les Barons d'Oklahoma City (de la Ligue américaine de hockey), le Thunder (de la National Basketball Association) et les Red Hawks (AAA Baseball) représentent les équipes professionnelles de la ville. Oklahoma City a aussi plusieurs équipes sportives collégiales et divisions de sport amateur ainsi qu'une équipe de roller-catch.

Partez pour le Midwest revendiquer votre propre place. WestJet est ravie d'offrir un service à cette destination par le biais d'un accord de partage de codes avec un de nos superbes partenaires aériens.

Aéroport desservi : Oklahoma City, OK (OKC)

Info-destination

Grâce à son climat subtropical humide, Oklahoma City est l'endroit parfait pour observer les tempêtes. Elle est située dans l'œil du corridor des tornades, dans une région des États-Unis qui subit le plus grand nombre de tornades. Comme les mois d'avril à mai marquent la période la plus active de l'année, n'oubliez pas de consulter les prévisions météorologiques si vous voyagez pendant ces mois.

Les étés sont constamment chauds, juillet étant le mois le plus chaud avec une température moyenne de 27,8 °C, et le vent glacial peut abaisser la température minimale moyenne à 2,6°C en janvier.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Oklahoma City, OK

Les gens d'Oklahoma apprécient l'exploration et l'exercice physique, et il n'y a pas meilleur endroit que chez eux pour s'adonner à leurs passions. Cet esprit pionnier transparaît également à travers les points d'intérêt de la ville dans un style véritablement oklahomain, qu'il s'agisse du football américain, du baseball, du hockey sur glace ou d'activités du Far West. Certes, les résidents aiment s'en donner à cœur joie à faire ressortir leur côté joueur et bagarreur, mais ils vouent également un grand amour pour les belles choses de la vie.

Cinéma et théâtre
La culture d'Oklahoma City ne se limite pas à la danse country ni au football universitaire. Mais comment critiquer ces fantastiques divertissements? Pour vivre une expérience classique hors norme, réservez une place pour assister à un spectacle du Ballet Oklahoma, de l'Orchestre philharmonique d'Oklahoma City ou de la Canterbury Choral Society. Bien qu'admiratifs de ces chefs-d'œuvre intemporels, les résidents restent attachés à la musique country-western, que vous pourrez d'ailleurs découvrir à la salle Oklahoma Opry. Les cinéphiles voudront probablement voir les derniers films sur écran géant, assis dans les gradins du Tinseltown USA. Vous aimez mieux des activités plus authentiques? Ne cherchez plus. Si vous êtes un amateur d'art, rendez-vous au Paseo, un quartier jonché de galeries où de nombreux artistes locaux créent et exposent leurs œuvres.

Musées
Les résidents d'Oklahoma ressentent un très grand attachement envers leur État et leur propre histoire. Ce respect du passé s'exprime dans des musées qui contribuent à sensibiliser le public, tels que le 45th Infantry Division Museum, le National Cowboy Hall of Fame and Western Heritage Center et l'Oklahoma Heritage Center. Pour une expérience enrichissante et moderne, visitez le musée Sam Noble Oklahoma Museum of Natural History, et découvrez ses toutes nouvelles expositions et ses installations dernier cri. Par ailleurs, les résidents de la ville ont une passion insatiable pour le sport en général. Pas étonnant donc que les musées dédiés à ces activités soient une grande attraction. Le musée Oklahoma Sports Museum, récemment inauguré, met à l'honneur des personnalités bien-aimées telles que Jim Thorpe, Shannon Miller et les Sooners de l'Université d'Oklahoma. À une plus grande échelle, le National Softball Hall of Fame et l'International Gymnastics Hall of Fame rendent hommage à des athlètes nationaux et internationaux talentueux. Parmi les autres musées renommés de la ville figurent l'Oklahoma City Art Museum et l'Oklahoma Firefighters Museum.

Vie nocturne
Quand on parle de villes festives, Oklahoma City n'est probablement pas la première à laquelle on pense. Pourtant, on y trouve une vie nocturne trépidante. Le centre-ville est l'endroit idéal où se divertir. Le Bricktown Jokers Comedy Club est une salle prisée par les locaux, où des humoristes et des artistes de variété bien connus là-bas suscitent l'enthousiasme du public. Vous cherchez un endroit pour discuter autour d'un bon repas tout en profitant de concerts, de la piscine, des jeux de fléchettes et autres? Allez donc au Bricktown Brewery. L'Angles propose une musique similaire, dans un cadre où la communauté gaie aime se retrouver. Vous préférez le two-step? Un passage au Club Rodeo s'impose. Même les non-amateurs de musique country viennent s'aventurer dans ce lieu toujours populaire qu'il faut voir et où il faut être vu.

Loisirs et sports
Jouissant d'un climat agréable (hormis certains jours de grande chaleur l'été) et de grandes étendues sauvages, Oklahoma City est la ville rêvée pour profiter d'activités récréatives en plein air. De grands parcs ouverts sont situés dans tous les recoins de la ville, parmi lesquels l'Earlywine et le Martin Park Nature Center. La plupart d'entre eux possèdent des terrains de baseball et de football, des parcours de golf, des pistes de jogging et une végétation pittoresque en abondance. Vous êtes amateur d'aventures aquatiques? Faites un tour à Lake Hefner. Oklahoma City a également succombé au phénomène des sports extrêmes, comme l'atteste la présence de plusieurs terrains de paintball et d'une installation d'escalade à OKC Rocks.

Vous préférez laisser ces activités intenses aux spécialistes? Il existe une multitude de sports de spectateurs qui vous feront vibrer. Les Blazers, une équipe de la ville victorieuse de la Central One Hockey League, sont très adulés. Le baseball reste un classique pour les amateurs de sport. Si tel est votre cas, venez assister à un match des RedHawks dans leur nouveau stade, l'AT&T Bricktown Ballpark. Oklahoma City est également le théâtre de spectacles de rodéo, une tradition qui remonte à l'époque des pionniers. Deux complexes exceptionnels, le Lazy E Arena et le Remington Park, accueillent les spectateurs venus admirer, respectivement, un rodéo et autres concours équestres, ou des courses de chevaux de haut niveau.

Oklahoma City

État : Oklahoma

Pays : États-Unis

Oklahoma City en chiffres
Population : 631 346 (ville); 1 459 758 (région métropolitaine)
Altitude : 1201 pieds / 366 mètres
Précipitations annuelles moyennes : 36,5 pouces / 92,7 centimètres
Précipitations annuelles moyennes de neige : 7,6 pouces / 19,3 centimètres
Température moyenne en janvier : 39 °F / 4 °C
Température moyenne en juillet : 83 °F / 28 °C

Quelques faits en bref
Électricité : 110 volts, 60 Hz, prises à deux broches standard

Fuseau horaire : GMT-6; heure normale du Centre

Indicatif du pays : +1

Indicatif régional : 405

Le saviez-vous?
On retrouve sur le terrain du capitole de l'État un puits de pétrole actif; c'est le seul capitole du pays où l'on en trouve un.

C'est à Oklahoma City qu'a été installé le premier parcomètre et qu'est apparu le premier chariot d'épicerie.

Situation géographique
Oklahoma City se trouve dans le centre de l'Oklahoma. Dallas se trouve à 190 milles (306 kilomètres) au sud-est, Little Rock à 296 milles (476 kilomètres) à l'est et Wichita à 154 milles (28 kilomètres) au nord.

Oklahoma City (ou « OKC », comme disent les locaux) est une ville en pleine croissance qui a su cultiver diversité et sensibilité moderne sans compromettre son charme pionnier. Plus d'un million de personnes s'y sentent comme chez elles. Ville de lacs, de forêts, de collines ondulées verdoyantes et de canyons de roches rouges, Oklahoma City est teintée de magnifiques couchers de soleil et de grands horizons.

Centre-ville/Bricktown
Après plusieurs années de revitalisation, le centre-ville d'Oklahoma City – surnommé « Bricktown » en raison de ses vieilles rues pavées de briques – a recouvré son statut de principal quartier où manger et se divertir. Des activités culturelles de grande classe telles que le distingué Ballet Oklahoma et l'Orchestre philharmonique d'Oklahoma City, en représentation au Civic Center Music Hall, partagent la vedette avec des évènements sportifs transcendants à l'instar des matchs de l'équipe de football américain des Wranglers au complexe Myriad Convention Center et de l'équipe de baseball RedHawk au stade AT&T Bricktown Ballpark. Ceux et celles qui viennent s'aventurer au centre-ville découvrent rapidement que les divertissements sont une activité à plein temps. Embarquez dans un bateau-taxi pour explorer le canal de Bricktown qui traverse le quartier, découvrez un monde tropical merveilleux aux jardins Myriad Botanical Gardens - Crystal Bridge ou bien joignez-vous aux festivités.

Stockyard City
Bricktown représente le noyau moderne de la ville. Comparativement, Stockyard City est un quartier situé tout près du centre-ville qui reflète l'histoire vivante d'Oklahoma. Une visite de Stockyard City ne serait pas complète sans un repas au restaurant Cattlemen's Steakhouse. Cet établissement vieux de 90 ans, symbole de l'élevage bovin d'autrefois, propose les steaks les plus délicieux de la ville. Chaque coin de rue rappelle aux visiteurs le style de vie de l'ancien temps. Des magasins tels que Langston's, Shepler's Western Wear et Tener's feront de vous de véritables cowboys, tandis que des artistes à Oklahoma Opry vous interpréteront de douces mélodies country. Ne manquez pas l'occasion de vous évader au Far West.

Le Paseo
Au nord de Bricktown, tout près de la 30<sup>e</sup> rue et de Dewey, se trouve le seul quartier d'Oklahoma dédié aux artistes : le Paseo. Inspirés des anciennes villas espagnoles, les bâtiments du quartier accueillent un grand nombre de galeries et de studios, ainsi que des restaurants et des cafés-bars populaires. Le Memorial Day suscite une grande animation dans la région, à l'occasion du Paseo Arts Festival.

Nord-ouest, Nichols Hills et The Village
Pour une expérience de magasinage sublime, rendez-vous dans les communautés jumelles de Nichols Hills et The Village, lesquelles réunissent une multitude de boutiques haut de gamme et de services de luxe. Des magasins tels que Penn Square Mall et 50 Penn Place vous proposent uniquement ce qui se fait de plus chic. C'est l'endroit où il faut être et, sans aucun doute, le quartier le plus huppé de la ville. Le quartier nord-ouest, plus grand, s'étend largement autour d'une artère principale : la Northwest Expressway. Il ne s'agit pas véritablement d'un « quartier » en soi. La voie porte le même nom, car elle traverse toute la partie nord-ouest de la ville, jonchée de certains des nombreux trésors d'Oklahoma City pour vos achats et vos dîners. Hormis Bricktown, aucun autre quartier de la ville ne tient la comparaison en termes de concentration de commerces et d'échange. Vous y retrouverez également des attractions de divertissement, notamment le musée Oklahoma City Art Museum et le State Fair Park, ainsi que des espaces où vous ressourcer tels que le lac Hefner, le parc Martin Park Nature Center et le parc Will Rogers.

Nord-est
Le quartier nord-est d'Oklahoma City est l'hôte de certains des établissements les plus en vue de la ville. Abritant le Capitole de l'État et la circonscription administrative à Lincoln Avenue, le quartier incarne le centre de pouvoir de la ville. C'est un lieu où se rencontrent politiciens et négociateurs, sur fond de distractions. La mondialement célèbre salle d'exposition Cowboy Hall of Fame redonne vie à l'histoire occidentale; Frontier City vous permet de vous amuser dans son parc thématique dédié à l'époque des « courses à la terre »; les poneys galopent avec fracas et l'adrénaline monte au parc Remington; et le zoo d'Oklahoma City propose un safari africain et un espace aquatique jusqu'aux plaines. Toutes ces attractions ne sont qu'un exemple des activités passionnantes dont regorge la région.

Il y a un peu plus de 150 ans, Oklahoma City n'était qu'une étendue sauvage. Son histoire commence par la fin, dans la douleur, du mode de vie des peuples amérindiens. À partir des années 1830, le gouvernement américain chassa de force les Indiens des Cinq tribus civilisées de chez eux, au sud-est du pays, pour les envoyer vivre sur une terre qui deviendrait un jour Oklahoma. Dans la mesure où il y avait très peu de chevaux et de wagons pour transporter les voyageurs, ces derniers parcoururent, pour la plupart, les plusieurs centaines de milles à pied et par tous les temps. Arrachés de leurs chers foyers et éprouvés par leur long et difficile périple, nombre de voyageurs succombèrent à la fatigue ou à des maladies. Cet épisode tragique de déportation vers l'Oklahoma fut baptisé « la Piste des larmes ».

Au cours des deux décennies suivantes, l'Oklahoma était simplement nommé Territoire indien. Après la guerre civile, un changement se profila à l'horizon. À la fin de cette guerre entre les États, de nombreux pionniers s'installèrent au Texas et s'engagèrent dans une activité lucrative : l'exploitation bovine. Afin de transporter leur bétail vers l'est, les éleveurs devaient mener leurs troupeaux jusqu'au Kansas pour atteindre les gares ferroviaires. Bientôt, le cœur d'Oklahoma fut le théâtre de centaines de convois de bétail; la piste la plus fréquentée par ces convois fut nommée piste Chisholm. Au cours de leurs voyages, les éleveurs texans découvrirent avec attention l'Oklahoma et ses grandes plaines et y virent un espace tout à fait indiqué pour développer leurs activités.

Au cours du XIX<sup>e</sup> siècle, la plupart des terres qui composeraient un jour l'État avaient été attribuées aux Amérindiens, contraints par le gouvernement des États-Unis de quitter leur propre territoire. Cependant, une partie de ces terres, situées au centre de l'Oklahoma, n'avaient jamais été allouées à une quelconque tribu en particulier. Elles furent d'ailleurs très vite surnommées « Unassigned Lands » (ou terres non attribuées). À la fin du siècle, tandis que les mouvements migratoires vers l'ouest s'intensifiaient, des pionniers et des éleveurs bovins sollicitèrent le gouvernement pour que ce dernier leur permettent de s'installer dans cette zone inoccupée. Face au manque d'intérêt des législateurs, ces pionniers tracèrent eux-mêmes leur chemin vers les terres non attribuées pour y établir leurs foyers. Cette initiative parvint à attirer l'attention des législateurs. Mars 1889 vit ainsi la promulgation des lois autorisant l'occupation de ces terres.

Dès le mois suivant, le territoire connut une colonisation des plus spectaculaires : une sorte de course à la terre. Durant des jours, des pionniers campèrent aux frontières jusqu'au 22 avril, date de départ de la Course à la terre. On estime qu'ils étaient autour de 50 000, prêts à se ruer sur la parcelle de terre rêvée pour s'y installer. Ne pouvant attendre davantage, certains colons franchirent discrètement les frontières dans l'obscurité, de manière à revendiquer leur lopin de terre de façon anticipée. Surnommés les « Sooners », ces Oklahomains audacieux ont à tout jamais laissé leur empreinte dans la ville; par le nom et par l'esprit.

La Course à la terre débuta le 22 avril 1889 au son d'un coup de canon tiré au soleil de midi. Le sol trembla sous le martèlement des pieds, le galop des étalons rapides comme l'éclair et les roues en bois des chariots couverts. Cette image ancrée dans nos mémoires à tout jamais, reprise dans les livres d'histoire, l'art occidental et l'imaginaire américain, définit l'essence même d'Oklahoma et de ses habitants. On y ressent une joie de vivre et une soif d'aventure incomparables.

Oklahoma City commença son histoire modestement, avec 10 000 colons, mais sans gouvernement municipal. Se rendant rapidement compte de la nécessité d'avoir quelqu'un à leur tête, les résidents se réunirent pour élire des représentants. En dépit de cette volonté de gérer ce territoire plus comme une ville américaine, des hors-la-loi franchirent cette nouvelle frontière en masse. Des personnages à la fois audacieux et extravagants, comme les frères James et Belle Starr, faisaient d'Oklahoma leur lieu de résidence. Oklahoma City croissait rapidement, grâce à un bel essor des commerces et à l'afflux d'argent découlant des chemins de fer qui desservaient désormais la région. En à peine 10 ans, la population de la ville avait doublé, passant de 10 000 à 20 000. Les demandes d'installation sur ces terres continuèrent à arriver, tandis que d'autres courses à la terre furent organisées en 1906.

En ce nouveau siècle, Oklahoma City connut une période prospère, portée par le succès commercial des réseaux ferroviaires gérés par les compagnies Frisco, Katy, Rock Island et Santa Fe. Les chemins de fer traversèrent le centre-ville, avec des wagons qui arrivaient et repartaient remplis de céréales, de bétails, de marchandises et d'autres cultures lucratives. Ayant le vent en poupe, les résidents débordèrent de joie lorsque le Président Theodore Roosevelt promulgua la création de l'État. Oklahoma devint le 46<sup>e</sup> État de l'Union le 17 novembre 1907. Guthrie, une ville située au nord d'Oklahoma City, fut désignée Capitole de l'État. Lors des festivités organisées pour fêter ce nouveau statut, une fausse cérémonie de mariage fut célébrée entre un pionnier et une Amérindienne, symbolisant l'héritage historique du nouvel État.

Forte d'une industrie et d'un réseau ferroviaire florissants, Oklahoma City poursuivit son essor, avec une population atteignant près de 65 000 personnes à la fin de cette décennie. Ses habitants souhaitaient désespérément que le Capitole de l'État fût basé dans leur ville ô combien animée, et non dans la modeste localité de Guthrie. C'est ainsi que les Oklahomains, connus pour leur côté populiste, prirent les choses en main. Ils firent circuler des pétitions et organisèrent un vote en faveur d'un transfert du Capitole. Leurs efforts furent récompensés : en 1910, le Capitole de l'État fut transféré à Oklahoma City, où il demeurera jusqu'à aujourd'hui.

Les deux décennies qui suivirent furent marquées par une explosion de richesses et de succès à Oklahoma. Oklahomain et Amérindien, Jim Thorpe surprit tout le monde en remportant la médaille d'or au pentathlon et au décathlon lors des Jeux olympiques de 1912. Henry Ford ouvrit une usine d'assemblage dans la ville en 1915, et la révolution des machines gagna Oklahoma City. Le centre-ville continua son développement : on en repoussa les frontières et des immeubles vinrent gratter le ciel d'Oklahoma. En cette époque de construction, les briques rouges firent leur apparition, faisant du quartier du centre-ville l'éternelle « Bricktown ». L'Amérique fit la connaissance de l'enfant chéri d'Oklahoma – un homme simple dénommé Will Rogers. Apparenté à un esprit universel, Will Rogers était un artiste complet ayant plusieurs cordes à son arc : acteur de cinéma, animateur radio, écrivain, philosophe, humoriste et cowboy. L'aviation se hissa également au premier rang grâce au pilote légendaire Wiley Post. Après avoir perdu son œil gauche lors d'un accident pétrolier, Wiley Post fut le premier pilote à avoir fait le tour du monde en solo. En 1935, toute la nation pleura avec les Oklahomains la disparition tragique de Will Rogers et de Wiley Post dans un accident d'avion.

Oklahoma City jouissait d'un climat économique radieux jusqu'à ce qu'en décembre 1928, on y découvre du pétrole. Des chercheurs de pétrole affluèrent dans la ville. Très vite, des puits parsemèrent le paysage. Des millions de barils de pétrole brut noir et épais quittèrent l'État tandis que les dollars pleuvaient. Les beaux jours de l'or noir étaient là, mais pas pour longtemps. Les années 1930 furent celles de la Grande dépression. L'Oklahoma fut alors très durement touché par la crise économique. La situation s'aggrava avec une nature en furie. La sécheresse et le vent violent d'Oklahoma provoquèrent des tempêtes de sable rouge recouvrant tout sur leur passage. Les agriculteurs et les éleveurs virent leur bétail mourir sous leurs yeux dans le désert de poussière. Des photographies illustrant ce pan de l'histoire restent ancrées dans l'esprit des Américains; la plupart continuent d'associer ces images à la ville d'aujourd'hui.

Oklahoma City ne se remit jamais vraiment de la Grande dépression. La ville fit face à de grandes difficultés, tandis que la Seconde Guerre mondiale épuisa les fonds, les ressources et le moral de la ville comme ceux de ses résidents. La croissance et l'expansion jadis glorifiées devinrent une malédiction; les familles se retirèrent dans les banlieues et les petites localités voisines. L'âme d'Oklahoma City dépérissait. Politiciens et chefs de file de la vie civique s'efforcèrent de remédier aux maux de la ville, mais de nombreux projets de rénovation mis en œuvre dans les années 1960 et 1970 furent enterrés dans un climat économique et social chaotique.

Dans les années 1980, la ville était au plus bas, et la flambée du marché pétrolier réduisit tout espoir de redressement à néant. En dépit de ce revers, l'esprit fort d'Oklahoma tel qu'affiché depuis la Course à la terre s'imposa. Le maire d'Oklahoma City, Ron Norick, constitua un groupe de leaders communautaires afin de trouver une solution. Un plan dénommé MAPS (Metropolitan Area Projects, projets de revitalisation de la région métropolitaine) fut alors dévoilé aux habitants. Ces derniers savaient qu'un tel plan progressif avait le potentiel de faire à nouveau de leur ville un lieu agréable à vivre et à visiter. C'est pourquoi en 1993, les habitants d'Oklahoma City votèrent en faveur d'une nouvelle taxe destinée à financer ce projet. Selon les estimations, près de 650 millions de dollars de fonds (publics et privés) contribuèrent à la réussite de ce projet. Au départ, les progrès furent lents. Des pionniers des temps modernes tracèrent la voie. Lorsque les investisseurs et les entreprises prirent conscience de la popularité dont jouissaient ces établissements, le quartier commença à s'emplir rapidement. Le renouveau de Bricktown atteignit son apogée le 4 juillet 1999, date de l'inauguration du Bricktown Canal, un canal long d'un mille.

Oklahoma City a finalement retrouvé sa gloire d'antan. Autrefois simple localité où il faisait bon vivre, la ville représente désormais le Carrefour américain, à la jonction de l'I-35, de l'I-44 et de l'I-40, ainsi qu'une grande étape de la célèbre Route 66. Les cowboys se font rares en dehors des musées de nos jours. En revanche, l'esprit inébranlable des « Sooners », lui, demeure.

Oklahoma City se distingue en tant que territoire frontalier. Sa cuisine en est d'ailleurs le parfait exemple. La ville abonde de grilladeries et de bons restaurants vous proposant au menu des mets typiquement américains – à savoir, littéralement, les innombrables richesses des plaines agricoles. Mais ce n'est pas tout. Vous retrouverez ici un esprit pionnier. Préparez-vous à vivre une aventure culinaire.

Centre-ville/Bricktown
Grâce à la campagne de revitalisation menée dans Bricktown, de nouveaux restaurants ont fleuri dans le quartier, faisant de ce dernier le creuset culinaire de la ville. Retrouvez une ambiance festive au Bricktown Brewery, où vous pourrez déguster vos plats américains préférés tout en profitant de concerts, de la piscine et d'activités ludiques, sans oublier sa grande carte de bières artisanales. Pour une cuisine régionale haut de gamme, laissez-vous tenter par le Chelino's Mexican Restaurant ou le Pearl's Crabtown. Les convives du Coach's peuvent regarder les RedHawks jouer tout en dégustant un bon repas sur la terrasse qui donne sur le nouveau stade de baseball. Vous êtes amateur de la cuisine asiatique? Essayez les délicieux plats servis au Sushi Neko.

Le Paseo
Le Paseo, la colonie d'artistes d'Oklahoma City, accueille des restaurants qui se distinguent tous par des saveurs élégantes et raffinées. Cet esprit se reflète au nord le long de Western Avenue. Le VZD's, une ancienne pharmacie reconvertie en restaurant-boîte de nuit, est devenu une place dédiée aux nouveaux spectacles musicaux en vogue. Son menu varié propose de la délicieuse cuisine de brasserie accompagnée de haricots rouges et de riz ainsi que des sandwichs style déli. Le TerraLuna Grille est un établissement culinaire idéal pour savourer des plats d'inspiration exclusivement californienne, composés de spécialités à base de fruits de mer et végétariennes. Le quartier ouest abrite également le « Restaurant Row » de la ville. Des pièces de viande exquises et des fruits de mer frais figurent au menu du Deep Fork Grill. Pour découvrir un barbecue au style plus raffiné, faites une halte au Earl's Rib Palace. Enfin, l'établissement The Metro propose à ses convives des plats bistros aux délicieuses saveurs américaines ainsi qu'un grand choix de bons vins.

Nord-ouest, Nichols Hills et The Village
La partie nord-ouest de la ville, englobant Nichols Hills et The Village, possède une multitude de célèbres établissements. Le plus prisé est probablement le Ted's Cafe Escondito, un restaurant mexicain toujours bondé de jour comme de nuit. Ce quartier regorge aussi d'établissements servant différentes cuisines du monde, à l'instar du Canterbury British Imports and Cafe, du Keller in the Kastle, de La Baguette Bistro, ainsi que du restaurant indien Gopuram's. Le Trapper's Fishcamp and Grill vous offre un voyage culinaire incroyable dans le sud, mêlant gombo, steaks et fruits de mer cajuns qui vous laisseront bouche bée!

Nord-est
Tout comme le quartier nord-est qui les abrite, où se situent le Capitole de l'État et d'autres points d'intérêt très célèbres de la ville, les restaurants connaissent un vaste rayonnement. Envie d'un repas copieux servi rapidement? Le RJ's Cafe est l'établissement tout désigné pour vous. Au déjeuner, au dîner ou au souper, vous vous régalerez assurément avec l'un de ses plats typiques américains servis tout chauds.

Edmond, un petit quartier situé à quelques minutes seulement au nord de la ville, regorge d'établissements chics prisés par une clientèle adulte sophistiquée. Pour vivre une expérience encore plus unique, rendez-vous au Vineyard. Son ambiance intime et ses plats gastronomiques font de cet établissement un endroit de prédilection pour les gourmands aisés. Si vous souhaitez déguster une cuisine de même niveau dans un cadre plus décontracté, laissez-vous tenter par le Bellini's Ristorante. Ce restaurant italien propose du bœuf et du poulet ainsi qu'un grand choix de salades et de plats plus légers à base de fruits de mer.

Sud
Au sud de la ville, l'Applewood's Restaurant est l'établissement le plus fréquenté. Réputé notamment pour ses côtelettes de porc au cidre braisées et ses spécialités à base de fruits de mer, l'Applewood's vous accueillera comme il se doit, que vous soyez seul ou 500. Peu importe le plat que vous choisirez, gardez une petite place pour ses fameux chaussons aux pommes.

Points d'intérêt in Oklahoma City, OK

Voir tous les points d'intérêt Oklahoma City, OK

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances