Samana

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel
4.0

Cote de nos invités basée sur 1 avis

Aperçu

La péninsule de Samaná est une destination sans pareille de la République dominicaine, bien différente des zones d’hôtels tout inclus que sont Punta Cana et Puerto Plata. D’ailleurs, vous sentirez son authenticité dès votre arrivée. La mince péninsule de la pointe nord-est du pays est appréciée des voyageurs indépendants, des expatriés européens et des résidants qui recherchent les plages vierges de sable doré.

De plus, une multitude de rivières et de ruisseaux coulent de la chaîne de montagnes Sierra de Samaná. Des arbres tropicaux, de la végétation verte et dense et des fleurs poussent en abondance. Bien des Dominicains affirment, avec raison, que c’est la plus belle région de leur pays. Le territoire est en grande partie sauvage et peu développé, parsemé de petits villages colorés le long des routes cahoteuses et de petits camps de pêche sur la côte.

Les trois villes principales de la région sont Santa Barbara de Samaná, Sánchez et Las Terrenas. Chacune a un caractère qui lui est propre, aussi authentique que les gens qui l’habitent.

Las Terrenas est la plus animée des trois et celle qui présente le plus de variété en ce qui a trait à l’hébergement, aux restaurants, à la vie nocturne et aux plages. Santa Barbara de Samaná, que l’on appelle souvent Samaná tout court, est une ville portuaire et la capitale provinciale. Il s’agit du point de départ des excursions d’observation des baleines et des visites de Cayo Levantado et du parc national Los Haitises.

Sánchez, quant à elle, est la passerelle vers la péninsule, un ancien port de mer, gare et centre de commerce. Comme elle compte peu de plages attrayantes, les touristes et les investisseurs se tiennent loin, et on y vit actuellement de l’agriculture et de la pêche. Les départs pour les visites au parc national de Los Haitises se font souvent de Sánchez.

La péninsule propose tous les genres d’hébergement : des petits hôtels indépendants à quelques complexes tout inclus. La vie dans la région est simple et décontractée. Vous aurez l’impression que le temps a ralenti pour vous brancher à la nature, à la terre et aux gens du coin.

Samana est une destination fantastique pour :

  • plage
  • aventures en plein air
  • plongée en apnée et plongée sous-marine

Info-destination

L’électricité en République dominicaine est de 110 volts et les installations peuvent accueillir la plupart des appareils nord-américains (à deux fiches plates). Cependant, certains hôtels peuvent utiliser des sorties suisses, à fiches rondes et non à fiches plates. Si vous apportez un appareil électrique, vous devriez faire les vérifications nécessaires avant de partir pour savoir si vous aurez besoin d’un convertisseur ou d’un adaptateur, ou les deux.

On trouve à Samaná le même climat semi-tropical dont jouit toute la République dominicaine. Cependant, la ville reçoit plus de précipitations que presque tout le reste du pays. Des averses tropicales peuvent en effet y survenir en tout temps, mais elles sont généralement brèves. Le soleil se remet vite à briller, même pendant la période la plus pluvieuse de l’année.

Samaná enregistre ses plus belles températures en hiver, soit entre décembre et mai. Ses hivers sont, en effet, un peu moins chauds que ses étés, et moins humides.

Néanmoins, n’oubliez pas que les températures sont beaucoup plus fraîches si vous faites une excursion dans la région intérieure montagneuse, surtout en hiver. En d’autres mots, assurez-vous d’apporter un chandail ou une veste légère.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Samana

Sur d’anciennes cartes, la péninsule de Samaná est parfois indiquée comme une île. Dans le passé, en effet, un canal se rendait jusqu’au bout de la rive nord de Bahia de Samaná, créant un passage marécageux jusqu’au col de la péninsule. Des pirates empruntaient ce canal pour s’échapper des Espagnols. Des centaines d’années plus tard, cette région marécageuse est devenue la terre fertile que l’on trouve à présent près de la ville de Sánchez.

Toutefois, encore aujourd’hui, Samaná semble coupée du reste de la République dominicaine. Sa culture est un mélange unique de divers groupes ethniques. Les Taïnos, les Ciguayos et d’autres peuples autochtones en ont été les premiers habitants. Seuls leurs artéfacts et leurs grottes demeurent de nos jours.

De 1600 à 1800, les gouvernements d’Espagne, de France et d’Angleterre se sont livré combat pour le contrôle de la péninsule. Cette instabilité a encouragé les pirates, des boucaniers français et anglais, des esclaves et des Autochtones rebelles, à utiliser la région comme centre d’activité. Ce fut deux siècles de barbarie. À un certain moment au début des années 1600, de petits centres urbains anglais et français se sont édifiés, reposant sur la culture de la noix de coco, du café et de la canne à sucre. Le contrôle de la région a ensuite continué de changer de mains à plusieurs reprises.

Pendant la première moitié du XIXe siècle, sous le règne d’Haïti, des milliers d’esclaves américains libérés ont été invités à immigrer sur l’île, et la majorité d’entre eux se sont établis à Samaná.

Ces anciens esclaves appartenaient à l’Église épiscopale méthodiste africaine. Leur église chérie, La Churcha, se dresse encore aujourd’hui en souvenir de cette ère. Les nouveaux immigrants ont également apporté à la péninsule leur culture et leur gastronomie distinctives. Le poisson servi dans une sauce à la noix de coco, un met toujours populaire aujourd’hui, et les johnnycakes ne sont que deux exemples de leur apport à la gastronomie locale. Par ailleurs, on peut découvrir leurs danses, comme la bamboula et l’olí-olí, dans le cadre des festivals de Samaná.

Puis, dans les années 1980, la région s’est ouverte au tourisme international. Des retraités anglais, français, canadiens-français, allemands et italiens y ont acheté des propriétés, ajoutant ainsi encore plus de richesse culturelle à cette région si diversifiée. D’ailleurs, plusieurs des propriétaires de restaurants, des chefs et des cuisiniers de l’endroit viennent de l’étranger. De fait, à Los Terrenas, on peut facilement trouver le croissant parfait, un véritable pain de seigle allemand, des pâtes bien fraîches ou un bon thé anglais tout chaud.

La monnaie officielle en République dominicaine est le peso dominicain. La plupart des hôtels, restaurants et commerces acceptent les principales cartes de crédit, mais si vous préférez avoir de l’argent comptant, les devises canadiennes et américaines peuvent être converties en pesos dans les banques et les bureaux de change (les casas de cambio). La plupart des hôtels offrent également ce service.

Si vous devez retirer des fonds, vous trouverez des guichets automatiques dans de nombreux complexes et dans les centres commerciaux les plus fréquentés. Notez que ces guichets ne fournissent que des pesos et que les frais varient d’un guichet à l’autre.

Pour éviter d’avoir sur vous une trop grosse somme d’argent, nous vous recommandons de recourir à plus d’un mode de paiement.

Diverses façons s'offrent à vous pour vous divertir à Samaná. Que vous optiez pour une excursion culturelle ou une aventure de plein air, vous saurez remplir bien votre emploi du temps.

Musées
L'observation des baleines constitue sans aucun doute l'activité la plus prisée à Samaná. Situé près de Playa Anadel, le Whale Museum of Samana renseigne les visiteurs sur ces créatures fascinantes que sont les baleines et sur leur place qu'elles occupent dans l'écosystème mondial. Un squelette de baleine de douze mètres (quarante pieds) est exposé au musée, qui explique également les mouvements migratoires et fournit des renseignements généraux au moyen d'expositions. Le Whale Museum of Samana est ouvert tous les jours et l'entrée coûte environ 95 pesos dominicains. Attendez-vous à une activité enrichissante et éducative.

Nature et vie sauvage
Dans la région de Samaná se trouvent plusieurs plages. La plage presque cachée de Playa el Valle permet de vivre une expérience loin de la foule légèrement à l'extérieur de la ville. Plongez en apnée dans les eaux turquoise et faites un pique-nique sur la plage. Si vous souhaitez manger des plats locaux, deux petits restaurants se trouvent à Playa el Valle du côté de la plage. Si vous êtes plutôt à la recherche d'une expérience empreinte de luxe, rendez-vous à Playa Anadel; un club de plage y propose diverses commodités, comme un centre de massothérapie et un restaurant-bar. Sinon, il y a Playa Cayacoa, une charmante bande côtière qui vaut le déplacement pour une rapide baignade.

L'une des meilleurs attractions aquatiques dans la province de Samaná est située juste au nord de la ville. À El Salto del Limon, une impressionnante cascade d'eau vous ébahira. Vous avez l'option de faire de la randonnée dans la luxuriante forêt avoisinante ou d'explorer le coin à dos de cheval. Il vous est même possible de faire une saucette dans une piscine naturelle aux eaux rafraîchissantes. Délaissez momentanément la plage et mettez le cap vers la cascade d'El Salto del Limon pour une escapade inoubliable dans les environs de Samaná.

Arrivée

Pendant votre vol vers l’aéroport international El Catey de Samaná, vous recevrez un formulaire bleu de déclaration douanière et une carte de tourisme dominicaine. Vous devrez les remplir tous les deux avant de vous rendre au comptoir de l’immigration à l’aéroport.

Une fois passé ce comptoir, vous pourrez récupérer vos bagages et vous rendre à la douane. Là, un agent prendra le formulaire bleu de déclaration douanière.

Si vous avez réservé des excursions ou un moyen de transport entre l’hôtel et l’aéroport auprès de Vacances WestJet, vous devrez vous adresser à un représentant de Vacances WestJet ou de Hola Tours à l’extérieur de l’aéroport. Dites-lui simplement que vous êtes un invité de Vacances WestJet et, sans plus tarder, vous vous retrouverez en route vers votre hôtel.

La ville de Samaná est à 40 km de l’aéroport, soit environ une heure de route; Las Terrenas, à une heure et 45 minutes; et Las Galeras, à environ deux heures.

Départ

Si vous avez réservé un moyen de transport entre l’hôtel et l’aéroport auprès de Vacances WestJet, un représentant de Hola Tours vous confirmera l’heure à laquelle on viendra vous prendre. Vous pouvez également trouver ce renseignement dans le livret d’information de Vacances WestJet/Hola Tours au comptoir d’excursions de votre hôtel.

Une fois de retour à l’aéroport international El Catey de Samaná après votre séjour, dirigez-vous vers le comptoir Vacances WestJet et présentez votre passeport à l’agent. Il vous attribuera un siège et vous donnera votre carte d’embarquement. Notez que vous pouvez également effectuer votre enregistrement en ligne au moyen du service d’enregistrement sur Internet de WestJet.

Avant de traverser le hall des départs, vous devrez remplir un formulaire bleu d’immigration et un formulaire blanc de déclaration douanière (même déclaration que celle faite pour votre vol d’arrivée). Une fois le contrôle de sécurité franchi, un agent de l’immigration prendra votre formulaire d’immigration et estampillera votre passeport.

À l’intérieur de l’aéroport, vous trouverez divers restaurants et concessions qui vous tiendront occupés en attendant votre embarquement.

Vaccins

Assurez-vous que votre vaccination systématique est à jour. L’Agence de la santé publique du Canada recommande habituellement les vaccins contre l’hépatite A, l’hépatite B, la malaria, la typhoïde et le tétanos. Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez votre professionnel de la santé avant votre voyage.

Samaná

Province : Samaná

Pays : République dominicaine

Samaná en chiffres
Population : 108 179
Altitude : 5 mètres / 16 pieds
Précipitations annuelles moyennes de neige : 18 centimètres / 7 pouces
Température moyenne en janvier : 26 °C / 77 °F
Température moyenne en juillet : 2 8°C / 83 °F

Faits en bref :
Électricité : 110 volts, 60 cycles, CA

Fuseau horaire : UTC-4; heure normale de l'Atlantique (HNA)

Indicatif de pays : 1

Indicatif régional : 809

Le saviez-vous?
Les habitants de cette ville ensoleillée, officiellement nommée Santa Barbara de Samaná, sont appelés des « Samanense ».

Géographie
Samaná se situe à l'extrémité nord de la baie de Samaná, dans la partie nord-est de la République dominicaine. La ville est à environ 104 kilomètres (65 miles) au nord-est de Santa Domingo.

La péninsule de Samaná est située dans le nord-est de la République dominicaine, entre Bahia de Samaná et Bahia Escocesa. Elle fait 58 km de l’ouest à l’est. C’est une mince péninsule; sa largeur minimale est de 7,5 km, de la ville d’entrée de Sánchez à la rive nord. Sa pointe la plus large fait 18,5 km, de Los Cacaos au sud à Las Tres Puntas au nord.

Avec une superficie de 850 kilomètres carrés, elle est facile à explorer en une semaine. Sa topographie fait penser à une boîte d’œufs tournée à l’envers avec de basses montagnes accidentées couvrant une grande partie du territoire.

Les montagnes de l’extrémité ouest sont séparées de la chaîne de montagnes Cordillera Septentrional par une étendue de terrain plat et marécageux appelé El Gran Estero. Il y a des centaines d’années, la péninsule de Samaná était une île et cette région se trouvait sous l’eau. Ce sont des dépôts du fleuve Yuna qui sont venus remplir la zone.

L’intérieur montagneux formant l’ossature de la péninsule est composé de trois sierras peu escarpées. La plus haute est La Meseta ou Monte Mesa, qui s’élève à environ 605 mètres au-dessus de l’océan. Une multitude de ruisseaux et de rivières coulent de ces montagnes, quelques-uns formant des cascades spectaculaires. Sur la plupart des terres intérieures, on cultive la noix de coco, le caoutchouc, le café et le cacao ainsi que des plantes saisonnières comme le yucca.

À l’exception de celles de l’île Cayo Levantado au sud, les plus belles plages se trouvent surtout du côté nord de la péninsule.

Nichée entre la baie de Samaná et la chaîne de montagnes Sierra de Samaná, cette ville est baignée d'une beauté naturelle. Chacun de ses quartiers est visuellement magnifique, présentant une architecture époustouflante et une végétation luxuriante. Explorez le port de Samaná et ses environs sous un ciel bleu et ensoleillé.

El Centro
El Centro constitue le cœur de Samaná aux abords du front de mer animé et offre des points de vue panoramiques, des restaurants locaux et des attractions culturelles. Déambulez dans les rues pleines de charme et immortalisez en photo votre passage devant des églises historiques ou sous de superbes palmiers. Prenez le temps de déguster des fruits de mer frais sur la pittoresque Malecon de Samaná. Plusieurs entreprises de tourisme d'aventure y ont d'ailleurs pignon sur rue, ce qui en fait un endroit prisé des adeptes de plein air en visite. À El Centro, vous trouverez toujours quelque chose à faire, car c'est de loin le quartier le plus vivant de la ville.

Barrio New York
Bordant le Municipio Del Limon, ce quartier se situe à côté d'El Centro et recèle une stupéfiante crique de sable blanc. Barrio New York regorge aussi de divers restaurants et endroits à visiter, comme une église communautaire et une école d'art. Vous y trouverez même une boîte de nuit. Votre exploration de ce quartier sans pareil de Samaná vous enchantera.

Villa Salma
Villa Salma permet d'obtenir certaines des meilleures vues de Samaná. Contemplez le paysage de la baie depuis un magnifique point de vue des collines ou détendez-vous dans un charmant parc du coin. Quartier bien tranquille, Villa Salma propose tout de même quelques boutiques et compte deux églises dans un décor époustouflant.

El Millon
El Millon se distingue par ses bâtiments lumineux, ses petits commerces et une ambiance hautement dominicaine. Vous y obtiendrez une idée du rythme de vie local tout en étant entouré de l'environnement verdoyant du paysage naturel renversant. Plein d'endroits à El Millon vous permettront de casser la croûte ou de faire des emplettes.

Christophe Colomb a découvert Samaná en 1493, soit le dernier arrêt de son premier voyage historique dans le Nouveau Monde. Il a accosté au nord-est de ce qui est aujourd'hui Rincon Beach de la ville de Samaná, avant de rencontrer un groupe d'indigènes appelé les Ciguayos. Contrairement à la plupart des habitants autochtones des Amériques, les Ciguayos ont violemment chassé Christophe Colomb de l'endroit après avoir refusé de faire du troc avec les Espagnols nouvellement arrivés. Ce conflit a donné à la plage de Rincon Beach son premier surnom : le Golfe des Flèches.

Aucune colonie permanente n'a été établie dans la province de Samaná dans les siècles qui ont suivi, et ce, même si ce fut le haut lieu du colonialisme. Maintenant capitale de la province, Santa Barbara de Samaná a été officiellement fondée seulement en 1756, lorsque des familles des îles Canaries vinrent s'établir dans la région sous l'ordre du gouverneur espagnol Francisco Rubio y Penaranda. Ce nouveau village a été baptisé en l'honneur de Marie-Barbara de Bragance, reine d'Espagne et épouse du roi Ferdinand VI, et constitue ainsi le début de l'histoire moderne de cette incroyable destination.

Samaná a changé de main dans les années qui ont suivi, ayant brièvement appartenu aux Français en 1796 avant de retomber sous la gouverne des créoles espagnols en 1807. L'afflux d'Américains d'origine africaine à Samaná en 1824, à l'invitation du président haïtien Jean-Pierre Boyer, constitue probablement le dernier mouvement historique à avoir eu lieu avant que l'endroit fût officiellement déclaré une ville. Les descendants de ces arrivants sont connus comme les Américains de Samaná.

Un voyage à Samaná constitue l'occasion rêvée de déguster la savoureuse cuisine des Caraïbes et en particulier les délices de la mer. Partez à la découverte des menus traditionnels de la République dominicaine ou tirez avantage des options de cuisine internationale en ville. Sirotez un rafraîchissant cocktail avec votre repas et imprégnez-vous de l'atmosphère de l'île.

El Centro
La plupart des options de restaurants se trouvent à El Centro et donnent la chance de profiter du paysage de la baie depuis la Malecon de Samaná. La Mata Rosada propose de succulents plats de fruits de mer et mets authentiques des Caraïbes tandis que le Royal Snack Bar & Restaurant offre des bouchées rapides et de la bière froide. Si vous recherchez un menu international, essayez le Taberna Mediterranea, qui sert d'alléchants tapas et présente une table de vins soigneusement choisie. Le centre de Samaná compte par ailleurs quelques bars de même que des cafés et des pizzérias pour des repas décontractés.

Barrio New York
Le restaurant le plus populaire à Barrio New York est le Chino Restaurant & Hotel. L'établissement étant érigé sur une colline, des places au balcon exposent à la vue la Malecon de Samaná au bord de la mer et permettent de tirer le meilleur parti de l'endroit. Le restaurant propose de la cuisine locale ainsi qu'une variété de douceurs internationales.

El Millon
Lors de votre promenade dans le quartier, vous verrez de petits commerces remplis de résidents tirant plaisir des collations traditionnelles. À la recherche de repas bon marché? Les nombreux restaurants de rue à El Millon offrent de tout, des bananes plantains frites deux fois au ragoût à sept viandes. Les effluves aromatiques des plats embaument les rues de ce quartier animé qui constitue l'endroit par excellence pour découvrir la cuisine de Samaná sans chichis.

À l'extérieur de Samaná
Juste au-delà des frontières de Samaná, vous trouverez des restaurants et des bars en bord de mer qui en valent le coup. Pour vivre un moment mémorable, essayez le Cayenas del Mar Beach Club à Playa Anadel, qui sert en tout temps des fruits de mer frais et des cocktails rafraîchissants. Un autre jour, rendez-vous à Las Galeras et régalez-vous d'un menu classique au restaurant Italian at Roma, où le personnel amical saura vous conseiller.

Dans la région de la péninsule de Samaná se trouve la plus grande concentration de cocotiers au monde, et ses magnifiques plages de sable corallien blanc et fin en sont généreusement parsemées. Les eaux turquoises restent chaudes à l’année, vous invitant à y plonger pour une baignade. Pour ce, il vous suffit d’enfiler votre maillot de bain et de choisir une plage.

Playa Bonita est idéale pour apprendre à surfer alors que Playa Cosón, longue de six kilomètres, en a pour tous les goûts : une baie d’eau calme, l’embouchure d’une rivière, des vents forts pour les amateurs de cerf-volant et des vagues pour le surf. La plage El Portillo, quant à elle, est particulièrement intéressante pour les familles, l’eau y étant calme et peu profonde. Enfin, le magazine Condé Nast Traveler a élu la plage plus isolée, Playa Rincón, deuxième plus belle plage au monde .

La baie de Samaná (Bahia de Samaná) est également l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines à bosse en action. Chaque année, de janvier à la mi-mars, des milliers de ces énormes mammifères viennent des eaux lointaines. C’est là que les femelles sont courtisées par les mâles. Suit l’accouplement et, un an plus tard, survient la naissance des bébés. Les eaux douces et peu profondes de la baie présentent les meilleures conditions pour la naissance des baleineaux à bosse.

Outre les plages splendides et les possibilités d’observer les baleines, bien d’autres raisons justifient une visite de la région de Samaná. Celle-ci est imprégnée en effet d’une culture et d’une histoire authentiques. La région a en effet accueilli plusieurs groupes ethniques et leur influence est restée. Vous verrez, par exemple, des menus rédigés en français dans certains restaurants de la région et vous entendrez même des gens parler français à Las Terrenas. Par ailleurs, à El Limón, des noms anglo-saxons tels que King, Kelly et Jones sont tout à fait courants. À Santa Barbara de Samaná, vous pourriez même entendre des psaumes gospel dans un mélange d’anglais et d’espagnol, une expérience fascinante.

L’endroit offre également de nombreux choix d’activités aux vacanciers actifs. Ainsi, une visite au parc national Los Haitises et une balade à cheval à la cascade El Limón resteront sûrement ancrées dans votre mémoire. De plus, les adeptes de surf et de surf cerf-volant pourront défier une combinaison parfaite de vents et de courants au large de Samaná. Si vous optez pour la plongée sous-marine et en apnée, vous serez séduit par la vie marine abondante et le corail coloré du fond marin.

Et puis, Samaná est un lieu fantastique pour échanger avec les gens de la région. Passez au marché de produits locaux en plein air de Santa Barbara de Samaná et ne vous étonnez pas des salutations et des sourires amicaux que vous y recevrez. Joignez-vous aux gens du coin dans les rues animées de Las Terrenas. Négociez une balade en bateau auprès des pêcheurs de Las Galeras. Vous prendrez rapidement le rythme de la région et en ferez vite partie.

Des voitures de location sont accessibles à l’aéroport ainsi qu’aux environs de votre hôtel. Toutefois, soyez vigilant si vous décidez de louer une voiture à Samaná. Les conditions routières ne sont pas comme en Amérique du Nord. Les routes sont étroites et escarpées, particulièrement dans la péninsule, et elles ne sont pas éclairées. La conduite de nuit n’est donc pas recommandée en raison de la mauvaise visibilité.

En somme, le taxi constitue le meilleur moyen de voyager dans la péninsule de Samaná et dans ses environs. Les chauffeurs connaissent très bien la région et vous aideront à vous rendre à destination sans problème.

Pendant votre vol vers l’aéroport international El Catey de Samaná, vous recevrez un formulaire bleu de déclaration douanière et une carte de tourisme dominicaine.

La monnaie officielle en République dominicaine est le peso dominicain.

Des voitures de location sont accessibles à l’aéroport ainsi qu’aux environs de votre hôtel.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances