Tampa

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Pensez à la région de la baie de Tampa en Floride, laquelle comprend les villes de Tampa, St. Petersburg et Clearwater, comme un territoire en forme de croissant de lune étant relié d’un point à l’autre par tout un réseau de ponts côtiers. Les rivages paisibles, les cabanes rustiques de pêcheurs et les restaurants se partagent les lieux avec les musées d’art captivants et les boutiques branchées. Des plages sablonneuses aux bistros chic, il suffit de quelques minutes de voiture pour s’y rendre.

Tampa est la « grande ville » des environs, et comme sa superficie est plutôt importante, il peut s’avérer difficile d’en trouver le cœur. À proximité du centre-ville, vous trouverez des résidences de plusieurs millions de dollars surplombant la baie. Depuis les trottoirs situés au bord de la mer, vous pouvez abriter vos yeux de la main et scruter au loin pour apercevoir des raies, des lamantins et à l’occasion des requins-marteaux au large des côtes.

La ville cosmopolite de St. Petersburg se situe au sud-ouest, face à Tampa Bay. Les parcs gazonnés bordant la mer, les cafés et les musées sont tous accessibles à pied. Vous vous sentez bohémien? Visitez le voisin extravagant de St. Petersburg, la sympathique ville côtière hippie de Gulfport. Les librairies d’occasion, promenades d’artistes, cercles de tambours et t-shirts teints font tous partie intégrante du décor ici.

À l’ouest de la partie continentale s’étendent 40 km de plages réparties sur plus d’une dizaine d’îles barrières. De Clearwater Beach et son atmosphère branchée au nord à Pass-a-Grille Beach et la contrée inexplorée de St. Pete au sud, on trouve des plages pour tous les goûts.

Certaines des plages, comme celles de Key State Park et Caladesi State Park, ne sont accessibles que par bateau et offrent une intimité absolue.

Les quais de pêche, terrains de golf, interminables sentiers de randonnée et pistes cyclables situés çà et là entre les plages offrent aussi une multitude d’activités à entreprendre sur la terre ferme. Sur votre parcours, vous trouverez 100 bonnes raisons pour arrêter la voiture et vous dégourdir, soit les kiosques de crème glacée familiaux, les boutiques de coquillages, les cabanes de poisson fumé et les quais piétons d’où on peut observer les dauphins.

En outre, on y trouve de la nourriture cubaine, des casques de plongée traditionnels qu’utilisaient les pêcheurs d’éponge de mer et des sandwichs au steak et au fromage à la mode de Philadelphie, un héritage des réfugiés des États au climat plus rigoureux. Des gens provenant d’un peu partout ont apporté le meilleur de leur patrimoine culturel pour l’intégrer à la culture des gens d’ici.

Après avoir passé un peu de temps dans les alentours de Tampa Bay, vous apprécierez ce que les résidents de longue date savent déjà : vous ne pouvez pas vous tromper, car toutes les routes vous mènent au bon endroit.

Tampa est une destination fantastique pour :

  • golf
  • plage
  • aventures en plein air

Aéroport desservi : Tampa Bay, FL (TPA)

Info-destination

Avec des températures atteignant en moyenne 32 degrés Celsius en après-midi, les étés peuvent être vraiment très chauds. Toutefois, on peut s’en sortir facilement si l’on pense comme les gens du coin. Réservez la course à pied et les activités plus exigeantes pour les températures plus fraîches du matin.

Pendant l’après-midi, restez à proximité d’une étendue d’eau (ce qui n’est pas difficile à trouver ici) et baignez-vous fréquemment afin de vous rafraîchir. Faites vos provisions de jus et de bouteilles d’eau afin de demeurer hydraté malgré la chaleur. Enduisez-vous de crème solaire, en particulier entre 11 h et 14 h, alors que la chaleur du soleil est à son paroxysme. Ou encore, profitez des moments les plus chauds de la journée pour visiter les centres commerciaux ou pour aller voir un film.

Le soir venu, la température diminue, ainsi vous serez en mesure d’apprécier votre repas et quelques boissons sur la terrasse.

Les mois de juillet et août sont connus pour leurs averses quotidiennes qui commencent à 16 h. La tempête bat son plein pendant une demi-heure pour ensuite faire place au soleil. Il est rare qu’une tempête s’éternise toute la journée, peu importe la saison.

En hiver, la température minimale est en moyenne de 11 degrés Celsius. Apportez une veste chaude ou un pull molletonné pour ces rares journées fraîches.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Tampa

Deux vagues d’immigrants ont fait de Tampa Bay le carrefour tropical des cultures qu’il est aujourd’hui. La première vague qui a déferlé à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle se composait d’immigrants cubains, italiens, espagnols et grecs.

La seconde vague est venue d’ailleurs aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale – des gens du nord, entre autres de la Pennsylvanie, de New York et de l’Ohio, qui souhaitaient tous s’échapper du climat plus froid.

Les natifs de Floride de longue date (personnes pour lesquelles on peut retourner de quatre à cinq générations en arrière) sont rares. On les trouve plus souvent en campagne agricole, loin de la côte.

Les plages d’ici sont en majorité des îles barrières, et les gens du coin prennent à cœur la mentalité insulaire. Les sandales et les tongs s’inscrivent dans la norme vestimentaire. Les t-shirts sont de mise sauf dans les restaurants huppés.

Compte tenu du nombre élevé de baies, de rivières et de kilomètres de littoral, et avec autant de journées chaudes, il semble que chaque résident ait un bateau ou un ami qui en possède un. On profite des fins de semaine et des jours de congé pour pêcher ou faire une promenade en bateau dans le golf.

Ybor City à Tampa demeure le quartier ayant accueilli les laboureurs hispaniques et italiens qui ont occupé les manufactures de tabac, raison pour laquelle on l’a surnommé « Cigar City » au début du dernier siècle. Ils sont responsables de l’arrivée du sandwich cubain dans la région de la baie. Selon la version traditionnelle, le sandwich était servi sur une baguette de pain cubain. De minces couches de jambon, de porc rôti, de fromage suisse et de cornichons s’y empilent. On grille ensuite le tout dans un presse-sandwich. On retrouve également dans les sandwichs de Tampa, en raison de l’influence des immigrants italiens, du salami de Gênes.

En passant par Clearwater, en particulier au nord, vous serez en mesure de voir des noms grecs de trois ou quatre syllabes sur les enseignes de commerces et de restaurants. Il s’agit de la route qui mène à Tarpon Springs, une communauté qui détient le pourcentage de citoyens grecs le plus élevé parmi toutes les villes aux États-Unis. L’endroit est habité depuis 1890 alors que les immigrants grecs s’y installaient pour faire la récolte des éponges de mer dans le golfe du Mexique.

Le long des quais, l’odeur d’agneau grillé et les effluves de l’océan se mêlent aux différentes langues que parlent les commerçants et contribuent à créer une fantastique ambiance exotique.

Les Grecs ont leur propre café corsé, épais comme de l’huile et extrêmement sucré. Mais la plupart du temps, les gens du coin commencent leur journée à la cubaine, avec un pain cubain de la veille beurré et trempé dans une tasse bien chaude de café con leche. Avec tout ce sucre et ce lait, c’est un peu comme manger un gâteau moka au beurre pour déjeuner. Laissez-vous tenter. Vous n’aurez aucune difficulté à vous y habituer.

Pendant votre visite à Tampa, il vous faudra avoir des dollars américains en poche pour les dépenses d’ordre général et les transports. Pour les divertissements comme pour les achats, votre carte de crédit fera bien l’affaire et vous donnera le taux de change en vigueur au moment de l’achat. Si vous désirez retirer de l’argent, cherchez simplement l’un des nombreux guichets automatiques installés dans les banques et les endroits publics. Sachez par contre que les frais de transaction varient d’un guichet à l’autre.

Si le milieu des affaires de Tampa se prend très au sérieux, les divertissements y sont tout aussi nombreux et il est aisé de trouver des lieux où rigoler un bon coup, déguster d’excellents repas, s’éclater dans une vie nocturne trépidante et profiter d’une multitude d’activités sportives selon les goûts.

Parcs récréatifs
Busch Gardens est le roi incontesté de la scène du divertissement de Tampa. Plus de 3 000 animaux y résident, dans la savane du Serengeti recréée de ce parc à thématique africaine. Les visiteurs ont l’occasion d’y observer la faune dans son habitat naturel sur plus de 300 acres, tout en s’amusant dans d’innombrables tours de manèges, de spectacles animaliers et d’expositions sur la nature.

Le parc abrite cinq terrifiantes montagnes russes, dont la Montu et la Kumba, toutes deux classées parmi les cinq meilleures montagnes russes en acier dans le monde par le magazine Amusement Today. Une troisième, la Gwasi, constitue la plus grande et rapide montagne russe à deux circuits en bois dans tout le sud-est. L’Adventure Island du Busch Gardens offre 30 acres de jeux d’eau thématiques, des glissades en tire-bouchon à la piscine à vague, en passant par des chutes et une zone d’amusement pour enfants.

Au milieu de ce tumulte de divertissement, les deux attraits consacrés aux animaux blessés toucheront assurément votre cœur. À Tampa, le parc Wildlife on East Street héberge une famille de lions, de tigres et d’autres gros minets sans domicile; vous pouvez même dormir parmi eux dans l’une des trois cabanes rustiques! La sanctuaire d’oiseaux marins Suncoast Seabird Sanctuary à Indian Rocks Beach vous permet de voir de plus près les soins et l’alimentation des oiseaux blessés.

Parmi les autres divertissements plutôt intrigants de Tampa Bay, on trouve le Lowry Park, un jardin zoologique « ouvert », où plus de 1 500 animaux ne sont séparés des visiteurs que par des fossés ou d’autres barrières naturelles; le Florida Aquarium, qui permet d’admirer de près 4 300 espèces marines d’eau douce ou salée, dont un requin aux dents acérées et de jolies pastenagues (raies américaines); le Dinosaur World, où il est possible de côtoyer près de 200 dinosaures en taille réelle, dont un Brachiosaure de 40 pieds de hauteur sur 80 pieds de longueur, tous situés dans une forêt de cyprès. L’entreprise Fantasy of Flight expose une vingtaine d’avions d’époque et vous convie à tester vos habiletés dans son simulateur de vol.

Musées
Les musées de Tampa Bay couvrent un large éventail de sujets et d’aventures. Le Florida International Museum de St. Petersburg a accueilli de nombreuses expositions itinérantes d’exception, dont « Les trésors des Tsars », « Les splendeurs de l’Égypte ancienne », ainsi qu’un hommage à l’ancien président John F. Kennedy, qui présente la plus grande collection privée de souvenirs de Kennedy.

Les temps libres d’autrefois sont racontés au Henry B. Plant Museum dans l’excentrique Tampa Bay Hotel, jadis l’un des établissements hôteliers les plus élégants et extravagants. Le Tampa Bay History Center donne un aperçu de la géographie, de l’histoire et du multiculturalisme qui a influencé Tampa Bay, alors que le St. Petersburg Museum of History en fait de même pour sa ville.

Le Museum of Science & Industry de Tampa est un véritable terrain de jeu pour les scientifiques en herbe. En plus de ses 450 activités pratiques, le musée présente une chambre à ouragan qui vous permet de vivre l’étonnante sensation d’un vent de 74 milles à l’heure, ainsi qu’une aventure de cinéma IMAX.

Et... parlant de musées! Combien de villes peuvent se vanter de posséder un musée d’histoire d’une longueur de 10 pâtés de maisons et d’une largeur tout aussi imposante? Les découvertes antiques d’Ybor City sont possibles sur tout le territoire de la ville, et même davantage. Ses rues sont bordées d’édifices anciens, accolés aux 200 compagnies de cigares et aux 12 000 fabricants qui ont mené le bal commercial de ce produit naguère.

Le Tampa Museum of Art présente une collection permanente d’œuvres classiques grecques et romaines, tout comme de l’art contemporain, dont des sculptures. Le musée d’art contemporain de l’Université de Floride du Sud héberge une collection permanente de 3 600 œuvres qui comprend des travaux de Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg et James Rosenquist, ainsi que de l’art africain. L’art surréaliste de Salvador Dali est exposé dans la plus grande collection de ce genre au Salvador Dali Museum de St. Petersburg.

Théâtre
En matière d’art du spectacle, le Tampa Bay Performing Arts Center se targue d’être le plus grand complexe de spectacle au sud de Washington. Il contient quatre salles pour l’opéra, le cabaret, les pièces de théâtre, la danse, la musique ainsi que le théâtre parallèle de Broadway. Établi en 1926, le légendaire Tampa Theater figure dans le registre national des lieux historiques et présente des films, des concerts, des évènements spéciaux et organise des visites de l’arrière-scène.

Vie nocturne
Les nombreux bars de la région, particulièrement à St. Petersburg Beach ainsi que sur le chapelet d’îles de long de la côte, rassasieront la foule nocturne avec des styles de musique diversifiés. Le Jillian’s Bistro & Piano Bar présente des prestations sur place et offre un menu de plats exotiques. Le Jannus Landing présente des concerts variés pour tous les âges. La fête bat toujours son plein au Shadracks, et le World of Beer est le lieu de rencontre des amateurs après un match de hockey au Amalie Arena.

Sports
Tampa Bay adore ses équipes de sport. Qu’il s’agisse de son équipe de football des Buccaneer de Tampa Bay ou de ses équipes professionnelles de baseball et de hockey, la ville se démarque au plan sportif, et ce, depuis toujours : le 4 avril 1919, le grand joueur de baseball Babe Ruth a frappé son plus long coup de circuit ici, au Plant Field, un coup record où la balle a franchi 587 pieds. Autre figure célèbre du baseball, Al Lopez, aussi connu sous le nom d’« El Señor » et nommé au Temple de la renommée du baseball en 1977, est natif d’Ybor City.

Le Raymond James Stadium de Tampa Bay, qui reçoit fréquemment le Super Bowl, est un stade renommé à l’échelle nationale. L’équipe de hockey du Lightning de Tampa Bay évolue à l’Ice Arena, et les amateurs enthousiastes suivent de près l’équipe de baseball de Tampa Bay, les Devil Rays.

Pour les férus de course, Tampa Bay possède deux pistes de course de lévriers, soit la Derby Lane, à St. Petersburg, connue pour être la plus vieille piste de course de chiens en exploitation ininterrompue au monde, ainsi que la Tampa Greyhound Track, à Tampa. Dans les environs d’Oldsmar, l’hippodrome Tampa Bay Downs explose d’animation sous le bruit des sabots des pur-sang.

Enfin, ceux qui recherchent une balade ou un petit jogging offrant de beaux paysages ne seront pas en reste : le Bayshore Boulevard longe la baie de Tampa sur 4,5 milles tranquilles de vue panoramique et de verdure. L’une des voies préférées des coureurs, marcheurs, patineurs et cyclistes, ce boulevard est l’épicentre des amateurs de conditionnement physique, et a été cité par l’American Automobile Association comme l’une des meilleures routes de l’État. À St. Petersburg, la jetée historique longue d’un mille est un endroit fantastique où déambuler et vivre l’histoire, profiter du moment présent et contempler l’avenir.

Arrivée

Si vous prenez l’avion en destination des États-Unis, vous devrez franchir les douanes américaines à votre aéroport local, pour ensuite poursuivre votre route. Une fois que vous serez arrivé à l’aéroport international de Tampa, dirigez-vous vers la zone de réception des bagages afin de récupérer vos valises. En seulement quelques étapes de courte durée, vous vous retrouverez à l’extérieur et serez en mesure de prendre une navette ou un taxi jusqu’à votre hôtel.

Départ

Le personnel souriant de WestJet vous accueillera au comptoir d’enregistrement pour les vols internationaux et vous assistera dans votre retour à la maison. Vous pouvez vous enregistrer et choisir votre siège en ligne à l’avance au

Tampa/St.Petersburg
État : Floride

Pays : États-Unis

Tampa/St. Petersburg en chiffres :
Population : 1 000 000

Altitude : 13 pieds

Précipitations annuelles moyennes de pluie : 46 pouces

Précipitations annuelles moyennes de neige : 0 po

Température moyenne en janvier : 60 degrés F

Température moyenne en juillet 82 degrés F

Quelques faits en bref :
Principales industries : Pétrole, électronique, informatique, fabrication d’automobile, agriculture

Ethnies : 58 % Caucasien, 9 % Hispanique, 27 % Afroaméricain, 2 % Asiatique, 4 % Autre

Électricité : 110 volts, 60 Hz, prises standard à deux broches

Fuseau horaire : GMT-5

Indicatif du pays : 1

Indicatif régional : 812, 813

Le saviez-vous?
Le nom de Tampa vient d’un mot amérindien signifiant « bâton enflammé ». Les éclairs sont fréquents dans cette région. St. Petersburg est la ville-sœur de Takamatsu, au Japon.

Situation géographique :
Tampa et St. Petersburg sont toutes deux situées sur la côte. Tampa est la première ville de l’aire urbaine de Tampa Bay. La Floride est entourée de la Géorgie, de l’Alabama, du golfe du Mexique et de l’océan Atlantique.

La topographie de Tampa se résume à un mot : plate. En fait, la colline la plus importante dans un rayon de 100 km est la voie d’accès menant à la travée du Sunshine Skyway Bridge en direction sud en partant de St. Petersburg. À l’est de Tampa, vous trouverez surtout des terres agricoles, à savoir de grands champs de fraises et de bleuets.

L’eau est une autre caractéristique fondamentale de la région de Tampa Bay. Avec le golfe du Mexique d’un côté et la baie en forme de croissant de lune de l’autre, il semble qu’il y ait un pont à traverser, peu importe où l’on se rend.

Les plages sont toutes de sable, avec seulement quelques cailloux ça et là. Mis à part les plages, Tampa Bay est entourée de palétuviers et de vasières. Les eaux calmes accueillent les oiseaux de rivages nicheurs, les lamantins et les kayakistes qui souhaitent observer la nature de près.

La Hillsborough River s’étend sur 87 km, des forêts marécageuses de l’est, en passant par Tampa pour se jeter dans la baie. Sur les rives en amont de la rivière, vous pourriez apercevoir des gophères polyphèmes, des serpents indigo de l’est, des geais à gorge blanche et peut-être même un pygargue à tête blanche.

Près de la côte, la vie sauvage est beaucoup plus présente – les pélicans, balbuzards pêcheurs et grands hérons sont partout.

La baie de Tampa, sur la côte de laquelle est situé l’un des plus grands ports isolés au monde, est une grande étendue d’eau séparée du golfe du Mexique par une presqu’île qui s’étend de Clearwater, au nord, à St. Petersburg, au sud. Au centre de cette gigantesque baie se trouve une péninsule qui abrite, à sa pointe sud, la base militaire aérienne MacDill Air Force Base. Au nord réside la ville de Tampa, dont le nom tire son origine d’un mot amérindien signifiant « bâton enflammé », en référence à la région en tant que lieu pour camper.

Aéroport de Tampa-Westshore
Récipiendaire de prix, l’aéroport international de Tampa est situé dans la partie est de la ville, dans la région Airport-Westshore. Accueillant près de 14 millions de passagers annuellement, l’aéroport international de Tampa se classe parmi les 10 aéroports au pays comptant le plus de départs sans retard. C’est dans ce secteur que vous trouverez certains des hôtels les plus impressionnants de la ville, notamment l’Embassy Suites Tampa, le centre commercial WestShore Plaza ainsi que le Raymond James Stadium.

Busch Gardens/Université de Floride du Sud
L’autoroute interétatique I-75 longe tout le côté est de la baie, du nord au sud, alors que l’I-275 part de l’I-75 au nord de Sarasota pour traverser St. Petersburg et enjamber le pont Howard Frankland, puis se diriger vers le nord depuis le centre-ville. Ces deux autoroutes se rejoignent tout juste au nord de la ville et délimitent un triangle aussi connu sous le nom de région de Bush Gardens-Université de Floride du Sud.

C’est là où vous trouverez d’ailleurs les fameux Busch Gardens. Parmi les autres attraits à proximité comptent la piste de course de lévriers Tampa Greyhound Track, le Museum of Science & Industry, le parc aquatique Adventure Island ainsi que la brasserie D. G. Yuengling Brewery.

Centre-ville de Tampa
Le fleuve Hillsborough serpente dans le secteur de Busch Gardens-Université de Floride du Sud, et traverse le centre-ville de Tampa, divisant la ville en deux, pour se diriger vers la mer. Du côté est du fleuve, en plein cœur du centre-ville, se trouvent de nombreux hôtels tous plus attrayants les uns que les autres, dont le Tampa Marriott Waterside Hotel & Marina.

C’est aussi dans cette partie de la ville que vous trouverez le Tampa Museum of Art, le Florida Aquarium ainsi que le Tampa Performing Arts Center.

Ybor City
Du côté sud du centre-ville de Tampa se trouve le minuscule quartier Ybor City, véritable pivot de la de confection de cigares. Les fabricants de cigares y ont installé leurs pénates après qu’un incendie eut détruit leur industrie de Key West. Bien qu’on n’y trouve qu’une dizaine de rues dans les deux directions, le secteur est extrêmement riche en histoire.

Les grands entrepôts de brique, qui autrefois étaient des usines de cigares, ont été transformés en bureaux et boutiques et c’est grâce à un immense effort de revitalisation que le quartier Ybor City est aujourd’hui l’un des endroits les plus vivants de la ville pendant le week-end. Des restaurants comme le Columbia ou des bars de danse dont le Prana, des boutiques de cigares et des ateliers spécialisés bordent les rues étroites d’Ybor City. S’y trouve également l’Ybor City Museum, qui relate l’histoire de la ville haute en couleur.

Plant City
En vous déplaçant vers l’est de Tampa par l’I-4, autoroute qui relie Tampa à Daytona par Orlando, vous arriverez à Plant City, une communauté agricole reconnue pour son festival annuel des fraises ainsi qu’une multitude d’autres évènements associés. Vous y trouverez nombre de boutiques et restaurants agréables.

En 1527, l’explorateur espagnol Panfilo de Narvaez part avec une flotte de quatre galères, à la recherche du trésor tant convoité du Nouveau Monde : de l’or. Toutefois, son plan échoue. Un ouragan repousse ses navires, qui accostent finalement sur la côte du golfe du Mexique.

Dans le village, du moins c’est ce que raconte l’histoire, de Narvaez découvre un objet scintillant et pense avoir trouvé ce que recherchent tous les explorateurs. Mais ce trésor s’avère être une pièce en tout point espagnole, extirpée des épaves échouées par des tribus amérindiennes!

Un grand nombre d’explorateurs viennent à la recherche de richesses. Les pirates Black Caesar, José Gaspar et Jean Lafitte laissent un héritage, au plan littéral autant que figuré. Aujourd’hui, leur souvenir est sentimental, voire honoré, au Festival Gasparilla, une grande fête costumée qui souligne les invasions pirates.

Une autre industrie se développe lorsque des flottes de pêche arrivent pour tirer parti des eaux poissonneuses de la baie de Tampa. La pêche demeure de nos jours une pierre d’assise de l’économie de la région et l’épine dorsale de l’industrie de la restauration.

Au fur et à mesure que le commerce prend de l’expansion, l’aménagement de voies de circulation pavées sur plusieurs milles et de ponts permet de relier les chapelets d’îles et la terre ferme. Le Skyway Bridge, une série de connecteurs qui s’étendent sur 14 milles de distance dans l’aire urbaine de Tampa Bay, est désormais un attrait touristique en lui-même.

Puis, les boucaniers contemporains commencent à faire la promotion de Tampa en tant que lieu immobilier de premier ordre. Pendant les années 1920, les promoteurs suivent les traces de l’entrepreneur et magnat des chemins de fer, Henry Plant. Plant amène le chemin de fer depuis les froids climats du nord, jusqu’aux régions ensoleillées du sud. Une rivalité s’installe entre Plant et son homologue entrepreneur, Henry Flagler, qui lui aussi construit un chemin de fer, ce dernier courant le long de la ligne côtière de la péninsule de la Floride.

Mettant sur la table ce qu’il convient d’appeler une immense somme pour l’époque, soit 3 millions de dollars US, Plant ouvre en 1891 l’imposant Tampa Bay Hotel au bord de l’eau, le flanquant de minarets en argent scintillant et décorant les vérandas de boiseries maures. Visible à des milles à la ronde, le bien-aimé Tampa Bay Hotel demeure encore aujourd’hui une figure emblématique de la ville. Structure magnifique, l’établissement a déjà abrité des corridors si longs que les riches clients indolents de l’hôtel avaient la possibilité de louer un pousse-pousse pour retourner à leur chambre. Pour monter à l’étage, les visiteurs pouvaient prendre un ascenseur en bois sculpté à la main et à propulsion hydraulique, le seul de ce genre dans le monde entier. À cet endroit, les vérandas ont vu déambuler des personnalités, remarquablement ou tristement célèbres, notamment Teddy Roosevelt, Babe Ruth, Clara Barton, William Jennings Bryan, pour ne nommer que ceux-ci.

À l’époque, Plant construit un autre hôtel, l’imposant Belleview Biltmore, qui est toujours exploité aujourd’hui. Puis, ces deux établissements d’hébergement sont ensuite rejoints par le Don Cesar Hotel au rose bonbon flamboyant, porte-étendard des hôtels de l’île côtière et affichant une impressionnante liste d’invités de prestige comptant F. Scott Fitzgerald ainsi que sa femme, Zelda.

Les années passent et les colons écossais s’installent près de Dunedin, qui, près de 150 ans plus tard, affiche fièrement ses racines gaéliques avec un festival de jeux écossais, qui présente des compétitions complètement folles comme le lancer du tronc ainsi qu’une prestation de cérémonie militaire du Retreat and Tattoo.

Or, les Écossais ne sont pas les seuls étrangers à vouloir profiter des côtes tranquilles de la Floride. Plusieurs générations auparavant, des pêcheurs d’éponges grecs s’installent à Tarpon Springs; il est d’ailleurs encore possible d’acheter des éponges cueillies directement dans la mer à proximité, et de bavarder avec des gens dont le passé est intiment lié aux eaux scintillantes de la baie de Tampa. Rien de ce patrimoine n’est tombé dans l’oubli. On gratte toujours le bouzouki dans les tavernes de Tarpon Springs et l’on raconte même que les assiettes volent en éclat lorsque la danse derviche tourneur bat son plein aux petites heures du matin. À Pâques, la communauté célèbre l’Épiphanie en jetant une croix à la mer; des plongeurs s’enfoncent ensuite dans les eaux pour la récupérer et le gagnant connaîtra un an de bonne fortune.

La sereine ville de St. Petersburg n’est pas en reste et se démarque aussi en matière historique. Là, l’histoire est marquée par des jours heureux jusqu’au tournant du siècle, après quoi surviennent la prohibition et une certaine expansion. En 1885, une association médicale américaine qualifie la ville d’endroit où il fait bon vivre; des dizaines de bancs verts sont installés un peu partout dans la ville, donnant un petit répit aux touristes âgés pour prendre du soleil. Il fut un temps où le journal de la ville, l’Evening Sun, était gratuit si le soleil ne se pointait pas le bout du nez. En 76 ans, les lecteurs n’ont pu profiter de cette gratuité que 295 fois, soit une moyenne de quatre fois par an! La ville figure en outre dans le livre des records Guinness pour la plus longue série de jours ensoleillés consécutifs, soit 768, entre février 1967 et mars 1969.

En 1889, l’Orange Belt Railway construit la jetée municipale de St. Petersburg, puis aménage un pavillon des bains ainsi qu’une glissade vers la mer. À l’époque, un chariot tiré par des chevaux transporte alors les passagers depuis les quais sur deux milles de distance, puis un service de taxi collectif fait la navette le long de la bande de béton longue d’un mille. Au beau milieu de la ville, cette structure de béton est aujourd’hui simplement appelée « The Pier » (en français, « la Jetée »). Tout aussi singulière qu’à l’époque, la jetée porte en son centre une gigantesque pyramide inversée!

Dans les années qui suivent, la ville essaie tant bien que mal de défaire son image de havre de retraités et c’est pourquoi la plage de St. Petersburg abrite des discothèques jouant du rock endiablé jusqu’à l’aube. Mais la ville n’en demeure pas moins très populaire auprès des aînés; non seulement compte-t-elle une équipe de baseball qui n’accueille que les joueurs de 70 ans et plus, mais elle possède également le plus grand club de jeu de palets au monde. Le jeu de palets est si populaire ici que la ville abrite le Temple de la renommée du jeu de palets, rien de moins!

La St. Petersburg d’aujourd’hui est incontestablement un endroit charmant, aux majestueuses maisons anciennes, aux pelouses parfaitement entretenues, et compte une ligne côtière longue de deux milles, un parc de loisir de 2 000 acres ainsi qu’une pléthore de parcs si parfaitement harmonieux que vous vous demanderez si les jardiniers mesurent la hauteur des brins d’herbe avant de les couper. L’un des porte-drapeaux des hôtels de la ville et véritable image de carte postale est le Renaissance Vinoy Hotel, entièrement restauré pour lui redonner ses airs de jeunesse et qui, même après avoir connu des jours difficiles, est redevenu le plus spectaculaire hôtel ancien de la Floride.

Forte d’une population actuelle de 2,5 millions d’habitants, la région de Tampa Bay a vu naître le Tampa Convention Center en 1990, le Florida Aquarium en 1995, puis, un an plus tard, l’Ice Palace Arena, doté de 20 000 sièges. Bientôt, l’expansion du centre-ville de Tampa atteint les limites d’Ybor City et, entre les deux, se trouve le Channelside du Garrison Seaport Center, un complexe de 230 000 pieds carrés abritant cinémas, restaurants et boutiques de vente au détail. Pendant ce temps, les navires de la Holland America Drive et de Carnival Cruises accostent et repartent régulièrement du 11e port en importance au pays.

Entourée d’eau, l’aire urbaine de Tampa Bay, qui a longtemps été une terre d’accueil pour les explorateurs, les promoteurs et les vacanciers en quête de soleil se révèle un lieu d’abondance, de lumière et de sable.

Tampa Bay jouit d’une grande richesse naturelle. De nombreuses espèces de poissons abondent dans les eaux chaudes du golfe et les plus de 2 500 fermes de la région cultivent des produits allant des légumes d’hiver aux fraises d’été. C’est près de l’aéroport, dans Ybor City et dans le secteur de l’Université de Floride du Sud que vous trouverez le plus de choix de restaurants.

Tampa Airport/Westshore
Le Bern’s Steakhouse est tout aussi connu et renommé pour ses excellentes coupes de viande que pour son cellier bien garni. Propriété exploitée par la famille Laxer depuis plus de 40 ans, le Bern’s est encensé par la critique année après année pour ses lampes en vitraux, son bœuf américain de première qualité (vieilli jusqu’à 10 semaines dans des casiers spéciaux), ainsi que ses herbes et légumes cultivés spécialement pour ce restaurant. Vous aurez l’occasion de parcourir un menu de 65 pages de desserts et peut-être de connaître le nouveau venu, le Sidebern’s, un restaurant dans le même ton, créé pour accueillir le flux de clientèle en surplus du restaurant principal et pour servir ce qu’il est convenu d’appeler « une cuisine unique en son genre ». Même si ces deux établissements jouissent d’une popularité incontestable à Tampa, d’autres concurrents se sont ajoutés et servent une vaste gamme de plats, du plus raffiné au plus décontracté.

Le Donatello cuisine des plats de l’Italie du Nord, servis dans un décor de verre de cristal et de serveurs en smoking. Ce restaurant a remporté de nombreux prix pour l’excellence de sa nourriture et de son service. Haut perché sur le Hyatt Regency Westshore, et surplombant la baie de Tampa, l’Armani’s vise les plus hauts sommets de la cuisine de Tampa Bay, tant au plan littéral que figuratif. L’établissement est l’un des préférés des locaux, pour sa cuisine italienne raffinée et sa remarquable carte des vins. Avec sa vue splendide sur la baie qui a inspiré son nom, l’Oystercatchers (ou « chasseur d’huîtres ») est dissimulé dans une réserve naturelle de 35 acres et attire les clients friands de fruits de mer pêchés directement des eaux environnantes et servis avec style.

Busch Gardens/Université de Floride du Sud
Les résidents de Tampa Bay adorent leur bière. La ville est d’ailleurs le lieu d’établissement de la première brasserie de cet État, la Florida Brewing Company (1897). Anheuser-Busch brasse et sert sa mousse à un kiosque de son parc d’attractions Busch Gardens. Rien n’égale les fruits de mer fumés du Skipper’s Smokehouse et les cuisiniers du The Cuban Sandwich Shop vous serviront des plats traditionnels cubains dotés d’une touche de modernité. Essayez le jambon-fromage du Media Noche, ou faites un arrêt au Taj pour déguster une vaste gamme des plats indiens les plus populaires.

Ybor City
Les bistros se sont multipliés un peu partout et on en compte près d’une douzaine dans la ville d’Ybor City. L’Ovo Art Café vous sert dans une ambiance chic, où les décorations florales s’harmonisent à une musique douce. Le Bordeaux est un bungalow transformé en bistro, et le Mise En Place, situé juste en face du dôme bulbeux de l’étrange et magnifique Tampa Bay Hotel porte très bien son nom.

La popularité culinaire de la région repose traditionnellement sur deux piliers de la cuisine. Le vaste Columbia Restaurant, le plus ancien restaurant de la Floride, sert des « blue margaritas » et une cuisine espagnole depuis 1905, en plus de compter à son actif une douzaine de prix culinaires. À cet endroit, vous pourrez prendre le repas dans l’une des 11 salles à manger élégamment décorées qui couvrent pas moins d’un pâté de maisons complet! Le Bernini Restaurant présente des délices culinaires qui se renouvellent régulièrement, du bœuf aux truffes blanches, à la pizza haut de gamme façon Vésuve, garnie d’huile pimentée, de tomates séchées au soleil, de poulet et de mozzarella fumé.

L’eau salée et le soleil ont fait la réputation de Tampa. Mais ce n’est que lorsque l’on découvre la vraie profondeur de Tampa et ce que la ville a à offrir que l’on y devient réellement accro.

On trouve ici une variété d’espaces, de quartiers branchés et de petites villes isolées; on peut y faire exactement ce que l’on veut, chaque jour qu’on y passe.

Il est difficile de trouver des plages sablonneuses où que ce soit au nord de Tampa sur la côte du golfe de la Floride. On n’y trouve que des mangroves et des coquilles d’huîtres. Profitez bien du 40 km de plages de Tampa Bay et enfouissez vos orteils dans le sable doré. Visitez la plage reculée d’East Beach à Fort Desoto et profitez des éblouissants points de vue du Sunshine Skyway Bridge dont la hauteur atteint 58 mètres, ce qui en fait le pont de béton à haubans le plus long du monde.

Enfilez ensuite vos sandales et parcourez les galeries d’art de St. Pete Beach, louez un bateau nolisé de Hubbard’s Marina à John’s Pass ou lancez votre ligne depuis un peu plus d’une trentaine de quais de pêche publics dans la baie.

Quand l’air marin aura attisé votre soif, dirigez-vous vers le nord à Dunedin. Cette communauté écossaise est réputée pour ses brasseries et ses Jeux des Highlands annuels. Ceux-ci comportent des épreuves comme le lancer de la bûche, le lancer du marteau et d’autres événements.

Vous êtes prêt pour une activité un peu plus raffinée? Visitez le Tampa Museum of Art. Il est situé sur le bord de la Hillsborough River près de la baie. Les équipes d’aviron de la ligue Ivy s’entraînent régulièrement sur cette rivière en raison du calme qui y règne. Chaque année, les équipes revêtent leurs uniformes et peignent une partie de la digue.

Non loin de là, le Tampa Theatre propose des films d’avant-garde et des nouveautés à succès dans son temple du cinéma rénové datant de 1920. De l’autre côté de la baie, on trouve le nouveau joyau de St. Petersburg : le Dali Museum. On y trouve des chefs-d’œuvre de Salvador Dali, dont chacune des toiles pèse plus de 450 kilogrammes.

À St. Petersburg, vous pourrez visiter entre autres le Holocaust Museum et le Great Exploration Children’s Museum. Apportez votre pique-nique et promenez-vous dans les parcs gazonnés luxuriants entourant le port de plaisance pour yachts du centre-ville.

Avec l’éventail d’attractions touristiques de Tampa, plusieurs visiteurs choisissent de louer une voiture pour leur séjour dans la ville. Si vous optez pour louer une voiture que vous conduirez vous-même, tentez d’éviter de circuler pendant les heures d’embouteillage, soit de 7 h 30 à 9 h 30 et de 15 h 30 à 19 h 30. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, assurez-vous de prévoir un peu plus de temps qu’il n’en faudrait normalement pour vous rendre à destination.

Si la location de voiture ne fait pas partie de vos plans, Tampa propose de nombreuses solutions en matière de transports en commun afin de vous aider à profiter pleinement de votre voyage.

Le réseau de transport en commun HART de Tampa

Le Hillsborough Area Regional Transit (HART) de Tampa dessert le comté. Ses autobus parcourent les routes locales et les voies rapides réservées. Les trajets qui parcourent les routes locales comptent plusieurs arrêts tout au long du parcours, tandis que les lignes express de banlieue comportent moins d’arrêts et font l’aller-retour entre le centre-ville et la banlieue. Peu importe la ligne choisie, l’une comme l’autre conviendra à ceux qui voyagent avec des enfants, les autobus étant rarement remplis à pleine capacité. Le tarif est de 1,75 $ US pour les lignes qui desservent les routes locales et de 2,75 $ US pour les lignes express de banlieue. Les usagers âgés de 65 ans et plus ou de 17 ans et moins voyagent pour la moitié du prix.

Essayez le tramway de Tampa

Il existe également à Tampa tout un réseau de tramway qu’on appelle TECO; le circuit s’étend de Dick Greco Plaza (au centre-ville) jusqu’à Centennial Park à Ybor City. Avec seulement 10 arrêts, le tramway représente un excellent moyen de transport pour les touristes qui souhaitent se déplacer d’une attraction à l’autre. Le tramway s’arrête au St. Pete Times Forum, au Florida Aquarium et à plusieurs autres incontournables destinations où l’on peut faire le tour des boutiques et des restaurants. À votre grand bonheur, vous trouverez des machines distributrices de tickets à tous les arrêts.

Emprunter cette ligne de tramway est une excellente façon de faire connaître aux enfants un moyen de transport historique, en plus de leur faire découvrir les nombreux sites historiques qui se trouvent tout au long de son parcours (et ce, sans avoir à marcher). Un passage simple coûte 2,50 $ US. Vous pouvez aussi vous procurer un laissez-passer de jour vous donnant un accès illimité aux tramways et aux trolleys pour seulement 5 $ US. Les horaires varient selon la saison et le jour de la semaine, assurez-vous donc de bien vous informer auprès du concierge de votre hôtel avant de sortir.

Ou encore, empruntez le trolley de Tampa

On trouve également à Tampa un circuit de trolley comptant deux lignes, lequel est en service pendant les heures d’embouteillage. Ces lignes contournent le quartier des affaires de Tampa et il est possible de se procurer des correspondances pour se déplacer des lignes de tramway aux lignes de trolley.

Vous préférez voyager en taxi ou en limousine? Il existe plusieurs compagnies de taxis locales à Tampa, lesquelles passeront vous prendre à votre hôtel et vous y déposeront, peu importe l’heure.

Si vous prenez l’avion en destination des États-Unis, vous devrez franchir les douanes américaines à votre aéroport local, pour ensuite poursuivre votre route.

Pendant votre visite à Tampa, il vous faudra avoir des dollars américains en poche pour les dépenses d’ordre général et les transports.

Avec l’éventail d’attractions touristiques de Tampa, plusieurs visiteurs choisissent de louer une voiture pour leur séjour dans la ville.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances