Turques et Caïques

Lieu de destination

  • 21.7833, -72.2833:primary
  • 21.7735996246338, -72.2658996582031:secondary
Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Les îles Turques-et-Caïques offrent une grande variété de superbes hôtels où l'accent est d'abord et avant tout mis sur la détente. Toutefois, cette nouvelle destination vacances peut également être le point de départ de vos aventures - si c'est ce que vous voulez. De nombreuses options s'offrent à vous quant aux mille et une façons d'explorer les îles et de profiter de votre séjour.

Certaines des activités les plus populaires sont nautiques : imaginez-vous à bord d'un catamaran pour une croisière au coucher du soleil ou en train de faire de la plongée en apnée près de récifs coralliens immaculés. Vous optez pour une activité sur la terre ferme? Profitez des magnifiques terrains de golf, faites une promenade dans la nature ou visitez les boutiques hors taxes et les restaurants. Ne manquez pas de goûter aux fruits de mer et aux conques, qui figurent sur bon nombre de menus locaux.

Avec toutes les activités que les îles Turques-et-Caïques vous proposent, vous pouvez planifier vos vacances selon vos besoins : ne faites rien, faites-en quelques-unes ou faites-les toutes. Les îles, où « hospitalité » est le mot d'ordre, accueillent les visiteurs de tous types.

Les habitants chérissent leur petit coin du paradis, et ils tiennent beaucoup à ce que vous l'aimiez autant. Les insulaires turques vous indiqueront rapidement leurs plages secrètes et leurs restaurants préférés. Et, étant donné tout ce que les îles Turques-et-Caïques ont à offrir, vous y découvrirez sans aucun doute des endroits qui vous plairont à coup sûr.

Les plages sont parmi les plus belles des Caraïbes. Immaculées, elles entourent chaque île d'un ruban blanc. Ces plages sont celles dont vous rêvez lorsque vous imaginez des vacances au soleil. Vous pouvez vous y détendre tranquillement sur une chaise longue au son des vagues qui s'échouent sur le sable.

Quand vous rencontrez des voyageurs qui ont visité les îles Turques-et-Caïques, ne soyez pas surpris d'entendre que leurs vacances ont été très tranquilles. C'est une destination idéale pour ceux et celles souhaitant se détendre. Le rythme de la vie insulaire est paisible; gens pressés et soucieux, s'abstenir.

Lâchez prise, vivez au rythme des îles et émerveillez-vous devant la beauté naturelle de cette destination tropicale. En après-midi, étendez-vous sur le sable pour faire une petite sieste. Admirez les différentes nuances que prend le soleil en se couchant et délectez-vous du sable soyeux entre vos orteils. Vous vous sentirez parfaitement à l'aise parmi les palmiers se balançant doucement au gré des brises maritimes rafraîchissantes.

Turques et Caïques est une destination fantastique pour :

  • plage
  • plongée en apnée et plongée sous-marine
  • magasins et restaurants

Info-destination

Les îles Turques-et-Caïques bénéficient d'un climat agréable. En effet, il est relativement plus aride et plus sec que celui d'autres destinations des Caraïbes. La température annuelle moyenne se situe entre 25 à 29 °C, et les mois les plus chauds sont juillet, août et septembre.

Les précipitations de pluie sont peu nombreuses et la plupart des îles en reçoivent moins de 76 centimètres par année. La période de pluie la plus intense se situe entre la fin du mois de septembre et décembre. Lorsqu'il pleut, les averses sont généralement brèves et au retour du soleil se dessinent à l'occasion de magnifiques arcs-en-ciel.

N'oubliez pas de mettre dans votre valise les articles solaires essentiels tels crème solaire, chapeau et lunettes de soleil. Apportez un manteau léger ou un chandail chaud pour les activités qui ont lieu tôt le matin ou tard le soir, ainsi que pour les endroits où la climatisation est un peu trop forte.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Turques et Caïques

Comme bon nombre d'îles des Caraïbes, la culture des Turques-et-Caïques est étroitement liée à son histoire. Il est généralement cru que Christophe Colomb les a découvertes par hasard lorsqu'il a posé le pied sur Grande Turque (Grand Turk) en 1492, qui abrite à cette époque deux tribus : les Taïnos et les Lucayens.

Les îles sont passées entre les mains des pays européens ayant des colonies dans les Caraïbes. D'abord sous tutelle espagnole, elles sont devenues françaises. Puis, les Britanniques y ont imposé leur souveraineté vers 1710 au nom des Bermudes. Vers 1799, elles furent rattachées officiellement aux Bahamas. Au début des années 1980, les îles Turques-et-Caïques ont gagné leur indépendance, mais demeurent un territoire britannique d'outre-mer.

Les différents pays qui ont régné sur celles-ci ont laissé sur la culture locale une impression durable. Vous le remarquerez à la diversité des restaurants ethniques et même au langage des habitants. Vous voulez faire quelques emplettes? Visitez l'île principale, Providenciales; son nom d'origine française rappelle le 17e siècle, époque où les îles étaient soumises au régime français.

Fort George Cay est un clin-d'œil aux racines britanniques des Turques-et-Caïques. Un fort britannique y a été stratégiquement bâti pour défendre les îles contre les Français qui souhaitaient occuper d'autres îles des Caraïbes. De plus, les pirates pullulaient dans la région, prêts à piller les navires chargés de marchandises à exporter. Les Britanniques ayant défendu avec succès les îles, c'est l'anglais et non le français qui est la langue dominante.

Aux îles Turques-et-Caïques, la devise officielle est le dollar américain. La plupart des hôtels, restaurants et commerces acceptent également les principales cartes de crédit.

Sur Providenciales, il est possible de retirer de l'argent aux guichets automatiques que vous trouverez dans les banques (dont la Banque Scotia) ainsi que dans les grands supermarchés, le centre commercial Ports of Call et à l'Ocean Club Plaza. La Banque Scotia a également des succursales sur Grande Turque.

Bien que l'on retrouve des restaurants dans presque tous les quartiers de l'île, les mieux cotés sont situés à Grace Bay et à Turtle Cove, en compagnie de bars du même calibre. Là, vous pourrez déguster des fruits de mer on ne peut plus frais, de la cuisine italienne cinq étoiles et des plats des Caraïbes haut de gamme à base d'ingrédients locaux.   

 

Grace Bay

 

C'est à Grace Bay que les visiteurs auront droit aux meilleurs établissements où boire et où manger de l'île. La plupart de ceux-ci se regroupent dans trois quartiers principaux : Regent Village, Ports of Call et Saltmills Plaza. Vous souhaitez un repas cinq étoiles sur la plage? Dirigez-vous vers le Bay Bistro, où vous pourrez découvrir une cuisine primée les orteils plongés dans le sable. Ne vous privez pas non plus des succulents fruits de mer du Coco Bistro, un resto qui ne cesse de rafler des prix, ni de côtoyer les résidents de l'île au Fresh Catch. Après avoir mangé, essayez l'un des bars du coin : leurs cocktails sont préparés à la perfection. Parmi les plus populaires, mentionnons l'Infiniti Bar, le Sand Bar et l'Opus Wine Bar.

 

Turtle Cove

 

La scène culinaire et les endroits où boire sont un peu plus discrets à Turtle Cove. Pour ceux qui aiment bien la tranquillité, c'est une raison de plus d'y aller. On a droit ici à une grande variété de restaurants, dont plusieurs qui proposent d'acheter la pêche du jour, rapportée tous les matins par les pêcheurs du coin. Les résidents et les visiteurs se pressent tous au Sharkbites Bar & Grill, dont la terrasse ensoleillée offre une superbe vue sur la marina. Tous les soirs, le resto décontracté se transforme en populaire bar où viennent jouer des musiciens. Si l'idée de faire un pique-nique sur la plage vous plaît, passez faire le plein de denrées à Greenbean. Les amateurs de vin, pour leur part, devront faire un tour au Magnolia Wine Bar & Restaurant. En prime, vous ne trouverez pas meilleur endroit où admirer le coucher de soleil!

 

Le reste de l'île

 

La plupart des grands restaurants de Providenciales se trouvent à Grace Bay ou à Turtle Cove, mais il existe aussi quelques petits bijoux cachés çà et là sur l'île. Fire and Ice, dans le Blue Haven Resort & Marina, à Leeward, a un menu à couper le souffle et sert ses plats dans une superbe mangrove. De l'autre côté de l'île, à Chalk Sound, Las Brisas épate ses invités avec sa terrasse qui donne sur l'eau et sa cuisine espagnole authentique.

D'une superficie de 95 kilomètres carrés (37 milles carrés), l'île de Providenciales, connue localement sous le petit nom de Provo, attire encore et toujours des milliers de visiteurs à ses plages immaculées et à ses hôtels de luxe. Bien qu'il existe quelques petites collectivités sur l'île, c'est dans les quartiers de Grace Bay et de Turtle Cove que l'on retrouve le plus d'hôtels chics, de bons restaurants et de marinas. 

 

Grace Bay

 

Célèbre pour sa plage légendaire, ses somptueux hôtels et ses restaurants cinq étoiles, Grace Bay attire chaque année des milliers de visiteurs. Situé du côté nord-ouest de l'île, c'est le quartier le plus connu de Providenciales. Mais s'il y a bien une chose qui l'a rendu célèbre, c'est Grace Bay Beach, une magnifique bande sablonneuse garnie de plantes exotiques le long des eaux turquoise de l'Atlantique. Là, les restaurants et les magasins abondent, mais aussi les bars où l'on peut déguster des boissons tropicales fruitées. Il est tout à fait possible de s'y déplacer à pied, mais l'on peut également y louer des voitures ou des vélos.

 

Turtle Cove

 

Turtle Cove, c'est un peu la Mecque des passionnés de la plongée en apnée : on y a droit à de nombreux points d'accès aux récifs de l'île. Cela dit, ne croyez pas pour autant qu'il est obligatoire d'aimer ce sport pour être intéressé par cette région du nord de Providenciales. Turtle Cove a été la première région de l'île à être développée à l'intention des touristes. De nos jours, plusieurs des villas qu'on y retrouve sont louées à des visiteurs qui viennent profiter de Babalua Beach, faire une croisière sur l'un des bateaux amarrés à la marina ou tout simplement se reposer dans un coin de paradis.

 

Le reste de l'île

 

En plus de Grace Bay et de Turtle Cove, Providenciales est parsemée de petites villes et de villages de pêche. Dans le sud-est de l'île, on peut admirer d'éblouissantes villas à louer loin de tout. Plusieurs villes qui offrent villas à louer et marinas peuvent valoir le détour, y compris Leeward, Chalk Sound, Silly Creek et Wheeland.

Sur la céleste Providenciales, il y a vraiment de tout pour tous. Des récifs aquatiques fourmillants de vie aux ruines historiques qui ne demandent qu'à être explorées, vous ne risquerez pas de vous ennuyer entre vos promenades le long des somptueuses plages de l'île. 

 

Sports

 

Le Provo Golf Course vous fera vivre une excellente expérience de golf. Situé à Grace Bay, ce parcours de 18 trous remporte constamment des prix et a été classé parmi les dix meilleurs (et les dix plus ardus!) des Caraïbes. Chaque piste est bordée de plantes tropicales indigènes, ce qui donne au site une ambiance à la fois exotique et luxuriante qui ne manquera pas de vous captiver. Gardez l'œil ouvert et vous pourrez voir quelques-uns des flamants roses qui ont élu domicile aux lacs du parcours.

 

Activités extérieures

 

Grâce à ses nombreuses plages immaculées, Providenciales regorge d'activités extérieures. Il y a bien sûr la plongée en apnée et la plongée sous-marine dans la chaude mer turquoise, mais aussi la randonnée sur Blue Mountain, entre autres aventures en plein air pour les amoureux de la nature.

 

Mais au fond, la plupart des visiteurs viennent à Providenciales pour se reposer un peu. Se reposer sur une belle plage, qui dit mieux? Entre toutes les plages de l'île, c'est Grace Bay Beach qui semble demeurer la plus populaire. Grace Bay Beach, c'est le genre de plage auquel les gens rêvent à la maison, qu'ils affichent comme fond d'écran de leur ordinateur. Du sable blanc et fin qui s'enfonce légèrement sous les pieds, balayé par de douces vagues azurées. Il y a également d'autres plages très populaires, comme Leeward Beach et Bight Beach. Les plus aventureux pourront vouloir explorer Sapodilla Bay et Five Cayes Beach.

 

Pour une aventure unique à l'extérieur, rendez-vous au parc national Chalk Sound. Vous pourrez y voir une mer d'un sublime turquoise, peut-être la plus turquoise que vous aurez vue de votre vie. Les visiteurs peuvent y louer des kayaks pour aller explorer la centaine d'îlots rocailleux qui le composent. Soyez attentif, vous verrez peut-être l'un des iguanes des Turques-et-Caïques qui adorent se dorer sur les affleurements rocheux. Les kayakistes reçoivent également parfois la visite de raies et de gentils requins-citrons pendant qu'ils naviguent dans l'eau peu profonde.

 

Musées et sites historiques

 

Cheshire Hall est probablement le site historique le plus célèbre de Providenciales. La grande demeure qui appartenait jadis à Thomas Stubb a fait office de plantation de coton pendant de nombreuses années au cours du XVIII<sup>e</sup> siècle. De nos jours, ce n'est plus que des ruines; un cadre qui donne quelques frissons quand on vient y passer la journée à l'explorer. Notez que, pendant votre visite de la propriété, il est important de toujours rester sur les sentiers bordés de pierre pour aider à conserver le site. Une petite boutique de cadeaux vend sur place des produits fabriqués sur l'île.

 

Les férus de l'étrange et du merveilleux devront s'assurer de mettre un peu de temps de côté pour explorer la ferme de coquillages Caicos Conch Farm, le seul établissement en son genre sur Terre. Cet établissement fondé par Chuck Hesse, biologiste de la vie marine et officier de la marine américaine, élève des strombes géants, un type de coquillage dont raffolent les habitants des Turques-et-Caïques. Malheureusement, l'ouragan Ike a ravagé une partie importante du site. Les visiteurs ont toujours l'occasion de venir en apprendre davantage au sujet des coquillages, mais l'avenir de la ferme demeure incertain.

 

Vie nocturne

 

Ce n'est pas à Providenciales que vous trouverez la vie nocturne la plus prenante. Les gens viennent sur l'île pour s'y reposer, un verre à la main, les yeux rivés sur l'océan. À l'heure actuelle, il n'y a pas la moindre boîte de nuit sur l'île, mais on retrouve tout de même des musiciens et d'autres spectacles à plusieurs bars. Danny Buoy’s, à Grace Bay, organise des soirées karaoké, entre autres activités, tandis que Sharkbites, à Turtle Cove, met souvent en vedette des musiciens une fois que la ferveur du souper s'est un peu calmée.

 

Providenciales

 

Pays : Turques-et-Caïques

 

La ville en chiffres  

Population : 23 800

Altitude : 7 mètres / 23 pieds

Précipitations annuelles moyennes : de 112 à 127 centimètres / de 44 à 50 pouces

Température moyenne en janvier : 25 °C / 77 °F

Température moyenne en juillet : 30 °C / 86 °F

 

Quelques faits en bref :

 

Électricité : 110 et 120 volts, CA

 

Fuseau horaire : GMT-4

 

Indicatif téléphonique du pays : 1-649

 

Indicatif régional : aucun

 

Devise : dollar américain

 

Le saviez-vous?

 

George Washington, celui-là même qui était à la tête de la révolution américaine et qui est devenu le premier président des États-Unis, adorait le sel de Providenciales et du reste des Turques-et-Caïques. Pendant la révolution, il y a eu une pénurie de sel, mais des navires en provenance des Bermudes lui ont apporté furtivement ce sel qu'il aimait tant pour qu'il puisse en agrémenter ses repas entre les batailles.

 

Situation géographique

 

Providenciales est une île qui se trouve dans le nord-ouest de l'archipel des Turques-et-Caïques. Dans l'archipel, une seule île se trouve plus à l'ouest : Caïcos de l'Ouest (West Caicos).

La superficie que couvre les îles Turques-et-Caïques est relativement petite : seulement 948 kilomètres carrés, soit environ la même superficie que la ville d'Edmonton, en Alberta. Mais, comme le savent les vacanciers : « c'est dans les petits pots qu'on trouve les meilleurs onguents », surtout lorsqu'il est question de lieux de vacances idylliques.

Les îles offrent plus de 380 kilomètres de littoral, ce qui signifie beaucoup de plages magnifiques. Aucune montagne à l'horizon, à l'exception de quelques collines remarquables, dont la plus haute culmine à 48 mètres (Flamingo Hill). Ailleurs, le terrain au sol calcaire est plat et à faible altitude, et comporte des secteurs parsemés de marais et de mangroves.

La végétation n'est pas abondante, mais aux abords des plages vous trouverez des uniolas paniculées, des pruniers caïques et des pourpiers des mers (parfois aussi appelés « cornichons des mers ») aux minuscules fleurs roses. La plante nationale, un cactus (echinocactus grusonii), dont la tête de forme cylindrique devient rouge et se recouvre de fleurs bourgeonnantes, apparaît sur le sceau et le drapeau nationaux.

Fait intéressant, lorsque le sceau national a été envoyé au Royaume-Uni aux fins d'approbation, un artiste britannique a jugé que la partie en fleurs du cactus devait être peinte en blanc. Ainsi, pendant une courte période, le symbole national des îles Turques-et-Caïques ressemblait à un igloo.

Les plages chatoyantes de sable blanc ont été créées par de petits morceaux de récifs, d'algues et de coquillages broyés en minuscules particules au fil du temps par le vent et les marées. Le sable, doux et fin, est presque poudreux et brille au soleil; s'y promener pieds nus est un réel plaisir.

La surnommée Provo n'est pas devenue la célèbre destination-vacances que l'on connaît aujourd'hui avant la deuxième moitié du XX<sup>e</sup> siècle. On dit qu'un petit groupe de Lucayens (ou Taïnos) serait arrivé sur l'île il y a plusieurs centaines d'années, mais leur culture n'y a laissé que très peu de traces. Provo est donc restée en grande partie inhabitée jusqu'au boum du commerce du sel, aux XVII<sup>e</sup> et XVIII<sup>e</sup> siècles. À cette époque, une petite collectivité a commencé à se développer sur l'île. Ses résidents vivaient des fruits de la terre et de la mer.

 

Toujours au XVIII<sup>e</sup> siècle, le commerce du coton a commencé à croître, ce qui a mené à l'établissement de plusieurs plantations sur Providenciales. La plus célèbre (et la mieux conservée) est Cheshire Hall. Aujourd'hui encore, on peut la visiter, même s'il ne s'agit plus en fait que de ruines. Malheureusement, une maladie a fini par affliger le coton de l'île, y mettant un terme à cette industrie.

 

Mais plusieurs autres industries ont commencé à se développer la suite, y compris une entreprise de récolte d'éponge de mer exploitée par le dénommé George Silly. Il faudra attendre jusqu'en 1967 pour que Provo trouve enfin son secteur de prédilection : le tourisme. C'est cette année-là que Fritz Ludington, l'exploitant de Provident Limited, voyant les plages de sable blanc de l'île, a eu l'idée de construire un hôtel. En 1970, le Third Turtle Inn, une piste d'atterrissage et une marina avaient déjà commencé à recevoir les touristes.


Aujourd'hui, c'est une myriade d'hôtels et de centres de villégiature en tous genres que l'on retrouve sur les plages éblouissantes de Providenciales. Chaque année, plus de 200 000 visiteurs viennent savourer la beauté de l'île, tandis que 30 000 y résident à longueur d'année.

Voitures de location et taxis

Ceux et celles qui visitent Providenciales disposent de nombreuses options quant au transport : louer une voiture, un scooter ou une bicyclette, ou prendre un taxi. Soyez prudent, surtout si vous n'êtes pas habitué à conduire du côté gauche de la route.

Si vous souhaitez faire le tour de l'île, vous devriez louer une voiture. Si vous optez plutôt pour un taxi, il est préférable de toujours demander au chauffeur de vous proposer un prix avant de partir. Ici, le tarif est facturé au compteur et le coût est d'environ 2 $ US par personne par mille. Nous préférons vous avertir – le tarif peut augmenter rapidement.

Par contre, le coût de location d'une voiture est d'environ 60 $ US par jour et la plupart des entreprises de location offrent un kilométrage illimité. Vous n'aurez besoin que de votre permis de conduire et d'une assurance responsabilité civile, que vous pourrez vous procurer chez le concessionnaire de location de voitures.

Si vous séjournez sur Grande Turque ou une autre île autre que Providenciales, vous n'aurez pas à louer une voiture. Toutefois, gardez en tête que le tarif des taxis de cette région est rarement facturé au compteur; veillez donc à confirmer le prix de la course préalablement.

Pour vous rendre aux îles Turques-et-Caïques, vous aurez besoin d'un passeport valide ainsi que de votre billet pour le vol de retour (assurez-vous donc que votre billet de retour de WestJet se trouve dans votre bagage à main). Comme pour la plupart des autres destinations du monde, vous recevrez pendant votre vol un formulaire d'immigration et de douane à remplir avant l'atterrissage.

À votre arrivée à l'aéroport international deProvidenciales, vous devrez passer à l'immigration et récupérer vos sacs et valises dans la zone de récupération des bagages. Si vous avez réservé à l'avance le transport entre l'hôtel et l'aéroport auprès de Vacances WestJet, adressez-vous à un représentant d'Olympia Destination Management Company. Puis, dites-lui que vous être un invité de Vacances WestJet et vous prendrez bientôt la route vers votre destination - et avec style.

Les prises électriques sont les mêmes aux îles Turques-et-Caïques qu'en Amérique du Nord. Toutefois, certains établissements ont des prises à deux trous plutôt qu'à trois.

Les îles Turques-et-Caïques sont en fait un archipel composé de 40 îles et cayes. Certaines de ces îles sont inhabitées et totalement préservées, alors que d'autres abritent de petites communautés. La population totale est d'environ 30 000 âmes.

Le slogan utilisé pour faire la promotion des îles mise sur la beauté naturelle de celles-ci. Grâce à sa riche faune marine et aquatique, allant des tortues de mer aux poissons de pêche sportive, les îles Turques-et-Caïques offrent aux visiteurs des aventures écotouristiques authentiques.

Chaque île a sa propre personnalité et propose ses propres attractions. Leeward Cays : un chapelet d'îles aux villas privées qui accueillent les gens riches et célèbres. Little Water Cay : petite île qui abrite une réserve naturelle, refuge des célèbres iguanes terrestres des Turques-et-Caïques.

Caïque du Nord (North Caicos) : surnommée « l'île des jardins », parce qu'elle reçoit plus de pluie que les autres îles. Cette région regorge d'arbres fruitiers indigènes, de bandes de flamants roses et de vestiges d'anciennes plantations.

Il n'est donc pas surprenant que les gens du coin se promènent régulièrement d'une île à l'autre, que ce soit pour les affaires ou pour le plaisir. Une fois qu'ils en savent plus sur les différentes îles et les particularités de chacune, les visiteurs font de même. L'un des charmes des îles Turques-et-Caïques est que les visiteurs ont l'impression d'aller dans plusieurs lieux de vacances en une seule fois.

Les destinations de mariage devenant une tendance de plus en plus populaire, ce n'est pas étonnant que de si nombreux couples choisissent les îles Turques-et-Caïques pour célébrer leurs noces ou renouveler leurs vœux. Il y beaucoup d'organisateurs de mariage sur place; il suffit de demander les coordonnées de l'un d'entre eux à la réception de votre hôtel.

Vous apprendrez en très peu de temps à apprécier la simplicité de la vie insulaire. Ici, la qualité est préférée à la quantité. Par exemple, les îles ne proposent pas autant de terrains de golf que les autres destinations tropicales, mais les terrains sont de renommée mondiale. C'est d'ailleurs tout aussi vrai pour les restaurants, les spas et les hôtels.

Le cadre serein des îles Turques-et-Caïques vous apaisera et vous calmera. Vous pourrez ainsi profiter du mode de vie insulaire et savourer chaque moment, chaque coucher de soleil et chaque vague qui déferle sur la grève. Il y est très facile d'oublier le reste du monde et d'adopter un état d'esprit vacancier.

Le sentiment de bien-être et de contentement que vous ressentirez aux îles Turques-et-Caïques sera tel que vos vacances vous sembleront plus longues. Au moment du départ, vous ne penserez qu'à une seule chose : « Quand est-ce que je pourrai revenir? »

Pour vous rendre aux îles Turques-et-Caïques, vous aurez besoin d'un passeport valide ainsi que de votre billet pour le vol de retour (assurez-vous donc que votre billet de retour de WestJet se trouve dans votre bagage à main).

Aux îles Turques-et-Caïques, la devise officielle est le dollar américain.

Ceux et celles qui visitent Providenciales disposent de nombreuses options quant au transport : louer une voiture, un scooter ou une bicyclette, ou prendre un taxi.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances