Vancouver

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Explorer, magasiner, skier, surfer... Vous pouvez faire tout cela (et plus encore) à Vancouver, l’un des plus grands centres urbains du Canada où sont offertes de nombreuses attractions pour les vacanciers et les voyageurs d’affaires.

Reconnue pour ses majestueuses montagnes dont les sommets se perdent dans les nuages ainsi que pour ses plages urbaines, Vancouver fait invariablement partie des villes où il fait le mieux vivre au Canada et même au monde. On y retrouve une combinaison unique d’attractions métropolitaines, des magasins et des boutiques de renommée mondiale (y compris des boutiques qu’on ne retrouve nulle part ailleurs et les 470 magasins et plus qu’abrite le centre commercial Metropolis at Metrotown) ainsi qu’une diversité culturelle plus marquée que dans la majorité des grandes villes.

Vancouver est un haut lieu pour les touristes de goût qui savent apprécier la diversité et l’excellence culinaires ainsi que les expériences culturelles uniques. Goûtez les plats des différents restaurants de Vancouver où certains des plus brillants chefs canadiens s’inspirent de la cuisine fusion et imprégnez-vous de l’ambiance du quartier historique Gastown et du quartier chinois. Envie de sortir pour une nuit en ville? Optez pour le quartier branché West End ou descendez la rue Denman pour profiter d’un large éventail de divertissements en soirée.

Il y a aussi beaucoup de plaisir à avoir en famille à Vancouver. Les enfants de tous âges s’émerveilleront au Science World et au CN IMAX et seront emballés par la vie aquatique qui s’ouvre à eux au Vancouver Aquarium.

Vous ne trouverez nulle part ailleurs un système de transport public qui vous mènera aussi facilement où vous voulez aller. Par ailleurs, de nombreux sentiers pour piétons et cyclistes offrent différents moyens de rester actif et, bien sûr, permettent de circuler aisément dans la ville sans voiture.

À Vancouver, le climat est toujours doux. On peut donc y pratiquer des activités extérieures tout au long de l’année. Flânez sur la plage, longez la digue en direction du célèbre parc Stanley ou empruntez la promenade pour vous rendre au Granville Island Public Market, où vous trouverez des plats délicieux et des cadeaux uniques, œuvres des commerçants locaux.

Les amateurs de golf devraient mettre à l’essai quelques-uns des nombreux terrains de golf que regroupe la région métropolitaine de Vancouver, appelée Lower Mainland. Leurs allées pittoresques, ayant pour toile de fond l’océan Pacifique et les montagnes accidentées de la côte Ouest, sauront en émouvoir plus d’un.

Si vous êtes un mordu de la montagne et de l’aventure, Whistler est pour vous. L’une des destinations de ski les plus réputées du Canada, Whistler propose les pentes les plus abruptes d’Amérique du Nord ainsi que la fameuse station de ski Whistler Blackcomb. Si, par contre, vous préférez vous étendre et vous détendre, vous adorerez les spas situés au cœur du village de Whistler.

Couronnez votre voyage en contemplant le paysage à partir du plus haut pont suspendu du Canada, celui du Capilano, ou dans une nacelle au sommet du mont Grouse.

Que vous veniez pour toute une semaine ou pour quelques jours seulement, vous trouverez mille et une façons de profiter de votre séjour à Vancouver.

Vancouver est une destination fantastique pour :

  • aventures en plein air
  • culture et histoire
  • magasins et restaurants

Info-destination

Située sur la côte ouest canadienne, Vancouver affiche l’un des climats les plus modérés au Canada. La température moyenne annuelle y est de 10 °C, et bien que le mercure puisse parfois descendre sous zéro, le temps froid ne dure jamais bien longtemps.

La ville recevant des précipitations en moyenne 166 jours par an, il n’est pas étonnant qu’on recommande aux voyageurs de prendre avec eux imperméable et parapluie peu importe la période de l’année (bien que la plus grande part des précipitations soit enregistrée de novembre à mars). Mais ne vous laissez pas abattre par la pluie, puisque Vancouver enregistre également une moyenne de presque 300 jours avec ensoleillement par année!

Rappelez-vous également que les températures peuvent varier de 5 à 10 °C selon l’endroit de la ville où vous vous trouvez par rapport à l’océan et aux montagnes. Assurez-vous, par conséquent, d’avoir toujours avec vous un manteau léger ou un chandail.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Vancouver

Vous trouverez de tout à Vancouver : arts, cinéma, littérature, théâtre et évènements sportifs abondent. L’hebdomadaire sur l’art et la culture Georgia Straight ainsi que les éditions du jeudi et du vendredi du Vancouver Sun et de Province établissent des listes complètes des évènements et activités à faire en ville.

Musique
Bryan Adams, Sarah McLachlan, k.d. lang, Bif Naked, 54-40 et Diana Krall... Ne voilà que quelques noms d’artistes très connus qui ont entamé leur carrière ici. Ils sont si populaires maintenant qu’on ne les voit que très rarement se produire localement et lorsqu’ils le font, le spectacle a lieu dans de grands sites comme la B.C. Place, la Rogers Centre, le Vogue, l’Orpheum Theatre ou le Queen Elizabeth Theatre.

La scène musicale de Vancouver est extrêmement diversifiée. Le Chan Centre for the Performing Arts de l’University of British Columbia ainsi que l’Orpheum Theatre, le domicile de l’orchestre symphonique de Vancouver, sont d’importants lieux de spectacles de musique classique. Pour entendre du jazz, du blues ou de la musique fusion, rendez-vous au Cellar Restaurant & Jazz Club le Roxy, au Blue Note Jazz Bistro, au Starfish Room ou encore au Yale.

Si vous préférez la musique punk, indie pop ou autre musique alternative, des sales de moindre envergure comme le Commodore Ballroom seront probablement vos meilleurs choix pour voir des talents locaux ou internationaux dans un environnement un peu plus intime. Bien entendu, rien n’égale la proximité qu’offre une performance directement en boutique au Red Cat Records.

Pour de la musique électronique, house et des DJ adroits , la salle Sugar Refinery est l’endroit où se rendre.

Cinéma
Plusieurs cinémas présentant de nouvelles productions sont situés à quelques rues du centre-ville. De l’autre côté du pont, les nouveaux Fifth Avenue Cinemas présentent des films populaires ou de répertoire, au grand bonheur des foules de West Side. Si les films indépendants, artistiques, étrangers et expérimentaux vous intéressent, consultez les listes du Ridge et de la Pacific Cinematheque.

Vancouver vous propose également deux cinémas à écrans géants, soit l’Alcan Omnimax Theatre, à Science World, ainsi que le CN IMAX à Canada Place.

Les cinémas à écrans géants foisonnent depuis quelques années et il en existe plus d’un dans la ville et ses alentours.

Théâtre
Des succès classiques de Broadway aux productions contemporaines innovatrices, la scène théâtrale riche et variée de Vancouver est intimement liée à l’identité culturelle de la ville. D’une capacité de 2 929 places, le Queen Elizabeth Theatre est la salle la plus grande de la ville et constitue le choix idéal pour assister à des comédies musicales, à des opéras internationaux ou à de la danse moderne. Juste à côté du Queen Elizabeth se trouve le plus intime Vancouver Playhouse, un auditorium de 668 sièges qui présente des pièces de théâtre, des concerts, de la musique de chambre ainsi que de la danse moderne.

Parmi les autres salles de théâtre et de spectacle, notons l’Arts Club Theatre, le Stanley Theatre récemment rénové, l’Orpheum, le Firehall Arts Centre, la Presentation House Gallery ainsi que le Vancouver East Cultural Centre.

Comédie
Pour rire un bon coup, rendez-vous au Yuk Yuk’s. Configuré comme un théâtre, l’endroit affiche un menu complet et présente des numéros d’humoristes locaux ou d’ailleurs dans le monde. L’Arts Club Theatre à Granville Island est aussi un endroit tout indiqué pour du plaisir interactif. L’endroit est d’ailleurs le domicile du groupe d’improvisation Theatre Sports.

Sports
Vancouver présente une multitude d’évènements sportifs en tout genre. De septembre à mai, les Canucks de Vancouver de la LNH sont à l’œuvre au Rogers Centre.

Puis, juin donne le coup d’envoi de la saison de la Ligue canadienne de football. Vous pourrez ainsi voir les Lions de la Colombie-Britannique en action de juillet à la fin d’octobre à la B.C. Place.

Festivals
Parmi les festivals internationaux les plus courus notons le Vancouver International Film Festival, le Vancouver Fringe Festival, le Vancouver International Children’s Festival, l’International Jazz Festival, le Comedy Festival, le Folk Music Festival, ainsi que le New Music Festival, qui vous offrent plaisir et divertissement à longueur d’année. Ils se déroulent un peu partout dans la ville et constituent une belle occasion de rencontres entre visiteurs et locaux.

Vancouver a tout pour séduire, de sa nature époustouflante de beauté à son caractère résolument cosmopolite. Nichée entre l’océan Pacifique et les montagnes côtières, elle constitue l’amalgame parfait entre le plein air et la vie urbaine : jardins, parcs et plages côtoient les édifices patrimoniaux, les restaurants et les cinémas.

Marquée par l’attitude détendue qui règne sur la côte ouest de l’Amérique du Nord, Vancouver a su développer une personnalité internationale. Troisième ville en importance au Canada, elle présente une diversité ethnique et une saveur multiculturelle qu’elle partage avec le reste du pays. La ville est jeune, vivante et constitue le point de départ de nombreuses activités de plein air spectaculaires.

Le dynamique centre-ville
de Vancouver a du panache et nulle part ailleurs ne peut-on mieux le constater qu’en plein cœur du quartier Downtown Vancouver. Son attrait principal est le Stanley Park, situé à l’extrême ouest de Georgia Street. D’une superficie de 1 000 acres, le parc est doté d’une longue promenade de 11 kilomètres nommée Seawall. Il présente un couvert forestier mature, des sentiers de randonnée et héberge le Vancouver Aquarium.

Le Downtown constitue par ailleurs le plus imposant quartier de magasinage de la ville. L’une de ses plus importantes artères est Robson Street, un point de repère autant pour les résidents que pour les visiteurs. En effet, il regorge de boutiques de mode, de bars et de cafés tendance.

Perpendiculaire à Robson se trouve Granville, une rue qui compte des boutiques de mode indépendantes ainsi que de nombreux lieux de divertissement. Des magasins comme la boutique de chaussures John Fluevog et True Value Vintage s’y trouvent, tout comme la « Theatre Row », qui offre un énorme choix de concerts, de pièces de théâtre ou de films. L’Orpheum Theatre ainsi que le Commodore Ballroom sont également situés sur Granville et s’avèrent de fantastiques lieux pour profiter de grands moments de théâtre et de musique. Ce secteur dispose de restaurants qui satisferont les palais les plus fins, de boîtes de nuit et d’une multitude de bars présentant des performances sur place.

Gastown
Il s’agit de la première communauté de Vancouver, un secteur patrimonial. Rues en pavés couleur brique, lampadaires de style victorien et architecture patrimoniale donnent à ce quartier des airs à l’ancienne. Aujourd’hui, magasins, restaurants et boutiques spécialisées comme Hill’s Native Art, Three Centuries Shop, et Salmagundi West, s’ajoutent à l’ambiance historique pour faire de ce quartier un attrait unique en son genre. Située à l’intersection de Cambie et de Water Street, l’horloge à vapeur « Steam Clock » sonne toutes les 15 minutes et confère à ce quartier un cachet historique qui contraste avec son modernisme.

Chinatown
Le quartier chinois ou Chinatown est l’un des plus imposants en Amérique du Nord, le deuxième en importance derrière celui de San Francisco seulement. Boutiques spécialisées, délicieux restaurants et bâtiments patrimoniaux attirent des millions de visiteurs. Ce quartier bouillonne jour et nuit, du marché estival nocturne en plein air « Chinatown Night Market » aux restaurants bondés Hon’s Wun-Tun House ou Floata Seafood Restaurant.

Yaletown
Il n’y a pas si longtemps, Yaletown n’était encore qu’une suite d’entrepôts désaffectés. Aujourd’hui, il s’agit de l’un des quartiers les plus à la mode qui compte de chics condominiums et des entrepôts historiques convertis. Parmi les établissements populaires du quartier figure la brasserie Yaletown Brewing Co., ainsi que des boutiques comme Atomic Model et BoNaparte Designs, qui valent vraiment le détour. La popularité du quartier vient aussi en grande partie de sa vie nocturne trépidante, de laquelle fait partie l’effervescent Bar None.

Granville Island
Ancien site industriel, Granville Island est devenue l’un des attraits les plus chouettes et visités de la ville, où foisonnent prestations théâtrales, pubs et ateliers d’artistes. Le marché public constitue un lieu où il est possible de tout se procurer au même endroit, des produits frais aux petites gâteries. Le sympathique magasin de couvre-chefs Edie’s Hats et le très coloré Kids Only Market font partie des favoris du coin. L’île tient lieu de quartier général pour de nombreux festivals, dont le Vancouver International Writer’s Festival ainsi que l’évènement annuel Vancouver International Comedy Festival.

Kitsilano
Situé à quelques minutes au sud du centre-ville, le quartier Kitsilano est bien connu pour sa population active, ses plages et ses panoramas montagnards. Cette communauté regorge de restaurants, de librairies, de cinémas, de bars, de marchands en plein air et de boutiques. Dans ce quartier, vous trouverez des bijoux comme le Naam, le Sophie’s Cosmic Cafe et le Kidsbooks. En mai, le Vanier Park accueille l’évènement annuel Vancouver International Children’s Festival, ainsi que les productions en plein air du festival shakespearien, « Bard on the Beach ».

Point Grey
Tout juste à l’ouest de Kitsilano se trouve un autre quartier résidentiel, Point Grey. Il s’agit de l’une des régions les plus riches de la ville, avec ses majestueuses demeures, ses kilomètres de rivage et l’un des plus vieux parcs de Vancouver. S’étendant de Jericho Beach à Spanish Banks, les plages de ce secteur invitent à la nage, à la voile et à la promenade. Elles sont bordées de nombreux ateliers d’antiquités et d’objets de collection, et accueille le festival annuel Vancouver Folk Festival.

Le West Point Grey Park offre l’un des points de vue les plus époustouflants de la ville, au sud duquel se trouve laUniversity of British Columbia (UBC). Le campus de l’UBC est très étendu et présente quelques-uns des meilleurs musées et attraits de la ville, dont le Museum of Anthropology ainsi que les Nitobe Memorial Gardens.

East Vancouver
La partie est de Vancouver a toujours été reconnue pour sa multitude de quartiers ethniques, ses boutiques et ses propositions de divertissement hors de l’ordinaire. Autrefois appelé « Little Italy » ou « petite Italie », le secteur Commercial Drive, situé entre Broadway et Venables, est largement considéré comme un centre artistique et de contre-culture. Les boutiques et cafés tels Pupuseria Rinconcito Salvadoreno et La Casa Gelato contribuent à tisser les liens entre les membres de cette communauté diversifiée. Furetez parmi la pléthore de galeries d’art et de boutiques d’articles usagés comme le Cosmopolis ou l’Attic Treasures. 

West Vancouver
Cette banlieue située au nord-ouest du centre-ville est l’une des communautés les plus prospères au Canada. Si vous avez pour objectif de magasiner, rendez-vous à l’immense Park Royal Centre, le plus grand centre commercial au pays. Aussi, gardez-vous du temps pour vous balader dans le Lighthouse Park. Le parc est constitué d’une forêt mature de 80 acres et, s’ils sont de la chance, les visiteurs pourront apercevoir des phoques se prélassant sur les rochers, près de Howe Sound.

North Vancouver
Tout juste à côté de West Vancouver se trouve North Vancouver, Le secteur Lonsdale présente des bâtiments patrimoniaux ainsi que des boutiques d’antiquités et spécialisées, alors que le florissant Lonsdale Quay Market constitue un arrêt obligé au bord de l’eau. En outre, North Vancouver est la porte d’entrée de nombreux sites archéologiques de la région. Les touristes se laisseront charmer par le Lynn Canyon Park où ils vivront des émotions fortes sur le pont suspendu de Capilano tout en admirant les splendeurs de la Fraser Valley. Les activités de plein air abondent également toute l’année à Grouse Mountain et à Cypress Mountain, qui sont situées à proximité.

Aujourd’hui occupé par une jeune ville, ce territoire d’abord à l’état sauvage qui présentait un couvert de forêt dense et de majestueuses montagnes côtières n’était habité que par les Premières Nations et la faune. De nombreux évènements se sont enchaînés pour transformer ce panorama sauvage en ce centre culturel et d’affaires bouillonnant que nous connaissons aujourd’hui. Au fil du temps, la ville a malgré tout su conserver sa beauté naturelle, qui entoure désormais divers secteurs urbains. Tout commence lorsque deux explorateurs constatent les innombrables ressources que recèle l’endroit ainsi que son spectaculaire potentiel.

C’est l’explorateur anglais, le capitaine James Cook, qui arrive d’abord en 1778. Les autochtones de Nootka Sound confondent le capitaine et son équipage dépenaillé pour un chargement rempli d’étranges saumons aux formes bizarres. Rien de surprenant tout de même; les Premières Nations vivaient là sans être dérangées depuis des milliers d’années! Le climat tempéré de la région, l’emplacement sur la côte et l’abondance de nourriture en faisait un milieu idéal pour les autochtones, qui y vivaient confortablement pendant presque toute l’année. De nombreuses bandes, dont les Musqueam, les Kwantlen et les Squamish vivaient et prospéraient le long du rivage de Burrard Inlet. Mais lorsque les Européens sont arrivés et ont revendiqué le territoire comme le leur, la paix relative qui régnait depuis des années s’est vite troublée.

La transformation du lieu commence donc avec les explorateurs qui cherchent le passage du Nord-Ouest, une route maritime qui permettrait de traverser le nord de l’Amérique. En 1791, l’explorateur espagnol Jose Maria Narvaez passe dans les eaux, mais décide de ne pas accoster. Puis, en juin de l’année suivante, deux autres explorateurs arrivent au large. Il s’agit du capitaine George Vancouver à bord de son bateau, le sloop H.M.S. Discovery, qui navigue jusqu’à Burrard Inlet et, plus tard, viendra cartographier les eaux de la région. Il échange des informations avec l’explorateur espagnol Dionisio Alcala Galiano, qui montre au capitaine Vancouver les cartes de la région qu’il a déjà dessinées.

Même si les Anglais contrôlent le territoire, il faut attendre jusqu’en 1808 pour que Simon Fraser mette en place les premiers postes de traite. La traite de la fourrure, suivie de la ruée vers l’or, changera à jamais le visage de la région.

À cette époque, les pionniers prospèrent grâce au poisson, au bois et à l’agriculture. En 1858, de l’or est découvert dans la rivière Fraser et, en quelques semaines seulement, près de 30 000 Américains affluent dans la région en quête de richesse. Craignant une reprise par les Américains, les Anglais décident de déclarer la partie continentale comme une colonie anglaise, ce qui leur permet de conserver la mainmise sur la prospérité de la région. En 1859, New Westminster (auparavant appelée Sapperton en raison des sapeurs anglais qui y avaient élu domicile) est annexé au territoire et proclamé la capitale de la province.

Pendant ce temps, un gentleman volubile du nom de John Deighton accoste son canot à Burrard Inlet et décide de tirer profit de l’industrie de la région. Le village qu’il fonde deviendra Gastown, choisi d’après le surnom qu’on lui donne pour son caractère loquace : « Gassy Jack » (ou, en français, « Jack le Bavard »). Deighton ouvre un populaire saloon et sert les centaines de travailleurs du moulin et prospecteurs assoiffés de cette ville florissante, qui voit peu à peu champignonner de petites boutiques et services. Selon certains historiens, Deighton était plus qu’un propriétaire de bar connu; certains affirment qu’il est le père fondateur de Vancouver en raison de la confiance qu’il a eue avant quiconque dans le potentiel du lieu.

Au fur et à mesure que la population croît, les gens se déplacent en périphérie pour s’établir dans des endroits maintenant connus sous les noms de Burnaby et Delta. Le premier journal à voir le jour sort des presses en 1861, et le premier hôpital est construit l’année suivante. En 1865, la ligne télégraphique fait son apparition et le premier message à parcourir le fil est l’annonce de l’assassinat du président des États-Unis, Abraham Lincoln. Puis, d’autres services de base voient le jour, notamment un système postal rudimentaire ainsi qu’une diligence pour le transport. L’exploitation forestière intensive a vite fait de défricher la région.

Lorsque le Canada est confédéré en 1867, le vent de changement se fait immédiatement sentir à Vancouver et l’un des tournants de l’histoire de la ville est le prolongement du Chemin de fer Canadien Pacifique en 1884. La voie ferrée traverse désormais le pays en entier, transportant des milliers de personnes désireuses de faire des affaires dans la région et de s’y établir. Un développement rapide commence, et la population de 400 âmes passe à 13 000 en seulement quatre ans.

En 1886, la ville de Vancouver, dont la population atteint 1 000 habitants, est officiellement incorporée. Deux mois plus tard toutefois, le Grand incendie de 1886, alimenté par de forts vents, détruit presque tout le quartier du centre-ville en seulement 20 minutes. Le même jour, lorsque la fumée s’est dissipée, les habitants, constatant que seule une douzaine de bâtiments tenaient encore debout, se retroussent les manches pour commencer la reconstruction de Vancouver. Certains des édifices érigés à cette époque existent d’ailleurs toujours aujourd’hui. L’un des changements les plus importants qui suit l’incendie est la transformation de la réserve militaire en ce qui constitue aujourd’hui le Stanley Park, une véritable oasis en plein cœur de la ville. L’ouverture du canal de Panama, qui facilite les déplacements, l’importation et l’exportation vers et depuis l’Europe, favorise la croissance du port de la ville, lequel est situé dans l’un des plus beaux havres naturels au monde et fonctionne à longueur d’année.

Dès 1928, la population de Lower Mainland atteint plus de 150 000 habitants. Au fil de l’histoire, de grands maires gouvernent la ville en pleine croissance, notamment Gerry McGreer. McGreer est un politicien enthousiaste qui entre en poste dans les années 1930, après une victoire éclatante aux élections. Il promet alors d’éradiquer le jeu, l’esclavage, la corruption et de régler d’autres enjeux importants pour le bien-être des résidents de la ville. Ses promesses sont pour le moins audacieuses, mais il réussit tout de même, en 1936, à faire construire l’hôtel de ville de Vancouver, à l’architecture art déco.

Puis, comme partout ailleurs, la ville est fortement affectée par la Grande Crise. Une certaine croissance subsiste tout de même en 1930 avec la création de la Vancouver Art Gallery et l’ouverture d’une usine d’acier à Burnaby.

La Deuxième Guerre mondiale sort la ville de son accalmie économique : chantiers navals, usines, exportation de pièces et immobilier prennent leur envol. En outre, les droits de la personne ont aussi bénéficié de la situation. En effet, en 1947, les Indiens d’Asie ainsi que les Chinois installés au Canada obtiennent le droit de vote provincial. Toutefois, les Japonais et les Premières Nations du Canada doivent quant à eux attendre jusqu’en 1949 pour obtenir le même droit.

Les années 1950 sont une période de croissance rapide et faste, notamment avec l’expansion des banlieues de Vancouver. En 1961, la population atteint les 800 000 habitants. Puis, les années 1960 voient de nombreuses réalisations s’ajouter, autant dans le paysage urbain que culturel. Les Lions de la Colombie-Britannique remportent la Coupe Grey de la Ligue canadienne de football, les Canucks de Vancouver voient le jour dans la Ligue nationale de hockey et la Simon Fraser University, le pont Second Narrows, l’autoroute 401 ainsi que le centre de villégiature de classe mondiale Whistler Ski Resort sont construits.

Cette ville jeune et cosmopolite jouit alors d’une histoire courte, mais ô combien excitante! De nombreux évènements aussi étranges que merveilleux façonnent la personnalité urbaine de la ville, qu’il s’agisse de la descente policière dans la plus grande usine de LSD au monde, ou de la nouvelle réputation de la ville en tant que « Hollywood du Nord ». La ville devient la troisième en importance au pays, et gagne une réputation internationale de l’un des meilleurs endroits où vivre et à visiter.

Que vous soyez amateur de restauration extravagante, élégante, chaleureuse ou épurée, Vancouver offre des milliers de choix pour des repas mémorables. De nombreux établissements sont reconnus internationalement et allient cuisine éclatée et ambiance extraordinaire.

Les cuisinomanes urbains affluent dans les bistros, les restaurants et les cafés, qui servent une cuisine diversifiée allant de la boustifaille maison servie dans une ambiance débordante de vie, au menu gastronomique dans un décor raffiné. Les visiteurs se délecteront de plats malaisiens pour dîner, de spécialités russes en soirée, ou choisiront parmi la multitude d’autres possibilités de cuisine ethnique. Il existe tant de bons restaurants dans cette ville qu’il est extrêmement difficile d’établir une liste réduite, mais en voici tout de même quelques-uns qui en valent vraiment le coup :

Downtown Vancouver
Le Joe Fortes Seafood & Chop House fait partie des favoris du coin et est un excellent endroit où prendre une bière accompagnée d’huîtres fumées bien fraîches. Parmi les autres établissements dignes de mention au centre-ville, notons le Diva at the Met ainsi que le CinCin Ristorante.

West End
Ce quartier au bord de la plage est connu comme l’une des plus importantes communautés gay et lesbiennes du pays. Le choix de restaurant y est incroyable : à cet égard, le Stepho’s Souvlaki Greek Taverna saura vous plaire avec ses spécialités helléniques. 

Yaletown
Voici un excellent endroit où commencer votre exploration de la créativité culinaire de la ville, en essayant quelques-uns des restaurants les plus en vogue qui égayent ce centre cinématographique et de mode. La romance italienne du Lupo Restaurant ou de La Terrazza relaxera même le connaisseur le plus avisé. Or, si vous préférez des repas plus décontractés et moins chers, le Yaletown Brewing Co. est un lieu de rencontre à la mode dont la bonne cuisine est servie à une foule exubérante par du personnel parfois un peu boudeur et réservé. 

Gastown
Ce charmant quartier historique offre un énorme choix de restaurants. Relativement nouveau dans le quartier, l’Irish Heather se remplit presque tous les soirs.

Chinatown
Des typiques dim sum à la cuisine raffinée, le Chinatown de Vancouver offre toute une variété de mets et de gâteries asiatiques. Parmi les endroits les plus populaires figurent les très fréquentés et bruyants Pink Pearl Seafood Restaurant et Floata Seafood Restaurant, où l’on vous servira des créations au wok inspirées de Hong Kong, aux ingrédients frais et délicieusement fumants. Le Hon’s Wun-Tun House s’avère également un excellent choix.

Granville Island
Cette ancienne île industrielle s’est transformée dans les années 1970 en ce qu’elle est aujourd’hui, c’est-à-dire une oasis dans la ville dotée de son fameux marché public, de boulangeries et de cafés divins, ainsi que de restaurants servant les aliments les plus frais. Les amateurs de fruits de mer se régaleront au Bridges, un restaurant, bar à vin et bistro à trois étages. Vous vous délecterez également au Creek Restaurant et à l’Arts Club Backstage Lounge.

Kitsilano
Ce quartier désinvolte et qui respire la santé abrite quelques-uns des meilleurs restaurants de la ville. Les files d’attente du week-end ne devraient pas vous empêcher d’essayer le Sophie’s Cosmic Cafe dont les déjeuners, réputés pour être les meilleurs en ville, sont servis dans un décor kitsch surchargé aux allures de fausse gargote pleine d’autodérision. Le Naam est une référence. Ouvert 24 heures, on vous y servira toute une variété de nourrissants plats biologiques et végétariens. Les préférés d’autres critiques : la cuisine française duPastis, qui atteint de nouveaux sommets dans son art, ainsi que les créations indiennes fusion du Vij's pour lequel la critique s’emballe. 

Point Grey
Ce quartier plus tranquille et huppé de la ville présente de nombreux choix de restaurants. Pour passer un bon moment devant un excellent repas, essayez l’hospitalité toute celtique du Dentry’s Irish Grill. Pour une ambiance plus intime, le Brock House Restaurant propose un décor élégant parfait pour les occasions spéciales et le Cafe Madeleine, quant à lui, présente des spectacles, des lectures de textes littéraires ainsi que des expositions d’art. Puis, pour se sucrer le bec, passez faire un tour au True Confections qui sert de somptueux desserts.

East Vancouver
Il existe d’innombrables autres lieux de restauration vibrants à East Vancouver, du quartier indien Little India sur Main Street, au quartier portugais de Victoria Drive, en passant par la petite Italie sur Commercial Drive. Essayez la savoureuse cuisine indienne du Nirvana et de l’All India Sweets, tous deux situés sur Main Street. Vers l’est, sur Commercial Drive, il existe tant de choix qu’une semaine de restauration ne suffit pas à connaître l’offre entière. Des endroits comme le Federico’s Ristorante & Supper Club servent des mets traditionnels italiens, alors que des établissements plus récents tels le Havana d’inspiration cubaine ainsi que le littéraire Bukowski’s constituent d’autres choix branchés ou vous pourrez profiter de performances sur place. Le Fet’s vous transporte dans les années 1950, alors que le Cafe Deux Soleils vous propose des plats créatifs végétariens. Vers l’ouest sur Main Street, des lieux de rencontre de jeunes et d’artistes comme le Locus et le Grind & Gallery Coffee Bar changent peu à peu le visage culinaire de la ville.

South Vancouver
Les restaurants y sont moins nombreux et plus éparpillés dans ce quartier chic périurbain, mais quelques établissements valent la petite virée en voiture hors du centre-ville. C’est d’ailleurs dans le Queen Elizabeth Park que se trouve le Seasons in the Park, qui sert une cuisine raffinée.

Avec ses paysages montagneux, ses plages urbaines, sa culture éclectique et son centre-ville si dynamique, Vancouver possède des charmes qui lui sont uniques. Vous y retrouverez le meilleur des deux mondes : une escapade en ville et une retraite en montagne.

Rendez-vous au centre-ville pour vous régaler de la cuisine asiatique et européenne et profiter de la vie nocturne trépidante. N’oubliez pas les magasins que vous ne retrouverez nulle part ailleurs et les boutiques haut de gamme (pensez à Louis Vuitton et à Hermès) pour votre magasinage (et votre lèche-vitrines).

Puis, rendez-vous, tout près, à la plage Jericho pour profiter du soleil, du sable et de la vue sur les montagnes et sur la ville, ou même y jouer un match de volleyball de plage peut-être. Il y a une multitude de plages à Vancouver, mais celle-ci est indéniablement incomparable au Canada.

Que vous choisissiez de partir observer les baleines sur l’océan Pacifique (voyez des bandes d’épaulards de près!), de faire du ski, de visiter les musées ou de découvrir les fabuleux restaurants et les divertissements urbains, vous comprendrez pourquoi Vancouver fait partie des endroits où il fait le mieux vivre au monde. C’est d’ailleurs ce contraste entre la vie grouillante de la ville et la beauté de la nature qui fait que les Canadiens et les gens d’ailleurs y reviennent encore et encore.

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances