Montréal

Lieu de destination

Sommaire des évaluations de l'hôtel

Aperçu

Montréal est souvent considérée comme le Paris de l'Amérique du Nord. C'est tout à fait vrai, et pas seulement parce que ses résidants parlent français. Comme la Ville Lumière en France, Montréal regorge d'attractions tendance où l'art culinaire, l'histoire, la culture, l'esthétisme et le romantisme sont à l'honneur.

Elle est un paradis pour les vacanciers, où les sources infinies de divertissement sauront répondre à tous les goûts, même aux plus exigeants. La ville loge notamment le siège social du remarquable Cirque du Soleil, qui présente des prestations époustouflantes d'artistes intrépides, d'acrobates voltigeurs et de danseurs envoûtants.

Le Festival International de Jazz de Montréal, dont l'effervescence s'empare des rues et des salles de concert chaque été, attire les passionnés de musique du pays et d'ailleurs. Dans le cadre de cet événement annuel, un nombre impressionnant de 3 000 artistes provenant d'au moins 30 pays donnent des spectacles de jazz et d'autres genres.

Pendant deux semaines de juillet, certains des plus grands humoristes de ce monde se donnent rendez-vous au Festival Juste pour rire et convient les festivaliers à des spectacles comiques d'excellente qualité. Les monologues, les phrases mordantes et les histoires hilarantes inspirées de la vie même des artistes font crouler la ville de rire pendant tout le temps du festival.

Par ailleurs, la Carte Musées Montréal est indispensable pour les visiteurs invétérés de musées. Cette carte donne accès aux 38 plus importants musées de la ville, y compris le Musée d'art contemporain, le plus vaste du genre au Canada, ainsi qu'au célèbre Biodôme. Elle est valide pendant trois jours et vous permet de vous déplacer en autobus et en métro de façon illimitée.

Le sport a aussi sa place à Montréal avec la légendaire équipe de hockey des Canadiens de la Ligue nationale de hockey et les Alouettes de Montréal de la Ligue canadienne de football. Procurez-vous le chandail d'équipe et joignez-vous à la foule enthousiaste de partisans; vous vous ferez de nouveaux camarades très rapidement.

À l'extérieur de la ville, au nord, vous aurez tout l'espace voulu pour vous adonner à des activités sportives. La vaste et superbe région des Laurentides est l'endroit rêvé pour jouer au golf et faire de la randonnée, du canot, de la bicyclette, du ski, de la planche à neige ou de la raquette. Toutes les splendeurs de l'été ou de l'hiver se dévoilent à vous au Mont Tremblant, au Mont Saint-Sauveur, à Morin-Heights et à bien d'autres endroits.

De retour à Montréal, régalez-vous de repas 5 services dans certains des meilleurs restaurants du Canada. Ou encore, goûtez des spécialités et des plats locaux et uniques, tels que le bagel de style montréalais, croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur, et la fameuse poutine, plat fumant composé de frites, de sauce brune et de fromage en grains.

Terminez votre soirée en beauté en plongeant dans la vie nocturne trépidante du centre-ville, qui offre toutes les destinations de sortie possibles (boîtes de nuit, pubs, concerts, fêtes) dans une ambiance chic ou décontractée, animée ou détendue.

Montréal est une destination fantastique pour :

  • culture et histoire
  • magasins et restaurants
  • vacances romantiques

Aéroport desservi : YUL

Info-destination

Les étés montréalais sont humides avec une température maximale moyenne de 26 °C et les hivers sont froids, la température minimale se situant en moyenne à 26 °C également... mais sous zéro! La neige, le vent et la glace y sont monnaie courante, et la température hivernale maximale y est en moyenne de -5 °C. En général, le printemps et l'automne y sont doux, mais les automnes exceptionnellement chauds et les printemps plutôt froids ne sont pas rares. Apportez les bons vêtements pour la saison et vous vivrez une expérience inoubliable.

Diagramme des moyennes météorologiques mensuelles pour Montréal

Le divertissement sous-entend beaucoup de choses à Montréal comme c’est le cas ailleurs. Toutefois, la ville est sans aucun doute plus connue pour sa vie nocturne légendaire. Les bars sont ouverts jusqu’à 3 h ici, ce qui est bien plus tard qu’ailleurs au Canada et là encore, peu de clients quittent de bon cœur. Par contre, en ce qui concerne les restaurants et l’hébergement, les visiteurs devraient tirer profit des zones moins touristiques de la ville.

Bars et discothèques
Les vendredis et les samedis soirs, les résidents se dirigent directement vers les rues Crescent et Bishop ou les évitent comme la peste. Traditionnellement connues comme étant le centre de la vie nocturne anglophone de Montréal, elles sont maintenant plutôt réputées pour leur panoplie de discothèques et de marchés de viande (Winnie's est un des bars les plus célèbres). Les visiteurs à la recherche d’un endroit tranquille pour siroter une pinte apprécieront le bar irlandais Hurley's, la brasserie charmante Brutopia et de nombreux autres endroits populaires auprès d’une clientèle anglophone plus âgée.

Le Boulevard Saint-Laurent est l’artère la plus populaire de la ville, étant donné qu'elle sert traditionnellement de ligne de démarcation entre les quartiers anglophones et francophones de la ville. Aujourd’hui, la bière sert de moyen de communication très efficace surtout les jeudis, les vendredis et les samedis quand la fête se poursuit jusqu’à l’aube. Le secteur entre la rue Prince-Arthur et l’avenue Mont-Royal regorge de bistros, de discothèques, de bars et d’autres attractions qu’il est impossible de généraliser.

Dans une autre catégorie, vous trouverez le Bifteck et Copacabana, deux chaleureux bars très enfumés qui attirent des étudiants et une clientèle dans la vingtaine. Dansez au Belmont sur le Boulevard, détendez-vous parmi les jeunes branchés au Tokyo, ou profitez de la sérénité au Else's, un bar artistique sans prétention qui est rempli de gens du Plateau. Ces bars se trouvent tous à une distance de 20 minutes du boulevard Saint-Laurent.

Pour une tournée des pubs un peu moins bohème mais tout de même semblable, promenez-vous sur la rue Saint-Denis, la cousine un peu plus française et un peu plus raffinée de Saint-Laurent, située à une grande rue à l'est. Les attractions de la rue St-Denis sont regroupées autour de la rue Ontario dans le Quartier Latin, où des bars incroyables comme le Saint-Sulpice rivalisent avec des bars plus calmes comme l'Ile Noire, Cheval Blanc, Pub Quartier Latin et le Sainte-Élisabeth. Les bars originaux et éclectiques ainsi que les cafés situés plus au nord entre la rue Rachel et l’avenue Mont-Royal attirent une clientèle assez variée : ne manquez pas de visiter le Barouf, le Quai des Brumes et le Bily Kun. La rue abrite des douzaines de patios (ou de terrasses d’après le vocabulaire local) parfaits pour regarder le temps passer.

Impensable, l'idée de passer la nuit à vous reposer? Plusieurs boîtes de nuit comme le Stereo Nightclub restent ouvertes jusqu'à 10 h du matin, voire plus tard, les samedis et dimanches matins, mais il vous faudra d'abord débourser au moins 20 $ CA pour y entrer.

Musées et galeries
La Place des Arts abrite l’Orchestre Symphonique de Montréal, Les Grands Ballets Canadiens et l'Opéra de Montréal.

Le Centre Canadien d'Architecture présente des expositions et des présentations multimédias simples et aussi relativement bizarres ce qui lui a permis d’être connu dans le monde entier.

Il va de soi que Montréal n’est pas seulement une ville universitaire qui regorge de bars. En effet, les musées, les galeries, le théâtre, le cinéma et les éléments marginaux inclassables suscitent un grand intérêt du public et de la part de citoyens pour qui l’art est un élément essentiel du divertissement. Une collection impressionnante, voire phénoménale, d'œuvres d’artistes européens hors pair attendent les visiteurs au Musée des Beaux-Arts où on peut admirer des expositions itinérantes de classe mondiale dans les locaux magnifiques. Le Musée d'Art Contemporain, un bâtiment splendide, offre un aperçu fascinant de la communauté florissante des artistes modernes du Québec. Le Centre Canadien d'Architecture présente des expositions et des présentations multimédias simples et aussi relativement bizarres ce qui lui a permis d’être connu dans le monde entier. Il existe également des douzaines de petites galeries, de musées et d’espaces d’exposition qui sont répartis dans la ville et qui sont encore largement inexplorés par les touristes.

Cinéma
Montréal est au centre de la communauté cinématographique dynamique de la province comme on peut le constater avec ses beaux cinémas de répertoire et ses salles de cinéma exceptionnelles qui présentent de nouvelles productions. Le Paramount Multiplex est doté de sièges en gradin et offre une acoustique exceptionnelle ainsi que des écrans IMAX. Le cinéma Ex-Centris met en vedette la technologie numérique ainsi qu’une programmation impressionnante de films canadiens et internationaux. Chaque automne, il accueille également le Festival international du nouveau cinéma.

C’est un des nombreux festivals organisés par la ville de Montréal. Il existe d’autres festivals de films comme le Festival des films du monde, le Festival International du Film sur l’Art et le festival Fantasia. Le Festival Juste pour rire est une tradition joyeuse qui se déroule annuellement pendant que les résidents affluent au centre-ville à la Place des Arts pour assister aux spectacles en plein air du Festival International de Jazz de Montréal et les Francofolies.

Théâtre
Les amateurs de théâtre pourront choisir entre les productions anglaises et françaises. Les compagnies théâtrales connues sont le Centaur qui présente une programmation mettant en vedette des drames canadiens et internationaux; l’Infinithéâtre principalement français; et l’École nationale de Théâtre du Canada, qui accueille des présentations occasionnelles. Il existe plusieurs petites compagnies dans la ville et bien que certaines ciblent une ethnie en particulier, la plupart de ces établissements accueillent un public diversifié.

Concerts/spectacles
La Place des Arts abrite l’Orchestre Symphonique de Montréal, Les Grands Ballets Canadiens et l'Opéra de Montréal.

Des renseignements concernant chaque évènement culturel de la ville ainsi que les nouvelles locales et les avis se trouvent dans les deux hebdomadaires culturels gratuits : Hour et The Mirror qui sont offerts dans les cafés, les dépanneurs et à d’autres endroits variés.

Montréal

Province: Québec

Pays: Canada

Quelques Chiffres sur Montréal:
Population: 1,6 millions d'habitants (ville), 3,8 millions d'habitants (métropole)
Altitude: 36 m / 118 ft
Précipitations moyennes: 94 cm / 37 in
Température moyenne en Janvier: -10 ° C / 14 ° F
Température moyenne en Juillet: 21 ° C / 70 ° F
Nombre d'étudiants à l'Université McGill: 30000

Faits en bref:
Les industries principales: l'Aérospatiale, les Biotechnologies, le Tourisme, les Produits Pharmaceutiques
Electricité: 110 volts 60 Hz, prises standard à deux ou trois broches
Fuseau horaire: GMT -5 (GMT -4 à l'heure d'été); Eastern Standard Time (EST)
Indicatif Téléphonique du Pays: +1
Code Local: 514

Le saviez-vous?
Montréal est jumelée avec Hiroshima, au Japon.

Selon Forbes, Montréal est la dixième ville la plus propre du monde.

Bienvenue à Montréal ! Maintenant l'hospitalité a une saveur typiquement française - qu'est-ce qui pourrait être plus approprié pour la deuxième plus grande métropole de langue française du monde? Mais le français est seulement une des 35 langues que vous entendrez dans les rues de cette ville internationale de 1,6 millions d'habitants située sur une île (plus de 3,6 millions la banlieue).

Les études démographiques montrent que les résidents de Montréal proviennent de 80 pays, formant une mosaïque urbaine de communauté ethniques vibrantes, et avec des quartiers sûrs où l'on peut marcher sereinement de jour comme de nuit. Les visiteurs pourront détecter une influence britannique plusieurs parties de la ville, ancrée dans la culture depuis l'époque où les marchands anglais contrôlaient le commerce de la ville. Globalement, il est facile de voir pourquoi "cosmopolite" est l'adjectif le plus utilisé pour décrire Montréal.

L'endroit est animé d'une fameuse joie de vivre - la combinaison incroyable de la bonne humeur et de l'ambiance joyeuse que les Montréalais créent tout naturellement. Vous pourrez en avoir un aperçu dans les bars à café pendant l'été; dans les files d'attente à l'entrée du Mont-Royal , un parc en forme de montagne surplombant la ville et atteignant 264 mètres. On peut ressentir ce même esprit sur une patinoire extérieure à la fin de l'hiver, dans une foule fumante à l'écoute de l'Orchestre Symphonique de Montréal, ou au Centre Bell lorsque les fanatiques de hockey hurlent et exhultent à chaque but des Montreal Canadiens . Pourquoi Montréal compte-elle parmi les plus grandes et plus charmantes villes du monde? Premièrement pour son emplacement. L'île se situe au confluent de trois rivières: le puissant fleuve Saint-Laurent, la Rivière des Prairies et l'Ottawa. Les Montréalais nomment leurs rues du nord au sud et d'est en ouest, mais l'île elle-même est de travers, et inclinée au nord-est.

La Main
Fractionnant la ville en deux, à la fois physiquement et psychologiquement, le Boulevard Saint-Laurent - La Main , ainsi l'appelle-t-on affectueusement. C'est ici que des vagues d'immigrants s'installèrent à leur arrivée dans le Nouveau Monde. Les vestiges du passé sont encore nombreux, comme des épiceries familiales polonaises à côté de restaurants de luxe voisins de salles de billard. C'est le point de départ de la numérotation des rues de la ville (les rues n'incrémentent à l'est et à l'ouest du Boulevard Saint-Laurent), et historiquement, c'était la ligne de démarcation entre le Montréal français et anglais, avec une prédominance française à l'Est et anglaise à l'ouest.

De nos jours, la ligne de démarcation n'est plus complètement stricte, mais il y a encore des zones anglaises et françaises distinctes. La scène anglaise des restaurants et bars est concentrée sur la Rue Bishop et la Rue Crescent , alors que la française sur la Rue Saint-Denis et dans les régions situées à l'est du Quartier Latin et Village Gay . Les zones résidentielles françaises traditionnelles sont des districts concentrés s'étendant le long du chemin au Parc Olympique, et l' Hochelaga-Maisonneuve ; l'influence anglaise devient de plus en plus perceptible lorsque vous vous déplacez à l'ouest, aboutissant à la riche banlieue de Westmount .

Le Vieux-Montréal
À l'extrémité sud du boulevard St-Laurent , on trouve le quartier historique du Vieux-Montréal , une attraction touristique majeure avec ses rues pavées, ses promenades en calèche et les activités du Vieux-Port . C'est là qu'en 1642, les premiers colons européens de la ville ont revendiqué cette terre, leur appartenant selon eux de droit divin. Vous pouvez encore voir des vestiges des fortifications d'origine , et vous pouvez apercevoir des artefacts de cette période au Centre d'histoire de Montréal ainsi qu'à la Pointe-à-Callière, un musée d'archéologie et d'histoire. On trouve aussi les bâtiments les plus anciens de Montréal, comme par exemple le Séminaire Saint-Sulpice , datant de la fin du XVIIe siècle.

Les Îles de Montréal
Le long du fleuve Saint-Laurent, on trouve les îles de Sainte-Hélène et Notre-Dame , qui brillent toujours de la splendeur quôn leur avait donné lorsque Montréal avait accueilli l'Exposition Universelle de 1967. De nos jours, le site accueille le parc d'attraction La Ronde , le Circuit Gilles Villeneuve et le Casino de classe mondiale de Montréal.

Le Plateau Mont-Royal
À l'autre bout de La Main se trouve l' inhabituel quartier du Plateau Mont-Royal , qui englobe des boutiques ethniques et des restaurants sur l' Avenue du Parc ainsi qu'une foule francophone branchée le long de la Rue Saint-Denis. Il s'agit de la zone la plus peuplée du Canada et ses plus petites rues, avec leurs escaliers en colimaçon leurs resaurants AVV (apportez votre vin), donnent une image véritable sur la vie typique à Montréal.

La Petite Italie
Benvenuti! Juste un peu plus au nord et vous entendrez parler italien dans les rues de Montréal au sein de Little Italy , lieu de débarquement des premiers immigrants italiens et l'une des zones les plus animées de la ville avec ses bars à espresso, ses boutiques et son authentique cuisine italienne.

L'Underground City (RÉSO)
Pas une visite à Montréal n'est complète sans se rendre à l' Underground City (RÉSO) - le sous-sol de Montréal ayant été décrit comme la pointe de l'iceberg urbain. En-dessous se trouve le plus grand système de réseaux piétons et de Métro , reliant bâtiments, boutiques, restaurants et même appartements résidentiels. Vous pourriez passer un hiver entier dans cette ville souterraine, sans à faire face une seule fois au froid ou à la neige.

Le système de Métro possède des lignes est-ouest et nord-sud, couvrant à peu près chaque partie de la ville. Pendant que vous y êtes, admirez les 68 stations d'architecture unique, chaqu'une créé par un designer différent.

Malgré que l'histoire de la ville remonte à bien avant la « découverte » de l'île par Jacques Cartier en 1535, l'intrépide explorateur peut certainement se targuer d'être le premier Européen à l'avoir vu du haut du Mont-Royal , le parc montagneux situé au centre de la ville.

Les Amérindiens appelaient ce lieu Hochelaga et utilisaient l'île comme un lieu de rencontre où les tribus discutaient de commerce et d'autres questions importantes. La date officielle de fondation de Ville-Marie (qui deviendra plus tard Montréal en l'honneur du roi de France) est le 18 Mai 1642, date à laquelle Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve arrivèrent par la mer avec environ 40 colons et chassèrent les Iroquois.

Le colonie bourdonnante, connue sous le nom de Nouvelle-France, devint un important point de passage pour les commerçants de fourrure, les explorateurs et les colons qui voulaient s'aventurer à l'intérieur des terres en direction des Grands Lacs et descendre dans la vallée du Mississippi. En 1760, Montréal avait une population de 4000 âmes, en majorité française. L'architecture de cette période peut etre observée dans les bâtiments tels que le Vieux Séminaire Saint-Sulpice et la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours .

Le deuxième événement, qui donnera sa forme moderne à Montréal, s'est produit en 1763 lorsque, suite à la victoire des Britanniques à la guerre des Sept Ans (1756-1763), la France a été contrainte de renoncer à ses territoires d'Amérique du Nord.

Sous la domination britannique, Montréal devint un port important (le plus grand port intérieur au monde, en fait) ainsi que la plus grande ville et le plus grand centre commercial du Canada. Elle accueillit les premières banques du Canada, des marchés et des société de commerce de fourrure, toutes centrées autour de la Rue Saint-Jacques dans ce qui est maintenant le Vieux-Montréal. Vous pouvez observer les bâtiments encore existants de cette époque dans cete zone, y compris la Banque de Montréal .

Entre 1800 et 1850, la ville connut une explosion démographique, passant de près de 9.000 à 57.000 âmes. Pendant cinq ans, entre 1844 et 1849, la ville était même la capitale du Canada, jusqu'à ce qu'une foule saccage et brûle les bâtiments qui abritaient la législature. Le milieu du 19e siècle a vu la ville développer sa production et son industrie lourde, et Montréal est devenue le centre de chemin de fer canadien. De nombreuses opportunités d'emploi ont attiré tant les immigrants d'outre-mer que ceux des milieux ruraux québécois, et la population a continué de monter en flèche, atteignant un demi-million en 1911.

À ce moment-là, la zone du Golden Square Mile - Atwater à l'ouest, le Parc à l'est, Mont-Royal au nord, et René Lévesque au sud - possèdait environ 70 pour cent de toutes les richesses du Canada. On y trouvait en grande majorité des immenses propriétés comme le manoir de 60 chambre Ravenscrag sur l'avenue des Pins Ouest.

C'était aussi l'époque pendant laquelle des immigrants non britanniques ont pris part à la troisième vague de développement de Montréal. Juifs européens, Italiens et Grecs se sont joignirent aux immigrants irlandais et écossais pour créer une ville beaucoup plus cosmopolite.

Peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, Montréal a commencé un lent et constant déclin d'influence et de pouvoir alors que l'économie canadienne se tournait vers les États-Unis et sortait de la sphère d'influence d'une Grande-Bretagne affaiblie. Les sièges sociaux émigrèrent à Toronto, qui commença à recevoir l'essentiel des nouveaux investissements.

Ce changement a été accéléré par deux facteurs: la construction de la Voie Maritime du Saint-Laurent, qui permit un accès direct des navires aux Grands Lacs et un regain de nationalisme québécois, qui a repris avec la « Révolution Tranquille », dans les années 1960 et a abouti à l'élection d'un gouvernement séparatiste à la fin des années 1970. Cela a provoqué à un autre exode « en bas par la 401», 401 se référant à l'autoroute entre Montréal et Toronto.

Malgré ces difficultés, Montréal a cependant réussi à tenir tête haute à travers les années 60 et 70 grâce à la ténacité de son maire, Jean Drapeau. Un homme avec des visions grandioses, qui a orchestré la construction du réseau de métro de la ville (Métro ), qui, en 1966, a conduit les préparatifs de sa ville pour la prestigieuse exposition internationale d'Expo 67, et l'a ensuite fait gagner le privilège d'organiser les Jeux Olympiques d'Eté de 1976.

Bien que Montréal ait perdu l'honneur d'être la métropole la plus grande et la plus influente économiquement du Canada, elle savoure encore son rôle en tant que ville la plus spirituelle et internationale de la nation, en plus d'être le centre gastronomique de l'Amérique du Nord et un lieu où le fil de l'histoire s'enlace pour créer un puissant mélange de fierté, d'art et de culture.

Montréal est la deuxième plus grande ville francophone au monde, mais vous ne le saurez pas en vous basant sur ses restaurants. Son assortiment incroyable de cuisines ethniques reflète exactement la myriade de cultures qui contribuent au dynamisme de la ville. Toutefois, contrairement aux autres grandes villes nord-américaines, les restaurants montréalais ont tendance à ne pas se regrouper par type de cuisine.

Vieux-Montréal
Le quartier abrite un de restaurants les plus populaires de la ville : le Toqué!. La célèbre cuisine fusion de Normand Laprise a acquis une réputation internationale tout en vidant les poches de l'élite gastronomique. Eggspectation, un restaurant populaire de style brunch, est un concept moderne caractérisé par ses portions généreuses et son décor somptueux. Malheureusement, ces établissements ouvrent leurs portes à des heures ennuyeuses les dimanches, à partir de 10 h. Heureusement, ce restaurant où il règne une bonne humeur est l’endroit idéal pour s’imprégner de l’atmosphère locale et bavarder.

Plateau Mont-Royal
LePlateau Mont-Royal abrite les édifices résidentiels les plus anciens et sert de domicile aux millions d'étudiants, d’artistes et de jeunes professionnels. Les discothèques et les bars branchés du Boulevard Saint-Laurent cohabitent avec les douzaines de restaurants des plus divers. On y trouve de tout comme les endroits prisés haut de gamme qui privilégient le décor (Buona Notte), les restaurants innovateurs de sandwichs, les établissements italiens abordables ou encore le restaurant Moishe's qui sert des steaks et des immenses portions de salade de chou. Si vous ne savez pas où aller, suivre la foule sur Saint-Laurent est une valeur sûre.

Une marche de 10 minutes à l’est de Saint-Laurent vous conduira à la rue Saint-Denis, un endroit charmant et trépidant qu’il ne faut pas manquer surtout durant l’été. C’est sans doute l’artère montréalaise qui ressemble le plus aux rues de Paris avec ses restaurants, ses bars et ses cafés dotés pour la plupart de terrasses chaleureuses coincées dans chaque espace disponible. Vous pourrez facilement passer des heures à regarder le temps passer en sirotant un café au lait, une bière ou en dégustant un repas.

Malgré la multitude de restaurants ethniques du Plateau Mont-Royal, le quartier compte plusieurs restaurants traditionnels français où on découvre une cuisine traditionnelle, au goût de beurre et l’opulence classique, et L'Express, qui se targue d’offrir le meilleur steak-frites. Vous trouverez ces établissements dans le secteur riche en restaurants entre la rue Sherbrooke et l’avenue Mont-Royal ainsi qu’une panoplie de commerces de toutes les origines imaginables.

Les brunchs ou les déjeuners tardifs sont une façon très populaire de commencer la journée. Que ce soit une tradition incontournable ou le résultat d’une fin de semaine riche en consommation de cocktails, cela peut faire l’objet d’un débat. Beauty's est un des restaurants les plus anciens de style brunch situé sur l’avenue Mont-Royal. Si vous préférez prendre un déjeuner rapide en partant au travail, essayez ces deux boulangeries du Mile-End au Plateau Mont-Royal : le Fairmount ou le Saint-Viateur. Ces deux boulangeries sont réputées pour leurs bagels. Le bagel montréalais, une version plus mince et moins raffinée du bagel new-yorkais, est une option économique incontournable.

Pour déguster un déjeuner abordable, essayez le Schwartz's Delicatessen. La grande communauté juive de la ville a aussi largement contribué à la cuisine locale. Bien que comparer la viande fumée de Montréal au pastrami risque de choquer n’importe quel traditionaliste, les visiteurs ne devraient pas négliger ces lieux touristiques bondés.

Les rues étroites et résidentielles du Plateau cachent également quelques joyaux, plus particulièrement une communauté tissée serrée de bars français où les propriétaires sont invités à apporter leur propre vin. Le P'tit Plateau, le Bistro l'Entrepont et Au Petit Resto sont des endroits intimes et romantiques qui servent la meilleure cuisine de la ville à des prix de table d'hôte qui excédent rarement 20 $ CA. Ce sont des endroits parfaits pour apprécier la vie locale et pratiquer le français. La rue Prince-Arthur, située entre le boulevard Saint-Laurent et l’avenue Laval, offre également l’option d’apporter son vin. Cependant, en dehors de quelques exceptions (comme les mets gourmands du restaurant polonais Mazurka), la cuisine de ces restaurants touristiques est peu raffinée.

Centre-ville
Les nombreux bars et restaurants du centre-ville se trouvent sur la rue Crescent et la rue Bishop. Auparavant, c’est à cet endroit que les anglophones venaient manger, boire et festoyer. Aujourd’hui, ce secteur est envahi par les touristes durant l’été, alors il est préférable de savoir où vous allez avant de vous aventurer. La nourriture médiocre est une réalité ici malheureusement, mais elle peut être évitée comme les prix élevés. Les autres endroits prisés du centre-ville incluent le Old Dublin qui concocte des bons plats typiques de bar et joue de la musique celtique toute la nuit.

Une visite du centre-ville ne serait pas complète sans un passage dans la partie chic du Mille carré doré où vous découvrirez l’hôtel sophistiqué Ritz Carlton qui abrite le restaurant populaire, Maison Boulud.

Bien que difficilement comparables aux Espagnols ou aux Italiens, les Montréalais mangent tard, surtout durant les fins de semaine. La plupart des restaurants auront ouvert leurs portes à 18 h 30, mais si vous désirez ne pas être seul dans la salle, faites plutôt vos réservations à 20 h, voire plus tard encore. Les hôtels du centre-ville ont tendance à diriger leurs visiteurs vers les restaurants ou la vie nocturne du centre-ville sans animosité ni de conspiration. En fait, les nombreux touristes hésitent à s’aventurer plus loin. Cependant, n'hésitez pas à partir à l’aventure. C’est la clé pour profiter des centaines de restaurants et de bars de la ville. Vous ne serez pas déçu.

Montréal est riche de son histoire unique, de son architecture fantastique et de ses deux langues, bien sûr. Pendant votre visite, vous remarquerez immédiatement le mélange culturel si propre à la ville, à la fois classique et contemporain, dynamique et discret.

La cuisine a retenu ce qu'il y a de mieux en France et au Canada. Ainsi, au centre-ville, d'élégants bistros français côtoient les kiosques de poutine. Dégustez certains des desserts et autres douceurs les plus exquis du pays, dont le sirop d'érable à la belle couleur de miel.

Il serait trop réducteur, cependant, de résumer la culture de Montréal à ces quelques aspects. L'histoire se présente aux visiteurs à chaque coin de rue. Les vieux édifices toujours debout (et exploités) au centre-ville rappellent les images d'une carte postale au tournant du vingtième siècle. Les anciens entrepôts ont été convertis en de luxueux appartements en copropriété. Grâce aux musées, aux événements artistiques et aux festivals, les rues bourdonnent régulièrement d'activités, à toute heure du jour et de la nuit.

Juste à l'extérieur de la ville, de nombreuses et majestueuses montagnes vous attendent pour un moment de détente dans un chalet de ski. Avec ses paysages pittoresques, le Mont-Tremblant fait penser aux célèbres Alpes françaises. L'hiver, l'incroyable neige poudreuse offre les conditions parfaites pour faire du ski, de la planche à neige et de la raquette. L'été, les visiteurs ont la possibilité de suivre l'un des sentiers de randonnée, de se promener en kayak ou de se prélasser au soleil.

Peu importe les activités que vous choisirez pendant votre séjour à Montréal, vous repartirez avec le sourire aux lèvres et sûrement avec en tête la pensée « Montréal, je t’aime ».

Au départ de :

^ Prix total aller simple par invité. Des conditions s'appliquent.

* Les prix par invité sont limités, basés sur une occupation double, et ne représentent pas la tarification ou la disponibilité en temps réel. Des conditions s'appliquent.

Explorez notre monde.

ou trouvez vos vacances de rêve avec notre Chercheur de vacances