Paradisus La Perla avis

Évaluation des voyageurs de TripAdvisor

4.5 Excellent

  • Chambres 4.5
  • Emplacement 4.5
  • Propreté 4.5
  • Rapport qualité / prix 4.0
  • Service 4.5

859 Avis de TripAdvisor 

Les utilisateurs de TripAdvisor ont coté cet hôtel 5 sur 5

Restaurent La Palapa de l'Hotel Paradisus section La Perla The Reserve

80jeanphilippeg sur juil. 20, 2022

Nourriture exquise. 5 étoiles. Le chef Yoari Jiminez est créatif et attentionné. Resto ouvert toutefois deux soirs par semaine alors c'est le côté décevant. Notre serveuse Gabriela Perez est une jeune femme qui aime son travail et nous le fait sentir par son service et son humanité!

Les utilisateurs de TripAdvisor ont coté cet hôtel 5 sur 5

bana restaurant Paradisus Laperla

Caroline D sur juin 04, 2022

Excellent service avec Francisco Nourriture impeccable. Les entrées et sushi était excellent Servie rapide, serveur vraiment courtois et professionnels A réserver absolument lors de votre séjour au Paradis La Perla Mexique

Les utilisateurs de TripAdvisor ont coté cet hôtel 2 sur 5

Prix et qualité d'un 5* n'est pas représentatif

Tiger0909 (Matagami, Canada) sur mai 11, 2022

Pour commencer, nous sommes des habitués des 5*, 18 ans + du Mexique et République Dominicaine. Nous voyageons depuis 30 ans et depuis 10 ans, 1 mois/année dans les Excellences du Mexique, Valentin, Hydeway etc. Entre 8000$ et 9000$ can. pour 2 semaines, nos attentes sont élevées. Voici nos impressions; Restaurants: Il y a un bon nombre de restos, mais par contre, il y a seulement 5 restos 18+ les autres sont familial = enfants = crise et cacophonie, etc. très désagréable. Il y a d'autres restos qui pourraient être intéressants, mais ils sont payant 80$ US env. Ceux qui réservent The Reserve, ont droit à un resto privé pour déjeuner et dîner, le souper est pour tous les 18+. La nourriture est très bonne, mais vous n'avez pas beaucoup de choses de plat (5-6) , quand vous êtes 2 semaines à 5 restos 18+, le choix devient restreint. Point négatif pour les restos: les réservations pour nos restaurants, quelle perte de temps. Dans les vrais 5*, ce système n'existe plus... Le gros point positif: le service est excellent partout sur le site et sur la plage. Les Suites qui ne sont pas dans The Reserve, mais 18+ sont très belles, grandes et spacieuses, lit très confortable, chambre très propre, belle grande douche, frigo avec bière, jus, liqueurs, eau, chips, M&M, biscuits, mais aucune bouteille de boisson. Les 5* que nous avons visités, on avait accès à 3 bouteilles. À notre arrivée et à 2 autres reprises, nous avons eu la belle surprise, d'un beau mousseux très froid qui nous accueillait à notre chambre. Ce fut très agréable! Pour la plage: mars et avril il y a beaucoup d'algues, c'est dégoutant, la baignade n’est nullement intéressante, ils travaillent fort pour les ramassés. Activité à la plage: Il ne se passe rien, aucune musique ou activée sauf à l'autre bout où sont les familles. Ceux qui réserve avec The Reserve, ils ont accès à 3 palapas de pailles, 3 lits recouverts de toile + plusieurs parasols. Si vous n'êtes pas dans The Reserve mais quand même dans la catégorie 18+, nous avons une section après The Reserve avec plusieurs parasols, mais si par malheur, vous avez des journées quelque peu venteuses, la sécurité nous demande de fermer nos parasols, on comprend assez vite que nous allons devenir des p'tits poulets grillés en plein soleil. En passant, la plage est pratiquement toujours vide. Aucune douche pour vous rincer du sel marin près de la plage, seulement des douches de pieds. Tant qu'à avoir installé des douches de pieds, ça n'aurait pas été plus difficile de rallonger les tuyaux pour installer des douches de corps, c'est un détail, mais il est important. Malheurement, l'hôtel laisse les locaux s'installer un peu partout près de nous, ils n'utilisent pas nos chaises, mais presque, donc on doit endurer les fêtards, leurs musiques et leurs déchets, les enfants ( n'oublions pas que nous avons payé pour un 18+). Et en plus, les vendeurs qui essaye de vous vendre leurs attrapes touristes et qui nous le demandent à plusieurs reprises/jour, ça devient un héritant. Si, au moins ils resteraient le long de la plage, mais non, ils se promènent entre les chaises. Ça n'a pas sa place dans une bonne catégorie d'hôtel. Est-ce que nous allons y retourner? Non! Dommage, car lorsque nous aimons un hôtel, tel que les Excellence, nous y retournons à plusieurs reprise. Pour nous, les Paradisus s'est terminé!

Les utilisateurs de TripAdvisor ont coté cet hôtel 5 sur 5

Parfait pour se reposer!

Isabellazzx (Saint-Henri-de-Taillon, Canada) sur avr. 27, 2022

La note précise attribuée serait 4.7! La propreté et le service sont définitivement 5. Nous avions un swim up du côté de la réserve que nous avons beaucoup apprécié. La nourriture est bonne pour ce type d’environnement tout inclus. Nos coup de cœur furent le restaurant Fuego et le Tapenaki. Il y a peu d’activités mais c’est un endroit parfait pour se reposer. Comme nous y avons séjourné en avril, il y avait présence de sargasses comme partout dans cette région durant la saison estivale. Je recommande sans hésiter.

Les utilisateurs de TripAdvisor ont coté cet hôtel 2 sur 5

Clairement pas à la hauteur de ses engagements

0bjectivons sur avr. 15, 2022

Bonjour, je vous propose un résumé assez complet (donc pas vraiment un résumé en réalité) pour que vous puissiez avoir une bonne idée de cet hôtel. Si vous n’aimez pas lire, je vous conseille de passer à d’autres avis bien plus succins avant ou après le mien qui vous permettront de connaître notamment ce dont on se fiche avant d’aller dans un hôtel, comme les prénoms des employés. Après tout, à quoi bon décrire les hôtels quand on peut remercier des employés qui ne lisent pas Tripadvisor ? En plus du côté détaillé de cet avis, j’insiste sur le fait que la note que j’accorde au Paradisus La Perla est due à nos multiples déceptions vécues malgré nos paiements en plus pour être dans un endroit « adultes seulement » et « The Reserve ». Il faut savoir en effet qu’il y a deux hôtels côte à côte, le Paradisus Playa del Carmen, hôtel familial, et le Paradisus La Perla, adultes seulement. Il y a des restaurants, bars et piscines accessibles à tout le monde, et toute une partie du complexe, piscines, bars et restaurants qui n’est accessible qu’aux adultes. Et il y a encore un supplément à mettre pour être dans « The Reserve », qui donne accès à de meilleures chambres (motif de nos plus de 7500 € payés au final sur lastminute pour une semaine de séjour, j’y reviendrai), à une piscine en plus, un bar dans cette piscine, et un restaurant légèrement plus haut de gamme le matin et le midi. L’arrivée à l’aéroport : Tout a plutôt mal commencé, puisqu’après environ 11h d’avion et notre arrivée à Cancun (aéroport plus petit que je ne le pensais au passage) et 45 bonnes minutes d’attente pour récupérer une seule valise placée en soute, nous avons dû attendre littéralement 1h pour pouvoir avoir notre transfert vers l’hôtel. Ce n’était ni la faute de l’hôtel, ni du pauvre gars chargé de nous réceptionner en dehors de l’aéroport (manque d’organisation déjà sur ce point ceci dit car nous ne savions pas précisément où il serait, et il ne s’était pas vraiment mis sur le devant de la scène, s’étant un peu planqué derrière les multiples chauffeurs de taxis « officiels »), mais il n’empêche pas moins que le conducteur prévu n’est pas venu, qu’il a fallu que ce gars fasse remonter l’information afin que Nexus tours (la boîte qui gère les transferts) nous renvoie quelqu’un. Au final, nous avons eu un minibus pour deux, sans autres voyageurs – tant mieux, pas d’arrêt – et un conducteur qui fonçait sur la route (il l’a fait en 45 minutes alors que nous avions vu avant de partir en vacances que Maps indiquait 1h minimum). A ce sujet, les mexicains conduisent de manière souvent anarchique, je comprends les dos d’ânes qui détruiraient sans exagération les amortisseurs de tout véhicule ne se mettant pas en première et quasiment à l’arrêt pour passer. Les pires ralentisseurs français sont des blagues en comparaison, mais cela doit être le seul moyen de limiter la vitesse des conducteurs mexicains. L’arrivée à l’hôtel et à la chambre : Après avoir atterri peu après 17h, nous sommes arrivés à l’hôtel vers 20h. Petite serviette froide à l’arrivée, récupération des bagages le temps que nous allions à la réception pour nous enregistrer dans une salle qui est immensément grande et qui ne doit jamais servir au-delà du dixième de sa taille. Cela a duré un petit quart d’heure, nous avons eu assez peu d’informations au final. A noter que nous avons eu droit à un jeune mexicain qui parlait plutôt bien le français, c’est à souligner car c’était plaisant et a facilité les choses, même si nous sommes globalement capables de nous faire comprendre en anglais et qu’il ne parlait pas totalement couramment. Nous n’avons pas vu notre « concierge », la fameuse personne censée tout organiser pour nous, faire en sorte que notre bien-être soit au top tout le long du séjour, mais j’y reviendrai car c’est un des gros problèmes que nous avons rencontrés. Après retour à l’entrée pour récupérer les bagages, nous avons été pris en charge par un homme qui a porté celles de ma compagne et nous a mené à notre chambre. Notre chambre… Premier constat : pas de baignoire. Nous avons mis pas loin de 4000 € par personne (vol + hôtel pris deux jours avant, j’y reviendrai également pour vous parler des réservations et des prix) et pas de baignoire comme pourtant en photo sur lastminute et surtout écrit sur la page « Paradisius La Perla – adult only – All inclusive » de melia.com concernant la « Suite deluxe avec 1 chambre à coucher The Reserve uniquement pour les adultes » (en anglais « The reserve one bedroom deluxe suite adults only »), site qui détaille (finalement théoriquement seulement) tout ce que vous aurez à cet hôtel. Etant trop fatigués et quelque peu affamés après notre journée de voyage, nous avons été déçus mais n’avons pas fait de remarque au type qui nous avait amené à la chambre et qui n’était d’ailleurs là que pour nous guider, le but étant d’aller manger au plus vite (du coup, au seul endroit qui nous a été permis ce soir-là, un buffet) pour ensuite nous installer vite fait et dormir. La chambre (la nouvelle) et les services : Le lendemain matin, tôt (d’ailleurs, en tant que français, préparez-vous à être bien fatigués vers 20h-21h et à vous réveiller à entre 5 et 7h heure locale à cause du violent décalage horaire), nous sommes partis explorer le complexe, grand, et avons fini par trouver l’endroit où se trouvait le bureau des « concierges ». Oubliez « L'enregistrement et le départ des VIP sont coordonnés par un concierge dédié » indiqué sur le site de l’hôtel melia.com, le « Salon VIP réservé uniquement aux adultes pour l'enregistrement et le départ » ainsi que la « Visite personnelle du complexe pour vous aider à vous installer » – en tout cas rien de tout ça ne nous est arrivé –, nous avons été envoyés à l’accueil de l’hôtel à l’arrivée et il a fallu trouver nous-même notre concierge Julia (je donne le nom pour mauvais services rendus) le lendemain. Nous avons donc montré aux employés le descriptif du site melia.com précisant que la chambre devait avoir une baignoire à l’intérieur, ils ont été gênés, ont essayé de s’en sortir en indiquant qu’il y avait deux types de chambres. En fait, non : simplement, la « The Reserve one bedroom deluxe suite adults only » n’a pas de baignoire, c’est tout. Ah oui et, accessoirement, elle ne fait absolument pas 108 m² puisque, pour réparer l’erreur du site melia.com – sans la reconnaître – ils nous ont transféré dans une chambre « The Reserve 1 bedroom deluxe Master suite adults only » (« The Reserve suite principale deluxe avec 1 chambre à coucher uniquement pour les adultes »), qui avait cette fois bien les caractéristiques demandées, avec une plus grande terrasse, une double douche au lieu d’une et surtout une baignoire (en fait il y avait carrément une salle de bain pour la baignoire et une pour les douches), et qui était plus grande que la précédente chambre. Pourtant, sur le site melia.com, notre nouvelle faisait 83 m²… Bref, vous l’aurez compris, vous pouvez réserver une « The Reserve one bedroom deluxe suite adults only » et ensuite allez dire à la réception « mais il n’y a pas de baignoire alors que sur votre site melia.com c’est indiqué », et notre mésaventure peut vous permettre d’être envoyés dans une meilleure chambre. A noter que la baignoire « sensorielle » n’est qu’une – certes énorme – baignoire, mais sans autre caractéristique. Son qualificatif de « sensorielle » est de l’esbroufe commerciale, pas de bubulles. Le problème de la concierge : D’après notre concierge Julia, notre changement de chambre devait intervenir entre 15 et 16h. Bilan ? Il est intervenu pendant quand nous mangions entre 18 et 19h. Dans la chambre accordée à l’arrivée, il manquait les ceintures des peignoirs, dans notre nouvelle, il n’y avait pas de chaussons. Nous avons signalé le lendemain la chose à notre concierge, tout comme l’absence de ménage et de réapprovisionnement du minibar qui devaient arriver chaque jour (il nous avait été annoncé à l’arrivée que cela devait être fait avant 17h). Nous sommes rentrés à 20h30, rien. Elle n’a pas pris en compte notre demande pour quoi que ce soit. Du coup, vu son efficacité, nous avons décidé de nous passer de notre concierge pour la suite. De toute façon, nous n’étions pas partis en vacances pour faire reposer celles-ci sur une seule personne. Il n’empêche qu’il ne faut pas avancer ça comme argument de vente si c’est mensonger. Nous sommes passés par l’accueil général pour demander des chaussons (obtenus en fin de journée), que le ménage soit fait, et le minibar et les bouteilles d’eau soient réapprovisionnés le matin vers 10h. Ce qui n’a jamais été réalisé à l’heure demandée, toujours en fin de journée, mais au moins le ménage était fait et le minibar était réapprovisionné. Cela dit, nous n’avons pas apprécié le risque d’arrivée du personnel à n’importe quel moment (nous prenons rarement nos bains habillés, si vous voyez ce que je veux dire). Dans n’importe quel hôtel, ils passent à une heure précise, particulièrement si l’on en fait la demande expresse. Pas ici. Et pas question de mettre le panneau "ne pas déranger" alors que nous voulions justement être réapprovisionnés. Pourquoi proposer un service s’il n’est pas honoré comme convenu ? Dernier mot à ce sujet : lors du changement de chambre, notre concierge nous avait promis une vue sur l’océan : nous avons eu une vue sur les chambres d’en face. Pourquoi annoncer quelque chose alors que cela n’arrivera pas ? Cela ne peut qu’amener de la déception, mieux vaudrait ne rien promettre dans ce cas… Déceptions, suite : En plus de cette erreur pour la chambre et de l’inefficacité du Paradisius à respecter sa parole (concierge, ménage), nous avons été très déçus de ce qui avait été avancé par l’hôtel comme avantages pour ceux payant plus pour avoir « The Reserve ». La chambre est franchement sympa, reconnaissons-le (cf les photos), mais incomplète par rapport à ce qui est annoncé. Gros écarts entre promesses et réalité encore. Liste édifiante : - L'enregistrement et le départ des VIP sont coordonnés par un concierge dédié + visite personnelle du complexe pour vous aider à vous installer + salon VIP réservé uniquement aux adultes pour l'enregistrement et le départ : comme écrit précédemment, nous avons rencontré notre concierge par nous-même le lendemain de notre arrivée, donc zéro à ce niveau. Arrivée et départ à l’accueil général, rien de VIP. - Cuisine entièrement équipée avec four à micro-ondes : aucun micro-ondes dans les deux chambres que nous avons expérimentées. - Kitchenette entièrement équipée : pas le moindre couvert, juste 4 verres. Inutiles pour boire l’eau du robinet qui n’est, à ce qu’il parait, pas buvable au Mexique. - Un menu spécial aromathérapie : nulle part. A demander sans doute. Il serait utile de préciser « à la demande » donc. - Peignoirs et pantoufles : comme déjà écrit, pas de ceinture de peignoir dans la première chambre (pourquoi ?) et pas de pantoufles pour la deuxième, il aura fallu batailler deux jours pour en avoir. - Salle de bain moderne avec baignoire sensorielle et douche à effet pluie : comme dit plus haut, pas de baignoire dans la première chambre. - Minibar amélioré avec boissons Premium et choix de snacks : ahah ! L’amélioration et les boissons premium consistent à doubler la quantité de bières… - Cafetière Nespresso : dans aucune chambre. Peut-être en suite présidentielle à mille balles la nuit ? - Piscine chauffée uniquement pour adultes : peut-être, après, on ne peut pas dire que l’eau soit chaude. Mais ce n’est pas un problème et fait même du bien, vu qu’il fait déjà une trentaine de degrés au printemps. - Réservations prioritaires dans tous les restaurants : il faut réserver comme tout le monde au niveau d’une table dans un couloir. Sauf si l’on a un concierge qui fait son travail. - Wi-Fi toute la journée : ce n’est pas à mettre en avant pour « The Reserve » : toute personne résidant à cet hôtel a accès au wi-fi. - Service de déballage et d'emballage des bagages : ne nous a pas été proposé. - Service personnalisé en soirée : je me demande ce dont il s’agissait. Ravitailler le minibar à 19h peut-être ? Faire le ménage entre 17 et 19 h ? Ces équipements et services promis mais pas fournis spontanément et le manque d’organisation de l’hôtel sont ce qui lui vaut la note que nous lui accordons. Les restaurants : Aucun d’entre eux ne proposaient de menu, tout passait par scannage de QR code ou l’application de l’hôtel. Je plains ceux qui n’ont pas de téléphones « intelligents ». Lorsque l’on voit qu’il n’y a aucun contrôle de vaccination en arrivant au Mexique et que les employés ne disent rien aux (très) nombreuses personnes qui ne mettent pas leur masque dans les restaurants (c’est pourtant expliqué à l’arrivée et sur des écriteaux à chaque restau), le covid a bon dos pour l’abandon des cartes de menu… L'application de l'hôtel est incomplète au passage puisqu’elle ne permet pas les réservations comme pourtant prévu dessus, elle n’est pas en français et est très lente à ouvrir les menus. Le premier repas à l’arrivée a donc été pris au Naos, un buffet accessible à tout le monde. Par cela, je veux dire aux familles avec enfants. Buffet de type international et mexicain assez moyen (en ayant fait déjà pas mal de buffets un peu partout, je peux correctement l’évaluer), au choix modéré mais suffisant dans l’ensemble. Suffisant après un vol de 11h, mais nous n’y sommes pas retournés, préférant les restaurants à la carte. Premier petit déjeuner pris au Palapa (restaurant pour membres « The Reserve »), pas mal, à la carte. Nous avons ensuite alterné entre le buffet du Hadar – buffet petit déj assez correct – et lui les autres matins ou midis quand nous sautions le petit-déjeuner. Au Palapa, ils servent à tous les repas, et il est accessible à tout le monde (avec réservation) le soir. Le meilleur restaurant avec le Fuego. A noter qu’au Palapa et aux piscines les plus proches de la mer se produisent parfois quelques raids d’animaux voleurs, des coatis, qui ont la taille et l’aspect de gros ratons laveurs. Au Palapa, un employé les a repoussés en faisant tinter un trousseau de clés. Il y a un jeune chat assez maigre que nous avons nourri quand nous le voyions, il nous faisait plus peine à voir que les autres bestioles (qu’il ne faut d’ailleurs pas nourrir). Nous avons recroisé l’une d’entre elles dans un couloir à proximité d’assiettes laissées devant une chambre au 3e étage. Elles montent par les escaliers. Le Agua marina est un restaurant de fruits de mer (en fait plutôt de poissons) à la mexicaine qui nous a déçu (un des plats baignait dans du ketchup, mon Dieu… mais il faut bien s’adapter à la clientèle de l’hôtel, ultra-majoritairement américaine). Le Bana fusion était surtout intéressant pour ses entrées japonaises revisitées. Le Fuego, de type fusion de plats latins avec produits frais du coin. Mon préféré avec le Palapa. Le Mole, un mexicain, était passable mais je m’en souviendrai surtout comme étant bruyant. Nous ne sommes pas allés au Sal Steak Cave, payant, ayant déjà assez dépensé pour ces vacances. Que renseigner d’autre ? Cet hôtel ne vous offrira pas un repos avec calme permanent : il y a de la musique à chaque bar niveau piscine et, lorsqu’il y a des animations (gym ou que ne sais-je), l’animateur crie en plus de la musique qu’il rajoute. Et cela résonne jusqu’aux chambres. Mais cela ne dure pas toute la journée niveau animation, fort heureusement. En parlant de repos, la literie est confortable, ni trop dure, ni trop molle. Service de repas en chambre non essayé. Cela aurait été dommage de rester en chambre alors qu'il y a des restaurants intéressants. Et, d'après les commentaires, le service est long à arriver (entre 30 minutes au plus tôt à plus de 2h). Bien que je ne l’aie pas utilisée (au contraire de madame), la salle de sport est assez grande et bien fournie en matériel. Pas de rendez-vous à prendre pour y aller, juste un papier à remplir pour dire qu’on n’a pas de soucis de santé ni de symptômes de covid. La plage s’étale en longueur, il y a possibilité de se balader si on le désire, mais n’est pas très large jusqu’à la mer (pas besoin de marcher longtemps pour avoir les pieds dans l’eau). Baignade surveillée, océan souvent agité mais eau assez chaude même pour moi qui suis frileux. Algues présentes (cf photos), surtout sur le sable, bien qu’aussi dans l’eau. Pas grave, si elles gâchent un peu le paysage et la baignade, elles ne sentent pas, ne sont pas irritantes et de toute façon, l’eau n’est pas cristalline comme sur une carte postale. Quelques travailleurs les entassent (photo) mais ils ne sont pas assez nombreux pour pouvoir faire grand-chose. Il y avait un type de la sécurité à la plage, comme un à l’entrée du complexe avec une barrière, ce qui est légèrement flippant dans le sens où cela rappelle que le Mexique n’est pas un pays sans danger pour les touristes. Il y a des excursions avec un comptoir pour faire son choix. Prix assez chers, mais il faut ce qu’il faut à défaut de louer seuls une voiture pour se confronter aux fous du volants et aux potentiels problèmes de sécurité. Elles permettent de découvrir des sites intéressants ainsi que de se rappeler dès que l'on franchit les murs des complexes hôteliers que le Mexique est un pays essentiellement pauvre. Il y a un vent permanent mais il se limite globalement au haut des arbres et il est le bienvenu lorsqu’il descend jusqu’à nous. Piqué trois fois par des moustiques, donc il y en a peu, et je pense que cela s’est produit aux restaurants. Pensez à prendre des coupures de un dollar (ou des pesos en billet) pour en laisser à la fin de chaque repas satisfaisant et si vous passez par exemple une heure ou deux à un bar. C’est un tout compris et nous ne sommes pas habitués à faire ça en tant que français, mais bon, les américains distribuant des dollars comme s’il en pleuvait, c’est mieux de le faire aussi, surtout si vous avez apprécié un serveur. J'en viens enfin au prix de la réservation (vol + hôtel + transport A/R entre Cancún et l'hôtel), sachant que nous avons fait des recherches mi-fin mars, alors que le tourisme et l'aviation étaient encore sous tension à cause du covid 19, que nous étions en tout inclus, partie adultes seulement, et « The reserve one bedroom deluxe suite adults only »). Dans ces conditions, cela a donné : - réservation 2 jours avant départ, environ 3 800 € par personne, - réservation 1 mois à l’avance, environ 3 400 € par personne, - réservation 2 mois à l’avance, environ 3 200 € par personne, - réservation un an à l’avance, un peu moins de 2 800 € par personne. Le prix du billet d'avion a clairement dû influencer l'ensemble. Pour finir donc, je peux résumer (vraiment cette fois) les choses en disant que les infrastructures de cet hôtel sont franchement pas mal, mais trop de services promis ne sont soit pas au rendez-vous soit carrément pas respectés, ce qui n’est pas acceptable vu le prix payé. D’où le 2/5.

Voir tout